Route nationale 3 (France métropolitaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir N3 et Route nationale 3.
Route nationale 3
Cartouche de la route
Image illustrative de l'article Route nationale 3 (France métropolitaine)
La RN3 à la sortie d'Abaucourt (Meuse)
Autres dénominations Route d'allemagne
Historique
Ouverture 1930
Caractéristiques
Longueur 387 km
Direction ouest/est
Extrémité ouest Paris (porte de Pantin)
Intersections A3 à Bondy
A104 à Villeparisis
A4 à La Ferté-sous-Jouarre
A26 à Châlons-en-Champagne
N18 à Verdun
N43 à Sainte-Ruffine
A31 à Metz
A4 à Saint-Avold
A320 à Forbach
Extrémité est Drapeau de l'Allemagne Allemagne Poste de frontière à Forbach
B41
Réseau route nationale
Villes principales Meaux
Château-Thierry
Châlons-en-Champagne
Verdun
Metz
Forbach

La route nationale 3, reliait Paris, porte de Pantin, à Forbach et Sarrebruck. Seul le tronçon francilien s'étendant de la porte de Pantin à Meaux est maintenu dans le réseau national par le décret du 5 décembre 2005 de transfert des RN aux départements.

Autrefois, cette voie était appelée Route d'Allemagne.

Parcours[modifier | modifier le code]

De Paris à Épernay[modifier | modifier le code]

De Paris à Meaux[modifier | modifier le code]

La route nationale sort de Paris par la porte de Pantin et part plein est en direction de Meaux. Dans cette partie proche de Paris, on la désigne sous le nom de "route de Meaux".

Les communes traversées sont :

De Meaux à Épernay[modifier | modifier le code]

La route traverse la Champagne.

Les communes traversées sont :

La route est déclassée en D603 dans le département de Seine-et-Marne, D1003 dans le département de l'Aisne et en D3 dans le département de la Marne.

D’Épernay à Sarrebruck[modifier | modifier le code]

D’Épernay à Verdun[modifier | modifier le code]

À partir d’Épernay la route est déclassée en RD 3 jusqu’à la limite de la Meuse. Le déclassement entre Épernay et Châlons-en-Champagne date des années 1980, le reste étant le résultat de la décentralisation de 2006.

Les communes traversées ou à proximité sont :

De Verdun à Metz[modifier | modifier le code]

De nos jours, la route nationale 3 est déclassée en D603 et passe par les communes suivantes :

Cependant, avant les déclassements des années 1970, elle passait plus au sud, près de Fresnes-en-Woëvre suivant un tracé aujourd'hui déclassé en D903, jusqu'à Gravelotte. Le tracé de Verdun à Étain faisait alors partie de la N18 (qui aujourd'hui démarre à Étain), tandis que le tracé d'Étain à Gravelotte correspondait à une route qui n'a été classée nationale que dans les années 1930 sous le numéro N390.

De Metz à Sarrebruck[modifier | modifier le code]

Cette portion de la route nationale 3 est aussi nommée route de Sarrebruck. Elle est également déclassée en RD603 de Metz à Freyming-Merlebach.

Les communes traversées sont :

Ancien tracé de Verdun à Gravelotte (D 903)[modifier | modifier le code]

Les communes traversées étaient :

Extension[modifier | modifier le code]

Quand le Mont-Tonnerre, qui avait pour chef-lieu Mayence, était un département français (1798-1814), une extension de Sarrebruck à Mayence fut construite entre 1806 et 1811. Aujourd'hui encore, à Mayence, Klein-Winternheim et Nieder-Olm, on trouve des rues appelées « Pariser Strasse » (rue de Paris).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]