Jean-Baptiste Poux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poux.
Jean-Baptiste Poux
Description de l'image ST_vs_Harlequins_-_Match-14.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (39 ans)
à Béziers (France)
Taille 1,80 m (5 11)[1]
Surnom Brad Pitt[2]
Position pilier
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1998-2002
2002-2013
2013-2018
RC Narbonne
Stade toulousain
Union Bordeaux-Bègles
11 (5)[3]
256 (15)[3]
83 (5)[3]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2001-2012Drapeau : France France42 (15)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2018-Union Bordeaux-Bègles (mêlée)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 16 avril 2018.

Jean-Baptiste Poux pendant la Coupe du Monde 2011

Jean-Baptiste Poux, né le à Béziers (Hérault) et originaire du village de Capestang, est un joueur de rugby à XV français. Il joue en équipe de France et a évolué au poste de pilier au sein de l'effectif du Stade toulousain pendant onze saisons. En 2013, il s'engage avec le club de l'Union Bordeaux Bègles (Top 14).

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Un homme de face, habillé d'un polo.
Guy Novès, ici en 2011, est le manager de Jean-Baptiste Poux au Stade toulousain de 2002 à 2013.
Jean-Baptiste Poux lors du match Stade toulousain contre Castres Olympique du 17 août 2012

Le 24 mai 2003, il est titulaire avec le Stade toulousain en finale de la Coupe d'Europe au Lansdowne Road de Dublin face à l'USA Perpignan. Les Toulousains s'imposent 22 à 17 face aux catalans et deviennent ainsi champions d'Europe. La saison suivante, il joue de nouveau la finale de la Coupe d'Europe qui se déroule cette fois au Stade de Twickenham à Londres face aux London Wasps. Il est titularisé en première ligne avec Patrice Collazo et William Servat. Les anglais l'emportent 27 à 20, à la suite d'une erreur de Clément Poitrenaud, empêchant les Toulousains de gagner un deuxième titre consécutif.

En 2005, ils arrivent à se qualifier une toisième fois consécutive en finale de Coupe d'Europe face au Stade français. Jean-Baptiste Poux est de nouveau titulaire au côté de William Servat et Omar Hasan, puis remplacé à la 52e minute par Daan Human. Les haut-garonnais sont de nouveau champion d'Europe en s'imposant 12 à 18 après prolongation.

Le 12 décembre 2009, il joue son cinquantième match de H Cup avec le club toulousain[2].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Poux a honoré sa première cape internationale en équipe de France le contre l'équipe des Fidji[4]. Il marque à cette occasion son premier essai international. Il remporte le grand chelem l'année suivante avec l'équipe de France. S'ensuit, de 2002 à 2003, une saison blanche en Equipe de France, qui se conclut, suite à la blessure de Nicolas Mas puis au forfait de Pieter De Villiers, par une sélection à la Coupe du Monde 2003.

Alors qu'il n'a plus joué en équipe de France depuis la précédente édition, il est de nouveau sélectionné pour la Coupe du Monde 2007, en France.

Remplaçant, il participe au grand chelem de 2010.

Non sélectionné par Marc Lièvremont pour le Tournoi des VI Nations 2011, il fait néanmoins partie des 32 joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde devant se dérouler, la même année, en Nouvelle-Zélande. Ainsi il réussit la performance de participer à trois Coupes du Monde consécutives, après celles de 2003 et 2007.

Avec les Barbarians[modifier | modifier le code]

En septembre 2003, il joue avec les Barbarians français à l'occasion d'un match opposant le XV de France, rebaptisé pour l'occasion XV du Président (afin de contourner le règlement qui interdit tout match international à moins d'un mois de la Coupe du monde), et les Barbarians français, composés essentiellement des joueurs tricolores non retenus dans ce XV présidentiel et mis à disposition des Baa-Baas par Bernard Laporte[5]. Ce match se déroule au Parc des sports et de l'amitié à Narbonne et voit le XV du président s'imposer 83 à 12 face aux Baa-Baas[6].

En mars 2007, il rejoint les Barbarians français pour jouer contre l'Argentine à Biarritz. Les Baa-Baas s'inclinent 28 à 14[7].

En mars 2009, il est invité avec les Barbarians français pour jouer un match contre le XV du président, sélection de joueurs étrangers évoluant en France, au Stade Ernest-Wallon à Toulouse[8]. Les Baa-Baas s'inclinent 26 à 33[9]. En juin 2009, il participe à la tournée des Barbarians français en Argentine pour affronter le Rosario Invitación XV puis les Pumas[10],[11]. Les Baa-Baas l'emportent 54 à 30 contre Rosario puis s'inclinent 32 à 18 contre l'Argentine à Buenos Aires. En novembre 2010, il joue avec les Barbarians français contre les Tonga au Stade des Alpes à Grenoble[12]. Ce match est aussi le jubilé de Jean-Baptiste Elissalde. Les Baa-Baas s'inclinent 27 à 28[13].

En novembre 2012, il est sélectionné dans l'équipe pour affronter le Japon au Stade Océane du Havre[14]. Les Baa-Baas l'emportent 65 à 41. En novembre 2013, il joue avec le BRC contre les Samoa au Stade Marcel-Michelin de Clermont-Ferrand[15]. Les Baa-Baas l'emportent 20 à 19.

En juin 2015, il participe à la tournée des Baabaas en Argentine pour affronter les Pumas[16],[17]. Les Baa-Baas l'emportent 28 à 22 à Rosario puis s'inslinent 21 à 9 à La Plata. En novembre 2016, il est de nouveau sélectionné avec les Barbarians français pour affronter l'Australie au Stade Chaban-Delmas de Bordeaux[18]. Les Baa-Baas parviennent à s'imposer 19 à 11 grâce à un essai de Raphaël Lakafia à la 77e minute[19].

L'après carrière[modifier | modifier le code]

De février à décembre 2017, alors qu'il est encore joueur à l'Union Bordeaux-Bègles, il rejoint l'encadrement de l'équipe de France en tant que consultant spécialisé sur la mêlée pour épauler l'entraîneur adjoint responsable des avants Yannick Bru, avec qui il a joué cinq saisons au Stade toulousain. Il intervient ainsi une journée par semaine lors des rassemblements du XV de France[20]. En décembre 2017, le staff de Guy Novès est limogé.

À partir du jusqu'à la fin de la saison 2016-2017, suite à la mise en retrait de Raphaël Ibañez et à la promotion de Jacques Brunel en tant que manager par intérim, il devient entraîneur-joueur responsable des avants en binôme avec l'anglais Tom Palmer[21].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

En coupe du monde :

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Quart-de-finale France - All Blacks en 2007.
Édition Rang Résultats France Résultats J-B Poux Matchs J-B Poux
Australie 2003 Quatrième 5 v, 0 n, 1 d 3 v, 0 n, 1 d 4/7
France 2007 Quatrième 4 v, 0 n, 3 d 4 v, 0 n, 2 d 6/7
Nouvelle-Zélande 2011 Finaliste 4 v, 0 n, 3 d 3 v, 0 n, 2 d 5/7

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Surnom[modifier | modifier le code]

Lors de la finale de la coupe d'Europe 2003, Jean-Baptiste Poux finit le visage tuméfié avec un large bandeau sur la tête, ce qui lui vaut d'être surnommé « Brad Pitt » par Christian Labit[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Jean-Baptiste Poux », sur lnr.fr (consulté le 23 mai 2016).
  2. a b et c « H Cup. Jean-Baptiste Poux : 50e match européen pour le pilier toulousain », sur ladepeche.fr
  3. a b et c « Poux Jean-Baptiste », sur www.itsrugby.fr (consulté le 16 avril 2018)
  4. « Lafiche de Jean-Baptiste Poux », sur lequipe.fr
  5. « Un match pour quoi faire ? », sur www.leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 12 décembre 2016)
  6. « Barbarian Rugby Club vs XV du Président », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 12 décembre 2016)
  7. « Barbarian Rugby Club vs Argentine », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 3 décembre 2016)
  8. « Match de Gala le 22 mars. Onze joueurs toulousains retenus », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 3 décembre 2016)
  9. « Barbarian Rugby Club vs XV du Président », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 3 décembre 2016)
  10. « 14 juin 2009 ː Rosario vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 1er décembre 2016)
  11. « 20 juin 2009 ː Argentine vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 1er décembre 2016)
  12. « Barbarians vs Tonga - Composition des Baabaas », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 28 novembre 2016)
  13. « Barbarian Rugby Club vs Tonga », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 28 novembre 2016)
  14. « La composition du XV des Barbarians Français contre le Japon », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 24 novembre 2016)
  15. « Barbarians – Samoa , les compositions », sur www.asm-rugby.com, ASM Clermont Auvergne, (consulté le 26 novembre 2016)
  16. « Barbarian Français - Argentine : la composition », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 24 novembre 2016)
  17. « Barbarian RC : La composition pour l’Argentine », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 24 novembre 2016)
  18. « Barbarians français : La compo de l'équipe face à l'Australie », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 24 novembre 2016)
  19. « Barbarians Français – Australie : 19-11 », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 29 mai 2017)
  20. « Jean-Baptiste Poux va intervenir auprès des Bleus lors du Tournoi des Six Nations », sur www.lequipe.fr, L'Equipe, (consulté le 28 janvier 2017)
  21. « Bordeaux-Bègles: sans Ibanez, le staff se réorganise », sur rmcsport.bfmtv.com, RMC Sport, (consulté le 14 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :