Crises marocaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Maroc est l'objet de deux crises internationales nommées depuis crises marocaines, respectivement en 1905 et 1911. Leur retentissement est important dans un contexte de marche à la guerre.

L'Allemagne, la France et l'Espagne vont s'intéresser à la colonisation du Maroc.

Article détaillé : Crise de Tanger.

Finalement, après la conférence d'Algésiras en 1906, la France et l'Espagne se partagent l'occupation du territoire marocain, l'Espagne prenant le nord du Maroc sous sa domination à l'exception de Tanger, la ville du détroit de Gibraltar étant une ville internationale, la France quant à elle, colonise le centre du Maroc.

L'Allemagne, grande perdante de ce partage, envoie un bateau militaire à Agadir ville au sud du Maroc, officiellement pour protéger ses ressortissants, mais devant les crises que connait l'Allemagne en ce début de siècle et devant le soutien de l'Angleterre à la France, l'Allemagne abandonne ses projets coloniaux au Maroc.

Article détaillé : Coup d'Agadir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]