Smederevo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Smederevo
Смедерево
Blason de Smederevo
Héraldique
L'Hôtel de ville de Smederevo
L'Hôtel de ville de Smederevo
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Serbie centrale
Région Podunavlje
District Podunavlje
Ville Smederevo
Code postal 11 300
Démographie
Population 63 028 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 44° 39′ 46″ N 20° 55′ 48″ E / 44.6628, 20.9344° 39′ 46″ Nord 20° 55′ 48″ Est / 44.6628, 20.93  
Altitude 70 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Smederevo

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Smederevo
Municipalité de Smederevo
Administration
Maire
Mandat
Jasna Avramović (PZS)
2012-2016
Démographie
Population 107 528 hab. (2011)
Densité 222 hab./km2
Géographie
Superficie 48 400 ha = 484 km2
Liens
Site web Site officiel

Smederevo (en serbe cyrillique : Смедерево ; en roumain : Semendria ; en hongrois : Szendrő ou Vég-Szendrő ; en turc Semendire ; en allemand Semendria ou Smederewo) est une ville de Serbie située dans le district de Podunavlje. Au recensement de 2011, la ville intra muros comptait 63 028 habitants et son territoire métropolitain, appelé Ville de Smederevo (Град Смедерево et Grad Smederevo), 107 528[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Smederevo est situé au nord-est de la Serbie, au bord du Danube, à 46 km de Belgrade.

Histoire[modifier | modifier le code]

De l'Antiquité à la fin du XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

À l’époque romaine, Smederevo portait le nom de Semendria.

Une tour de la forteresse de Smederevo

Lors de la conquête ottomane des Balkans au début du XVe siècle, les souverains chrétiens de la région subirent de nombreuses défaites, mais Stefan Lazarević réussit à maintenir un État serbe, sous la forme du Despotat de Serbie. Vers 1403, il accepta la suzeraineté hongroise du roi Sigismond Ier et établit sa nouvelle capitale à Belgrade, qui lui fut cédée en récompense de ses services. En revanche, à la mort de Stefan en 1426, son neveu et successeur, Đurađ Branković, dut restituer Belgrade aux Hongrois[2],[3]. Afin de compenser cette perte, Đurađ décida de construire sa nouvelle capitale à Smederevo[4],[5]. De fait, la situation de Smederevo, entre Belgrade et Golubac, lui permettait à la fois d'avoir un accès facile aux autres villes le long du fleuve mais aussi de contrôler tout trafic sur le Danube, aussi bien de la part des Hongrois que des Turcs[4]. À partir de 1428 commença la construction de la forteresse de Smederevo, dont les travaux se poursivirent jusqu'eun 1439[6],[7]. Le 20 avril 1434, la plus jeune fille de Đurađ Branković, Katarina, et Ulrich II de Celje, proche parent de la reine de Hongrie, se marièrent dans la forteresse. Ce mariage inquiéta la Sublime Porte, qui proposa au despote le mariage de sa fille aînée Mara, avec le sultan Mourad II ; ce mariage fut accepté[4]. Le 14 avril 1435, un accord de « fraternité et d'amitié » fut signé entre la Serbie et la République de Venise dans la salle de réception de la forteresse de Smederevo. En outre, cet accord offrit à Đurađ et ses fils la citoyenneté vénitienne[4].

Au début du mois de juin 1439, la paix avec les Ottomans, un moment renforcée par le mariage de Mara et du sultan, fut brisée. Menés par Murad II, 130 000 soldats turcs prirent les collines surplombant Smederevo. Branković se précipita en Hongrie demander de l'aide, laissant le commandement à son fils Grgur. Toujours sans nouvelle de l'aide hongroise, Smederevo repoussa l'attaque ottomane, y compris quand les Turcs utilisèrent des canons[4]. Le 18 août 1439, soit 3 mois après, la faim poussa les Serbes à la reddition et les Ottomans entrèrent dans la ville. Les princes Grgur et Stefan furent envoyés en Anatolie et leurs yeux brûlés malgré les supplications de leur sœur Mara, devenue sultane. Cinq années plus tard, Đurađ Branković récupéra ses deux fils et la citadelle de Smederevo grâce au traité de Szeged[4],[5]. Branković, qui s'était allié à Jean Hunyadi, le fit arrêter en 1449 et il l'emprisonna dans les donjons de sa forteresse ; il ne le libéra qu'après paiement d'une rançon.

En 1453, le sultan Mehmed II lança une attaque contre Smederevo. Les Ottomans prirent 50 000 hommes, femmes et enfants et lancèrent 20 000 hommes sur la ville. La forteresse, commandée par Thomas Kantakouzenos, et protégée par 6 000 hommes résista à l'assaut[4]. En 1456, le jour de Noël, Đurađ Branković mourut à Smederevo et, en 1459, Smederevo tomba une nouvelle fois aux mains des Ottomans, ce qui mit un terme à l'État médiéval serbe.

En 1476, une armée composée de Hongrois et de Serbes tenta de reprendre la ville. Mehmed II intervint en personne pour l'en empêcher. En 1494 Pál Kinizsi tenta encore de reprendre la ville, puis, en 1512, le roi Jean Zápolya essaya à son tour. Ces deux tentatives furent un échec et la ville resta sous la domination turque.

À partir de 1526, Smederevo joua un rôle important en raison de sa position stratégique à la frontière entre la Hongrie et l’Empire ottoman. La citadelle fut plusieurs fois agrandie et renforcée par les Turcs et la ville devint la capitale du sandjak de Smederevo.

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Georges, construite en 1854

Il fallut attendre 1805 et la première révolte serbe contre les Turcs pour que la ville soit libérée. Elle fut alors choisie pendant quelque temps comme capitale de la Serbie et elle accueillit le Praviteljstvujušči sovjet, un gouvernement dirigé par Dositej Obradović. Dès 1806, le professeur Jovan Rančić y ouvrit la première école primaire de Serbie.

La deuxième moitié du XIXe siècle fut pour la ville une période de prospérité. En 1854, l'église Saint-Georges fut édifiée et, en 1866, Smederevo vit s'ouvrir son premier hôpital.

Le 12 avril 1867, les Turcs quittèrent définitivement Smederevo, en offrant les clés de la ville à Ljubomir Uzun-Mirković.

En 1871, ouvrit le premier Lycée de la ville ; puis, en 1875, fut fondé l'organe de presse indépendant Narodna volja. En 1886, la ligne de chemin de fer Smederevo-Velika Plana fut inaugurée et 1899 vit l'ouverture de la première Poste.

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

En 1913, fut créée la SARTID (en serbe : Srpsko akcionarsko rudarsko topioničarsko industrijsko društvo), la Société serbe par actions des mines, des fonderies et de l'industrie.

En 1914, Smederevo fut bombardée puis occupée par les Autrichiens ; la ville fut libérée le 17 octobre 1918.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Smederevo fut occupée par les forces de l'Axe, qui installèrent un arsenal dans la forteresse. Le 5 juin 1941, à 14h14, le stock de munitions explosa, ébranlant toute la ville et endommageant des installations situées à 10 kilomètres de distance[6],[7]. Une grande partie du mur sud de la forteresse fut détruit ainsi que la station de chemin de fer qui fut littéralement soufflée. La plupart des bâtiments en ville s'effondrèrent en tas de gravas. À peu près 2 500 personnes périrent et quasiment toute la population fut blessée[8]. Les bombardements des Alliés en 1944 aggravèrent la situation, endommageant un peu plus la forteresse[6],[7].

Localités de la Ville de Smederevo[modifier | modifier le code]

Localisation de la Ville de Smederevo en Serbie

La Ville de Smederevo compte 27 localités :

En application de la loi sur l'organisation territoriale de la Répbulique de Serbie, votée le 28 décembre 2007, Smederevo a obtenu le statut officiel de « ville » ou « cité » (en serbe, au singulier : Град et Grad ; au pluriel : Градови et Gradovi)[9]. Toutes les autres localités de la Ville sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans Smederevo intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
14 206 18 328 27 182 40 192 55 369 63 884 62 805[10] 63 028[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans Smederevo (2002)[modifier | modifier le code]

Ville de Smederevo (ex-municipalité)[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la Ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
59 545 66 132 77 682 90 650 107 366 110 768 109 809[10] 107 528[1]


Répartition de la population par nationalités dans la Ville (2002)[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2004, les 45 sièges de la municipalité de Smederevo se répartissaient de la manière suivante[13] :

Parti Sièges
Parti démocratique 16
Parti socialiste de Serbie 10
Mouvement Force de la Serbie 8
Liste « Mouvement pour Smederevo » 6
Liste « Union pour Smederevo » 3
Mouvement serbe du renouveau 3

Saša Radosavljević, membre du Parti démocratique de Serbie du premier ministre Vojislav Koštunica, a été élu président (maire) de la municipalité de Smederevo.

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 70 sièges de l'assemblée municipale de Smederevo se répartissaient de la manière suivante[14] :

Parti Sièges
Parti radical serbe 16
Pour une Serbie européenne 14
Mouvement pour Smederevo 12
Coalition « Pour un meilleur Smederevo » 11
Parti démocratique de Serbie 10
Parti socialiste de Serbie 7

Predrag Umičević, membre du Parti démocratique du président Boris Tadić a été élu maire (en serbe : gradonačelnik) de la Ville de Smederevo[15].

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Smederevo possède un important club de football, le FK Smederevo. La ville possède aussi un club de volley-ball, le OK Smederevo.

Économie[modifier | modifier le code]

Smederevo est une ville industrielle, centre de l'industrie sidérurgique de Serbie. L'usine autrefois appelée Sartid a été achetée par U.S. Steel en 2003 ; United Steele Serbia U.S. Steel Serbija emploie plus de 8 000 personnes. La société Milan Blagojević est, par son importance, la deuxième entreprise de la ville. La municipalité de Smederevo est également une région agricole, réputée pour ses productions viticoles et fruitières.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) Vladimi rĆorović, « Oporavljena Srbija », Istorija srpskog naroda, sur http://www.rastko.org.rs, Projet Rastko,‎ 1997 (consulté le 6 août 2008)
  3. (en) « Historical Geography: Neighboring Countries and Provinces » [Reprint (bottom of page)], Knight Kings: The Anjou- and Sigismund Age in Hungary (1301-1437), Encyclopaedia Humana Hungarica 03 / Magyar Elektronikus Könyvtár,‎ 1997 (consulté le 2007-07-17)
  4. a, b, c, d, e, f et g (sr) Ljubomir Petrović, « Pod vlašću proklete Jerina », sur http://www.srpsko-nasledje.co.rs, Srpsko Nasleđe,‎ juillet 1998 (consulté le 6 août 2008)
  5. a et b (en) (en) Colin Imber, The Crusade of Varna, 1443-45, Ashgate Publishing,‎ juillet 2006, 9-31 p. (ISBN 0-7546-0144-7)
  6. a, b et c (en)[PDF] Petar Vukoičić, Dejan Radovanović, « Smederevo Fortress – Smederevo – Serbia (Serbia and Montenegro) », Integrated Rehabilitation Project Plan / Survey of the Architectural and Archaeological Heritage (IRPP/SAAH), sur http://www.coe.int, Commission européenne/Conseil de l'Europe,‎ 23 novembre 2005 (consulté le 6 août 2008)
  7. a, b et c (en)[PDF] Regional Institute for Monument Protection, Smederevo, « Serbia and Montenegro (Serbia): Smederevo Fortress », Rehabilitation Project Plan / Survey of the Architectural and Archaeological Heritage (IRPP/SAAH), sur http://www.coe.int, Commission européenne/Conseil de l'Europe,‎ 2004 (consulté le 6 août 2008), p. 79 à 82
  8. (sr) « Razaranja », sur http://www.smederevo.co.yu, Site officiel de la municipalité de Smederevo (consulté le 6 août 2008)
  9. (sr)[doc] « Zakon o teritorijalnoj organizaciji Republike Srbije », sur http://www.projuris.org, Projuris - Organisation pour l'éducation au droit et à la culture juridique (consulté le 8 juillet 2009)
  10. a et b (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  11. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  12. a et b (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  13. (sr) Résultats des élections municipales de 2004 - Smederevo - Indisponible au 8 juillet 2009
  14. (sr) « Gradska Skupština », sur hhttp://www.smederevo.org.rs, Site officiel de la Ville de Smederevo (consulté le 21 avril 2009)
  15. (sr) « Gradonačelnik i zamenik radonačelnika », sur http://www.smederevo.org.rs, Site de la Ville de Smederevo (consulté le 8 juillet 2009)
  16. a et b (sr) « Lista medjunarodnih odnosa », sur http://www.skgo.org (consulté le 8 juillet 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]