Thaïs (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thaïs.
Deux fillettes thaïs.

Les Thaïs ou les Tai Siam[1],[2],[3],[4],[5] sont le principal groupe ethnique de Thaïlande.

Leur langue, le thaï, fait partie des langues tai de la famille tai-kadai.

Originaire de la Chine du Sud, le peuple Thaï s’établit au Yunnan au Ier siècle av. J.-C.. Les premières vagues de migration à partir de cette région vers la Thaïlande actuelle sont attestées dès le XIe siècle[6]. Ils sont mentionnés vers 1050 dans une inscription chame du Po Nagar de Nha Trang comme prisonniers de guerre[7]. Les Khmers, dont l'empire s'étendait alors sur la région, appelaient ces nouveaux venus « Śyâma », un mot sanscrit (श्याम) qui signifie « brun » ou « foncé »[8] et qui a donné le mot Siam : vers 1130-1150, ils apparaissent comme mercenaires sur l'un des bas-reliefs d'Angkor Vat (galerie sud, aile ouest)[7].

La majorité des Thaïs sont adeptes du bouddhisme theravada, qui coexiste avec la croyance aux esprits (phi et chao thi honorés dans les maisons des esprits).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cheesman, P. (1988). Lao textiles: ancient symbols-living art. Bangkok, Thailand: White Lotus Co., Thailand.
  2. Fox, M. (1997). A history of Laos. Cambridge, U.K.: Cambridge University Press.
  3. Fox, M. (2008). Historical Dictionary of Laos (3rd ed.). Lanham: Scarecrow Press.
  4. Goodden, C. (1999). Around Lan-na: a guide to Thailand's northern border region from Chiang Mai to Nan. Halesworth, Suffolk: Jungle Books.
  5. Wijeyewardene, G. (1990). Ethnic groups across national boundaries in mainland Southeast Asia. Singapore: Institute of Southeast Asian Studies.
  6. Origine de la population thaïe
  7. a et b Michel Jacq-Hergoualch, Le Siam, Guide Belles Lettres des Civilisations, Les Belles Lettres 2004, ISBN 2-251-41023-6, p. 59.
  8. (en) Monier Monier-Williams, A Sanskrit-English dictionary etymologically and philologically arranged with special reference to cognate Indo-European languages, Oxford: Clarendon Press, 1898, page 1094.

Voir aussi[modifier | modifier le code]