La Deux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image illustrative de l'article La Deux

Création 26 mars 1977 (37 ans)
Slogan « Deux fois plus de plaisir »
Format d'image 576i (SDTV), 1080i (HDTV)
Langue Français
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Statut Généraliste nationale publique
Ancien nom RTbis (1977-1979)
Télé 2.TV (1979-1988)
Télé 21 (1988-1993)
RTBF 2 (1993-1997)
RTBF La Deux (1997-2002)
Siège social Bruxelles
Site web www.ladeux.be
Diffusion
Analogique oui Oui
Numérique oui Oui

TNT chaîne n° 810 TNT (Bouquet RTBF) UHF DVB-T/MPEG-2 canal 45 à Liège ; canal 56 à Wavre, Bruxelles, Tournai, Anderlues et Profondeville ; canal 66 à Léglise[1].

Satellite TéléSAT : chaîne n° 2
TV Vlaanderen : chaîne n° 60
Câble Numericable à Bruxelles : chaîne n° 2 (Communauté française de Belgique), n° 32 (Communauté Flamande)
Numericable au Luxembourg : chaîne n°21
VOO Numérique : chaîne n°2 (502 HD)
Telenet Vlaanderen : canal n°131
Telenet Brussel (ex-UPC) : chaîne n° 2
Wolu TV : chaîne n° 2
ADSL Belgacom TV : chaîne n° 2 (Bruxelles et Wallonie), chaîne n° 221 (Flandre) (41 en HD)
Aire Drapeau de la Belgique Belgique

La Deux est une chaîne de télévision publique généraliste de la Communauté française de Belgique appartenant au groupe public Radio-Télévision belge de la Communauté française (RTBF).

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

De RTbis à Télé 2[modifier | modifier le code]

Le 26 mars 1977, la RTB lance une deuxième chaîne de télévision baptisée RTbis qui propose des rediffusions de la première chaîne.

RTbis devient Télé 2 en 1979.

Télé 21 et ses reformatages[modifier | modifier le code]

Le 21 mars 1988 naît Télé 21, deuxième chaîne à part entière qui ne relaie plus la première chaîne, alliant l'événement en direct (principalement sportif) et la diffusion de films, de musique et de documentaires sociaux et culturels.

Sept ans plus tard jour pour jour, Télé 21 cède la place à RTBF 21 et Eurosport 21 qui reste la chaîne de l'événement sportif et des grands directs (canal partagé avec les programmes de RTBF 21).

Le 1er mars 1997, la deuxième chaîne, RTBF 21, change de nom et devient RTBF la Deux, chaîne de multidiffusion de programmes culturels, de documentaires et chaîne d'accueil des événements en direct, sportifs ou non-sportifs. À l'occasion de la Coupe du Monde de Football de 1998, la RTBF décide de diffuser l'intégralité des matches sur ses deux chaînes de télévision principales, RTBF la Une et RTBF la Deux. Afin que le public le plus large ait accès à ces programmes, on procède à une redistribution des émetteurs, qui permet de capter la Une et la Deux sur les réseaux de télédistribution bien sûr, mais aussi par voie hertzienne, sur la totalité du territoire de la Région wallonne et de la Région de Bruxelles-Capitale. Ce dispositif sera maintenu au-delà de la Coupe du Monde, par décision du Conseil d'Administration du 13 juillet.

RTBF la deux[modifier | modifier le code]

Le 1er novembre 2001, Carine Bratzlavsky est désignée pour élaborer un projet de reformatage de la chaîne. Celle-ci officiait depuis 1995 en tant que coordinatrice-productrice d'Arte-Belgique, l'interface créée entre la RTBF et l'équipe de la chaîne culturelle européenne[2]. Et avant cela, Bratzlavsky était déjà en charge de la seconde chaîne de la RTBF, à l'époque dénommée Télé 21. En décembre 2001, alors que la RTBF planche sur de nouvelles grilles de programme pour la rentrée de janvier 2002, la date du 21 mars est avancée pour le lancement de la nouvelle mouture de La Deux[3]. Cependant, la démission de l'administrateur-général de la RTBF, Christian Druitte, laisse planer un doute quant au calendrier, et un report est envisagé[4]. En mars, l'information est confirmée : la nouvelle Deux ne sera lancée qu'à la rentrée[5], et la date du 2 septembre est finalement arrêtée[6].

L'objectif est alors de casser l'image brouillonne, voire fourre-tout, de La Deux en lui donnant une identité forte, et en en faisant une chaîne à part entière[6]. La chaîne est rebaptisée la deux et adopte un nouveau logo rond. L'habillage de l'antenne est entièrement revu, et joue sur les couleurs pour distinguer les cases horaires destinées aux enfants (tons jaunes), aux adolescents (tons verts) et aux adultes (tons mauves et violets). Le tout est accompagné d'un habillage sonore signé Marc Moulin.

À côté du maintien d'anciennes émissions, telle Ici Bla-Bla (destinée aux enfants), de nombreux nouveaux programmes sont annoncés. L'émission G'nôme, destinée aux 9-14 ans, est suivie par Tu passes quand tu veux (produite par Barbara Louys et animée par deux nouveaux venus : Maureen Louys et David Antoine), dont le public-cible est les adolescents. À noter également : le lancement de Screen (consacré au cinéma), de Clips en ligne, ou encore d'Extratime (dédié aux sports en salle ou urbains, aux arts martiaux,...). La diffusion de l'émission de Téva Sex in the TV est aussi annoncée[7].

La Deux[modifier | modifier le code]

RTBF La Deux change d'habillage en janvier 2004 pour devenir simplement La Deux. La chaîne réorganise son offre de programme en complémentarité avec ceux de La Une. En décembre 2005, la chaîne passe au format 16/9.

Suite à l'arrivée d'Yves Bigot, ancien directeur des divertissements de France 2, comme directeur des programmes de la RTBF, la programmation de la chaîne subit une révolution dont voici les caractéristiques :

  • Migration des séries cultes américaines de La Une vers La Deux,
  • Programmation de feuilletons américains durant l'après-midi,
  • La soirée du jeudi devient soirée Le meilleur de l'humour avec la diffusion de spectacles d'humoristes francophones,
  • Les soirées du mardi, mercredi et vendredi sont réservées aux films avec un bonus et décryptage animé par Cathy Immelen, la Miss Cinéma de la RTBF, qui suit chaque film,
  • Les soirées du dimanche et lundi sont réservées aux documentaires,
  • L'émission jeunesse Bla-Bla évolue avec l'utilisation d'un plateau virtuel.

La chaîne, qui manquait précédemment d'une identité propre et d'une programmation trop variable, tourne maintenant sur des thématiques particulières :

  • Documentaires
  • Séries, feuilletons cultes
  • Cinéma pour les cinéphiles
  • Culture, musique et société
  • Sport

Le 16 décembre 2011, à 20h, un nouvel habillage est mis à l'antenne, simultanément aux nouveaux habillages de La Une et de La Trois. Le logo de la chaîne est dès lors légèrement modifié, afin de pouvoir s'intégrer dans l'habillage en 3D.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • Depuis [Quand ?] : « Deux fois plus de plaisir »

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Administrateur général :

Directeur des programmes :

  • François TRON

Capital[modifier | modifier le code]

Le capital de La Deux est détenu à 100 % par le groupe audiovisuel public RTBF.

Programmes[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

Émissions diffusées sur la Deux

Séries[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Source : Centre d'Information sur les Médias[8].

Audience globale[modifier | modifier le code]

2011 2012 2013
4,8 % 5,4 % 4,5 %

Avec une audience moyenne de 4,5 % de part de marché en 2013, La Deux est la quatrième chaîne belge francophone la plus regardée, derrière RTL-TVI, La Une et AB3.

Records d'audiences[modifier | modifier le code]

Le 21 août 2004, La Deux réalise un record d'audience en diffusant la finale du tournoi de tennis des Jeux olympiques d'Athènes. Ce match, qui voit la victoire de la joueuse belge Justine Henin face à la française Amélie Mauresmo, rassemble 726 921 téléspectateurs (44 % de part de marché).

Ce n'est que dix ans plus tard que La Deux réalise une meilleure audience. Le match de quart de final de la Coupe du monde de football qui oppose la France à l'Allemagne, le 4 juillet 2014, obtient une audience de 770 218 téléspectateurs (53,89 % de part de marché).

Top 10 des programmes les plus regardés par année[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

Programme Date Nombre de téléspectateurs Part de marché
1 F1 : Grand Prix du Canada 09/06/2013 269 514 15,4 %
2 Football : Coupe de Belgique : Anderlecht/Genk 30/01/2013 256 121 13,6 %
3 Football : Coupe du Monde : Tirage au sort 06/12/2013 247 865 24,7 %
4 Game of Thrones 24/02/2013 241 180 11,6 %
5 Football : Coupe des confédérations : Espagne/Italie 27/06/2013 239 075 17,7 %
6 Football : Coupe de Belgique : Anderlecht/Gand 16/01/2013 238 002 8,5 %
7 Plus belle la vie 22/02/2013 232 665 14,3 %
8 Football : Coupe de Belgique : Genk/Anderlecht 02/03/2013 227 581 16,8 %
9 Athlétisme : Championnats du Monde 16/08/2013 224 032 18,4 %
10 F1 : Grand Prix de Malaisie 24/03/2013 221 656 40,9 %

Tous les téléspectateurs de 4 ans et plus, plus d'éventuels invités. Durée des programmes supérieure à 15 minutes.

2012[modifier | modifier le code]

Programme Date Nombre de téléspectateurs Part de marché
1 Football : Championnat d'Europe : Angleterre/Italie 24/06/2012 716 137 42,3 %
2 Jeux olympiques : Athlétisme 05/08/2012 597 697 31,3 %
3 Football : Championnat d'Europe : Portugal/Pays-Bas 17/06/2012 578 653 33,6 %
4 Jeux olympiques : Athlétisme : Saut 06/08/2012 572 192 33 %
5 Football : Championnat d'Europe : Espagne/Italie 10/06/2012 533 570 35,1 %
6 Football : Championnat d'Europe : Rép. tchèque/Portugal 21/06/2012 523 693 30,8 %
7 Football : Championnat d'Europe : Allemagne/Grèce 22/06/2012 507 754 31,9 %
8 Football : Championnat d'Europe : Pays-Bas/Allemagne 13/06/2012 500 059 28,9 %
9 Football : Match amical : Roumanie/Belgique 14/11/2012 485 248 25,5 %
10 Football : Championnat d'Europe : Suède/Angleterre 15/06/2012 460 274 28,3 %

Tous les téléspectateurs de 4 ans et plus, plus d'éventuels invités. Durée des programmes supérieure à 15 minutes.

2011[modifier | modifier le code]

Programme Date Nombre de téléspectateurs Part de marché
1 Football : Qualification : Allemagne/Belgique 11/10/2011 576 293 31,3 %
2 Football : Coupe de Belgique : Standard/Westerlo 21/05/2011 498 410 34,9 %
3 Football : Qualification : Autriche/Belgique 25/03/2011 472 652 27,4 %
4 Cyclisme : Tour de France : Etape 18 21/07/2011 401 097 36,8 %
5 Football : Coupe de Belgique : Standard/Gand 06/04/2011 392 545 23,2 %
6 Football : Qualification : Azerbaïdjan/Belgique 02/09/2011 333 965 29,5 %
7 Football : Match amical : Slovénie/Belgique 10/08/2011 311 019 19,9 %
8 Football : Coupe de Belgique : FC Malines/Standard 02/03/2011 284 750 15,9 %
9 F1 : Grand Prix de Monaco 29/05/2011 259 797 31,2 %
10 Football : Coupe de Belgique : Lierse/Standard 21/12/2011 256 798 13,8 %

Tous les téléspectateurs de 4 ans et plus, plus d'éventuels invités. Durée des programmes supérieure à 15 minutes.

2010[modifier | modifier le code]

Programme Date Nombre de téléspectateurs Part de marché
1 Football : Coupe du Monde : Allemagne/Espagne 07/07/2010 673 660 40,6 %
2 Football : Coupe du Monde : Uruguay/Pays-Bas 06/07/2010 600 130 35,9 %
3 Football : Coupe du Monde : Espagne/Portugal 29/06/2010 561 190 27,3 %
4 Tennis : Open de Brisbane : Finale 09/01/2010 533 120 61,3 %
5 Football : Coupe du Monde : Italie/Paraguay 14/06/2010 520 350 26,2 %
6 Football : Qualification : Turquie/Belgique 07/09/2010 514 560 28,9 %
7 Football : Coupe du Monde : Espagne/Honduras 21/06/2010 477 730 25,2 %
8 Football : Coupe du Monde : Brésil/Côte d'Ivoire 20/06/2010 472 630 25,8 %
9 Tennis : Open d'Australie : Finale Dames 30/01/2010 459 220 60 %
10 Football : Coupe du Monde : France/Mexique 17/06/2010 458 730 24,9 %

Tous les téléspectateurs de 4 ans et plus, plus d'éventuels invités. Durée des programmes supérieure à 15 minutes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. RTBF.be - La RTBF en télévision numérique terrestre
  2. Pierre-François Lovens, « Le nouveau `patron´ d'Arte-Belgique dérange », La Libre Belgique,‎ 8 janvier 2002 (consulté le 1er août 2014)
  3. Pierre-François Lovens, « RTBF: moratoire sur les magazines culturels », La Libre Belgique,‎ 20 décembre 2001 (consulté le 1er août 2014)
  4. Karin Tshidimba, « `Nous attendons le 1er février´ », La Libre Belgique,‎ 17 janvier 2002 (consulté le 1er août 2014)
  5. Pierre-François Lovens, « RTBF: un `talk show´ quotidien? », La Libre Belgique,‎ 18 mars 2002 (consulté le 1er août 2014)
  6. a et b Pierre-François Lovens, « Le 2 septembre, la Deux fera la une », La Libre Belgique,‎ 18 juillet 2002 (consulté le 1er août 2014)
  7. Pierre-François Lovens, « Une ou Deux? Tu passes quand tu veux », La Libre Belgique,‎ 22 août 2002 (consulté le 1er août 2014)
  8. « CIM - Résultats publics », Centre d'Information sur les Médias,‎ 7 août 2014 (consulté le 13 août 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]