Route nationale 622

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Route nationale 622
Cartouche de la route
Historique
Déclassement  D 622 

 D 922 
Caractéristiques
Longueur 215 km
Direction sud-ouest / est
Extrémité sud-ouest D617 à Capens
Intersections A64 à Capens
D4 à Saint-Sulpice-sur-Lèze
N20 à Auterive
D19 à Nailloux
D16 à Gardouch
D625 à Gardouch
A61 à Villefranche-de-Lauragais
N113 à Villefranche-de-Lauragais
D25 à Villefranche-de-Lauragais
D2 près de Vaux
D624 près de Revel
D629 à Revel
D1 à Revel
D79 à Cinq Coins
D926 à Soual
D621 à Soual
N126 près de Soual
N112 au Mélou
D112 à Castres
D612 à Castres
D53 à Brassac
D607 à Lacaune
D162 à Murat-sur-Vèbre
D53 près du col de la Croix de Mounis
D13 à Saint-Gervais-sur-Mare
Extrémité est D908 à Hérépian
Réseau Ancienne route nationale
Infrastructure routière départementale de Midi-Pyrénées
Infrastructure routière départementale de l'Hérault
Territoire traversé
1 région Occitanie
3 départements Haute-Garonne, Hérault, Tarn
Villes principales Nailloux, Auterive, Villefranche-de-Lauragais, Revel, Castres, Brassac, Lacaune, Murat-sur-Vèbre, Saint-Gervais-sur-Mare

La route nationale 622 ou RN 622 était une route nationale française reliant Capens à Hérépian. À la suite de la réforme de 1972, elle a été déclassée en RD 622 dans la Haute-Garonne et dans le Tarn, à l'exception du tronçon de Soual à Castres qui a été repris par la RN 126, et en RD 922 dans l'Hérault. Quant à la sortie nord de Soual, à la suite de la mise en service de la déviation de cette localité, elle a été renumérotée en RN 2126 avant d'être déclassée en RD 926.

La RN 622 avait des parcours communs longs de quelques hectomètres avec la RN 20 dans la traversée d'Auterive, avec la RN 113 dans la traversée de Villefranche-de-Lauragais et avec la RN 607 à Lacaune.

La section entre Capens et Villefranche-de-Lauragais a longtemps servi d'itinéraire préférentiel pour certains automobilistes voyageant entre le piémont pyrénéen et le sud-est. Il permettait d'éviter Toulouse et raccourcissait le trajet, malgré un profil un peu accidenté. De nos jours, cette utilisation a beaucoup diminué en raison de la présence des autoroutes A 64, A 61 et de la rocade toulousaine (A 620)

La RN 622 a un parcours très différent de part et d'autre de Castres. Au sud-ouest de cette ville, c'est une route de plaine avec de grandes lignes droites alors qu'à l'est, c'est une route de montagne traversant successivement le Sidobre et les monts de Lacaune pour finalement suivre la vallée de la Mare à l'extrémité orientale des monts de l'Espinouse.

Ancien tracé de Capens à Hérépian[modifier | modifier le code]

De Capens à Villefranche-de-Lauragais (D 622)[modifier | modifier le code]

De Villefranche-de-Lauragais à Castres (D 622, D 926 & N 126)[modifier | modifier le code]

De Castres à Lacaune (D 622)[modifier | modifier le code]

Pont de Brassac

De Lacaune au pont de la Mouline (D 607 & D 622)[modifier | modifier le code]

Pont de la Mouline

Du pont de la Mouline à Hérépian (D 922)[modifier | modifier le code]

Saint-Étienne-Estréchoux