Jamie Roberts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roberts.
Jamie Roberts
Description de l'image Jamie Roberts. Wales Grand Slam Celebration, Senedd 19 March 2012.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Jamie Huw Roberts
Naissance (29 ans)
à Newport (pays de Galles)
Taille 1,93 m (6 4)
Surnom Lump, Quagmire[1]
Position centre, ailier
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2005-2013
2013-2015
2015-
Cardiff Blues
Racing Métro 92
Harlequins
87 (90)[2]
31 (20)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2008-
2009-
Drapeau : Pays de Galles Galles
Drapeau : Lions britanniques et irlandais Lions
79 (55)
03 0(5)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 19 mars 2016.

Jamie Huw Roberts, né le à Newport au pays de Galles, est un joueur de rugby à XV qui joue avec l'équipe du pays de Galles depuis 2008, évoluant au poste de centre ou d'ailier. Il joue avec le club des Harlequins à Londres depuis 2015. Il est par ailleurs médecin, depuis l'obtention de son diplôme en 2013[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts chez les Cardiff Blues, en équipe national et avec les Lions[modifier | modifier le code]

Roberts représente le pays de Galles dans toutes les catégories d'âge entre les moins de 16 ans et les moins de 19 ans, et à nouveau avec les moins de 21 ans où il fait partie de l'équipe galloise qui remporte le Grand Chelem au Tournoi des Six Nations 2005. Tantôt titulaire, tantôt remplaçant, il participe au Grand chelem 2008 du pays de Galles. À l'occasion du match d'ouverture du tournoi 2009 face à l'Écosse, Roberts joue avec Gavin Henson au centre et remporte le titre d'homme du match[4]. Les Cardiff Blues atteignent les demi-finales de Heineken Cup 2009 après une victoire sur le Stade toulousain[5]. Mais ils échouent contre les Leicester Tigers après prolongation (26–26) malgré un essai de Roberts[6].

Doublé dans le tournoi[modifier | modifier le code]

Fin 2010, il est opéré du poignet à la suite d'une blessure contractée en 2009. Lors du Tournoi des Six Nations 2011, il débute une association au centre avec Jonathan Davies en jouant second centre (numéro 13). Cette association sera reconduite par la suite, notamment lors de la coupe du monde 2011. Lors de la coupe du monde 2011, le sélectionneur français Marc Lièvremont dit de lui qu'il est « le meilleur centre de la compétition »[7]. Roberts est sélectionné comme premier centre lors du premier match accroché contre l'Afrique du Sud (défaite 17-16) ainsi que lors du match remporté contre les Samoa (17-10). Non sélectionné contre la Namibie, il marque deux essais lors de la rencontre suivante face au Fidji. Avec l'équipe galloise, il vainc l'équipe irlandaise en quart de finale, se qualifiant pour la deuxième fois de l'histoire du rugby gallois pour les demi-finales d'une coupe du monde où ils affronteront les Français victorieux de l'Angleterre.

Racing 92[modifier | modifier le code]

En 2013, il signe au Racing Métro 92 dans le Top 14[8]. Mais il ne parvient pas à s'imposer dans le club francilien, enchainant blessures et contre-performances[9]. Le 18 mai 2015, le Racing Métro 92 annonce libéré le jouer de sa dernière année de contrat.

Harlequins[modifier | modifier le code]

Il quitte donc la France en 2015 pour le club anglais des Harlequins. Il faut le choix de rejoindre le club londonien afin de pouvoir passé un master en chirurgie et il étudie donc à l'université de Cambridge[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Lions britanniques et irlandais[modifier | modifier le code]

Jamie Roberts est appelé deux fois pour la tournée des Lions britanniques et irlandais. La tournée de 2013 se solde par une victoire des Lions (2-1).

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Au 17 mai 2016<tbody> !Années !Équipe

! href="Newport (pays de Galles)" |Essais ! href="2008 en rugby à XV" |Points |- href="Marc Lièvremont"

|2005-2013

| href="Équipe de Namibie de rugby à XV" |87 | href="Équipe des Fidji de rugby à XV" |15 |75 |- href="Équipe d'Écosse de rugby à XV" |2013-2015 | href="Gavin Henson" |Racing Métro | href="Coupe d'Europe de rugby à XV 2008-2009" |31 | href="Stade toulousain" |4 | href="Coupe du monde de rugby à XV 2011" |20 |- href="centre (rugby à XV)" |2015- | href="Ailier (rugby à XV)" |Harlequins | href="Londres" |12 |2

| href="Tournoi des Six Nations 2009" |10</tbody>

Statistique en club[11]
Matchs Cardiff Blues

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Jamie Roberts compte 79 sélections avec l'équipe du pays de Galles, dont 77 en tant que titulaire[12]. Il inscrit 55 points, onze essais[12]. Son bilan est de 42 victoires, 36 défaites et un nul[12].

Il participe à neuf éditions du Tournois des Six Nations, disputant 40 rencontres dont 39 en tant que titulaire, remportant 27 victoires, 12 défaites et un nul[13]. Il participe également à la Coupe du monde, lors de l'édition 2011, disputant six rencontres, trois victoires et trois défaites, toutes en tant que titulaire[14]. Il dispute également l'édition 2015, quatre rencontres, deux victoires et deux défaites[14].

Lions britanniques et irlandais[modifier | modifier le code]

Jamie Roberts participe à deux tournées des Lions britanniques et irlandais, en 2009 en Afrique du Sud, où il dispute cinq rencontres dont deux tests contre les Springboks, et en 2013 en Australie, où il dispute quatre rencontres, un seul test, la dernière rencontre face aux Wallabies qui permet de remporter la série. Lors de ces trois tests, il inscrit un essai, lors du test en Australie[15]. Au total, il dispute neuf rencontres sous le maillot rouge des Lions, inscrivant 15 points : 3 essais, deux contre les Golden Lions et celui contre les Wallabies[15].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Doté d'un physique imposant, Jamie Roberts est un joueur connu pour sa puissance et ses charges dans les défenses adverses. Le principal intéressé se décrit de cette façon « je suis un gars solide qui apporte son physique, que ce soit en tant que porteur du ballon ou en leurre »[16].

Activités hors-terrain[modifier | modifier le code]

En 2013, Jamie Roberts obtient son diplôme de médecin de l'université de Cardiff[3]. Depuis cette année, il tiens une chronique dans le journal anglais, The Independent[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ian Stafford, « Roberts: After Lady Gaga, hot yoga and the deep freeze, I am ready for anything », sur www.dailymail.co.uk, Daily Mail,‎ (consulté le 14 février 2012)
  2. (en) « Jamie Roberts », sur www.cardiffblues.com, Cardiff Blues (consulté le 20 novembre 2010)
  3. a et b « Champions Cup - Jamie Roberts (Racing): "J'aime ce genre de match, c'est là où je suis le meilleur" » (consulté le 25 mai 2015)
  4. (en) « Scotland 13–26 Wales », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ (consulté le 14 février 2012)
  5. (en) « Cardiff Blues 9-6 Toulouse », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ (consulté le 14 février 2012)
  6. (en) « Cardiff Blues 26-26 Leicester (aet) », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ (consulté le 14 février 2012)
  7. David Reyrat, «Une victoire à confirmer», sur www.lefigaro.fr, Le Figaro,‎ (consulté le 14 février 2012)
  8. Thibault Perrin, « Jamie Roberts est docteur ! », sur Le Rugbynistère (consulté le 17 mai 2016)
  9. « Top 14 - Transferts - Racing: Roberts s'en va et il laissera un souvenir mitigé », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 17 mai 2016)
  10. « Tournoi des 6 Nations - pays de Galles: Jamie Roberts, le docteur ne fait pas dans la dentelle », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 17 mai 2016)
  11. « Rugby - Fiche joueur Roberts Jamie - Statistiques en club », sur www.itsrugby.fr (consulté le 17 mai 2016)
  12. a, b, c et d (en) « Jamie Roberts », sur espn.co.uk (consulté le 19 mars 2016).
  13. (en) « Jamie Roberts - Five/Six Nations », sur espn.co.uk (consulté le 19 mars 2016).
  14. a et b (en) « Jamie Roberts : IRB Rugby World Cup », sur espn.co.uk (consulté le 6 juin 2015).
  15. a et b (en) « Jamie Roberts », sur lionsrugby.com.
  16. « Tournoi des 6 Nations - pays de Galles: Jamie Roberts, le docteur ne fait pas dans la dentelle », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 17 mai 2016)
  17. (en) « Jamie Roberts », sur The Independent (consulté le 17 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]