Route nationale 574

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Route nationale 574
Cartouche de la route
Image illustrative de l’article Route nationale 574
La route au sommet du Mont Ventoux.
Carte de la route.
Carte topographique du Mont Ventoux.
Historique
Ouverture construite à partir de 1885
Classement réforme de 1930
Déclassement réforme de 1972 : D 974
Caractéristiques
Longueur 57 km
Direction nord-ouest / est / sud-ouest
Extrémité nord-ouest D938 à Malaucène
Intersections D164 au Chalet Reynard
D19 à Bédoin
Extrémité sud-ouest D942 à Carpentras
Territoire traversé
Régions Provence-Alpes-Côte d'Azur
Départements Vaucluse
Exploitation
Gestionnaire Département de Vaucluse
Notes
Numéro des routes après déclassements

La route nationale 574, ou RN 574, est une ancienne route nationale française reliant Malaucène à Carpentras par le Mont Ventoux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Classement par la réforme de 1930[modifier | modifier le code]

Plaque sur la route nationale 574
Route nationale 574 de Malaucène au sommet du Mont Ventoux, classée par décret du 21 juillet 1932

Devant l'état très dégradé du réseau routier au lendemain de la Première Guerre mondiale et l'explosion de l'industrie automobile, l'État, constatant l'incapacité des collectivités territoriales à remettre en état le réseau routier pour répondre aux attentes des usagers, décide d'en prendre en charge une partie. L'article 146 de la loi de finances du prévoit ainsi le classement d'une longueur de l'ordre de 40 000 kilomètres de routes départementales dans le domaine public routier national[1].

En ce qui concerne le département de Vaucluse, ce classement devient effectif à la suite du décret du [2].

Déclassement par la réforme de 1972[modifier | modifier le code]

RD 974 au départ de Malaucène
RD 974 au départ de Malaucène.
RD 974 à travers le pierrier calcaire du sommet du Ventoux
RD 974 à travers le pierrier calcaire du sommet du Ventoux.

En 1972, un mouvement inverse est décidé par l'État. La loi de finances du prévoit le transfert dans la voirie départementale de près de 53 000 kilomètres de routes nationales[3]. Le but poursuivi est[4] :

  • d'obtenir une meilleure responsabilité entre l'État et les collectivités locales en fonction de l'intérêt économique des différents réseaux ;
  • de permettre à l'État de concentrer ses efforts sur les principales liaisons d'intérêt national ;
  • d'accroître les responsabilités des assemblées départementales dans le sens de la décentralisation souhaitée par le gouvernement ;
  • d'assurer une meilleure gestion et une meilleure programmation de l'ensemble des voies.

Le transfert s'est opéré par vagues et par l'intermédiaire de plusieurs décrets publiés au Journal officiel. Après concertation, la très grande majorité des départements a accepté le transfert qui s'est opéré dès 1972. En ce qui concerne le département de Vaucluse, le transfert est acté avec un arrêté interministériel publié au journal officiel le [5].

La route nationale 574 devient alors la route départementale 974.

Ancien tracé de Malaucène à Carpentras[modifier | modifier le code]

Bornes et panneaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Borredon, Code de la voirie routière et textes annexes - explicitations et commentaires, Éditions du Papyrus, , 645 p. (lire en ligne), p. 22, 23 et 87.
  2. Fac-simile du décret signé par le Président de la République Gaston Doumergue, publié au Journal officiel en date du , classant une partie du réseau routier national dans le domaine public routier départemental, sur le site de Wikisara
  3. « Projet de loi relatif aux libertés et aux responsabilités locales - Chapitre 1 - la voirie », sur le site du Sénat (consulté le 11 février 2012).
  4. Rapport sur le transfert du réseau de la voirie nationale secondaire dans la voirie départementale, Conseil général du Loiret, séance du 6 décembre 1972
  5. Fac-simile de l'arrêté interministériel publié au Journal officiel en date du , déclassant une partie du réseau routier national dans le domaine public routier départemental, sur le site de Wikisara

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guy Barruol, Nerte Dautier et Bernard Mondon (coord.), Le mont Ventoux. Encyclopédie d'une montagne provençale, Forcalquier, Alpes de Lumières, (ISBN 978-2-906162-92-1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]