Route nationale 5 (France métropolitaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir N5 et Route nationale 5.
Route nationale 5
Cartouche de la route
Image illustrative de l'article Route nationale 5 (France métropolitaine)
Caractéristiques
Longueur 567 km
Direction Nord-Ouest/Sud-Est
Extrémité Nord-Ouest Paris
Intersections A38 à Sombernon,
A39 et A31 à Dijon
A36 E60 à Saint-Vivant
A1Swiss.svg à Genève
A40 à Bonneville
Extrémité Sud-Est Drapeau de la France France et Drapeau de la Suisse Suisse
Poste frontière à Saint-Gingolph
Réseau Route nationale
Villes principales Dijon
Dole
Genève
Thonon-les-Bains

La route nationale 5, ou RN 5, est une route nationale française reliant jusqu'en 2006 Dijon à la frontière entre la France et la Suisse. Dans le cadre des transferts des routes nationales aux départements de 2006, elle a été déclassée entre Dijon et Poligny et entre Les Rousses et Saint-Gingolph via Genève. Historiquement, elle partait de Paris.

Voir le tracé de la RN5 sur Google Maps

Historique[modifier | modifier le code]

De toutes les grandes routes nationales, la RN 5 est l'une de celles (avec la RN 16) qui a été le plus réduit avec la vague de renumérotation des années 1970. En effet jusqu'à 1978, celle-ci reliait Paris à la Suisse. Elle comportait aussi un itinéraire bis, la RN 5bis (aujourd'hui RN 105, renumérotée RD 605 depuis 2007) entre Melun et Montereau afin d'éviter la traversée de Moret-sur-Loing aux poids lourds. La vague de déclassements de 2006 a encore réduit la longueur de cette route, qui mesure à présent quelques dizaines de kilomètres dans le Jura.

La section entre Sens et Dijon n'a jamais été vraiment appréciée des usagers, en raison de la traversée de nombreux villages : ceux-ci préféraient pour rejoindre Dijon emprunter la RN 6 régulièrement à 3 voies jusqu'à Avallon, puis la RN 70. L'arrivée de l'A6 et surtout de l'A38 marquèrent le coup de grâce pour le tronçon central qui fut finalement déclassé en D 905 en 1978. Par souci de cohésion, la section Paris - Sens fut renommée en RN 6, mais pour de nombreux habitants des régions de Melun ou Fontainebleau par exemple, il n'est pas rare de faire encore l'amalgame entre la 5 et la 6.

De nos jours, seul subsiste le tronçon allant de Poligny aux Rousses, maintenu dans le réseau national après les déclassements de 2006 pour conserver une liaison directe Dijon-Genève, non assurée entièrement par autoroute.

Parcours[modifier | modifier le code]

L'originalité de cette route est de traverser le canton de Genève en Suisse, avant de terminer son parcours à Saint-Gingolph à un autre point-frontière franco-suisse.

De Paris à Sens[modifier | modifier le code]

Ce tronçon repris par la RN 6 a été partiellement déclassé en route départementale en 2006. Les communes traversées sont :

Borne située à Sens.

De Sens à Dijon (D 905)[modifier | modifier le code]

Les communes traversées sont :

De Dijon à Dole (D 905)[modifier | modifier le code]

Les communes traversées sont :

De Dole à Genève (partiellement déclassé)[modifier | modifier le code]

Les communes traversées sont :

De Genève à Saint-Gingolph (D1005)[modifier | modifier le code]

Les communes traversées sont :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]