Historique du parcours européen du Stade toulousain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le parcours européen du Stade toulousain est l'histoire des participations du Stade toulousain, équipe de rugby à XV de Toulouse, à la Coupe d'Europe depuis 1996.

Les Toulousains ont souvent brillé en Coupe d'Europe depuis sa création en 1996 puisqu'ils terminent vainqueurs de la première édition, avant de l'emporter à trois autres reprises. Finalistes malheureux en 2008, ils ont cependant toujours disputé la « grande » Coupe d'Europe (par opposition au Challenge européen). Ils partagent donc le record de participations avec dix neuf saisons européennes consécutives comme le Munster, le Leinster, l'Ulster, les Ospreys ; le Stade toulousain est également le club ayant disputé le plus de matches dans cette compétition (118[1], devant le Munster (115[2])), marqué le plus d'essais et le plus de points.

En 1998, l'équipe a inscrit le plus grand nombre d'essais sur un match (seize), le plus grand nombre de points (108), et réussi la marge la plus importante (différentiel de 92), le tout lors de la rencontre face à Ebbw Vale[3].

À titre individuel, Vincent Clerc (non, il s agit de Chris Ashton avec 37 essais marqués) détient le record du plus grand nombre d'essais marqués en Coupe d'Europe (au , il compte 32 essais inscrits en 62 rencontres disputées de 2002 à 2011[4])[5]. Il égale puis dépasse Dafydd James (29 essais en 60 rencontres de 1996 à 2008)[6] à l'occasion de la première journée de la Coupe d'Europe 2009-2010 où le Stade toulousain bat les Sale Sharks.

Le Stade toulousain connaît en 2010-2011 sa seizième participation consécutive en Coupe d'Europe.

Historique[modifier | modifier le code]

1995-1996[modifier | modifier le code]

Le rugby à XV est l'un des derniers sports collectifs majeurs à se doter d'une compétition européenne interclubs en 1995[7]. La Coupe d'Europe de rugby à XV a été créée en 1995 par le Comité des cinq nations « afin de proposer un nouveau niveau de compétition professionnelle transfrontalière[8] ». Douze équipes représentant l'Irlande, le pays de Galles, l'Italie, la Roumanie et la France, s'affrontent en quatre poules. Le premier de poule est qualifié pour les demi-finales[9]. Les équipes anglaises et écossaises n'y participent pas[10]. Pour l'ouverture en Roumanie, le Stade toulousain bat le Farul Constanţa 54-10 devant une assistance clairsemée. Au fil des rencontres, la compétition gagne en intérêt, le public se montre plus nombreux. Toulouse devient le premier champion en battant Cardiff RFC 21-18 après prolongations devant les 21 800 spectateurs de l'Arms Park[9]. Ce club gallois a été créé en 1876, il se bâtit la réputation d'un des plus grands clubs de rugby au monde, notamment grâce à ses victoires face aux équipes de l'hémisphère sud en tournée dans les îles britanniques : la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud sont tombées au moins une fois à l'Arms Park, tandis que l'Australie n'a jamais réussi à vaincre en pas moins de six tentatives. Le match est intense[11] et lance véritablement la Coupe d'Europe.

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
12 octobre 1995 Phase de poules, poule A : J1 Drapeau : Roumanie Farul Constanta 10-54 Stade toulousain 1
15 décembre 1995 Phase de poules, poule A : J2 Stade toulousain 18–9 Drapeau : Italie Benetton Trévise 2
30 décembre 1995 Demi-finale Stade toulousain 30-3 Pays de Galles Swansea RFC 3
Finale pays de Galles Cardiff RFC 18-21 a. pr., 15-15 temps régl. Stade toulousain 4

Classement de la poule A :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff.
1er France Stade toulousain 4 2 2 0 0 72 19 8 1 +7[11]
2e Drapeau : Italie Benetton Trévise 2 2 1 0 1 95 26 - - -
3e Drapeau : Roumanie Farul Constanta 0 2 0 0 2 18 140 - - -

1996-1997[modifier | modifier le code]

L'Angleterre et l'Écosse rejoignent la compétition en 1996[12]. Les formations s'affrontent dans une première phase de poules. Il y a quatre poules de cinq clubs qui se rencontrent tous une fois. Chaque club joue quatre matches (deux à la maison et deux à l'extérieur). En matches de poules, deux points sont accordés pour une victoire et un pour un nul. Les deux premiers de chaque poule sont qualifiés pour la phase suivante. En cas d'égalité de points, les clubs sont départagés par leur point-average.

La suite de la compétition présente cette année un échelon de plus avec l'apparition des quarts de finale. Cette phase se poursuit entre les clubs qualifiés par élimination directe.

Toulouse est versé dans la poule D avec des adversaires coriaces : Cardiff RFC (finaliste), les London Wasps (Angleterre), le Munster (Irlande). Milan complète la poule.

Le 19 octobre 1996, un sponsor automobile apparaît sur le maillot rouge et noir[13], c'est une première et le début d'une longue fidélité. Le rugby se professionnalise. Les Gallois de Cardiff se déplacent à Toulouse, Patrick Soula est rapidement expulsé, les Toulousains sont brillants et s'imposent 36-20[13],[14]. Que se passe-t-il alors ? Le déplacement à Londres chez les London Wasps reste le plus grand désastre de l'histoire du Stade toulousain[14] avec neuf essais, cinq pénalités, un drop et sept transformations encaissées, un jeu très dynamique des Anglais jamais contré. « C'est une véritable humiliation, je n'ai pas vu un plaquage de l'après-midi » dit Serge Laïrle[13]. Le Munster paie l'addition, avec neuf essais inscrits cette fois-ci par le Stade[14], dont un doublé de Christian Califano, d'Émile Ntamack et un triplé de Michel Marfaing.

Le 16 novembre 1996, l'US Dax est battu en quart par les Toulousains. Lors de la demi-finale le , la défaite 37-11 contre Leicester Tigers est dure pour les rouges et noirs qui concèdent cinq essais à un inscrit à la quatre-vingtième minute par Michel Marfaing. CA Brive lavera l'affront.

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
16 octobre 1996 Phase de poules, poule D : J2 Drapeau : Italie Amatori Rugby Milan 26-44 Stade toulousain 5
19 octobre 1996 Phase de poules, poule D : J3 Stade toulousain 36-20 Pays de Galles Cardiff RFC 6
26 octobre 1996 Phase de poules, poule D : J4 Drapeau : Angleterre London Wasps 77-17 Stade toulousain 7
2 novembre 1996 Phase de poules, poule D : J5 Stade toulousain 60-19 Irlande Munster 8
Quart-de-finale France US Dax 18-26 Stade toulousain 9
Demi-finale Drapeau : AngleterreLeicester Tigers 37-11 Stade toulousain 10

Classement de la poule D :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff.
1er Pays de GallesCardiff RFC 6 4 3 0 1 135 97 - - -
2e France Stade toulousain 6 4 3 0 1 157 142 21 13 +8[13]
3e Drapeau : Angleterre London Wasps 4 4 2 0 2 156 115 - - -
4e Irlande Munster 4 4 2 0 2 109 135 - - -
5e Drapeau : Italie Amatori Rugby Milan 0 4 0 0 4 73 141 - - -

1997-1998[modifier | modifier le code]

La saison 1997-1998 voit l'introduction des matchs aller et retour, ce qui permet à chaque équipe de disputer six matchs. Les équipes sont réparties en cinq poules de quatre clubs pour la première phase. À la fin de cette première phase, les équipes en tête de leur poule sont directement qualifiées pour les quart de finale. Les seconds et le meilleur troisième s'affrontent en match de barrage pour l'attribution des quatre places restantes en quart. Le Stade toulousain retrouve deux vieilles connaissances en poule A, Amatori Rugby Milan et Leicester Tigers affrontés en 1996-1997 et affronte pour la première fois le Leinster. Le stade l'emporte à l'extérieur au Leinster et à Milan, ce qui lui ouvre les portes de la qualification. Après deux matchs disputés contre Leicester, le Stade et Leicester se qualifient, les Toulousains sont seconds du classement général et reçoivent en quart et en demi-finale en cas de succès. Les Harlequins, club atypique, a dans ses rangs Will Carling, Thierry Lacroix, Laurent Cabannes, Keith Wood… Mais les Toulousains, solides et sérieux, sont vigilants, creusent l'écart (24-3 à la mi-temps) pour s'imposer 51-10[15]. Le CA Brive a également éliminé des Anglais en quart-de-finale, les London Wasps 25-18 en Angleterre, tout comme la Section paloise, vainqueur de Leicester 35-18 à Pau. Toulouse affronte donc Brive au Stadium, le champion d'Europe 1996-1997 contre le champion d'Europe 1995-1996. Le match est intense, serré : 8-7 à la mi-temps, 16-16 à la fin du temps réglementaire et 22-22 après la prolongation. Brive se qualifie au bénéfice des essais (deux (Olivier Magne, Sébastien Carrat) à un (Pierre Bondouy)). Brive ne parviendra pas à battre Bath qu'ils ont affronté à deux reprises en poule.

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
6 septembre 1997 Phase de poules, poule A : J1 Irlande Leinster 25-34 Stade toulousain 11
13 septembre 1997 Phase de poules, poule A : J2 Italie Amatori Rugby Milan 14–19 Stade toulousain 12
20 septembre 1997 Phase de poules, poule A : J3 Stade toulousain 17-22 Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 13
27 septembre 1997 Phase de poules, poule A : J4 Stade toulousain 69-19 Italie Amatori Rugby Milan 14
4 octobre 1997 Phase de poules, poule A : J5 Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 22-23 Stade toulousain 15
11 octobre 1997 Phase de poules, poule A : J6 Stade toulousain 38-19 Irlande Leinster 16
8 novembre 1997 Quart-de-finale Stade toulousain 51-10 Drapeau : Angleterre Harlequins 17
21 décembre 1997 Demi-finale Stade toulousain 22-22 a. pr., 16-16 temps régl. France CA Brive 18

Classement de la poule A :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff.
1er France Stade toulousain 10 6 5 0 1 200 121 25 12 +13
2e Drapeau : Angleterre Leicester Tigers (bar) 8 6 4 0 2 163 117 16 14 +2
3e Irlande Leinster 4 6 2 0 4 137 167 15 19 -4
4e Drapeau : Italie Amatori Rugby Milan 2 6 1 0 5 111 206 15 26 -11

1998-1999[modifier | modifier le code]

Les clubs anglais sont absents, comme les deux meilleurs gallois ; seize clubs s'affrontent dans quatre poules de quatre équipes en match aller-retour. Les deux premiers de chaque poule sont qualifiés pour les quarts de finale. Le Stade toulousain paraît favori avec Ebbw Vale RFC, Ulster et Edinburgh comme adversaires. Pour le premier et le second matchs, c'est un festival à Ernest-Wallon : 108-16 contre Ebbw Vale (record toulousain) et seize essais, 39-3 contre l'Ulster[16]. Mais la suite est moins brillante. Un premier match est remporté à l'extérieur, même si les rouges et noirs ont été menés 25-13 à la mi-temps avant de s'imposer 29-25[16]. La Coupe d'Europe ne pardonne pas les approximations. Le Stade est battu 29-24 à Belfast avant de s'incliner 19-11 contre Ebbw Vale, une équipe largement battue à l'aller, qui n'a pas remporté d'autre rencontre, s'inclinant même lourdement deux fois à domicile. Les Toulousains doivent se déplacer à Belfast de nouveau et ils sont éliminés pour la première fois en quart-de-finale, ils ont perdu trois matchs lors de cette campagne européenne. L'Ulster remportera cette édition.

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
19 septembre 1998 Phase de poules, poule C : J1 Stade toulousain 108-16 Pays de Galles Ebbw Vale RFC 19
26 septembre 1998 Phase de poules, poule C : J2 Stade toulousain 39-3 Irlande Ulster 20
11 octobre 1998 Phase de poules, poule C : J3 Drapeau : Écosse Edinburgh 25-29 Stade toulousain 21
16 octobre 1998 Phase de poules, poule C : J4 Irlande Ulster 29-24 Stade toulousain 22
31 octobre 1998 Phase de poules, poule C : J5 Stade toulousain 23-11 Drapeau : Écosse Edinburgh 23
7 novembre 1998 Phase de poules, poule C : J6 Pays de Galles Ebbw Vale RFC 19-11 Stade toulousain 24
11 décembre 1998 Quart-de-finale Irlande Ulster 15-13 Stade toulousain 25

Classement de la poule C :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff.
1er Irlande Ulster 9 6 4 1 1 197 168 23 20 +3
2e France Stade toulousain 8 6 4 0 2 234 103 31 11 +20
3e Drapeau : Écosse Edinburgh 5 6 2 1 3 179 146 21 14 +7
4e Pays de Galles Ebbw Vale RFC 3 6 1 0 5 114 307 11 41 -30

1999-2000[modifier | modifier le code]

Les Anglais sont de retour, le format est de vingt-quatre clubs ou provinces, qui s'affrontent dans six poules de quatre équipes en match aller-retour. Le premier de chaque poule et les deux meilleurs seconds sont qualifiés pour les quarts de finale. Toulouse découvre Bath, Padoue, et il retrouve le club gallois de Swansea RFC, rencontré en demi-finale de la première édition. Toulouse s'impose à Bath 32 à 25, les Anglais prendront leur revanche au retour[17]. Jean Bouilhou, à vingt ans, fait ses débuts en Coupe d'Europe. Pour la réception de Swansea, les Toulousains sont impeccables, avec 26 points de Michel Marfaing et un score final de 46-3[17]. Les rouges et noirs ne se relâchent pas en Italie, ils mènent 34-0 à la pause avant de l'emporter 39-17[17]. En trois rencontres, Toulouse a gagné trois fois, inscrit seize essais et scoré plus de trente points chaque fois. Le match retour contre les Italiens est une formalité (51-0). Le match à Swansea est décisif et plus disputé. Alain Penaud, Michel Marfaing, Stéphane Ougier permettent, entre autres, au Stade de s'imposer 18 à 9[17]. Après avoir perdu à domicile contre Bath, la qualification en poche, les rouges et noirs jouent les quarts-de-finale contre l'AS Montferrand. Stéphane Ougier par un essai, Michel Marfaing par sa réussite comme buteur, permettent à Toulouse de mener 22-3 à la mi-temps[17]. Si Montferrand inscrit deux essais en fin de match par Alexandre Audebert et Tony Marsh, les coéquipiers de Christian Califano, Fabien Pelous, Franck Belot, Christian Labit, Jérôme Cazalbou, Lee Stensness, Cédric Desbrosse ont dominé et permis au buteur toulousain de creuser l'écart irrémédiablement (31-18)[17]. Les Toulousains affrontent le Munster en demi-finale. Cette équipe a battu deux fois l'US Colomiers en poule avant de battre nettement le Stade français en quart (27-10). La fédération irlandaise, l'Irish Rugby Football Union, a mis en place quatre équipes provinciales fortes, a fait revenir au pays les meilleurs joueurs pour redonner des couleurs aux verts pâles[17]. Après avoir été battu par l'Ulster en 1998-1999, Toulouse est éliminé par le Munster en ayant encaissé trois essais (John Hayes, Ronan O'Gara, Jason Holland) alors que le seul essai inscrit par Toulouse est l'œuvre de Jérôme Cazalbou à la quatre-vingt-sixième minute[17]. Une équipe est en phase ascendante (le Munster), une autre en pente descendante[17]. Le Munster combine expérience (Peter Clohessy, Keith Wood, Mick Galwey) et jeunes talents prometteurs (Anthony Foley, Peter Stringer, Ronan O'Gara).

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
20 novembre 1999 Phase de poules, poule 2 : J1 Drapeau : Angleterre Bath Rugby 25-32 Stade toulousain 26
27 novembre 1999 Phase de poules, poule 2 : J2 Stade toulousain 46-3 Pays de Galles Swansea RFC 27
11 décembre 1999 Phase de poules, poule 2 : J3 Italie Petrarca Rugby Padoue 17–39 Stade toulousain 28
18 décembre 1999 Phase de poules, poule 2 : J4 Stade toulousain 51-0 Italie Petrarca Rugby Padoue 29
7 janvier 2000 Phase de poules, poule 2 : J5 Pays de Galles Swansea RFC 9-18 Stade toulousain 30
15 janvier 2000 Phase de poules, poule 2 : J6 Stade toulousain 14-19 Drapeau : Angleterre Bath Rugby 31
15 avril 2000 Quart-de-finale Stade toulousain 31-18 Drapeau : France ASM Clermont 32
6 mai 2000 Demi-finale Stade toulousain 25-31 Irlande Munster 33

Classement de la poule 2 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff.
1er France Stade toulousain 10 6 5 0 1 200 73 24 5 +19
2e Drapeau : Angleterre Bath Rugby 8 6 4 0 2 170 80 15 8 +7
3e Pays de Galles Swansea RFC 6 6 3 0 3 126 137 14 13 +1
4e Italie Petrarca Rugby Padoue 0 6 0 0 6 76 282 11 38 -27

2000-2001[modifier | modifier le code]

Pour une fois, Toulouse n'est pas favori pour la campagne européenne 2000-2001[18]. La saison 1999-2000 a été moyenne en championnat comme en Coupe d'Europe et le Munster, les clubs britanniques osent affirmer leurs ambitions dans cette coupe. Le Stade n'a pas un groupe facile avec l'Ulster, ancien champion d'Europe, les Saracens de Thomas Castaignède, et Cardiff RFC. Pour le premier match à domicile, Toulouse mène 15 à 3 avec deux essais de Michel Marfaing, avant d'encaisser 26 points d'affilée[18]. Le Stade est dominé en mêlée, sur les fondamentaux et il s'incline, Thomas Castaignède est l'auteur de 22 points[18],[19].

Clément Poitrenaud débute au niveau européen. C'est la troisième défaite toulousaine à domicile contre trois équipes anglaises (Leicester en 1997, Bath en 1999 et les Saracens en 2000)[18].

Toulouse doit s'imposer à Cardiff pour espérer se qualifier. Le match est mal entamé (13-0) pour un score de 19-3 à la pause[18],[20], le match est perdu. Le 22 octobre 2000, Toulouse reçoit l'Ulster et mène de 14 points à la 77e minute. En sept minutes (trois réglementaires et quatre additionnelles), les Irlandais inscrivent deux essais par Jonathan Bell, James Topping, transformés par David Humphreys[21]. Toulouse vient d'aligner trois défaites consécutives et un match nul, pour trois matchs à domicile et un à l'extérieur. Le club est éliminé dès la troisième journée.

La réaction est belle. Les rouges et noirs s'imposent en Irlande 29-25[22]. Yann Delaigue inscrit 24 points, Cédric Desbrosse marque l'essai victorieux dans les arrêts de jeu[18]. L'Ulster est également éliminé. Cardiff et Saracens luttent pour la première place. Cardiff gagne en Angleterre[23] et au pays de Galles[24] contre le club de Thomas Castaignède. Toulouse joue le jeu et lutte pour la victoire. Deux mauvaises entames de mi-temps coûtent cher[18],[25], les Anglais l'emportent 37-30. Saracens l'emporte en Ulster et Cardiff tente de l'emporter à Toulouse pour terminer dans les premières places au classement général, pour jouer à domicile le quart-de-finale[18]. Toulouse gagne 38 à 27. Cardiff compte dans ses rangs Gareth Thomas, Neil Jenkins, Rob Howley ou Craig Quinnell. Toulouse est éliminé, Pau, Biarritz et le Stade français se sont qualifiés pour les quarts-de-finale. Seuls, les Parisiens passent le cap (ils battent les Palois[26], puis le Munster[27]) pour perdre en finale contre Leicester 34-30[28].

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
7 octobre 2000 Phase de poules, poule 3 : J1 Stade toulousain 22-32 Drapeau : Angleterre Saracens 34
14 octobre 2000 Phase de poules, poule 3 : J2 Pays de Galles Cardiff RFC 26-17 Stade toulousain 35
22 octobre 2000 Phase de poules, poule 3 : J3 Stade toulousain 35–35 Irlande Ulster 36
27 octobre 2000 Phase de poules, poule 3 : J4 Irlande Ulster 25-29 Stade toulousain 37
14 janvier 2001 Phase de poules, poule 3 : J5 Drapeau : Angleterre Saracens 37-30 Stade toulousain 38
20 janvier 2001 Phase de poules, poule 3 : J6 Stade toulousain 38-27 Pays de Galles Cardiff RFC 39

Classement de la poule 3 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff.
1er Pays de Galles Cardiff RFC 8 6 4 0 2 182 146 18 13 +5
2e Drapeau : Angleterre Saracens 8 6 4 0 2 174 140 14 13 +1
3e Drapeau : France Stade toulousain 5 6 2 1 3 171 182 19 15 +4
4e Pays de Galles Newport RFC 3 6 1 1 4 146 205 11 21 -10

2001-2002[modifier | modifier le code]

Le 21 septembre 2001 a lieu la catastrophe de l'usine AZF de Toulouse, qui cause de nombreuses morts et de graves préjudices matériels à la ville de Toulouse. Le calendrier de la campagne européenne 2001-2002 est modifié[29], au lieu de recevoir, le Stade toulousain se rend au Leinster. David Aucagne, Cédric Heymans et Finau Maka ont rejoint le club et jouent leur premier match en Coupe d'Europe avec le maillot toulousain. Le match est à sens unique avec une victoire 40-10 des Irlandais[30]. Le deuxième déplacement chez les Gallois de Newport est un deuxième échec, les Toulousains mènent au score par deux essais de Jérôme Fillol et dix points au pied de Michel Marfaing[29]; après un essai de Matt Mostyn, c'est le buteur Shane Howarth qui inscrit un essai transformé à la 77e minute, qui donne la victoire aux Gallois[29],[31]. Avec déjà deux défaites au compteur, les victoires sont désormais impératives. Newcastle Falcons et son entraîneur, Rob Andrew, se présentent à Toulouse, avec également deux défaites à leur passif. La victoire est nette pour les rouges et noirs, avec cinq essais[29],[32]. Mais le club anglais inflige une sévère défaite au retour, avec 27 points inscrits par Jonny Wilkinson[29],[33]. Toulouse compte trois défaites et un succès, le Leinster a quatre succès et ne peut plus être rejoint. C'est l'élimination. Toulouse gagne ses deux derniers matchs à domicile. Christian Califano, autorisé à faire une pige en Nouvelle-Zélande, signe aux Saracens alors qu'il doit revenir à Toulouse. Vincent Clerc, Yannick Jauzion, jeunes éléments, rejoignent le club[29].

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
28 septembre 2001 Phase de poules, poule 6 : J1 Irlande Leinster 40-10 Stade toulousain 40
6 octobre 2001 Phase de poules, poule 6 : J2 Pays de Galles Newport RFC 21-20 Stade toulousain 41
28 octobre 2001 Phase de poules, poule 6 : J3 Stade toulousain 33–13 Drapeau : Angleterre Newcastle Falcons 42
3 novembre 2001 Phase de poules, poule 6 : J4 Drapeau : Angleterre Newcastle Falcons 42-9 Stade toulousain 43
5 janvier 2002 Phase de poules, poule 6 : J5 Stade toulousain 36-23 Pays de Galles Newport RFC 44
13 janvier 2002 Phase de poules, poule 6 : J6 Stade toulousain 43-7 Irlande Leinster 45

Classement de la poule 6 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff.
1er Irlande Leinster 10 6 5 0 1 139 104 15 11 +4
2e Drapeau : France Stade toulousain 6 6 3 0 3 151 146 17 13 +4
3e Pays de Galles Newport RFC 6 6 3 0 3 158 141 16 11 +5
4e Drapeau : Angleterre Newcastle Falcons 2 6 1 0 5 117 174 8 21 -13

2002-2003[modifier | modifier le code]

Toulouse veut revenir sur le devant de la scène pour cette saison 2002-2003 après deux éliminations consécutives en poules[34]. Le Stade toulousain retrouve deux vieilles connaissance en poule 5, Newport RFC et Edinburgh, et il découvre les London Irish qui affrontent pour la première fois les rouges et noirs. Le stade l'emporte à domicile difficilement contre le club de Londres, avec deux essais de Vincent Clerc pour ses débuts dans la compétition[34]. Toulouse s'impose à Newport avec deux essais de Cédric Heymans et de Fabien Pelous[34]; enfin, les Toulousains gagnent un second match en déplacement qui donnent de solides chances de qualification. Les Toulousains enchaînent sur deux matchs pleins à domicile, 50-17 et 70-18 pour le cinquantième match européen du Stade et de Guy Novès. Ils reçoivent en quart et en demi-finale en cas de succès. Les Toulousains, solides et sérieux, dominent les Northampton Saints pour s'imposer 32-16[34]. Le Munster Rugby a également éliminé des Anglais en quart-de-finale, les Leicester Tigers 20-7 en Angleterre, et ils ont éliminé Toulouse en 2000 à ce même stade. Toulouse affronte donc le Munster au Stadium. Le match est intense et Frédéric Michalak marque l'essai libérateur à cinq minutes de la fin du match (13-12). Perpignan se qualifie également, en l'emportant à Dublin contre le Leinster, après avoir éliminés Llanelli Scarlets à Llanelli en quart-de-finale. Toulouse n'a perdu aucune des onze finales qu'il a disputées depuis Bègles-Toulouse en 1991[34] et l'USAP ne parviendra pas à battre les rouges et noirs (19-0 à la mi-temps, 22-17 score final).

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
12 octobre 2002 Phase de poules, poule 5 : J1 Stade toulousain 28-23 Drapeau : Angleterre London Irish 46
18 octobre 2002 Phase de poules, poule 5 : J2 Pays de Galles Newport RFC 19-34 Stade toulousain 47
6 décembre 2002 Phase de poules, poule 5 : J3 Drapeau : Écosse Edinburgh 9–30 Stade toulousain 48
14 décembre 2002 Phase de poules, poule 5 : J4 Stade toulousain 50-17 Drapeau : Écosse Edinburgh 49
11 janvier 2003 Phase de poules, poule 5 : J5 Stade toulousain 70-18 Pays de Galles Newport RFC 50
19 janvier 2003 Phase de poules, poule 5 : J6 Drapeau : Angleterre London Irish 32-29 Stade toulousain 51
12 avril 2003 Quart-de-finale Stade toulousain 32-16 Drapeau : Angleterre Northampton Saints 52
26 avril 2003 Demi-finale Stade toulousain 13-12 Irlande Munster 53
24 mai 2003 Finale Drapeau : France USA Perpignan 17-22 Stade toulousain 54

Classement de la poule 5 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff.
1er Drapeau : France Stade toulousain 10 6 5 0 1 241 118 29 9 +20
2e Drapeau : Angleterre London Irish 6 6 3 0 3 158 118 12 13 -1
3e Drapeau : Écosse Edinburgh 4 6 2 0 4 125 188 15 19 -4
4e Pays de Galles Newport RFC 9 6 2 0 4 117 217 11 26 -15

2003-2004[modifier | modifier le code]

Si le format de la Coupe d'Europe reste le même en 2003-2004, la fédération galloise, la Welsh Rugby Union (WRU), bâtit un plan de « rugby régional » visant à regrouper l'élite des joueurs gallois dans des franchises régionales, pour les faire participer à un championnat fermé (sans relégation) et supranational, la Celtic League, et à la Coupe d'Europe. Ce projet s'inspire de ce qui se fait dans les pays « à provinces », comme l'Irlande, l'Afrique du Sud ou la Nouvelle-Zélande, pour aider le rugby à XV gallois. Toulouse découvre donc les Ospreys. Il débute également ses confrontations contre Leeds alors que par deux fois, les chemins de Toulouse et d'Edinburgh se sont déjà croisés. Toulouse débute très mal la compétition en perdant en Écosse, une première pour le club[35]. Toulouse bat ensuite Leeds, puis les Gallois dans la double confrontation, avec trois essais de Vincent Clerc en terre galloise[35]. En s'imposant en Angleterre, Toulouse fait un grand pas pour se qualifier. Et Toulouse reçoit des Écossais, étonnants leaders invaincus après cinq journées. Une victoire nette 33-0 donne la première place de poule aux rouges et noirs et même la première place générale. Pour cette édition, la distribution des points pendant la phase de poules est réadaptée. Une victoire rapporte 4 points et un match nul 2 points. À cela s'ajoutent les points de bonus. Une équipe marque un point de bonus offensif lorsqu'elle marque au moins quatre essais au cours d'une rencontre. Pour gagner un point de bonus défensif, il faut perdre pas d'un écart maximum de 7 points. Cette redistribution des points est la dernière modification en date du déroulement de la compétition puisque c'est encore cette forme qui prévaut aujourd'hui. Les six équipes classées premières ainsi que les deux meilleurs seconds sont qualifiés pour les quarts de finale.

Toulouse et Edinburgh sont inséparables, le match est d'abord disputé (10-7 à la pause) avant que Toulouse finisse par creuser l'écart (36-10)[35]. Et Toulouse affronte de nouveau des Français, le Biarritz olympique à Bordeaux. De nombreux internationaux composent les deux équipes, Nicolas Brusque ou Dimitri Yachvili retrouvent Clément Poitrenaud, Frédéric Michalak, concurrents directs en équipe de France[35]. Toulouse l'emporte 19-11, un essai d'Isitolo Maka, répondant à un essai de Philippe Bidabé[35]. Toulouse affronte les London Wasps en finale. Alors que Toulouse a réussi à remonter les Wasps (20-20), Clément Poitrenaud attend patiemment que le ballon rentre dans l'en-but pour aplatir. Le ballon rebondit lentement et Rob Howley plonge dans les pieds de Poitrenaud pour marquer un essai valable, l'essai de la victoire[35]. Émile Ntamack, Cédric Desbrosse et Yann Delaigue jouent là leur dernier match européen[35].

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
7 décembre 2003 Phase de poules, poule 2 : J1 Drapeau : Écosse Edinburgh 23-16 Stade toulousain 55
12 décembre 2003 Phase de poules, poule 2 : J2 Stade toulousain 19-3 Drapeau : Angleterre Leeds 56
10 janvier 2004 Phase de poules, poule 2 : J3 Stade toulousain 29-6 Pays de Galles Ospreys 57
16 janvier 2004 Phase de poules, poule 2 : J4 Pays de Galles Ospreys 11-29 Stade toulousain 58
25 janvier 2004 Phase de poules, poule 2 : J5 Drapeau : Angleterre Leeds 22-31 Stade toulousain 59
31 janvier 2004 Phase de poules, poule 2 : J6 Stade toulousain 33-0 Drapeau : Écosse Edinburgh 60
10 avril 2004 Quart-de-finale Stade toulousain 36-10 Drapeau : Écosse Edinburgh 61
24 avril 2004 Demi-finale Stade toulousain 19-11 Drapeau : France Biarritz olympique 62
23 mai 2004 Finale Drapeau : Angleterre London Wasps 27-20 Stade toulousain 63

Classement de la poule 2 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er Drapeau : France Stade toulousain 25 6 5 0 1 157 65 18 7 +11 4 1
2e Drapeau : Écosse Edinburgh 22 6 5 0 1 130 89 14 7 +7 2 0
3e Drapeau : Angleterre Leeds 5 6 1 0 5 66 122 5 11 -6 0 1
4e Pays de Galles Ospreys 4 6 1 0 5 78 155 6 18 -12 0 0

2004-2005[modifier | modifier le code]

Le Stade toulousain évolue dans la poule 3 en 2004-2005, avec un club anglais Northampton Saints, un gallois Llanelli Scarlets et un écossais Glasgow Warriors. Les rouges et noirs débutent sérieusement la compétition dans un match « à l'ancienne »[36]. Toulouse s'impose à Llanelli avec trois coups de pied de Jean-Baptiste Élissalde par mauvais temps et contre de valeureux adversaires[36]. Contre les Écossais, Toulouse mène 31-0 à la trente-quatrième minutes, gagne 43 à 17 avec six essais inscrits et le bonus. Si Toulouse perd de peu en Angleterre contre les Saints, il gagne au retour 25-12 pour espérer terminer à la première place de la poule. Le déplacement en Écosse est capital, il est maîtrisé pour une victoire 30-10[36]. Toulouse est premier, second au classement général, et retrouve Northampton en quart-de-finale, comme il a retrouvé Edinburgh la saison précédente. Toulouse joue bien, devant, défensivement, et il creuse l'écart [36] pour s'imposer 37 à 9 avec quatre essais de Frédéric Michalak, Cédric Heymans, Vincent Clerc puis Christian Labit. Toulouse a le droit de disputer sa septième demi-finale en dix éditions. Il a disputé trois finales et il en a remporté deux, comme son adversaire, Leicester, victorieux en 2000-2001 et 2001-2002. Toulouse est solide, mène au score et l'emporte 27 à 19 en Angleterre[36]. Et Toulouse affronte en finale le Stade français, victorieux de Biarritz en demi-finale. Cette rencontre est serrée, sans essai et Toulouse s'impose 18-12 après prolongation[37].

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
22 octobre 2004 Phase de poules, poule 3 : J1 Pays de Galles Llanelli Scarlets 6-9 Stade toulousain 64
29 octobre 2004 Phase de poules, poule 3 : J2 Stade toulousain 43-17 Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 65
4 décembre 2004 Phase de poules, poule 3 : J3 Drapeau : Angleterre Northampton Saints 23-21 Stade toulousain 66
11 décembre 2004 Phase de poules, poule 3 : J4 Stade toulousain 25-12 Drapeau : Angleterre Northampton Saints 67
7 janvier 2005 Phase de poules, poule 3 : J5 Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 10-30 Stade toulousain 68
14 janvier 2005 Phase de poules, poule 3 : J6 Stade toulousain 53-36 Pays de Galles Llanelli Scarlets 69
1er avril 2005 Quart-de-finale Stade toulousain 37-9 Drapeau : Angleterre Northampton Saints 70
24 avril 2005 Demi-finale Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 19-27 Stade toulousain 71
22 mai 2005 Finale Drapeau : France Stade français Paris 12-18 a. pr., 12-12 temps régl. Stade toulousain 72

Classement de la poule 3 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er Drapeau : France Stade toulousain 24 6 5 0 1 181 104 21 9 +12 3 1
2e Drapeau : Angleterre Northampton Saints 21 6 5 0 1 128 101 11 6 +5 1 0
3e Pays de Galles Llanelli Scarlets 13 6 2 0 4 132 157 15 17 -2 3 2
4e Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 2 6 0 0 6 107 186 10 25 -15 0 2

2005-2006[modifier | modifier le code]

En 2005-2006, les Toulousains retrouvent Llanelli Scarlets, adversaire l'année écoulée, les London Wasps qui les ont battu en finale 2003-2004, et enfin les Écossais d'Edinburgh, adversaire le plus souvent croisé en Coupe d'Europe. Pour l'entame, le jeu est ouvert et le Stade l'emporte 50-28 contre une équipe galloise joueuse avec sept essais toulousains pour trois essais gallois[38]. Toulouse se déplace à Londres et obtient un match nul 15-15[39] avec cinq buts de Mark van Gisbergen pour deux essais de Gareth Thomas et Vincent Clerc, une transformation de Jean-Baptiste Élissalde et un drop de Frédéric Michalak. Avec une victoire 13-20 à Édimbourg, la qualification est presque acquise[40]. Le match retour est de nouveau remporté par les rouges et noirs avec cinq essais inscrits contre l'équipe de Chris Paterson[41]. Pour la réception des Wasps, l'enjeu est la qualification entre les champions d'Europe 2004-2005 et les champions d'Europe 2003-2004. Les vainqueurs en 2004, Mark Van Gisbergen, Josh Lewsey, Tom Voyce, Lawrence Dallaglio, Joe Worsley, ont été rejoints par Matt Dawson ou Raphael Ibanez. C'est donc une solide équipe[42] qui s'incline 19 à 13, avec un essai de Raphael Ibanez contre un de Gareth Thomas, les autres points sont inscrits par Mark van Gisbergen et Jean-Baptiste Élissalde. Enfin, Toulouse reste invaincu en l'emportant 49-42 à Llanelli[43] avec quatre essais de Vincent Clerc, un d'Isitolo Maka et de Florian Fritz contre cinq essais inscrits par les Gallois de Dwayne Peel. L'équipe toulousaine apparaît donc solide et armée pour les phases finales. Elle est pourtant battue logiquement par la province irlandaise du Leinster[44]. Le score est de 19-9 pour les Irlandais à la pause avec un essai de Brian O'Driscoll. La réaction toulousaine en début de seconde période est annihilée par trois nouveaux essais de Cameron Jowitt, Denis Hickie et Shane Horgan. Felipe Contepomi est également efficace au pied. Les essais de Yannick Jauzion et Yannick Nyanga ne changent rien[45]. Le Leinster est ensuite battu par le Munster 6-30[46]. Le Munster l'emporte en finale contre Biarritz olympique 23 à 19[47],[48].

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
22 octobre 2005 Phase de poules, poule 6 : J1 Stade toulousain 50-28 Pays de Galles Llanelli Scarlets 73
30 octobre 2005 Phase de poules, poule 6 : J2 Drapeau : Angleterre London Wasps 15-15 Stade toulousain 74
10 décembre 2005 Phase de poules, poule 6 : J3 Drapeau : Écosse Edinburgh 13-20 Stade toulousain 75
17 décembre 2005 Phase de poules, poule 6 : J4 Stade toulousain 35-13 Drapeau : Écosse Edinburgh 76
14 janvier 2006 Phase de poules, poule 6 : J5 Stade toulousain 19-13 Drapeau : Angleterre London Wasps 77
21 janvier 2006 Phase de poules, poule 6 : J6 Pays de Galles Llanelli Scarlets 42-49 Stade toulousain 78
1er avril 2006 Quart-de-finale Stade toulousain 35-41 Irlande Leinster 79

Classement de la poule 6 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er Drapeau : France Stade toulousain 25 6 5 1 0 188 124 22 11 +11 3 0
2e Drapeau : Angleterre London Wasps 14 6 2 1 3 173 118 18 13 +5 2 2
3e Pays de Galles Llanelli Scarlets 12 6 2 0 4 152 206 18 26 -8 2 2
4e Drapeau : Écosse Edinburgh 11 6 2 0 4 121 186 14 22 -8 1 2

2006-2007[modifier | modifier le code]

Pour cette saison 2006-2007, Toulouse est opposé à l'Ulster champion d'Europe 1998-1999 et vainqueur de la ligue celte 2005-2006, aux London Irish et aux Llanelli Scarlets, deux autres prétendants à la qualification. Les Irlandais proposent un match sérieux contre Toulouse, l'Ulster l'emporte à Ravenhill 30 à 3[49], puis le Stade toulousain réagit en inscrivant quatre essais contre les London Irish[50]. Deux essais de Vincent Clerc et un de Clément Poitrenaud permettent à Toulouse de mener au score à Llanelli, avant que les Gallois n'inscrivent un essai transformé par Simon Easterby pour une victoire 20-19[51]. Les Toulousains ont concédé deux défaites en trois matchs, les Gallois comptent trois victoires avant de se déplacer à Toulouse au Stadium. Clément Poitrenaud inscrit quatre essais et le Stade toulousain mène largement après une pause conclue sur le score de 24-10[52]. Les Gallois comptent 21 points de retard ; ils inscrivent cinq essais, ils gagnent le match et éliminent les Toulousains.

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
21 octobre 2006 Phase de poules, poule 5 : J1 Irlande Ulster 30-3 Stade toulousain 80
29 octobre 2006 Phase de poules, poule 5 : J2 Stade toulousain 37-17 Drapeau : Angleterre London Irish 81
9 décembre 2006 Phase de poules, poule 5 : J3 Pays de Galles Llanelli Scarlets 20-19 Stade toulousain 81
16 décembre 2006 Phase de poules, poule 5 : J4 Stade toulousain 34-41 Pays de Galles Llanelli Scarlets 83
13 janvier 2007 Phase de poules, poule 5 : J5 Drapeau : Angleterre London Irish 24-26 Stade toulousain 84
21 janvier 2007 Phase de poules, poule 5 : J6 Stade toulousain 28-13 Irlande Ulster 85

Classement de la poule 5 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er Pays de Galles Llanelli Scarlets 27 6 6 0 0 169 120 20 12 +8 3 0
2e Drapeau : France Stade toulousain 17 6 3 0 3 147 145 18 17 +1 3 2
3e Irlande Ulster 10 6 2 0 4 111 129 10 15 -5 1 1
4e Drapeau : Angleterre London Irish 9 6 1 0 5 124 157 15 19 -4 2 3

2007-2008[modifier | modifier le code]

Vingt-quatre clubs, provinces ou franchises s'affrontent dans six poules de quatre équipes en match aller-retour. Le premier de chaque poule et les deux meilleurs seconds sont qualifiés pour les quarts de finale. Le stade l'emporte à l'extérieur en Écosse, avant de dominer la province du Leinster 33-6 à Toulouse. Si Toulouse reste invaincu à la maison, il ne parvient pas à l'emporter à Leicester ou au Leinster. Comme Toulouse, Leicester et le Leinster l'emportent à domicile et perdent à l'extérieur dans leurs confrontations directes, c'est Edinburgh qui permet à Toulouse de se qualifier en battant à la fois les Anglais et les Irlandais. Toulouse, avec deux défaites concédées en poule, n'est que quatrième club au classement général. Il reçoit Cardiff Blues et il l'emporte nettement en inscrivant quatre essais (Maxime Médard, Maleli Kunavore, Vincent Clerc, Jean Bouilhou)[53]. La demi-finale sera plus compliquée chez les étonnants London Irish, club qui n'est jamais parvenu à ce stade de la compétition[54]. Toulouse l'emporte 21-15 et joue la finale contre le Munster. Bien que joué à Cardiff, le stade est tout entier acquis au Munster[55], qui compte des fidèles supporters. En première mi-temps, le match est dominé par les Toulousains qui ne parviennent pas à marquer sur leurs temps forts[55]. Après la pause, le Munster confisque le ballon et gère le score[55], ils s'imposent 16-13[56].

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
10 novembre 2007 Phase de poules, poule 6 : J1 Drapeau : Écosse Edinburgh 15-19 Stade toulousain 86
18 novembre 2007 Phase de poules, poule 6 : J2 Stade toulousain 33-6 Irlande Leinster 87
8 décembre 2007 Phase de poules, poule 6 : J3 Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 14-9 Stade toulousain 88
16 décembre 2007 Phase de poules, poule 6 : J4 Stade toulousain 22-11 Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 89
12 janvier 2008 Phase de poules, poule 6 : J5 Irlande Leinster 20-13 Stade toulousain 90
19 janvier 2008 Phase de poules, poule 6 : J6 Stade toulousain 34-10 Drapeau : Écosse Edinburgh 91
6 avril 2008 Quart-de-finale Stade toulousain 41-17 pays de Galles Cardiff Blues 92
26 avril 2008 Demi-finale Drapeau : Angleterre London Irish 15-21 Stade toulousain 93
24 mai 2008 Finale Irlande Munster 16-13 Stade toulousain 94

Classement de la poule 6 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er France Stade toulousain 20 6 4 0 2 130 76 13 7 +6 2 2
2e Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 14 6 3 0 3 110 79 10 5 +5 1 1
3e Irlande Leinster 12 6 3 0 3 95 123 7 11 -4 0 0
4e Drapeau : Écosse Edinburgh 9 6 2 0 4 85 142 8 15 -7 0 1

2008-2009[modifier | modifier le code]

Vingt-quatre clubs, provinces ou franchises s'affrontent dans six poules de quatre équipes en match aller-retour en 2008-2009. Le premier de chaque poule et les deux meilleurs seconds sont qualifiés pour les quarts de finale. La poule du finaliste de la dernière édition, le Stade toulousain, est abordable, avec le club anglais Bath, et deux clubs moins huppés, les Dragons et les Glasgow Warriors. Pour le premier match, le Stade toulousain reçoit Bath et gagne difficilement 18 à 16[57],[58], avec une pénalité de David Skrela réussie à la dernière minute contre le leader du championnat d'Angleterre, bon en défense, jouant bien offensivement avec une paire sud-africaine de demis en forme (Butch James et Michael Claassens). Une victoire à Glasgow est nécessaire pour prétendre à la qualification. C'est chose faite avec une bonne entame de seconde période ponctuée de deux essais de Byron Kelleher et de Yannick Jauzion, pour un score final de 22-16[59],[60]. Le Stade accueille les Gallois de Newport le 6 décembre 2008, ils gagnent 26-7 avec le point du bonus en prime, avec des réalisations de Yannick Jauzion, Clément Poitrenaud, Maxime Médard et Florian Fritz, Frédéric Michalak renoue avec les joutes européennes à cette occasion[61]. Le Stade s'impose également au match retour 26-13[62]. Avec quatre victoires, le Stade est bien engagé dans cette campagne. À la surprise générale, les Toulousains s'inclinent 26-33 à domicile contre Glasgow[63],[64],[65], avec des réalisations du centre Graeme Morrison, du troisième ligne Kelly Brown et de l'ailier Max Evans. Les affaires toulousaines sont mis en péril et le déplacement à Bath est délicat. Les London Wasps perdent à Castres et qualifient Toulouse[66], et les deux équipes se séparent sur un match nul 3-3. Toulouse est second de poule, huitième qualifié et doit se déplacer à Cardiff contre une équipe invaincue.

Toulouse ne concrétise pas les temps forts, la défense galloise n'encaisse aucun essai, les Gallois se qualifient pour la demi-finale pour une première depuis treize années[67],[68].

Justin Harrison contre Toulouse le .

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
12 octobre 2008 Phase de poules, poule 5 : J1 Stade toulousain 18-16 Drapeau : Angleterre Bath Rugby 95
17 octobre 2008 Phase de poules, poule 5 : J2 Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 16-22 Stade toulousain 96
6 décembre 2008 Phase de poules, poule 5 : J3 Stade toulousain 26-7 Pays de Galles Dragons 97
13 décembre 2008 Phase de poules, poule 5 : J4 pays de Galles Dragons 13-26 Stade toulousain 98
17 janvier 2009 Phase de poules, poule 5 : J5 Stade toulousain 26-33 Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 99
24 janvier 2009 Phase de poules, poule 5 : J6 Drapeau : Angleterre Bath Rugby 3-3 Stade toulousain 100
11 avril 2008 Quart-de-finale pays de Galles Cardiff Blues 9-6 Stade toulousain 101

Classement de la poule 5 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er Drapeau : Angleterre Bath Rugby 21 6 4 1 1 107 92 13 8 + 5 2 1
2e France Stade toulousain 20 6 4 1 1 121 88 12 8 +4 1 1
3e Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 12 6 2 0 4 134 150 14 17 -3 1 3
4e pays de Galles Dragons 7 6 1 0 5 83 115 8 14 -6 0 3

2009-2010[modifier | modifier le code]

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
11 octobre 2009 Phase de poules, poule 5 : J1 Stade toulousain 36 - 17 Drapeau : Angleterre Sale Sharks 102
17 octobre 2009 Phase de poules, poule 5 : J2 Drapeau : Angleterre Harlequins 19-23 Stade toulousain 103
12 décembre 2009 Phase de poules, poule 5 : J3 pays de Galles Cardiff Blues 15-9 Stade toulousain 104
19 décembre 2009 Phase de poules, poule 5 : J4 Stade toulousain 23-7 pays de Galles Cardiff Blues 105
17 janvier 2010 Phase de poules, poule 5 : J5 Stade toulousain 33-21 Drapeau : Angleterre Harlequins 106
24 janvier 2010 Phase de poules, poule 5 : J6 Drapeau : Angleterre Sale Sharks 13-19 Stade toulousain 107
11 avril 2010 Quart de finale Stade toulousain 42-16 Drapeau : France Stade français 108
1er mai 2010 Demi-finale Stade toulousain 26-16 Drapeau : Irlande Leinster 109
22 mai 2010 Finale Stade toulousain 21-19 Drapeau : France Biarritz olympique 110

Classement de la poule 5 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er France Stade toulousain 23 6 5 0 1 143 92 13 9 +4 2 1
2e Drapeau : Pays de Galles Cardiff Blues 18 6 4 0 2 149 104 14 10 +4 1 1
3e Drapeau : Angleterre Sale Sharks 15 6 3 0 3 126 153 15 16 -1 1 2
4e Drapeau : Angleterre Harlequins 2 6 0 0 6 102 171 13 20 -7 0 2

2010-2011[modifier | modifier le code]

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
10 octobre 2010 Phase de poules, poule 6 : J1 Stade toulousain 18 - 16 Drapeau : Angleterre London Wasps 111
16 octobre 2010 Phase de poules, poule 6 : J2 pays de Galles Newport Gwent Dragons 19-40 Stade toulousain 112
10 décembre 2010 Phase de poules, poule 6 : J3 Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 16-28 Stade toulousain 113
21 décembre 2010 Phase de poules, poule 6 : J4 Stade toulousain 37-10 Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 114
15 janvier 2011 Phase de poules, poule 6 : J5 Stade toulousain 17-3 pays de Galles Newport Gwent Dragons 115
23 janvier 2011 Phase de poules, poule 6 : J6 Drapeau : Angleterre London Wasps 21-16 Stade toulousain 116
10 avril 2011 Quart de finale Drapeau : France Biarritz olympique 20-27 a.p. (17-17) Stade toulousain 117
30 avril 2011 Demi-finale Drapeau : Irlande Leinster 32-23 Stade toulousain 118

Classement de la poule 5 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er France Stade toulousain 23 6 5 0 1 143 92 13 9 +4 2 1
2e Drapeau : Pays de Galles London Wasps 18 6 4 0 2 149 104 14 10 +4 1 1
3e Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 15 6 3 0 3 126 153 15 16 -1 1 2
4e Drapeau : Angleterre Harlequins 2 6 0 0 6 102 171 13 20 -7 0 2

2011-2012[modifier | modifier le code]

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
13 novembre 2011 Phase de poules, poule 6 : J1 Stade toulousain 21 - 17 Drapeau : Angleterre Gloucester 119
19 novembre 2011 Phase de poules, poule 6 : J2 Drapeau : Irlande Connacht Rugby 10-36 Stade toulousain 120
9 décembre 2011 Phase de poules, poule 6 : J3 Drapeau : Angleterre Harlequins 10-21 Stade toulousain 121
18 décembre 2011 Phase de poules, poule 6 : J4 Stade toulousain 24-31 Drapeau : Angleterre Harlequins 122
14 janvier 2012 Phase de poules, poule 6 : J5 Stade toulousain 24-3 Drapeau : Irlande Connacht Rugby 123
20 janvier 2012 Phase de poules, poule 6 : J6 Drapeau : Angleterre Gloucester 34-24 Stade toulousain 124
7 avril 2012 Quart de finale Drapeau : Écosse Edinbourgh 19-14 Stade toulousain 125

Classement de la poule 6 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er Drapeau : France Stade toulousain 18 6 4 0 2 150 105 16 11 +5 1 1
2e Drapeau : Angleterre Harlequins 17 6 4 0 2 122 94 11 7 +4 0 1
3e Drapeau : Angleterre Gloucester Rugby 12 6 3 0 3 111 122 10 12 -2 0 0
4e Drapeau : Irlande Connacht Rugby 6 6 1 0 5 68 130 5 12 -7 0 2

2012-2013[modifier | modifier le code]

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
14 octobre 2012 Phase de poules, poule 2 : J1 Stade toulousain 23 - 9 Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 126
20 octobre 2012 Phase de poules, poule 2 : J2 Drapeau : Italie Benetton Trévise 21-33 Stade toulousain 127
8 décembre 2012 Phase de poules, poule 2 : J3 Stade toulousain 30-14 Drapeau : Pays de Galles Ospreys 128
15 décembre 2012 Phase de poules, poule 2 : J4 Drapeau : Pays de Galles Ospreys 17-6 Stade toulousain 129
13 janvier 2013 Phase de poules, poule 2 : J5 Stade toulousain 35-14 Drapeau : Italie Benetton Trévise 130
20 janvier 2013 Phase de poules, poule 2 : J6 Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 9-5 Stade toulousain 131

Challenge européen :

Tour Club Match Club
5 avril 2013 Quart de finale Drapeau : France USA Perpignan 30 - 19 Stade toulousain 1*

*il s'agit du premier match en Challenge européen du Stade Toulousain

Classement de la poule 2 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 20 6 4 1 1 119 103 13 9 +16 2 0
2e Drapeau : France Stade toulousain 19 6 4 0 2 132 84 15 4 +48 2 1
3e Drapeau : Pays de Galles Ospreys 12 6 2 1 3 120 124 11 15 -4 1 1
4e Drapeau : Italie Benetton Trévise 5 6 1 0 5 107 167 9 20 -60 0 1

2013-2014[modifier | modifier le code]

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
11 octobre 2013 Phase de poules, poule 3 : J1 Stade toulousain 38 - 5 Drapeau : Italie Zebre 132
18 octobre 2013 Phase de poules, poule 3 : J2 Drapeau : Angleterre Saracens 16-17 Stade toulousain 133
8 décembre 2013 Phase de poules, poule 3 : J3 Stade toulousain 14-16 Drapeau : Irlande Connacht 134
14 décembre 2013 Phase de poules, poule 3 : J4 Drapeau : Irlande Connacht 9-37 Stade toulousain 135
11 janvier 2014 Phase de poules, poule 3 : J5 Stade toulousain 21-11 Drapeau : Angleterre Saracens 136
18 janvier 2014 Phase de poules, poule 3 : J6 Drapeau : Italie Zebre 6-16 Stade toulousain 137
5 avril 2014 Quart de finale Drapeau : Irlande Munster 47-23 Stade toulousain 138


Classement de la poule 3 :

Place Club Pts J V N D Pts + Pts - Essais + Essais - Diff. Bonus O Bonus D
1er Drapeau : France Stade toulousain 23 6 5 0 1 143 63 16 4 +80 2 1
2e Drapeau : Angleterre Saracens 20 6 4 0 2 217 74 29 5 +143 3 1
3e Drapeau : Irlande Connacht 13 6 3 0 3 101 147 7 20 -46 0 1
4e Drapeau : Italie Zebre 0 6 0 0 6 33 210 2 25 -177 0 0

2014-2015[modifier | modifier le code]

Coupe d'Europe :

Tour Club Match Club
19 octobre 2014 Phase de poules, poule 4 : J1 Stade toulousain 30 - 23 Drapeau : France Montpellier HR 139
25 octobre 2014 Phase de poules, poule 4 : J2 Drapeau : Angleterre Bath 19-21 Stade toulousain 140
7 décembre 2014 Phase de poules, poule 4 : J3 Stade toulousain 19-11 Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 141
13 décembre 2014 Phase de poules, poule 4 : J4 Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 9-12 Stade toulousain 142
17 janvier 2015 Phase de poules, poule 4 : J5 Stade toulousain 18-35 Drapeau : Angleterre Bath 143
24 janvier 2015 Phase de poules, poule 4 : J6 Drapeau : France Montpellier HR 27-26 Stade toulousain 144

Classement de la poule 4

No  Équipe Joués V N D EM EE BO BD PM PE Diff Pts
1 Drapeau : Angleterre Bath Rugby 6 4 0 2 13 13 2 1 146 108 38 19
2 Drapeau : France Stade toulousain 6 4 0 2 9 8 0 1 126 113 13 17
3 Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 6 3 0 3 9 4 1 2 108 79 29 15
4 Drapeau : France Montpellier HR 6 1 0 5 7 13 0 2 90 144 -54 6

Bilan[modifier | modifier le code]

Général[modifier | modifier le code]

Saison Coupes M.J. Vic. Nuls Déf. Poules M.J. Pts. Vic. Nuls Déf. Phases finales M.J. Vic. Nuls Déf.
2014-15 Coupe d'Europe 6 4 0 2 2e de la poule 4 6 17 4 0 2 éliminé - - - -
2013-14 Coupe d'Europe 7 5 0 2 1er de la poule 3 6 23 5 0 1 1/4 f 1 0 0 1
2012-13 Coupe d'Europe 6 4 0 2 2e de la poule 2 6 19 4 0 2 éliminé - - - -
Challenge européen 1 0 0 1 - 0 0 0 0 0 1/4 f 1 0 0 1
2011-12 Coupe d'Europe 7 4 0 3 1er de la poule 6 6 18 4 0 2 1/4 f 1 0 0 1
2010-11 Coupe d'Europe 8 6 0 2 1er de la poule 6 6 22 5 0 1 1/2 f 2 1* 0 1
2009-10 Coupe d'Europe 9 8 0 1 1er de la poule 5 6 23 5 0 1 Vainqueur 3 3 0 0
2008-09 Coupe d'Europe 7 4 1 2 2e de la poule 5 6 20 4 1 1 1/4 f 1 0 0 1
2007-08 Coupe d'Europe 9 6 0 3 1er de la poule 6 6 20 4 0 2 finale 3 2 0 1
2006-07 Coupe d'Europe 6 3 0 3 2e de la poule 5 6 17 3 0 3 éliminé - - - -
2005-06 Coupe d'Europe 7 5 1 1 1er de la poule 6 6 25 5 1 0 1/4 f 1 0 0 1
2004-05 Coupe d'Europe 9 8 0 1 1er de la poule 3 6 24 5 0 1 Vainqueur 3 3* 0 0
2003-04 Coupe d'Europe 9 7 0 2 1er de la poule 6 6 25 5 0 1 finale 3 2 0 1
2002-03 Coupe d'Europe 9 8 0 1 1er de la poule 5 6 10** 5 0 1 Vainqueur 3 3 0 0
2001-02 Coupe d'Europe 6 3 0 3 2e de la poule 6 6 6 3 0 3 éliminé - - - -
2000-01 Coupe d'Europe 6 2 1 3 3e de la poule 3 6 5 2 1 3 éliminé - - - -
1999-00 Coupe d'Europe 8 6 0 2 1er de la poule 2 6 10 5 0 1 1/2 f 2 1 0 1
1998-99 Coupe d'Europe 7 4 0 3 2e de la poule C 6 8 4 0 2 1/4 f 1 0 0 1
1997-98 Coupe d'Europe 8 6 1 1 1er de la poule A 6 10 5 0 1 1/2 f 2 1 1*** 0
1996-97 Coupe d'Europe 6 4 0 2 2e de la poule D 4 6 3 0 1 1/2 f 2 1 0 1
1995-96 Coupe d'Europe 4 4 0 0 1er de la poule A 2 4 2 0 0 Vainqueur 2 2* 0 0
1995-2014 Coupe d'Europe 144 101 4 39 1er (12), 2e (7), 3e (1) 114 312 92 3 29 15/20 30 19 1 10
Challenge européen 1 0 0 1 - 0 0 0 0 0 1/4 f 1 0 0 1

Mise à jour après l'édition 2014-2015.
*La victoire après prolongation lors de l'édition 2010-2011, comme celle de l'édition 2004-2005 et de 1995-1996, est comptabilisée comme une victoire.
**Les points de bonus ont fait leur apparition lors de l'édition 2003-2004.
*** Après prolongation, Brive est qualifié pour avoir marqué deux essais contre un seul pour Toulouse
Sources: Site officiel de l'erc


Meilleures performances[modifier | modifier le code]

Date de la finale Vainqueur Finaliste Score Lieu de la finale Spectateurs
Drapeau : France Stade toulousain Drapeau : Pays de Galles Cardiff RFC 21-18 AP Arms Park, Cardiff 21 800
Drapeau : France Stade toulousain Drapeau : France USA Perpignan 22-17 Lansdowne Road, Dublin 28 600
Drapeau : Angleterre London Wasps Drapeau : France Stade toulousain 27-20 Twickenham, Londres 73 057
Drapeau : France Stade toulousain Drapeau : France Stade français Paris 18-12 AP Murrayfield, Édimbourg 51 326
Irlande Munster Drapeau : France Stade toulousain 16-13 Millennium Stadium, Cardiff 80 000
Drapeau : France Stade toulousain Drapeau : France Biarritz olympique 21-19 Stade de France, Saint-Denis 78 962

Analyse[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente l'ensemble des rencontres européennes du Stade toulousain qui peuvent être analysées selon divers critères : l'adversaire, la nationalité de l'adversaire, les séries victorieuses, les succès à l'extérieur… Les matchs nuls apparaissent en couleur verte, les défaites toulousaines en jaune. Pour connaître les adversaires du Stade qui l'ont battu par nation, un tri est fait sur la colonne adversaire, puis pays, enfin résultat.

Au , le Stade toulousain compte 30 défaites en 118 rencontres, 12 contre des clubs anglais, 10 contre des provinces irlandaises, 6 contre des clubs ou franchises galloises, enfin 2 contre une franchise écossaise.

Dans les duels contre les clubs anglais, les rouges et noirs comptent 22 victoires, 12 défaites et 2 matchs nuls. Il a rencontré dix clubs anglais différents. Ce sont les provinces irlandaises qui posent le plus de problèmes au Stade toulousain qui compte trois victoires, un nul et trois défaites contre l'Ulster, deux victoires et deux défaites contre le Munster, quatre victoires et quatre défaites contre le Leinster, soit un bilan équilibré de neuf victoires, un nul et neuf défaites pour Toulouse.

Dans les oppositions avec les représentants du pays de Galles, sur 28 rencontres, le Stade a engrangé 22 victoires contre 6 défaites. Les rouges et noirs ont rencontré Edinburgh à onze reprises avec une défaite pour dix victoires, et cinq victoires et une défaite contre Glasgow. Enfin, Toulouse compte six victoires contre des équipes italiennes, une contre une roumaine, six victoires contre des clubs français pour un match nul éliminatoire (un essai marqué contre deux encaissés).

Le Stade toulousain a réussi une série de sept victoires à trois reprises (janvier 2002 à janvier 2003, décembre 2003 à avril 2004, décembre 2004 à octobre 2005) pour un bilan de trois finales et deux titres en trois ans. La plus mauvaise série est une série de trois défaites et un match nul de mai 2000 à octobre 2000, avec deux défaites et un nul concédés à domicile.

Les rouges et noirs ont perdu six fois à la maison et concédé deux matchs nuls.

Meilleurs marqueurs d'essais toulousains[modifier | modifier le code]

À titre individuel, Vincent Clerc détient le record du plus grand nombre d'essais marqués en Coupe d'Europe (au , il compte 36 essais inscrits en 74 rencontres disputées de 2002 à 2014)[5]. Il égale puis dépasse Dafydd James (29 essais en 60 rencontres de 1996 à 2008)[69] à l'occasion de la première journée de la Coupe d'Europe 2009-2010 où le Stade toulousain bat les Sale Sharks.

  1. Vincent Clerc, 36 essais en 62 rencontres de 2002 à 2014,
  2. Michel Marfaing, 24 essais en 38 rencontres de 1996 à 2003,
  3. Émile Ntamack, 21 essais en 49 rencontres de 1995 à 2005.

Meilleur réalisateur toulousain[modifier | modifier le code]

À titre individuel, Jean-Baptiste Élissalde est le meilleur réalisateur, il a inscrit le plus grand nombre de points dans la compétition pour le Stade toulousain. Au , avec 441 points inscrits en 49 rencontres de 2002 à 2010, il est très loin de l'Irlandais Ronan O'Gara qui détient le record du plus grand nombre de points marqués dans la compétition. Au , avec 1 138 points inscrits en 91 rencontres disputées de 1997 à 2010, Ronan O'Gara domine largement les autres buteurs[70]. Le Stade toulousain a toujours privilégié le jeu à la main, il a connu plusieurs buteurs et il n'a jamais eu un très grand buteur de niveau international pendant une longue période.

  1. Jean-Baptiste Élissalde, 441 points en 49 rencontres de 2002 à 2010[71],
  2. Michel Marfaing, 287 points en 38 rencontres de 1996 à 2003[72],
  3. Yann Delaigue, 253 points en 38 rencontres de 1997 à 2004[73],
  4. Frédéric Michalak, 177 points en 47 rencontres de 2001 à 2010[74],
  5. Vincent Clerc, 150 points en 53 rencontres de 2002 à 2010[75],
  6. Christophe Deylaud, 143 points en 17 rencontres de 1995 à 1999[76].

Plus grands nombres de matchs joués avec le Stade toulousain[modifier | modifier le code]

À titre individuel, Fabien Pelous détient le record du plus grand nombre de matchs joués dans la compétition pour le stade toulousain. Au , avec 81 rencontres disputées de 1996 à 2009 tous clubs confondus, il est septième à dix-huit longueurs de l'Irlandais John Hayes (99 rencontres de 1998 à 2011)[77], à seize longueurs de Ronan O'Gara, à neuf longueurs de Peter Stringer, à six longueurs d'Shane Horgan, à cinq longueurs d'Anthony Foley, à quatre longueurs de David Wallace. Si l'on soustrait cinq rencontres avec l'US Dax, Fabien Pelous compte le record de matchs joués avec le Stade toulousain avec 76 rencontres.

  1. Fabien Pelous, 76 rencontres de 1996 à 2009,
  2. Jean Bouilhou, 75 rencontres de 1999 à 2011[78].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques de Toulouse et des autres clubs sur ercrugby.com, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 27 juillet 2011.
  2. Statistiques du Munster sur ercrugby.com, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 27 juillet 2011.
  3. H Cup - Statistiques générales, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 27 juillet 2011.
  4. Statistiques européennes de Vincent Clerc, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 27 juillet 2011.
  5. a et b Statistiques européennes du meilleur marqueur d'essais, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 27 juillet 2011.
  6. (en) Statistiques des joueurs, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 1er mai 2010.
  7. La Coupe des clubs champions européens de football est créée en 1955, la Coupe des clubs champions européens de handball est créée en 1956, la Coupe des clubs champions européens de basket-ball est créée en 1957, la Coupe des clubs champions européens de volley-ball est créée en 1959, la Coupe des clubs champions européens de hockey sur glace est créée en 1965.
  8. European rugby Cup : Histoire.
  9. a et b European Rugby Cup : 95-96.
  10. The Guardian, 30 mars 2006
  11. a et b Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, Les Maîtres du rugby moderne 2, Le Stade toulousain de 1985 à 2005, Anglet, ed. Atlantica, 2006, La Coupe d'Europe 1995-1996 p. 167-173
  12. European Rugby Cup : 96-97.
  13. a, b, c et d Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, op. cit., La Coupe d'Europe 1996-1997 p. 187-193
  14. a, b et c Lucien Remplon, Ombres noires et soleils rouges, histoire du rugby au Stade toulousain, éd. Gazette, 1998, 216 p., Saison 1996-1997 p. 300-309
  15. Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, op. cit., La Coupe d'Europe 1997-1998 p. 208-216
  16. a et b Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, op. cit., La Coupe d'Europe 1998-1999 p. 228-232
  17. a, b, c, d, e, f, g, h et i Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, op. cit., La Coupe d'Europe 1999-2000 p. 243-251
  18. a, b, c, d, e, f, g et h Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, op. cit., La Coupe d'Europe 2000-2001 p. 265-268
  19. (en) Castaignede returns to haunt Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  20. (en) Cardiff too good for Toulouse, Cardiff 26-17 Toulouse , sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  21. (en) Ulster earn remarkable draw, Toulouse 35 Ulster 35, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  22. (en) Ulster see victory snatched by Toulouse, Ulster 25-29 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  23. (en) Saracens stunned by Blue and Blacks, Saracens 23-32 Cardiff, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  24. (en) Jenkins slaughters Saracens, Cardiff 24-14 Saracens, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  25. (en) Saracens keep European hopes alive, Saracens 37-30 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  26. (en) Stade français too strong for Pau, Stade français 36-19 Pau, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  27. (en) Munster edged out by Stade, Stade français 16-15 Munster, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  28. (en) European glory seals Leicester treble, Leicester 34-30 Stade français, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  29. a, b, c, d, e et f Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, op. cit., La Coupe d'Europe 2001-2002 p. 279-282
  30. (en) Leinster off to winning start, Leinster 40-10 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  31. (en) Last-gasp Howarth seals win, Newport 21-20 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  32. (en) Ntamack ends Falcons' hopes, Toulouse 33-13 Newcastle, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  33. (en) Falcons blow French away, Newcastle Falcons 42-9 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 27 septembre 2008
  34. a, b, c, d et e Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, op. cit., La Coupe d'Europe 2002-2003 p. 295-304
  35. a, b, c, d, e, f et g Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, op. cit., La Coupe d'Europe 2003-2004 p. 314-324
  36. a, b, c, d et e Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, op. cit., La Coupe d'Europe 2004-2005 p. 337-346
  37. (en) Stade français 12-18 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 14 septembre 2008
  38. (en) Toulouse 50-28 Scarlets, sur news.bbc.co.uk, consulté le 24 septembre 2008
  39. (en) Wasps 15-15 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 24 septembre 2008
  40. (en) Edinburgh 13-20 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 24 septembre 2008
  41. (en) Toulouse 35-13 Edinburgh, sur news.bbc.co.uk, consulté le 24 septembre 2008
  42. (en) Toulouse 19-13 Wasps, sur news.bbc.co.uk, consulté le 24 septembre 2008
  43. (en) Scarlets 42-49 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 24 septembre 2008
  44. (en) Toulouse 35-41 Leinster, sur news.bbc.co.uk, consulté le 24 septembre 2008
  45. (fr) Leinster bat Toulouse et passe en demie, sur ercrugby.com/fra, consulté le 27 septembre 2008
  46. (en) Leinster 6-30 Munster, sur news.bbc.co.uk, consulté le 24 septembre 2008
  47. (en) Munster 23-19 Biarritz, sur news.bbc.co.uk, consulté le 24 septembre 2008
  48. (fr) Le Munster enfin roi, sur lequipe.fr, consulté le 24 septembre 2008
  49. (en) Ulster 30-3 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 23 septembre 2008
  50. (en) Toulouse 37-17 London Irish, sur news.bbc.co.uk, consulté le 23 septembre 2008
  51. (en) Scarlets 20-19 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 23 septembre 2008
  52. (en) Toulouse 34-41 Scarlets, sur news.bbc.co.uk, consulté le 23 septembre 2008
  53. (fr) Rugby - CE - Toulouse - Cardiff: 41-17, sur lequipe.fr, consulté le 14 septembre 2008
  54. (fr) Rugby - CE - London Irish-Toulouse : 15-21, sur lequipe.fr, consulté le 14 septembre 2008
  55. a, b et c (fr) Finale - Munster-Stade toulousain (16-13), sur lequipe.fr, consulté le 14 septembre 2008
  56. (en) 2008 Heineken Cup final, sur news.bbc.co.uk, consulté le 14 septembre 2008
  57. (en) Toulouse 18-16 Bath, sur news.bbc.co.uk, consulté le 12 octobre 2008
  58. (fr) Toulouse 18-16 Bath, sur ercrugby.com/fra, consulté le 12 octobre 2008
  59. (en) Glasgow Warriors 16-22 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 18 octobre 2008
  60. (fr) Toulouse au top après une victoire en Écosse, sur ercrugby.com/fra, consulté le 18 octobre 2008
  61. (en) Toulouse 26-7 Dragons, sur news.bbc.co.uk, consulté le 7 décembre 2008
  62. (en) Dragons 13-26 Toulouse, sur news.bbc.co.uk, consulté le 12 janvier 2009
  63. (fr) Brutal coup d’arrêt pour Toulouse, Article du 18 janvier 2009, sur leparisien.fr, consulté le 11 avril 2009
  64. (en) Warriors stun triple champions - Toulouse 26-33 Glasgow, sur ercrugby.com/fra, consulté le 11 avril 2009
  65. (en) Toulouse 26-33 Glasgow, sur news.bbc.co.uk, consulté le 11 avril 2009
  66. (en) Bath 3-3 Toulouse Draw sees Bath and Toulouse land away quarter-finals, sur ercrugby.com, consulté le 11 avril 2009
  67. (en) Cardiff Blues 9-6 Toulouse, sur ercrugby.com, consulté le 11 avril 2009
  68. (fr) Cardiff Blues 9-6 Toulouse, sur rugbyrama.fr, consulté le 13 avril 2009
  69. Statistiques des joueurs, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 27 juillet 2011.
  70. Statistiques des joueurs, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 11 mai 2010.
  71. Statistiques de Jean-Baptiste Elissalde, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 11 mai 2010.
  72. Statistiques de Michel Marfaing, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 11 mai 2010.
  73. Statistiques de Yann Delaigue, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 11 mai 2010.
  74. Statistiques de Frédéric Michalak, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 11 mai 2010.
  75. Statistiques de Vincent Clerc, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 11 mai 2010.
  76. Statistiques de Christophe Deylaud, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 11 mai 2010.
  77. Statistiques des joueurs, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 27 juillet 2011.
  78. Statistiques européennes de Jean Bouilhou, sur le site officiel ercrugby.com, consulté le 27 juillet 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Cette bibliographie présente quelques ouvrages de référence de base, utilisés pour la rédaction de cet article quand l'indique la présence du symbole Document utilisé pour la rédaction de l’article.

  • Jean-Claude Martinez et Jérôme Gibert, Les Maîtres du rugby moderne 2, Le Stade toulousain de 1985 à 2005, Anglet, ed. Atlantica, 2006, 409 p., (ISBN 978-2-7588-0000-2) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Lucien Remplon, Ombres noires et soleils rouges, histoire du rugby au Stade toulousain, éd. Gazette, 1998, 216 p., (ISBN 2-912041-02-3) Document utilisé pour la rédaction de l’article