Simferopol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simferopol
Blason de Simferopol
Héraldique
Drapeau de Simferopol
Drapeau
Gare de chemin de fer de Simferopol
Gare de chemin de fer de Simferopol
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine - Drapeau de la Russie Russie
Maire Henadiï Babenko
Code postal 95000 — 95490
Démographie
Population 337 285 hab. (2013)
Densité 3 140 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 57′ N 34° 06′ E / 44.95, 34.1 ()44° 57′ Nord 34° 06′ Est / 44.95, 34.1 ()  
Altitude 350 m
Superficie 10 741 ha = 107,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte Russie administrative
City locator 14.svg
Simferopol

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir sur la carte Ukraine administrative
City locator 14.svg
Simferopol

Simferopol (en ukrainien : Сімферополь, en russe : Симферополь, c'est-à-dire « la cité du bien commun » ; en tatar de Crimée : Aqmescit, c'est-à-dire « la mosquée blanche ») est la capitale de la République de Crimée, elle est le centre administratif d'une municipalité. Sa population s'élevait à 337 285 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Simferopol est arrosée par le petit fleuve Salhir. Elle se trouve à 60 km au nord-est de Sébastopol et à 666 km — 924 km par chemin de fer et 780 km par la route — au sud-est de Kiev.

Administration[modifier | modifier le code]

Simferopol fait partie de la municipalité de Simferopol (en ukrainien : Сімферопольська міськрада, Simferopols'ka mis'krada), qui comprend également les communes urbaines d'Aeroflotskyï, Ahrarne, Hressivskyï et Komsomolske, et le village de Bitoumne. La municipalité est subdivisée en trois raïons : Kyïvskyï, Tsentralnyï et Zaliznytchnyï.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de la Crimée.
Mémorial du Tank, en hommage à la libération de Simféropol

Les origines de la ville remontent aux Scythes, qui en firent la capitale de la Crimée scythéienne. Plus tard, les Tatars de Crimée bâtirent une ville, Aqmescit, à l'emplacement de la ville moderne de Simferopol.

Les Russes rebaptisèrent la ville Simféropol en 1784, après la conquête de la Crimée par Catherine II. En 1802, Simferopol devint le centre administratif du gouvernement de Tauride. Durant la guerre de Crimée (1854-1856), l'armée russe y logeait et un hôpital y fut construit. Plus de 30 000 soldats russes furent enterrés à proximité de la ville.

Durant le XXe siècle, Simféropol fut une nouvelle fois touchée par les guerres dans la région. À la fin de la guerre civile russe s'y trouvait le quartier général du général Wrangel, chef de l'Armée blanche anti-bolchévique. Le 13 novembre 1920, l'Armée rouge s'empara de la ville et le 18 octobre 1921, Simféropol devint la capitale de la république socialiste soviétique autonome de Crimée.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Simféropol fut occupée par la Wehrmacht du 1er novembre 1941 au 13 avril 1944. Plus de 22 000 habitants, pour la plupart russes et juifs y furent massacrés. Le 13 décembre 1941, l'Einsatzgruppe D, sous les ordres d'Otto Ohlendorf assassina 14 300 habitants de Simféropol. Le Mémorial du Tank, érigé en juin 1944 rappelle la libération de la ville.

En 1944, Staline supprima la république socialiste soviétique autonome de Crimée en lui substituant l'oblast de Crimée, dont Simféropol était la capitale. Dix ans plus tard, Nikita Khrouchtchev transféra administrativement l'oblast de Crimée de la RSFS de Russie à la RSS d'Ukraine.

Après la dislocation de l'Union soviétique, en 1991, Simféropol devint la capitale de la république autonome de Crimée, faisant partie de l'Ukraine indépendante. Sa population est alors principalement composée de Russes et de d'importantes minorités ukrainiennes et tatares. À la faveur d'un référendum contesté, la population de Simféropol, comme celle de la Crimée, s'est prononcée le 16 mars 2014 en faveur du rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie.

La ville étant un terminus ferroviaire pour les principales lignes internationales, des centaines de milliers de touristes arrivent à Simféropol durant l'été.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

Évolution démographique
1858 1873 1897* 1923* 1926*
25 900 39 000 49 078 70 203 86 145
1939* 1959* 1970* 1979* 1989*
142 634 187 623 249 053 301 505 343 565
2001* 2010 2011 2012 2013
343 644 336 588 336 330 335 582 337 285


Le taux de natalité en 2012 était de 12,8 % avec 4549 naissances (contre un taux de natalité de 12,1 % en 2011 pour 4297 naissances) tandis que le taux de mortalité lui était de 13,1 % avec 4687décès (contre un taux de mortalité de 14,0 % en 2011 pour 4981 décès).

Structure par âge[modifier | modifier le code]

0-14 ans: 15.0 % en augmentation (homme 27,523/femme 25,705)
15-64 ans: 73.0 % en diminution (homme 114,822/femme 138,590)
65 ans et plus: 14.0 % en augmentation (homme 15,771/femme 34,360) (2013 officiel)

Transports[modifier | modifier le code]

Simferopol est un nœud du réseau ferroviaire de la Crimée, principal terminus des trains venant de Kiev, Moscou et d'ailleurs. La ville possède aussi un aéroport international. Simferopol est reliée à Sébastopol par la route M-23, longue de 62 km. Le trolleybus de Crimée, la plus longue ligne de trolleybus du monde (86 km), relie Simferopol à Alouchta et à Yalta, sur la côte méridionale de la Crimée.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Simferopol est de type continental humide (catégorie Dbf de la classification de Köppen). Les hivers sont frais et les étés chauds avec des températures moyennes comprises pour ces deux saisons respectivement entre °C et °C et entre 19 °C et 22 °C. La neige recouvre le sol en moyenne 32 jours par an. Le climat est ensoleillé. Le nombre moyen d'heures d'ensoleillement par an s'élève à 2 469, valeur inférieure à celle de Nice (2 694 h/an), mais supérieure à celle de Paris (1 797 h/an).

  • Température record la plus froide : −25,2 °C (janvier 2006)
  • Température record la plus chaude : 39,3 °C (juillet 1971)
  • Nombre moyen de jours avec de la neige dans l'année : 35
  • Nombre moyen de jours de pluie dans l'année : 115
  • Nombre moyen de jours avec de l'orage dans l'année : 25
  • Nombre moyen de jours avec tempête de neige dans l'année : 6
Relevé météorologique de Simferopol
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −3,5 −3,2 −0,3 5,4 9,7 13,7 15,4 11,1 6,5 2,3 −1 6
Température moyenne (°C) −0,3 0,3 3,6 10,2 15 19,2 21,1 16,4 10,9 5,8 2,1 10,5
Température maximale moyenne (°C) 3,5 4,5 8,8 16,2 21 25,1 27,4 22,5 16,6 10,2 5,7 15,8
Précipitations (mm) 38 33 36 37 38 61 49 50 40 37 44 52 515
Source : Le climat à Simferopol (en °C et mm, moyennes mensuelles)Pogoda.ru.net


Patrimoine[modifier | modifier le code]

Vue de l'église du monastère de la Sainte-Trinité

Sculptures[modifier | modifier le code]

  • Obélisque de Dolgorouki, érigé le 29 septembre 1842 en mémoire de la campagne contre les Turcs (1768-1771)
  • Obélisque des Gardes-Rouges, érigé en 1957 (square du Komsomol, entre les rues Gogol et Samokich)
  • Mémorial du Tank, érigé le 3 juin 1944, deux mois après la libération[2] de la ville par l'Armée rouge
  • Statue de Souvorov, au bord du Salguir, érigée en 1984 (à la place d'une ancienne statue de Souvorov de 1951)
  • Statue de Pouchkine (en mémoire de son séjour de 1820), érigée en 1967 par A. Kovalev
  • Statue de l'écrivain Constantin Treniov, érigée dans le square éponyme en 1958
  • Mémorial de Christian von Steven (à l'emplacement de son ancienne maison), sur la rive droite du Salguir
  • Tombe du Soldat inconnu (parc Gagarine) avec la flamme éternelle, érigée en 1975
  • Statue de Lénine, érigée en 1961 devant la gare par la sculptrice Nina Petrova
  • Statue de Lénine, érigée en 1967 place Lénine par le sculpteur Vassili Stamov
  • Statue de Tchaïkovski

Culte[modifier | modifier le code]

  • La cathédrale orthodoxe Saint-Alexandre-Nevski, consacrée en 1829, elle est détruite en 1930[3]. Une reconstruction est en cours depuis 2003.
  • L'église collégiale orthodoxe Saints-Pierre-et-Paul.
  • L'église orthodoxe des Trois-Saints.
  • L'église orthodoxe Saint-Constantin-et-Sainte-Hélène.
  • Le monastère orthodoxe de la Sainte-Trinité.
  • La mosquée sunnite Kebir-Djami, fondée au XVIe siècle et reconstruite plusieurs fois après 1740.
  • La maison de prière des Karaïmes, datant de la fin du XIXe siècle.

Culture[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Simferopol :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :