Cullinan (diamant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cullinan

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Reproduction à l'identique du Cullinan

Caractéristiques
Type de pierre Diamant
Type de taille brut
Poids 3 106 carats
Couleur Blanc exceptionnel (couleur exacte inconnue, estimée à D, peut-être E)
Découverte
Provenance Mine Premier (Afrique du Sud)
Découvreur Thomas Evan Powell
Date de découverte 26 janvier 1905
Date de taille 10 février au 13 octobre 1908
Diamantaire Joseph Asscher
Possession
Premier acquéreur Colonie du Transvaal (20 août 1907[2])
Propriétaire actuel Grosses pierres issues du brut : Couronne britannique (9 novembre 1907)
Valeur estimée 1,25 million de Livres[1] (valeur de l'assurance en 1907)

Le Cullinan est le plus gros diamant brut jamais découvert, avec une masse de 3 106 carats, soit plus de 621,2 grammes[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il fut découvert le 26 janvier 1905 dans la mine Premier, située près de Pretoria (Afrique du Sud) et il porte le nom du propriétaire de la mine où il fut découvert, Sir Thomas Cullinan[4].

Le gouvernement Transvaal, une ancienne république boer du XIXe siècle située au nord-est de l'Afrique du Sud et une des quatre provinces sud-africaines entre 1910 et 1994, acheta le brut pour 750 000 $. En 1907, le gouvernement Transvaal décida de l'offrir au roi Édouard VII du Royaume-Uni pour son 66e anniversaire et pour le remercier de lui avoir accordé l'indépendance. Son envoi à Londres en 1907 est assez inattendu. Un leurre fut mis en place : un navire avec un convoi fortement armé alors que le diamant était tout simplement envoyé par la poste en paquet ordinaire ! En 1908 le roi Édouard VII envoya la pierre à Asscher's Diamond Co. à Amsterdam pour la faire tailler.

Les neuf plus gros éclats débités à partir du cristal natif du Cullinan.

Le roi demanda à Joseph Asscher de s'occuper de la taille de la pierre.[réf. souhaitée] Après avoir longuement étudié le diamant et avoir fait des essais pendant quelques mois sur des répliques, il commença sa taille le 10 février 1908 : au premier coup porté, ce fut le couteau d'acier qui se brisa en deux ! Mais il parvint avec le deuxième couteau à cliver le diamant en trois parties : les deux plus gros morceaux donnèrent le Cullinan I et Cullinan II. Sa tâche se termina le 13 octobre 1908. Il confia ensuite les trois morceaux au lapidaire Henri Koe. Le Cullinan, incolore, fut fractionné en neuf énormes pierres principales (Cullinan I à IX) et 96 brillants.

  • le Cullinan I ou Great Star of Africa, qui aurait demandé huit mois de travail à trois lapidaires pour le polir et le tailler en une poire de 530,2 ct ; il est devenu la possession d'Édouard VII en 1908, et orne le sceptre impérial britannique, exposé avec les joyaux de la Couronne britannique à la tour de Londres.
  • le Cullinan II ou Lesser Star of Africa, pierre de 317,4 ct. Ce diamant est actuellement serti sur la face avant de la couronne impériale d'apparat, un des autres joyaux de la Couronne britannique.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La grande pureté chimique de la pierre est exceptionnelle : le type IIa dans laquelle elle est classée[5] concerne moins de 1 % des pierres existantes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Cullinan, sur famousdiamonds.tripod.com. Consulté le 8 décembre 2012.
  2. (en) « The Cullinan Diamond Purchase by the Transvaal », The Advertiser,‎ 22 août 1907 (lire en ligne).
  3. (fr) « Cullinan I - Great Star of Africa », sur diamants-infos.co (consulté le 8 décemvre 2012).
  4. (fr) « Une grande mine de diamants au Transvaal. La mine Premier. Trouvailles d'étain et de cuivre, pp. 486-487 », sur www.persee.fr (consulté le 30 août 2010)
  5. (en) sur allaboutgemstones.com, 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Abraham Asscher, frère de Joseph et directeur de l’entreprise diamantaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Joseph Asscher & Cie, The Cullinan Diamond : a series of 15 photographs showing various stages of the cutting, &c., Amsterdam, 1909.
  • (en) Ian Balfour, « Cullinan », in Famous Diamonds, Antique Collectors' Club, Woodbridge, Suffolk ; Easthampton, MA, 2008, p. 62 et suivantes (ISBN 9781851494798).
  • (en) Frederick H. Hatch et George S. Corstorphine, « The Cullinan Diamond (read 13th March, 1905) », in From the Transactions of the Geological Society of S. Africa, vol. VIII, 1904, p. 26-27.
  • (en) Kenneth Scarratt et Russell Shor, « The Cullinan Diamond Centennial: A History and Gemological Analysis of Cullinans I and II », in Gems & Gemology, vol. 42, no 2, été 2006, p. 120-132.
  • (en) Phillida Brooke Simons, Cullinan diamonds : dreams and discoveries, Fernwood Press, Vlaeberg (Afrique du Sud), 2004, 127 p. (ISBN 9781874950721).

Lien externe[modifier | modifier le code]