La Deux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image illustrative de l'article La Deux

Création (36 ans)
Slogan « Deux fois plus de plaisir »
Format d'image 576i (SDTV), 1080i (HDTV)
Langue Français
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Statut Généraliste nationale publique
Ancien nom RTbis (1977-1979)
Télé 2.TV (1979-1988)
Télé 21 (1988-1993)
RTBF 2 (1993-1997)
RTBF La Deux (1997-2003)
Siège social Bruxelles
Site Web www.ladeux.be
Diffusion
Analogique oui Oui
Numérique oui Oui

TNT chaîne n° 810 TNT (Bouquet RTBF) UHF DVB-T/MPEG-2 canal 45 à Liège ; canal 56 à Wavre, Bruxelles, Tournai, Anderlues et Profondeville ; canal 66 à Léglise[1].

Satellite TéléSAT : chaîne n° 2
TV Vlaanderen : chaîne n° 60
Câble Numericable à Bruxelles : chaîne n° 2 (Communauté française de Belgique), n° 32 (Communauté Flamande)
Numericable au Luxembourg : chaîne n°21
VOO Numérique : chaîne n°2 (502 HD)
Telenet Vlaanderen : canal n°131
Telenet Brussel (ex-UPC) : chaîne n° 2
Wolu TV : chaîne n° 2
ADSL Belgacom TV : chaîne n° 2 (Bruxelles et Wallonie), chaîne n° 221 (Flandre) (41 en HD)
Aire Drapeau de la Belgique Belgique

La Deux est une chaîne de télévision publique généraliste de la Communauté française de Belgique appartenant au groupe public Radio-Télévision belge de la Communauté française (RTBF).

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

De RTbis à Télé 2[modifier | modifier le code]

Le , la RTB lance une deuxième chaîne de télévision baptisée RTbis qui propose des rediffusions de la première chaîne.

RTbis devient Télé 2 en 1979.

Télé 21 et ses reformatages[modifier | modifier le code]

Le naît Télé 21, deuxième chaîne à part entière qui ne relaie plus la première chaîne, alliant l'événement en direct (principalement sportif) et la diffusion de films, de musique et de documentaires sociaux et culturels.

Cinq ans plus tard jour pour jour, Télé 21 cède la place à Arte 21 (la RTBF entre alors dans le G.E.I.E d'ARTE en en tant que membre associé, cet accord sera suspendu en ) et Sport 21 qui reste la chaîne de l'événement sportif et des grands directs (canal partagé avec les programmes d'Arte).

Le , la deuxième chaîne, RTBF 21, divise son offre de programmes entre RTBF la Deux, chaîne de multidiffusion de programmes culturels, de documentaires et chaîne d'accueil des événements non sportifs en direct (Commissions parlementaires, Concours musical Reine Elisabeth par exemple) et Sport 21 qui propose des "fenêtres" de programmes sportifs produits par la RTBF, insérées dans le programme complet de Eurosport. À l'occasion de la Coupe du Monde de Football de 1998, la RTBF décide de diffuser l'intégralité des matches sur ses deux chaînes de télévision principales, RTBF la Une et RTBF la Deux. Afin que le public le plus large ait accès à ces programmes, on procède à une redistribution des émetteurs, qui permet de capter la Une et la Deux sur les réseaux de télédistribution bien sûr, mais aussi par voie hertzienne, sur la totalité du territoire de la Région wallonne et de la Région de Bruxelles-Capitale. Ce dispositif sera maintenu au-delà de la Coupe du Monde, par décision du Conseil d'Administration du 13 juillet.

RTBF la deux[modifier | modifier le code]

La deuxième chaîne de la RTBF fait peau neuve en en prenant l’appellation la deux et en s'offrant un nouvel habillage, de nouvelles émissions et de nouveaux visages.

La Deux[modifier | modifier le code]

RTBF La Deux change d'habillage en pour devenir simplement La Deux. La chaîne réorganise son offre de programme en complémentarité avec ceux de La Une. En , la chaîne passe au format 16/9.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • Depuis [Quand ?] : « Deux fois plus de plaisir »

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Administrateur général :

Directeur des programmes :

  • François TRON

Capital[modifier | modifier le code]

Le capital de La Deux est détenu à 100 % par le groupe audiovisuel public RTBF.

Programmes[modifier | modifier le code]

Suite à l'arrivée d'Yves Bigot, ancien directeur des divertissements de France 2, comme directeur des programmes de la RTBF, la programmation de la chaîne a subi une révolution dont voici les caractéristiques :

  • Migration des séries cultes américaines de La Une vers La Deux
  • Une programmation de feuilletons américains en après-midi.
  • La soirée du jeudi devient soirée Le meilleur de l'humour avec la diffusion de spectacles d'humoristes francophones.
  • Les soirées du mardi, mercredi et vendredi sont réservées aux films avec un bonus et décryptage animé par Cathy Immelen, la Miss Cinéma de la RTBF, qui suit chaque film.
  • Les soirées du dimanche et lundi sont réservées aux documentaires.
  • L'émission jeunesse Bla-Bla évolue avec l'utilisation d'un plateau virtuel.

La chaîne qui manquait précédemment d'une identité propre et d'une programmation trop variable tourne maintenant sur des thématiques particulières :

  • Documentaires
  • Séries, feuilletons cultes
  • Cinéma pour les cinéphiles
  • Culture, musique et société
  • Sport

Émissions[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. RTBF.be - La RTBF en télévision numérique terrestre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]