Route territoriale 20

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Route nationale 193)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Route territoriale 20
Cartouche de la route
Image illustrative de l’article Route territoriale 20
La T 20 à Corte (Ex N 193) au rond-point de la gare
Caractéristiques
Longueur 125 km
Direction sud-ouest / nord-est
Extrémité sud-ouest Ajaccio
Intersections T40 à Ajaccio
T22 à Mezzavia
D69 à Vivario
T50 à Corte
D84 à Francardo
T30 D71 à Ponte-Leccia
D80 D81 à Bastia
Extrémité nord-est Bastia
Réseau Route territoriale
Territoire traversé
1 région Corse
2 départements Corse-du-Sud, Haute-Corse
Villes principales Ajaccio, Corte, Bastia

La route territoriale 20, ou RT 20, est une route territoriale française reliant le nord d'Ajaccio à Borgo au sud de Bastia depuis Automne 2014, remplaçant la quasi-totalité de la route nationale 193, dans le cadre du schéma directeur des routes territoriales de Corse 2011-2021[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La route nationale 193, d'Ajaccio à Bastia, a été mise en service en 1827, après achèvement de la construction du pont du Vecchio à Vivario. Dès cet événement, a commencé à fonctionner un transport par diligences sur 154 km, entre Ajaccio et Bastia, passant par Bocognano, Vivario, Venaco, Corte, Ponte-Leccia et Casamozza, franchissantt le col de Vizzavona à 1 163 mètres d'altitude.

Au XVIIIe siècle vers 1769, après que la Corse fut passée sous administration militaire française, des travaux furent entrepris afin de transformer les sentiers pour mulets et les pistes existantes. En 1807, malgré les soucis nationaux des guerres européennes vers l'Est et dans la péninsule ibérique, un décret de Napoléon Ier prescrivit le prolongement du cours Sainte-Lucie d'Ajaccio « en droite ligne » sur Bastia. Cette voie terminée en 1827, fut inscrite comme route royale dans la loi du 23 mai 1836.

Entre 1828 et 1886, d'importants travaux d'entretien et d'ajouts ont été effectués : six chantiers de construction ont vu le jour pour améliorer son tracé, quinze ponts ont été construits. « Les travaux d'empierrement de la chaussée ont fait l'objet d'adjudications entre 1838 et 1882. Le plus important des chantiers portait sur l'empierrement de 80 km de route dont le coût fut calculé à 121 372 Frs (ADC, 2 S 50 à 62 et 2 S 77) »[3]. Des maisons cantonnières ont été édifiées sur le parcours.

La RN 193 fut prolongée à ses deux extrémités, à Bastia pour pénétrer en partie dans la ville, à Ajaccio aux mêmes fins avec la dénomination de RN 193A, et sur la route des Sanguinaires avec la dénomination de RN 193B[3].

Depuis Automne 2014, elle prit sa dénomination actuelle entre le nord d'Ajaccio et Borgo au sud de Bastia. L'accès au centre d'Ajaccio par l'aéroport est devenu la RT 21 et la voie rapide au sud de Bastia est devenue la RT 11.

Tracé[modifier | modifier le code]

D'Ajaccio à Corte[modifier | modifier le code]

Plaque de la RN 193 sur l'ancienne portion de route à la Foce de Vizzavona

Les communes traversées sont :

De Corte à Bastia[modifier | modifier le code]

Les communes traversées sont :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Schéma directeur des routes territoriales de Corse 2011-2021 sur corse.fr
  2. RT 20 sur corse.fr
  3. a et b [1] - Félix Ciccolini in Atlas ethno-historique de la Corse - Le réseau routier de la Corse au XIXe siècle - mars 1998 p. 31