Jagodina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Jagodina
Јагодина
Blason de Jagodina
Héraldique
Drapeau de Jagodina
Drapeau
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul de Jagodina
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul de Jagodina
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Serbie centrale
Région Šumadija
Belica
District Pomoravlje
Ville Jagodina
Code postal 35 000
Démographie
Population 36 092 hab. (2011[1])
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 53″ N 21° 15′ 44″ E / 43.9814, 21.262243° 58′ 53″ Nord 21° 15′ 44″ Est / 43.9814, 21.2622  
Altitude 116 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Jagodina

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Jagodina
Municipalité de Jagodina
Град Јагодина
Grad Jagodina
Administration
Maire
Mandat
Ratko Stevanović (JS)
2012-2016
Démographie
Population 71 195 hab. (2011[1])
Densité 151 hab./km2
Géographie
Superficie 47 000 ha = 470 km2
Liens
Site web Site officiel de la Ville de Jagodina

Jagodina (en serbe cyrillique : Јагодина) est une ville de Serbie située dans le district de Pomoravlje. Au recensement de 2011, la ville intra muros comptait 36 092[1] habitants et son territoire métropolitain, appelé Ville de Jagodina (en serbe : Град Јагодина et Grad Jagodina), 71 195[2].

Jagodina est le centre administratif du district de Pomoravlje.

Géographie[modifier | modifier le code]

Jagodina est située au centre de la Serbie, à 136 km au sud de Belgrade et à 42 km de Kragujevac. La ville se trouve sur les rives de la rivière Belica, aux confins des régions de la Šumadija et du Pomoravlje, dans la sous-région de Belica. Elle se situe dans la dépression de Paraćin-Jagodina, qui forme une bande étroite sur les deux rives de la Velika Morava et qui, de la gorge de Stalac au sud à celle de Bagrdan au nord. s'étend sur une longueur de 45 km et une largeur de 28 km. L'altitude y est comprise entre 116 m (à Jadodina) et 213 m au mont Đurđevo brdo. À l'est, les montagnes qui entourent la Ville font partie des contreforts des Carpates serbes. À l'ouest, elles font partie des premiers contreforts des Rhodopes, avec les monts Juhor (774 m), Crni Vrh (707 m) et Gledić ((922 m)) ; entre ces sommets se trouve le bassin de Levač. La région de Jagodina est sujette aux tremblements de terre ; l'un des plus importants d'entre eux eut lieu en 1910, avec un épicentre situé dans la partie orientale de la région de la Resava[3].

Le territoire de la Ville de Jagodina couvre une superficie de 470 km2. Elle est entourée par les municipalités de Svilajnac au nord, de Despotovac au nord-est et de Batočina au nord-ouest. À l'est et au sud-est, elle est limitrophes des municipalités de Paraćin et de Ćuprija ; à l'est, elle touche la municipalité de Pivara, qui fait partie du territoire de la Ville de Kragujevac et, au sud-est, elle est bordée par celle de Rekovac. Les précipitations moyennes annuelles y sont de 619 mm, avec un pic en mai (83 mm) et un creux en février (35 mm)[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Jagodina est de type continental modéré, avec des hivers froids et des étés chauds. La température moyenne annuelle y est comrise entre 11,2 °C et 11,7 °C. La température moyenne la plus basse est de -0,8° C en janvier et la plus élevée de 22,2 °C en juillet. La température moyenne y est de 10 °C en mars et ce niveau est atteint ou dépassé jusqu'en novembre[3]. L'ensoleillement annuel y est de 2 068 heures, dont 1 759 heures de mars à octobre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jagodina est mentionnée pour la première fois en 1399 sous le nom de « Jagodna ». Étymologiquement, Jagodina est la ville de la « fraise ». Entre 1946 et 1992, elle s’est appelée Svetozarevo, du nom d’un socialiste serbe du XIXe siècle, Svetozar Marković.

Au moment de la première révolte serbe contre les Turcs, Jagodina fut le théâtre de nombreuses batailles. Au cours du XIXe siècle et après la Seconde Guerre mondiale, la ville s’est fortement industrialisée. En 1999, pendant les bombardements de l’OTAN, qui durèrent 78 jours, la ville fut sévèrement endommagée.

Localités de la Ville de Jagodina[modifier | modifier le code]

Localisation de la Ville de Jagodina en Serbie

La Ville de Jagodina (ex-municipalité) compte 53 localités :

En application de la loi sur l'organisation territoriale de la Répbulique de Serbie, votée le 28 décembre 2007, Jagodina a obtenu le statut officiel de « ville » ou « cité » (en serbe, au singulier : Град et Grad ; au pluriel : Градови et Gradovi)[4]. Toutes les autres localités de la Ville sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
9 297 12 270 19 872 27 658 35 488 37 560 35 589[5] 36 092[2]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de Jagodina en 2002 (population totale : 35 589 - n.c. 186[6]) :
Hommes Classe d’âge Femmes
623 
75 et plus
967 
722 
70-74
946 
913 
65-69
1 144 
867 
60-64
1 060 
882 
55-59
978 
1 504 
50-54
1 625 
1 506 
45-49
1 691 
1 234 
40-44
1 447 
1 012 
35-39
1 172 
1 101 
30-34
1 173 
1 253 
25-29
1 260 
1 338 
20-24
1 268 
1 184 
15-19
1 150 
967 
10-14
941 
919 
5-9
914 
865 
0-4
777 

Répartition de la population par nationalités (2002)[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2004, les 41 sièges de l'assemblée municipale de Jadogina se répartissaient de la manière suivante[8] :

Parti Sièges
Serbie unie 16
Parti démocratique 8
Parti démocratique de Serbie et alliés 4
G17 Plus 3
Mouvement serbe du renouveau 3
Parti radical serbe 3
Liste « Pour Jagodina » 2
Parti socialiste de Serbie 2

Dragan Marković Palma, chef du parti Serbie unie, a été élu président (en serbe : predsednik) de la municipalité de Jagodina.

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

Dragan Marković Palma (à gauche) et Boris Tadić

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 31 sièges de l'assemblée de la Ville de Jagodina se répartissaient de la manière suivante[9] :

Parti Sièges
Serbie unie - Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie 19
Pour une Serbie européenne 7
Parti radical serbe 3
Parti démocratique de Serbie 2

Dragan Marković Palma a été élu maire (en serbe : gradonačelnik) de la Ville de Jagodina[10].

Élections locales de 2012[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2012, les 31 sièges de l'assemblée de la Ville de Jagodina se répartissaient de la manière suivante[11] :

Parti Sièges
Serbie unie - Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie 21
Parti progressiste serbe 4
Parti démocratique 3
Parti démocratique de Serbie 2

Ratko Stevanović, né en 1944, membre du parti Serbie unie, a été élu maire de la Ville de Jagodina[12].

Culture[modifier | modifier le code]

Institutions et associations[modifier | modifier le code]

Le Musée comtal de Jagodina (en serbe : Zavičajni muzej Jagodina) est une des institutions culturelles les plus importantes de la ville ; créé en 1954, il est installé dans l'ancienne maison Sokolana qui a été construite par l'architecte Momir Korunović en 1935 ; il est constitué de cinq départements : archéologie, ethnologie, sciences, histoire et Beaux-arts. Il abrite environ 200 000 œuvres et objets, dont une collection d'antiquités préhistoriques[13]. En 2009, il a participé à la Nuit européenne des musées en présentant sa collection d'appareils photographiques[14],[15], ainsi qu'une collection de photographies anciennes[16]. Jagodina possède également un important Musée d'art naïf et marginal (en serbe : Muzej naivne i marginalne umenosti), créé en 1960[17] ; il abrite une collection d'environ 2 500 peintures, sculptures ou dessins réalisés par 280 artistes ; on peut y voir des œuvres de Josip et Ivan Generalić, Ivan Rabuzin, Josip Lacković et, surtout, de Janko Brašić, le fondateur de l'École d'art naïf d'Oparić, ainsi que celles de nombreux artistes de l'École d'art naïf de Kovačica[18]. Le Musée d'art naïf a lui aussi participé à la Nuit européenne des musées de 2009, avec une exposition intitulée Anges et fées dans l'art naïf et marginal[19]. Depuis 2008, la ville possède un Musée des figures de cire (en serbe : Музеј воштаних фигура et Muzej voštanih figura), où sont représentées diverses personnalités de l'histoire serbe de Saint Sava à Vojislav Koštunica[20].

Un premier théâtre a été créé en 1859, avec la Société dilettante de Jagodina (Jagodinska diletantska družina) et, à la fin de 1944, le premier théâtre professionnel a ouvert ses portes dans la ville ; créé par des acteurs venus de Belgrade, il n'eut qu'une existence éphémère[21]. L'actuel Théâtre municipal de Jagodina (en serbe : Gradsko pozorište Jagodina ; en abrégé GPJ) a été créé le 13 septembre 1947 sous le nom de Théâtre municipal amateur (Gradsko amatersko pozorište) ; en 1952, il est devenu un théâtre professionnel et, en 1953, il est devenu théâtre national[21] ; il possède une troupe comptant 18 acteurs[22]. Jagodina dispose aussi d'un Théâtre amateur, créé en 1974, et du Théâtre pour enfants Stanislavski (Dečje pozorište Stanislavski Jagodina)[20]. On peut encore citer deux salles récemment créées, le Théâtre Art Krug, qui a ouvert ses portes en décembre 2008[23] et le Veliki teatar, le « Grand théâtre », créé en 2009[24].

Parmi les autres institutions et associations culturelles de la ville, on peut citer la Bibliothèque nationale, dont l'origine remonte à 1869 et qui possède un fonds d'environ 100 000 ouvrages[25], les Archives historiques, créées en 1948[26], le Centre culturel Svetozar Marković, la Société culturelle et artistique (en serbe : Kulturno umetničko društvo ; en abrégé : KUD) Kablovi, créée en 1952 et qui organise des manifestations folkloriques ou littéraires[27] ou l'Association d'art de Jagodina (Likovno udruženje Jagodine ; en abrégé : LUJ), créée en 1999 et qui organise des expositions de dessins, de peintures, de sculptures et d'arts décoratifs[28].

Manifestations[modifier | modifier le code]

Les Jours de la comédie (en serbe : Дани комедије et Dani komedije) sont un festival de théâtre organisé par le Théâtre municipal de Jagodina et qui se déroule au mois de mars ; il a été créé en 1971[29] ; en 2009, divers théâtres de Belgrade, de Šabac, de Novi Sad, de Subotica et de Zrenjanin y ont participé, notamment avec des pièces de Dušan Kovačević[30]. L'Automne musical (Muzička jesen) est un festival consacré à la musique classique[20]. Parmi les autres manifestations culturelles, on peut citer le Salon d'octobre, créé en 1970 et organisé par le Musée d'art naïf et marginal[20]. Une manifestation appelée Rencontres au village est organisée chaque année au mois de mars ; elle se déroule dans plusieurs villages de la Ville et a comme but de mettre en valeur le patrimoine folklorique et culturel de la région[31].

Sport[modifier | modifier le code]

Jagodina possède un club de football, le FK Jagodina, dont l'origine remonte à 1919[32]. Le Stadion FK Jagodina, construit en 2008, est un stade ominisports qui peut accueillir 10 000 spectateurs[33].

Quant au club de handball féminin du ŽORK Jagodina, il est notamment vice-champion de Serbie en 2011, 2012 et 2013.

Éducation[modifier | modifier le code]

La ville de Jagodina dispose de 7 écoles maternelles en serbe : obdaništa), la première ayant été créée en 1944[34]. La première école élémentaires (en serbe : osnovna škola, en abrégé OŠ) de Jagodina a ouvert ses portes en 1808. La ville et son territoire en comptent aujourd'hui onze, dont 6 dans la cité proprement dite et 5 dans les villages alentour[35]. Parmi ces écoles, on peut citer l'école Milan Mijalković, créée en 1951[36], l'école Goran Ostojić, créée en 1969[37], l'école Rada Miljković, qui dispose de deux annexes, l'une à Bukovče et l'autre à Voljavče[38], l'école Boško Đuričić[39], l'école 17. Oktobar, créée en 1963[40], ainsi que l'école de musique Vladimir Đorđević (Muzička škola Vladimir Đorđević), qui a ouvert ses portes en 1952[41]. Les écoles primaires de la ville scolarisent environ 6 400 enfants[35].

La ville compte également 4 établissements d'études secondaires[35], dont le lycée Svetozar Marković, qui a ouvert ses portes le 26 novembre 1869[42]. En plus de ce lycée d'enseignement général, il y a l'École économique et commerciale Slavko Đurđević (Ekonomsko Trgovinska škola Slavko Đurđević), créée en 1987[43], la Première école technique (Prva tehnička škola), créée en 1961[44] et l'École de génie électrique et de génie civil Nikola Tesla (Elektrotehnička i Građevinska škola Nikola Tesla)[45],[35].

Jagodina accueille une Faculté de pédagogie (Pedagoški fakultet Jagodina), qui est une antenne de l'Université de Kragujevac[46].

Parmi les autres établissements d'enseignement de la ville, on peut citer l'Université nationale de Jagodina (Narodni univerzitet Jadogina), créée en 1953[47] ; on y assure des cours de langues pour les enfants et les adultes, mais aussi des cours de comptabilité, d'informatique, de dactylographie, de secrétariat, de couture, de coiffure, ainsi que des formations pour toutes sortes d'autres activités professionnelles[48] ; elle travaille en coopération avec la Faculté de technologie de Bor[47].

Médias[modifier | modifier le code]

Le magazine hebdomadaire Novi Put, « Le Nouveau chemin », est publié à Jagodina depuis 1945[49]. La revue Oglasi Halo Jagodina-Kruševac, créée en 2004 par la société Pejić komerc de Jagodina, diffuse des petites annonces pour la vente et l'achat de biens (automobiles etc.) et de services (locations touristiques) divers ; elle couvre les district de Pomoravlje et de Rasina et est également disponible sur Internet[50].

Jagodina possède plusieurs stations de radio, dont la plus importante est Radio Jagodina, qui a commencé à émettre le 23 septembre 1962[51]. Parmi les autres stations figurent Radio Ljubav[52], Radio Gong[53] et Radio Enigma[54]. Depuis le 15 décembre 2000, la chaîne de télévision Televizija Jagodina émet depuis Jagodina[55].

Économie[modifier | modifier le code]

La verrerie Fabrika stakla Jagodina a été construite en 1843 sur les bords de la rivière Belica, entre les villages de Belica et de Mišević, au pied du mont Crni vrh ; elle fut à l'époque une des premières usines de Serbie[56]. La brasserie Jagodinska pivara, quant à elle, a ouvert ses portes en 1852[57]. Parmi les entreprises de la ville, on peut citer l'usine Budućnost, créée en 1947 et qui fabrique des meubles et des emballages en bois[58], ou la société Resava, qui travaille dans l'industrie des vêtements et des articles de bonneterie. La société Fabrika kablova Svetozarevo (SKS), créée en 1955 et située près du village de Bresje, produit des câbles[59]. La société Put conçoit et construit des routes[60] et des immeubles[61] et possède sa propre carrière de sable située près de Lozovik[62].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Sur le plan architectural, Jagodina possède quelques édifices anciens comme le konak de Hajduk Veljko Petrović (en serbe :), construit au début du XIXe siècle[63] ; cette résidence, qui comporte un rez-de-chaussée et un étage orné d'un encorbellement, est typique de l'architecture balkanique, avec ses influences ottomanes. La ville possède également trois églises intéressantes. La Vieille église (Stara crkva), a été construite par le prince Miloš Obrenović de 1818 à 1824 dans un style néoclassique. La Nouvelle église (Nova crkva), construite sur les plans de l'architecte Dušan Živanović entre 1896 et 1899, est caractéristique de l'architecture néo-byzantine qui s'est développée dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Le Temple de Saint-Georges-Martyr (Hram Svetog Velikomučenika Georgija), quant à lui, construite à l'initiative du riche marchand Vasa Rakić, date également des années 1890[20].

En plus de ses institutions et manifestations culturelles, la ville offre toutes sortes d'activités de loisir. L'Akva park de Jagodina est un parc aquatique qui possède six piscines, dont une piscine olympique où l'on pratique, notamment, le water-polo ; on y trouve des terrains de sport pour le football, le basket-ball, le handball, le volley-ball et le tennis de table, ainsi que des cafés et des restaurants[64]. La ville dispose d'un parc zoologique (Zoološki vrt), ainsi que d'un parc pour la promenade et les loisirs, le Parc municipal du Đurđevo brdo (Gradski park Đurđevo brdo)[20] ; ce parc, qui s'étend sur 5,35 ha, abrite plus de 40 espèces d'arbres et d'arbustes, ce qui lui vaut d'être classé comme monument naturel[65].

Les environs de Jagodina, et notamment les monts Crni vrh et Juhor, offrent des possibilités pour la randonnée. L'association Juhor, fondée en 1947, possède une maison de montagne (planinarska kuća) sur le Crni vrh ainsi qu'un terrain où l'on peut pratiquer le camping ; cette maison sert de point de départ à plusieurs sentiers balisés dans la montagne[66]. La société de chasse Jagodina, créée en 1885, dispose d'un domaine de 33 646 ha ; on peut y chasser le chevreuil, le sanglier, le lapin, le faisan, la perdrix grise, mais aussi l'oie et le canard sauvages, le pigeon ramier, la tourterelle et la bécasse des bois, ou encore le renard, le chacal, le chat sauvage, la mouffette et la belette[67]. L'association Magnum, créée en 1999, encadre les activités de pêche sportive dans la région[68].

Le territoire de la Ville de Jagodina abrite quelques monuments intéressants, dont le monastère de Jošanica, situé près du village de Jošanički Prnjavor sur la rive droite de la Jošanička reka, à 10 km à l'est de la cité ; il a été construit à l'époque du prince Lazar (XIVe siècle)[69]. Non loin de Jagodina se trouvent également les monastères de Ravanica (XIVe siècle) et de Kalenić (XVe siècle)[20].

Transports[modifier | modifier le code]

Jagodina est située sur la route européenne E75, qui, notamment, relie Belgrade et Niš ; la route nationale 23 relie la ville à Kragujevac. Elle est desservie par la ligne de chemin de fer Belgrade-Nis, qui la connecte à l'Europe centrale, à l'Europe du Sud-est et à l'Asie[70].

Personnalités[modifier | modifier le code]

L'architecte Momir Korunović (1883-1969) est né à Glogovac, près de Jagodina.

On peut encore citer :

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

La ville de Jagodina est jumelée avec les villes suivantes[71] :

Elle a égalemeent signé des accords de coopération avec les villes suivantes[71] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [1]
  2. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  3. a, b et c (sr) « Geografski podaci », sur http://www.jagodina.org.rs, Site officiel de la Ville de Jagodina (consulté le 30 juillet 2009)
  4. (sr)[doc] « Zakon o teritorijalnoj organizaciji Republike Srbije », sur http://www.projuris.org, Projuris - Organisation pour l'éducation au droit et à la culture juridique (consulté le 30 juillet 2009)
  5. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  6. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  7. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  8. (sr) Résultats des élections municipales de 2004 - Jagodina - Indisponible au 30 juillet 2009
  9. (sr) « Skupština grada », sur http://www.jagodina.org.rs, Site officiel de la Ville de Jagodina (consulté le 30 juillet 2009)
  10. (sr) « Gradonačelnik - Dragan Marković Palma », sur http://www.jagodina.org.rs, Site officiel de la Ville de Jagodina (consulté le 30 juillet 2009)
  11. (sr) « Spisak odbornika Skupštine grada », sur http://www.jagodina.org.rs, Site officiel de la Ville de Jagodina (consulté le 18 juin 2012)
  12. (sr) « Gradonačelnik », sur http://www.jagodina.org.rs, Site officiel de la Ville de Jagodina (consulté le 18 juin 2012)
  13. (sr) « Kultura », sur http://www.jagodina.org.rs, Site officiel de la Ville de Jagodina (consulté le 31 juillet 2009)
  14. (fr)(en) « Zavičajni muzej Jagodina », sur http://nuitdesmusees.culture.fr, Site de la Nuit des musées (consulté le 31 juillet 2009)
  15. (sr) « Izložba fototehnike iz zbirke Zavičajnog muzeja », sur http://nocmuzeja.org, Noć muzeja (consulté le 31 juillet 2009)
  16. (sr) « Fotografije iz zbirke Zavičajnog muzeja », sur http://nocmuzeja.org, Noć muzeja (consulté le 31 juillet 2009)
  17. (sr)(en) « Site du Musée d'art naïf et marginal de Jagodina » (consulté le 31 juillet 2009)
  18. (en) « Collection and artists », sur http://www.naiveart.rs, Site du Musée d'art naïf et marginal de Jagodina (consulté le 31 juillet 2009)
  19. (en) « Angels and fairies in naїve and marginal art », sur http://www.naiveart.rs, Site du Musée d'art naïf et marginal de Jagodina (consulté le 31 juillet 2009)
  20. a, b, c, d, e, f et g (sr) « Turizam », sur http://www.jagodina.org.rs, Site officiel de la Ville de Jagodina (consulté le 31 juillet 2009)
  21. a et b (sr) « Istorijat », sur http://www.pozoristejagodina.com, Site du Théâtre municipal de Jagodina (consulté le 31 juillet 2009)
  22. (sr) « Članovi », sur http://www.pozoristejagodina.com, Site du Théâtre municipal de Jagodina (consulté le 31 juillet 2009)
  23. (sr) « Site du théâtre Art Krug » (consulté le 1er août 2009)
  24. (sr) « O nama », sur http://www.velikiteatar.com, Site du Veliki teatar Jagodina (consulté le 1er août 2009)
  25. (en) « Information », sur http://www.jabooka.org.rs, Site de la Bibliothèque nationale de Jagodina (consulté le 1er août 2009)
  26. (sr) « Istorijat », Site des Archives historiques de Jagodina (consulté le 1er août 2009)
  27. (sr) « Kulturno umetničko društvo Kablovi - Jagodina », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 1er août 2009)
  28. (sr) « O nama », sur http://www.luj.autentik.net, Site de l'Association d'art de Jagodina (consulté le 1er août 2009)
  29. (sr) « Site des Jours de la comédie de Jagodina » (consulté le 1er août 2009)
  30. (sr) « Repertoar », sur http://www.danikomedije.autentik.net, Site des Jours de la Comédie de Jagodina (consulté le 1er août 2009)
  31. (sr) « Susreti sela », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 1er août 2009)
  32. (sr) « Istorijat », sur http://www.fkjagodina.org.rs, Site du FK Jagodina (consulté le 3 août 2009)
  33. (en) « Stadiums in Serbia », sur http://www.worldstadiums.com, World Stadiums (consulté le 3 août 2009)
  34. (sr) « Obdaništa u Jagodini », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 2 août 2009)
  35. a, b, c et d (sr) « Obrazovanje », sur http://www.jagodina.org.rs, Site officiel de la Ville de Jagodina (consulté le 1er août 2009)
  36. (sr) « Osnovna škola "Milan Mijalkovic" », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 2 août 2009)
  37. (sr) « Osnovna škola "Goran Ostojić" », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 2 août 2009)
  38. (sr) « Site de l'école élémentaire Rada Miljković » (consulté le 2 août 2009)
  39. (sr) « Site de l'école élémentaire Boško Đuričić », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 1er août 2009)
  40. (sr) « Site de l'école primaire 17. Oktobar » (consulté le 2 août 2009)
  41. (sr) « Site de l'école de musique de Jagodina » (consulté le 1er août 2009)
  42. (sr) « Istorijat », sur http://www.gimnazija-jagodina.com, Site du Lycée Svetozar Marković de Jagodina (consulté le 1er août 2009)
  43. (sr) « Kako smo počeli », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 2 août 2009)
  44. (sr) « Site de la Première école technique » (consulté le 2 août 2009)
  45. (sr) « Site de l'école de génie électrique et de génie civil Nikola Tesla » (consulté le 2 août 2009)
  46. (sr) « Site de la Faculté de pédagogie à Jagodina » (consulté le 2 août 2009)
  47. a et b (sr) « O nama », sur http://www.univerzitet.rs (consulté le 2 août 2009)
  48. (sr) « Kursevi », sur http://www.univerzitet.rs, Site de l'Université nationale de Jagodina (consulté le 2 août 2009)
  49. (sr) « O nama », sur http://www.noviput.autentik.net, Site de Novi Put (consulté le 1er août 2009)
  50. (sr) « O nama », sur http://www.free-oglasi.rs, Site de Oglasi Halo (consulté le 1er août 2009)
  51. (sr) « O nama », sur http://www.radiojagodina.autentik.net, Site de Radio Jagodina (consulté le 1er août 2009)
  52. (sr) « Radio Ljubav », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 1er août 2009)
  53. (sr) « Radio Gong », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 1er août 2009)
  54. (sr) « Site de Radio Enigma » (consulté le 1er août 2009)
  55. (sr) « O nama », sur http://www.tvjagodina.autentik.net, Site de TV Jagodina (consulté le 1er août 2009)
  56. (sr) « Istorijat fabrike stalke », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 3 août 2009)
  57. (sr) « Jagodinska pivara », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 3 août 2009)
  58. (sr) « BUJA », sur http://www.belex.rs, Site de la Bourse de Belgrade (consulté le 3 août 2009)
  59. (sr) « Site de la société Fabrika kablova Svetozarevo » (consulté le 3 août 2009) - Indisponible à cette date
  60. (sr) « Izgradnja puteva », sur http://www.put-jagodina.com, Site de la société Put (consulté le 3 août 2009)
  61. (sr) « Projekti u realizaciji », sur http://www.put-jagodina.com, Site de la société Put (consulté le 3 août 2009)
  62. (sr) « Kamenolom », sur http://www.put-jagodina.com, Site de la société Put (consulté le 3 août 2009)
  63. (sr) « Konak hajduk Veljka Petrovića », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 2 août 2009)
  64. (sr) « Info park », sur http://www.aquapark.autentik.net, Site de l'Akva park de Jagodina (consulté le 2 août 2009)
  65. (sr) « Gradski park “Đurđevo brdo” omiljeno izletište Jagodinaca », sur http://www.garden.rs, Site de Hortikulturna Srbija (consulté le 2 août 2009)
  66. (sr) « Planinarsko Smučarsko Društvo Juhor Jagodina », sur http://www.jagodina.autentik.net (consulté le 2 août 2009)
  67. (sr) « O nama », sur http://www.jagodina.autentik.net/lovacko_udruzenje/lovacko_udruzenje.htm, Site de la Société de chasse Jagodina (consulté le 2 août 2009)
  68. (sr) « Site de la société de pêche Magnum » (consulté le 2 août 2009)
  69. (sr) « Jošanica », sur http://www.eparhija-sumadijska.org.rs, Site de l'éparchie de Šumadija (consulté le 2 août 2009)
  70. (sr)(en) Serbia and Montenegro road map (ISBN 963 00 8053 2 CM[à vérifier : ISBN invalide])
  71. a et b (sr) « Lista medjunarodnih odnosa », sur http://www.skgo.org (consulté le 30 juillet 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Informations[modifier | modifier le code]

Données géographiques[modifier | modifier le code]