Santa Catarina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Santa Catarina (homonymie).

27° 16′ S 50° 29′ O / -27.27, -50.49

Santa Catarina
Blason
Blason
Drapeau
Drapeau
Carte de l'État de Santa Catarina (en rouge) à l'intérieur du Brésil
Carte de l'État de Santa Catarina (en rouge) à l'intérieur du Brésil
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Capitale Florianópolis
Plus grande ville Joinville
Région Sud
Gouverneur João Raimundo Colombo (DEM)
IDH 0,863 — élevé (2000)
Fuseau horaire UTC-3
ISO 3166-2 BR-SC
Démographie
Population 6 249 682 hab. (11/2010)
Densité 66 hab./km2
Rang classé 11e
Géographie
Superficie 95 354 km2
Rang classé 20e

Santa Catarina est un État du sud du Brésil ; sa capitale est Florianópolis. Il est situé entre l'État du Rio Grande do Sul au sud et l'État du Paraná au nord. À l'ouest, il partage une frontière avec l'Argentine. Son nom vient de l'île de Santa Catarina.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'État fut créé avec l'arrivée des Espagnols sur l'île de Santa Catarina en 1542. Les Portugais en prirent le contrôle en 1675. La colonie de Santa Catarina fut établie en 1738. La région connut plusieurs vagues d'immigration venant de l'Europe, principalement de l'Allemagne (à partir du XIXe siècle) mais aussi de l'Italie, de la Pologne et de la Russie, et, depuis les années 1950, du Japon.

En mars 2004, l'État a été frappé par le premier ouragan enregistré dans l'océan Atlantique sud. Puisqu'il n'y a aucun nom pour désigner un tel événement, les météorologues brésiliens l'ont appelé Catarina, d'après le nom de l'État.

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Liste des gouverneurs successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1991 1994 Vilson Pedro Kleinübing PFL  
1994 1995 Antônio Carlos Konder Reis PFL  
1995 1999 Paulo Afonso Evangelista Vieira PMDB  
1999 2003 Esperidião Amin Helou Filho PPB  
2003 2006 Luiz Henrique da Silveira PMDB  
2006 2007 Eduardo Pinho Moreira PMDB  
2007 2010 Luiz Henrique da Silveira PMDB  
2010 2010 Leonel Pavan PSDB  
2011 2014 João Raimundo Colombo DEM  

Géographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Régions de Santa Catarina.

Relief et climat[modifier | modifier le code]

Le relief de l'État est très contrasté, le littoral est formé de plaines côtières, de petites baies et d'îles, en revanche, l'intérieur des terres est une région montagneuse dont l'altitude peut atteindre 1 800 m. Cela se répercute sur le climat, les côtes sont sous un climat tempéré chaud humide (moyennement chaud (18 °C et humide) alors que dans les régions montagneuses, le climat montagnard s'impose avec des hivers apportant neige et gelées. C'est d'ailleurs l'État du Brésil le plus froid.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hydrographie de Santa Catarina.

L'hydrographie de la région est très complexe, il s'agit de multiples rivières qui s'articulent autour de la rivière Itajaí dans le secteur du littoral, alors que la région des plateaux est traversée par le fleuve Uruguay et ses affluents.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de l'État est basée sur l'agriculture et l'industrie.

L'agriculture est composée de l'élevage, la culture du blé avec l'élevage porcin, l'élevage laitier, la culture du soja, de fruits, le riz et d'autres cultures traditionnelles comme la fumaison, le haricot, l'oignon, la pomme de terre. Cette agriculture occupe 25 % de la superficie de l'État.

L'industrie locale est dominée par la production métallurgique, mécanique, électrique mais aussi par le textile. Plus récemment, il y a eu création dans les secteurs tels que la plasturgie et l'informatique.

Au niveau des mines, très présentes aussi, l'extraction du charbon prime pour alimenter les centrales thermoélectriques.

Les réserves forestières des massifs montagneux qui commençaient à s'épuiser à cause de leur ancienne surexploitation a conduit à un reboisement, un meilleur contrôle et une modernisation des industries du papier et de la cellulose ainsi qu'à une relance de l'industrie du meuble.

Le tourisme a aussi une influence sur l'économie avec les 26 plages sur 560 km de côtes qui sont fréquentées par les touristes argentins, uruguayens et paraguayens. La moitié du 1,5 million de touristes argentins qui sont venus au Brésil, se sont rendus dans cet État.

Démographie[modifier | modifier le code]

30 à 40 % de la population de l' Etat descend des immigrants italiens venu à la fin du XIXe siècle. On a promu et intégré cette population européenne pour éviter que les Afro-Brésiliens arrivent au pouvoir après l'abolition de l'esclavage(1871-1888).[réf. nécessaire]

Liste des villes[modifier | modifier le code]

Les 10 principales villes de l'État, en juillet 2006, sont les suivantes (par ordre décroissant de population):

Microrégions[modifier | modifier le code]

Santa Catarina est divisé en vingt microrégions:

SantaCatarina Microregions.svg
  1. Araranguá
  2. Blumenau
  3. Caçador
  4. Campos de Lages
  5. Canoinhas
  6. Chapecó
  7. Concórdia
  8. Criciúma
  9. Curitibanos
  10. Florianópolis
  11. Itajaí
  12. Ituporanga
  13. Joaçaba
  14. Joinville
  15. Rio do Sul
  16. São Bento do Sul
  17. São Miguel do Oeste
  18. Tabuleiro
  19. Tijucas
  20. Tubarão
  21. Xanxerê

Culture[modifier | modifier le code]

L'héritage germanique transparaît dans l'architecture bavaroise de certaines villes de l'État, ainsi que la fête de la bière qui y est fêtée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]