Timoci Matanavou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Timoci Matanavou
Description de l'image ST vs Harlequins - Matanavu - Crop.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (33 ans)
à Lautoka (Fidji)
Taille

1,84 m (6 0)

poids 85 kg
Position ailier
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2008-2011
2011-2016
2017-
Stade montois
Stade toulousain
Stade montois
60 (157)[1]
82 (155)[1]
1 (0)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2007-2008
2012
Drapeau : Fidji Fidji à 7
Drapeau : Fidji Fidji
18 (94)
1 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 18 janvier 2015.

Timoci Matanavou, né le à Lautoka, est un joueur de rugby fidjien. International fidjien en rugby à sept, il dispute une saison des World Rugby Sevens Series en 2007-2008. La saison suivante, il arrive en France pour jouer au rugby à XV au sein du Stade montois en ProD2. En 2011, il devient le meilleur joueur et le meilleur marqueur d'essais de la compétition, lui permettant d'être recruté par le Stade toulousain avec qui il sera champion de France en 2012. En 2017, il fait son retour au Stade montois.

Il serait le cousin au premier degré de Sireli Bobo[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En rugby à XV, il arrive en 2008 au Stade montois, club tout juste promu en Top 14 qui redescend en Pro D2 en 2009. Meilleur marqueur d'essais de Pro D2 2010-2011 (19 essais en 28 matchs), Matanavou est élu meilleur joueur de ce championnat lors de la huitième Nuit du rugby[3].

En 2011, ayant signé pour deux ans au Stade toulousain, il retrouve le Top 14[4] et découvre la H Cup. Dans celle-ci, il marque son premier essai contre Gloucester, à la suite d'une passe millimétrée de Luke McAlister[5]. Il termine meilleur marqueur de la H Cup 2011-2012, avec huit essais (devant Rob Kearney, six essais)[6]. Dans le Top 14 de cette année-là, avec dix essais, il termine (à égalité avec Yves Donguy) meilleur marqueur du Stade toulousain, qui remporte le bouclier de Brennus[7].

En 2016, il quitte le Stade toulousain pour rejoindre l'USA Perpignan. Cependant, il ne se présente jamais aux entraînements de la reprise en début juillet jusqu'au début du championnat fin août, le club décide alors de le licencier avant même qu'il ne dispute une rencontre avec le club[8].

Six ans après avoir quitter Mont-de-Marsan, Timoci Matanavou retourne au Stade montois pour la saison 2017-2018[9].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il est convoqué pour la première fois dans l'équipe des Fidji de rugby à sept pour la saison 2007-2008 de l'IRB Sevens World Series. Il participe alors à quatre tournois, ceux de Hong Kong, Adélaïde, Londres et Édimbourg[10].

En novembre 2012, Timoci Matanavou est appelé pour la première fois avec l'équipe des Fidji pour pallier certaines blessures. Il y disputera son premier match en tant que titulaire face à l'équipe anglaise de Gloucester[11]. Il obtient une seule cape internationale à l'occasion d'une rencontre, le 16 novembre 2012, face à l'Irlande (défaite 53-0)[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Palmarès personnel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Timoci Matanavu », sur www.itsrugby.fr (consulté le 18 janvier 2015)
  2. Selon une source. (en) « Timoci Matanavou », sur fijirugby.com, 2011. Selon une autre, le mot cousin s'entend aux Fidji dans le sens d'« originaire du même village ». Julien Grousset, « Matanavou l'oiseau rare », sur sudouest.fr, 20 novembre 2010.
  3. « Trinh-Duc élu meilleur joueur », sur lequipe.fr, 29 novembre 2011.
  4. « Matanavou signe à Toulouse », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique (consulté le 5 février 2011)
  5. « Le film du match », sur https://www.lequipe.fr, L'Équipe (consulté le 13 novembre 2011)
  6. « Statistiques H cup », sur stadetoulousain.fr. Consulté le 23 mai 2012.
  7. «  Le Top 14 en stats », sur lequipe.fr. Consulté le 10 juin 2012.
  8. « Pro D2 : Timoci Matanavou licencié par Perpignan », sur https://www.lequipe.fr, L'Équipe (consulté le 27 août 2016)
  9. Le Club Rugby, « Transferts : Timoci Matanavou officiellement à Mont de Marsan - Le Club Rugby », Le Club Rugby,‎ (lire en ligne)
  10. « World Series - Hong Kong 2008 », sur Worldrugby.org
  11. « Somoca leads Fiji against Gloucester | Fiji Sun » (consulté le 24 août 2017)
  12. (en) « Ireland XV 53-0 Fiji », BBC Sport,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :