Route nationale 5 (France métropolitaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir N5 et Route nationale 5.
image illustrant la route
Cet article est une ébauche concernant la route.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Route nationale 5
Cartouche de la route
Image illustrative de l'article Route nationale 5 (France métropolitaine)
Caractéristiques
Longueur 567 km
Direction Nord-Ouest/Sud-Est
Extrémité Nord-Ouest Paris
Intersections A38 à Sombernon,
A39 et A31 à Dijon
A36 E60 à Saint-Vivant
A1Swiss.svg à Genève
A40 à Bonneville
Extrémité Sud-Est Drapeau de la France France et Drapeau de la Suisse Suisse
Poste frontière à Saint-Gingolph
Réseau Route nationale
Villes principales Dijon
Dole
Genève
Thonon-les-Bains

La route nationale 5, ou RN 5, est une route nationale française reliant jusqu'en 2006 Dijon à la frontière entre la France et la Suisse. Dans le cadre des transferts des routes nationales aux départements de 2006, elle a été déclassée entre Dijon et Poligny et entre Les Rousses et Saint-Gingolph via Genève. Historiquement, elle partait de Paris.

Voir le tracé de la RN5 sur Google Maps

Historique[modifier | modifier le code]

De toutes les grandes routes nationales, la RN 5 est l'une de celles (avec la RN 16) qui a été le plus réduit avec la vague de renumérotation des années 1970. En effet jusqu'à 1978, celle-ci reliait Paris à la Suisse. Elle comportait aussi un itinéraire bis, la RN 5bis (aujourd'hui RN 105, renumérotée RD 605 depuis 2007) entre Melun et Montereau afin d'éviter la traversée de Moret-sur-Loing aux poids lourds. La vague de déclassements de 2006 a encore réduit la longueur de cette route, qui mesure à présent quelques dizaines de kilomètres dans le Jura.

La section entre Sens et Dijon n'a jamais été vraiment appréciée des usagers, en raison de la traversée de nombreux villages : ceux-ci préféraient pour rejoindre Dijon emprunter la RN 6 régulièrement à 3 voies jusqu'à Avallon, puis la RN 70. L'arrivée de l'A6 et surtout de l'A38 marquèrent le coup de grâce pour le tronçon central qui fut finalement déclassé en D 905 en 1978. Par souci de cohésion, la section Paris - Sens fut renommée en RN 6, mais pour de nombreux habitants des régions de Melun ou Fontainebleau par exemple, il n'est pas rare de faire encore l'amalgame entre la 5 et la 6.

De nos jours, seul subsiste le tronçon allant de Poligny aux Rousses, maintenu dans le réseau national après les déclassements de 2006 pour conserver une liaison directe Dijon-Genève, non assurée entièrement par autoroute.

Parcours[modifier | modifier le code]

L'originalité de cette route est de traverser le canton de Genève en Suisse, avant de terminer son parcours à Saint-Gingolph à un autre point-frontière franco-suisse.

De Paris à Sens[modifier | modifier le code]

Ce tronçon repris par la RN 6 a été partiellement déclassé en route départementale en 2006. Les communes traversées sont :

Borne située à Sens.

De Sens à Dijon (D 905)[modifier | modifier le code]

Les communes traversées sont :

De Dijon à Dole (D 905)[modifier | modifier le code]

Les communes traversées sont :

De Dole à Genève (partiellement déclassé)[modifier | modifier le code]

Les communes traversées sont :

De Genève à Saint-Gingolph (D1005)[modifier | modifier le code]

Les communes traversées sont :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]