Daran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gérard Daran.
Daran03.jpg

Daran est un chanteur, compositeur-interprète français, né le 4 avril 1959 à Turin en Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Jacques Daran est l'auteur du tube Dormir dehors paru en 1995. Daran est l'auteur de sept albums en 20 ans (de 1992 à 2012). Un premier opus, J'évite le soleil[1] paraît en 1992. Il est marqué d'influences rock/blues. Son deuxième album, Huit barré, le propulse sur le devant de la scène en 1995, grâce au tube Dormir dehors. En 1997 sort Déménagé, coréalisé par Yarol Poupaud (ex-FFF), et l'album est un succès, le groupe ayant une foule de fans croissante. En 2000 parait un album acoustique, Augustin & Anita, album enregistré dans un ancien cinéma, dans les conditions du live[2]. En 2003 sort Pêcheur de pierres, un album écrit principalement par Pierre-Yves Lebert, ami de longue date. Jusque là, Daran n'avait composé que sur des textes d'Alana Filippi.

Sur scène, le groupe a évolué au cours des années pour trouver, de 2004 à 2010, une formation composée de Jean Daniel Glorioso à la batterie, Erik Fostinelli à la basse, que Daran connaît bien puisque celui-ci participe à ses albums depuis Déménagé, Franck Terranova aux claviers et guitare, et Stéphane Terranova à la guitare.

Daran02.jpg

2004 marque également une nouvelle relation entre Daran et ses fans. Acteur actif dans l'organisation des "Daran Awards", concours de reprise organisé à l'initiative d'un fan. Il suit avec attention toute l'organisation et invite les deux lauréats à jouer leur reprise à l'occasion des dates parisiennes de la tournée, à L'Européen. Le 16 octobre de la même année, il offre aux fans du forum de ce même site un concert privé acoustique, dans le bar qui a accueilli ses premiers concerts, Le Pélican, dans l'Essonne, et reprend l'intégralité du premier album, J'évite le soleil.

2006, quant à elle, marque l'année des contributions. On le retrouve en compositeur et réalisateur sur de nombreux projets : Johnny Hallyday, Florent Pagny, Maurane, Sylvie Vartan et Michel Sardou.

L'album suivant, Le petit peuple du bitume, sorti en 2007, va encore une fois à l’encontre du courant actuel. Un concept proche de ceux des années 1970, album composé tel un titre unique de 55 minutes. Des ambiances majestueuses et des solos interminables. C'est sûr, Daran a été élevé aux Pink Floyd et autres groupes de cette période où rien n'était pré-formaté. Aux textes, on y retrouve Pierre-Yves Lebert, Christophe Miossec et Didier Balducci. Un an après la sortie de l'album, de nouveaux "Daran Awards" sont organisés.

À l'été 2008, à l'occasion des 20 ans des Francofolies de Spa, une carte blanche est proposée à Daran. Sur la grande scène Pierre Rapsat, devant 10 000 personnes, il invite entre autres MC Solaar, Stanislas, Maurane, Steeve Estatof, le comédien Kad Merad, ou encore Calogero.

Novembre 2009, Daran présente Couvert de poussière, un CD regroupant plusieurs titres issus de ses six précédents albums, ainsi qu’un titre inédit, Les filles qui font la gueule. Ce CD accompagne en fait la sortie d'une BD au titre éponyme, racontant une histoire originale à partir des chansons de Daran. Elles prennent une forme imagée sous la plume du dessinateur Michel Alzéal, auteur de L’EpouvanPaille, Appartement 23, L’animal à 6 pattes, Le pantin et Boule de neige.

En octobre 2010, Daran annonce au journal Le Devoir de Montréal qu'il entend s'établir au Québec avec sa compagne, pour des raisons personnelles, professionnelles et « un brin politique »[3].

Fin février 2011, Daran participe au Tahiti Festival Guitare.

Le 1er juin sort en France le premier film de Kad Merad, Monsieur Papa, dont la bande originale a été composée par Daran. C'est l'occasion pour ce dernier de chanter, pour la première fois, des textes en anglais, écrits par son vieux compagnon de route Pierre-Yves Lebert. Faisant suite à cela, un livre de photos de Rémi Coignard-Friedman, intitulé Daran, One week in Soho, est publié le 19 octobre de la même année. Ce livre contient des photos de l'enregistrement en studio des musiques du film. Un CD audio est aussi fourni avec le livre, incluant les deux titres Beauty is on the road et Bird.

Début 2012, sort enfin, 5 ans après Le petit peuple du bitume, L'homme dont les bras sont des branches, après une tournée de plusieurs mois dans tout le Québec, album surnommé HDBB, sans aucun doute en référence à son précédent album, connu sous le nom de PPDB. L'album est enregistré, tout comme Augustin & Anita, dans les conditions du live, avec les musiciens qui l'ont accompagné durant toute la tournée, à savoir, André Papanicolaou à la guitare, Guillaume Chartrain à la basse et Marc Chartrain à la batterie.

Daran et son « band québécois » au lancement du HDBB à Québec

Les textes sont principalement écrits par le même auteur que celui du PPDB, à savoir Pierre-Yves Lebert. On y retrouve aussi Christophe Miossec, qui avait déjà signé des textes pour Pêcheur de pierres et Le petit peuple du bitume, ainsi que deux nouveaux auteurs, Jérôme Attal et Polo (Pierre Lamy). À l'occasion de la sortie de l'album, un nouveau site officiel est lancé au Canada, faisant suite à son précédent site basé en France, ce qui montre en quelque sorte la volonté de Daran de vraiment tourner la page. L'album est aussi publié en version collector, accompagné d'un livre de photos, signé, tout comme Daran, One week in Soho, de Rémi Coignard-Friedman, intitulé Aller simple pour Montréal, relatant la tournée du HDBB à travers le Québec. Le livre recueillle aussi le témoignage des proches de Daran.

Après une courte pause après le lancement du HDBB, Daran repart en tournée à la rentrée 2012 avec son « band québécois » dans tout le Québec, ainsi que dans les autres provinces du Canada.

En 2013, Daran poursuit sa tournée au Québec. Plusieurs dates, annoncées sur le site, font néanmoins mention de concerts en France et en Belgique.

En effet, suite à la sortie officielle du HDDB en Europe le 13 mai 2013, une tournée est annoncée pour le premier semestre, avec des dates en France et en Belgique, notamment au Francofolies de Spa, dont il est un habitué.

Après quelques concerts à nouveau au Québec, Daran reviendra en France à la rentrée, pour quelques dates.

Entre temps, Daran aura eu le temps d'enregistrer deux singles : une nouvelle version de Une sorte d'église (sur Pêcheur de pierres), d'après la version de son ami Louis-Jean Cormier interprêtée à l'occasion d'une émission télévisée au Québec[4], et une nouvelle version de Une caresse, une claque (du HDBB), très « acoustique ».

Mars 2014, dernière tournée du HDBB, en Europe. Pour une question d'emploi du temps de ses musiciens, pris par d'autres engagements, c'est le groupe « B » qui est de service : Jocelyn Tellier à la guitare, Vincent Carré à la batterie, et Louis Lalancette à la basse. Daran en profite pour annoncer que le prochain album sortira à l'automne 2014.

Discographie[modifier | modifier le code]

45 tours vinyls[5] :

  • 1985 : Prête-moi tes yeux / Laisse un message et Cover girl / Toxico
  • 1987 : Tellement / Bangkok
  • 1989 : Tête à l'envers / Sans ton désir

Albums :

Participations[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. réalisé par Antoine Essertier, après une signature chez une major (WEA Music) par l'intermédiaire de son directeur artistique Philippe Poustis
  2. le son est enregistré avec la qualité d'un concert
  3. Sylvain Cormier, « 24e Coup de coeur francophone - Daran ne repartira plus », Le Devoir, Montréal,‎ 30 octobre 2010 (lire en ligne)
  4. Studio 12, émission de la chaîne Radio-Canada, a offert une belle surprise à sa présentatrice Rebecca Makkonen le 25 mars 2012
  5. sous le nom de Jean-Jacques Daran
  6. compilation pour la sortie de la BD de Michel Alzéal, au titre éponyme

Liens externes[modifier | modifier le code]