Autoroute A40 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A40.
Autoroute A40
Cartouche de la route
Image illustrative de l'article Autoroute A40 (France)
L'autoroute A40 au niveau du viaduc de Nantua.
Carte de la route.
Autres dénominations Autoroute des Titans et Autoroute Blanche
Historique
Ouverture de 1973 à 1990
Caractéristiques
Longueur 208 km
Direction nord-ouest / sud-est
Extrémité nord-ouest A6 à Mâcon
Intersections A39 à Viriat
A42 à Druillat
A404 à Saint-Martin-du-Frêne
A401 à Saint-Julien-en-Genevois
A411 à Étrembières
A410 à Scientrier
Extrémité sud-est N205 à Passy
Réseau Autoroute française, également E21, E25 et E62
Territoire traversé
2 régions Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes
3 départements Saône-et-Loire, Ain, Haute-Savoie
Villes principales Mâcon, Bourg-en-Bresse, Bellegarde-sur-Valserine, Genève, Annemasse, Bonneville, Cluses, Sallanches
Exploitation
Concessionnaire APRR et ATMB

En France, l’autoroute A40 relie Mâcon au Fayet. Elle a été mise en service définitivement en 1990.

À mi-chemin, elle passe à proximité de Genève. Après Le Fayet, elle se prolonge jusqu'à Chamonix et au tunnel du Mont-Blanc sous la forme de la voie express RN 205. Elle compte douze viaducs et quatre tunnels bitubes. Elle est concédée aux entreprises des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR) de l’autoroute A6 à Bellegarde, et des Autoroutes et tunnel du Mont-Blanc (ATMB) entre Bellegarde et Le Fayet.

Cette autoroute est surnommée autoroute Blanche sur la partie entre Bellegarde-sur-Valserine et Annemasse, et autoroute des Titans entre Bourg-en-Bresse et Bellegarde.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • 2×2 voies
  • 2×3 voies entre les autoroutes A42 et A39 (sur 21 km)
  • 208 kilomètres de longueur
  • Section gratuite de 12 km entre l'A41 (Saint-Julien-en-Genevois) et l'A411 (Annemasse)
  • Le reste de l'autoroute est payant sauf les deux premiers kilomètres prolongeant la RN 205.

Historique[modifier | modifier le code]

ATMB[modifier | modifier le code]

La section entre Genève-Vallard et Bonneville est ouverte en 1973. Elle est prolongée jusqu'à Cluses en 1974, à Sallanches en 1975 puis au Fayet en 1976. Cette dernière section est inaugurée par le Premier ministre Jacques Chirac. Enfin, en 1982, la section de 50 kilomètres entre Bellegarde et Annemasse est ouverte. Toutes ces sections portaient à l'époque le numéro B41.

À la fin des années 2000, ATMB a mené plusieurs travaux destinés à améliorer la desserte des villes de la vallée de l'Arve par l'autoroute, entre Bonneville et Le Fayet.

L'échangeur 21 de Passy, complété, est inauguré le . Il a inclus la création de deux carrefours giratoires sur la route départementale 339 sur la commune de Passy. Ces travaux ont coûté trois millions d'euros[1],[2].

Plus au nord, l'échangeur 20 l'est à son tour le afin de réduire le trafic dans le centre-ville de Sallanches ; deux giratoires ont été créés sur la RD 1205, en décembre 2008 pour la direction de Genève et en janvier 2009 pour la direction de Chamonix-Mont-Blanc. La réalisation a coûté 8,8 millions d'euros[3],[4].

Enfin, depuis le , l'échangeur 17 dit de Bonneville-Est est accessible dans les deux sens ; ces travaux ont coûté 14,2 millions d'euros[5],[6].

APRR[modifier | modifier le code]

Carte de l'autoroute
Carte de l'autoroute.

La première section ouverte et concédée par APRR, entre les échangeurs 5 d'Attignat et 7 de la Vavrette, sur 20 km, ouvre au milieu de l'année 1985. Elle est prolongée vers l'échangeur 9 de Sylans (soit 61 km supplémentaires) à la fin de l'année 1986[7].

La section de Replonges (échangeur 3) à Attignat (échangeur 5) ouvre en 1987, sur 27 km[7]. Fin 1989, est mise en service la section Sylans – Châtillon-en-Michaille de 13 km. Lors de son inauguration, le Président de la République, François Mitterrand la surnomme « l'Autoroute des Titans ». La jonction avec l'autoroute A6 (3 km) est achevée en octobre 1990[7].

Enfin, en 1995, sont doublés le tunnel de Chamoise et les viaducs de Nantua et des Neyrolles.

La section ouest, de l'A6 à l'A42 a porté le numéro F42. La section est, avant unification sous le numéro A40, était également une section de l'A42.

Sorties[modifier | modifier le code]

Kilométrage à partir de l’autoroute A6. Points repères à partir du Fayet. « Chamonix » est sous-entendu « Chamonix-Mont-Blanc ».

Descente du col de Ceignes en direction de Genève
Descente du col de Ceignes en direction de Genève-Annecy (km 80).
    • Col de Ceignes (altitude 646 m)
  • sortie 8 à 81 km : Hauteville-Lompnes,  Échangeur entre A404 et A40 : Oyonnax, Nantua
  • sortie 9 à 90 km : Saint-Germain-de-Joux, Nantua
    • à 90 km Aires de repos du Lac (sens Mâcon - Chamonix), des Neyrolles (sens Chamonix - Mâcon)
    • à 103 km Aire de repos de la Michaille (dans les deux sens)
  • sortie 10 à 107 km : Bellegarde-sur-Valserine, Châtillon-en-Michaille
  • sortie 11 à 116 km : Seyssel, Frangy, Éloise
    • Aire de service de Valleiry (dans les deux sens)
  • Pas de sortie 12 – Échangeur de Viry en projet
  • Péage Péage de Viry
  •  Échangeur entre A41 et A40 : Lausanne, Genève, Aéroport Genève Cointrin, Grenoble, Annecy et sortie 13 : Collonges-sous-Salève, Cruseilles, Saint-Julien-en-Genevois à
  • sortie 13.1 : Parc d'Affaires International (PR 65) à
    • Aire de repos du Téléphérique du Salève (sens Chamonix – Mâcon)
  •  Échangeur entre A411 et A40 (Échangeur d'Étrembières) : direction Genève-Vallard
    • sortie 14 : Annemasse (PR 56)
  • Péage Péage de Nangy
    Le péage de Nangy
    Le péage de Nangy, face au Môle.
  • sortie 15 La Vallée Verte à 161 km : Thonon-les-Bains, Évian-les-Bains, Saint-Jeoire, Boëge, Vallée verte
  •  Échangeur entre A410 et A40
  • sortie 16 Bonneville-Ouest : La Clusaz, Le Grand-Bornand, Bonneville (PR 37)
    • Aire de service de Bonneville (dans les deux sens)
  • sortie 17 Bonneville-Est : Thyez, Marignier, Bonneville Zones industrielles (PR 34)
  • sortie 18 Scionzier : Morzine-Avoriaz, Les Gets, Samoëns, Cluses-la Sardagne (demi-échangeur, PR 25)
  • Péage Péage de Cluses et sortie 19 : Flaine, Les Carroz d'Arâches Cluses-Centre, C.R. des Douanes (PR 20)
  • sortie 20 : Albertville, Megève, Sallanches, Hôpital (PR 10)
    • Aire de repos de Passy (sens Mâcon – Chamonix)
  • sortie 21 : Saint-Gervais-les-Bains, Passy-centre (PR 2)
  • sortie 22 Le Fayet : Passy-Le Fayet, Megève, Saint-Gervais-les-Bains (PR 0)
  • Symbole Fin d'autoroute Fin d'autoroute : l'A40 devient RN 205.
    • Aire de service de Passy - Le Fayet (sens Mâcon - Chamonix-Mont-Blanc) (aire de régulation pour les poids lourds)
  • sortie 23 : Le Châtelard
  • sortie 24 D 13 : Servoz, Gorges de la Diosaz
  • sortie 25 : Servoz, Vaudagne
  • sortie 26 D 213 : Les Houches-Centre, Prarion - Bellevue
  • sortie 27 : Les Houches, Saint-Antoine, Coupeau Merlet, Taconnaz, Les Granges - Le Pont
  • sortie 28 : Les Gravières, Aire de service des Gravières (dans les deux sens)
  • sortie 29 : Les Houches, Taconnaz
  • sortie 30 : Les Bossons
  • sortie 31 : Turin, Milan, Aoste, Courmayeur par le tunnel du Mont-Blanc (péage) ; par RD 1506 : Chamonix-Mont-Blanc, Martigny

Ouvrages d’art[modifier | modifier le code]

Le viaduc et le lac de Sylans

Ouvrages d’art rencontrés dans le sens Macon - Genève :

Lieux sensibles[modifier | modifier le code]

Croisements autoroutiers[modifier | modifier le code]

Échangeur entre l’A40 et l’A39
Échangeur entre l’A40 et l’A39
Échangeur entre l’A40 et l’A42
Échangeur entre l’A40 et l’A42
Échangeur entre l’A40 et l’A41 et la sortie 13
Échangeur entre l’A40 et l’A41 et la sortie 13

Départements traversés[modifier | modifier le code]

L'autoroute A40 traverse 3 départements.

La liste suivante répertorie les villes desservies et les sites remarquables à proximité de l'autoroute.

Saône-et-Loire
Ain
Haute-Savoie

Galerie d’images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Communiqué de presse – Demi-échangeur de Passy » [PDF], ATMB,‎ (consulté le 4 septembre 2010).
  2. « Communiqué de presse – Inauguration de l’échangeur de Passy » [PDF], ATMB,‎ (consulté le 17 août 2011).
  3. « Communiqué de presse – Demi-échangeur de Sallanches » [PDF], ATMB,‎ (consulté le 4 septembre 2010).
  4. « Communiqué de presse – Inauguration de l’échangeur de Sallanches » [PDF], ATMB,‎ (consulté le 17 août 2011).
  5. « Communiqué de presse – Inauguration de l’échangeur de Bonneville » [PDF], ATMB,‎ (consulté le 17 août 2011).
  6. « Demi échangeur de Bonneville Est », sur 123 Savoie,‎ (consulté le 4 septembre 2010).
  7. a, b et c « Autoroute française A40 (Historique) », sur routes.wikia.com (consulté le 30 septembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Autoroute A40 (France).

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]