Union sportive dacquoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
US Dax
Logo du US Dax
Généralités
Nom complet Union sportive Dax rugby Landes
Surnoms L'USD
Les rouge et blanc
Les Culs Rouges
Fondation 1904
Statut professionnel SASP
Couleurs Rouge et blanc
Stade Stade Maurice-Boyau
(16 170 places)
Siège 3, bd Paul Lasaosa BP 91
40102 Dax Cedex
Championnat actuel Fédérale 1 (2015-2016)
Président Jean-Christophe Goussebaire (depuis juillet 2015)
Entraîneur Jérôme Daret (depuis mars 2015)
Patrick Furet (depuis juillet 2015)
Raphaël Saint-André (depuis juillet 2015)
Site web www.usdax.fr
Palmarès principal
National[Note 1] Challenge Yves du Manoir (5)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2014-2015 de l'Union sportive dacquoise
0

Dernière mise à jour : 10 juillet 2015.

L'Union sportive dacquoise est un club omnisports français basé à Dax dans les Landes, dont la section professionnelle de rugby à XV, l'Union sportive Dax rugby Landes, est la principale. Pour la saison 2014-2015, l'équipe première est présidée par Alain Pecastaing depuis 2013 ; elle évolue en Pro D2 et est entraînée par Richard Dourthe et Brice Miguel jusqu'en mars, puis par Brice Miguel et Jérôme Daret jusqu'à la fin de la saison.

Le club est créé en 1904 à la suite de la fusion du Vélo-Club dacquois et du Stade dacquois, équipes de cyclisme et de rugby à XV de la ville. Vainqueur à cinq reprises du challenge Yves du Manoir, l'équipe première n'a jamais remporté le championnat de France, finaliste à cinq reprises. Elle évolue au stade Maurice-Boyau depuis 1958. Depuis 2005, l'entité dispose également d'un centre de formation sur lequel l'équipe première s'appuie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des joueurs de rugby en tenue et des hommes en manteaux posent en rang pour une photo de groupe
Photo d'équipe de l'US Dax lors de la saison 1919-1920

1904: Naissance du club[modifier | modifier le code]

À l'aube du XXe siècle, le Vélo-Club dacquois et le Stade dacquois constituent les deux sociétés sportives de la ville de Dax; le premier représente le cyclisme dans la cité thermale, tandis que le second pratique le rugby à XV, cousin de la barrette aquitaine, sous les couleurs rouge et noire. À la suite de premiers contacts pour obtenir le droit de pratiquer sur le champ de Cuyès, ces deux associations fusionnent alors pendant l'hiver 1904 pour donner naissance à l'Union sportive dacquoise[s 1]. Le club omnisports regroupant les sections de rugby à XV et de cyclisme est rapidement rejoint un an plus tard par celle de pelote basque[s 1]. Les rugbymen débutent en rencontrant les clubs de la région, qui eux aussi viennent tout juste de se créer, tels l'Aviron bayonnais, le Stade hendayais, le Biarritz olympique, la Section paloise ou le Boucau Tarnos stade[s 1]. Il décroche son premier titre de champion de Côte basque de 2e série en 1912, avec plusieurs futurs internationaux dans son effectif : Maurice Boyau, Abel Guichemerre et Maurice Biraben[s 1], dont le premier donnera son nom au stade local plusieurs décennies plus tard. Pendant cette période, plusieurs clubs éphémères émergent en 1911 et 1912 pour disputer quelques rencontres en marge de l'US Dax : l'Étoile dacquoise, le Racing club dacquois et le Merciers club dacquois[1].

Pendant la Première Guerre mondiale, la section rugby de l'US Dax subsiste grâce à l'apport de l'équipe des Genêts de l'école supérieure de Dax[1].

2002-2007: L'antichambre de l'élite[modifier | modifier le code]

Les années 2000 amorcent la descente de nombreux clubs historiques vers la Pro D2. Pendant la saison 2000-2001, l'US Dax frôle déjà la relégation, en ne se sauvant qu'à l'issue de la dernière journée et grâce à une transformation ratée par Gérald Merceron, buteur de l'AS Montferrand[2]. À l'issue de la saison 2001-2002, elle termine dernière de sa poule de play-down avec un bilan de cinq victoires sur l'ensemble de l'année, et quitte le Top 16 pour la Pro D2[2]. Malgré deux saisons de milieu de tableau en 2003 et 2005, le club reste un club prétendant à la remontée. Après une demi-finale perdue contre le voisin bayonnais en 2004, l'USD accède à la finale d'accession au Top 14 contre SC Albi à Toulouse en 2006, sous la direction de son nouvel entraîneur Marc Lièvremont. Sans démériter, le club échoue de peu et voit ses espoirs s'envoler, s'inclinant sur le score de 12-8[3]. Il prend néanmoins sa revanche la saison suivante en se qualifiant une nouvelle fois pour la finale, et en obtenant son ticket pour le Top 14 après avoir vaincu le Stade rochelais au stade Chaban-Delmas.

2007-2009: Une lutte difficile en Top 14[modifier | modifier le code]

Des joueurs de rugby se tiennent à l'arrêt sur la pelouse d'un stade.
L'US Dax évolue deux années en Top 14 dans les années 2000, ici chez le Castres olympique en septembre 2008.

Pour le club landais, l'objectif est évident: le maintien en Top 14. Un élément vient alors fortement perturber cet objectif : le 24 octobre 2007, à la suite de la Coupe du Monde et du départ de Bernard Laporte de la tête de l'Équipe de France, Marc Lièvremont est nommé par Bernard Lapasset en tant que nouveau sélectionneur national. À quelques heures du début de la compétition, les rouge et blanc se retrouvent orphelins, privés de l’entraîneur qui avait beaucoup apporté en deux ans, qui avait déjà prévu de rassembler la fratrie Lièvremont sous les mêmes couleurs avec le recrutement de ses frères Thomas et Mathieu. En ouverture de saison, la défaite de justesse chez le Stade toulousain ne sera qu'un éclat dans une saison sombre. Les déboires au poste de buteur n'arrangeront pas les choses: le club finit à la 13e place, synonyme de relégation. Leur salut viendra de la relégation administrative du SC Albi.

La saison 2008-09 (qui voit deux clubs landais en élite avec la remontée du voisin et rival Mont-de-Marsan) apparaît ainsi comme une deuxième chance à ne pas gâcher. Au terme de la phase aller, la leçon semble comprise avec une 9e place devant Biarritz, notamment grâce à des victoires à Castres et Toulon[4], et deux derbys remportés contre les voisins basques. La fin de la saison est moins joyeuse: le manque de rotation et la fatigue eut raison de l'effectif, et une inexorable descente vers la 13e place s'amorce. Les réprimandes du nouvel entraîneur Thomas Lièvremont envers les arbitres à la suite de courtes défaites sont immédiatement sanctionnés par la Ligue. Les rumeurs de relégation administratives du CS Bourgoin-Jallieu ne suffisent pas cette année. Le club est bien relégué, en compagnie de son voisin, et les Landes disparaissent à nouveau du paysage de l'élite du rugby français.

2009-2015: Retour en 2de division professionnelle[modifier | modifier le code]

Ayant conservé une bonne partie de l'effectif, le club est attendu comme une bonne équipe de Pro D2. Trop faible à l'extérieur, avec des faux pas à domicile, cette nouvelle saison dans l'antichambre se finit péniblement à la 11e place. Avec un staff remanié, Dax recrute pour faire oublier cette dernière saison et la déception d'être retombé si bas. Rien n'y fait, les Rouges sont lanterne rouge au bout de trois matchs. La phase retour apparaît alors comme un duel entre l'US Dax et le Colomiers rugby pour échapper à la 15e place. À l'aube de la dernière journée, les Haut-Garonnais ne sont distancés que d'un point au classement. Le dernier match est annoncé comme une finale pour éviter la mort du club. Hors de question de compter sur une bonne opération en banlieue toulousaine d'un Oyonnax déjà maintenu: les Landais doivent absolument battre le RC Narbonne avec le point de bonus offensif. Poussé par toute la ville dans une ambiance de demi-finale, Dax étrille 60-17 ses opposants, pendant que Colomiers fait de même de son côté. Les Landais sont ainsi sauvés après une saison médiocre.

L'exercice 2011-2012 sonne comme une nouvelle lutte au maintien, avec le désir de ne pas reproduire les mêmes erreurs, pour l'avenir du club. Le staff est remanié, le recrutement plus modeste en raison d'un budget prudent et diminué. Alors que personne n'avait prédit un bel avenir pour les Dacquois, la surprise fut de taille: une entame de saison avec 7 matchs sans défaites qui les place leader. Le club reste alors longtemps le dauphin d'un FC Grenoble déjà promis au Top 14, et l'objectif de maintien devient alors officieusement objectif de demi-finale à domicile. La fête sera gâchée par une phase retour plus poussive, avec des victoires à domicile trop justes, et des désillusions en déplacement, le tout agrémenté de rumeurs trop insistantes du départ de l'entraîneur David Darricarrère: Dax finit 4e, qualifié, mais Maurice Boyau ne verra pas la demi-finale espérée. Elle se jouera finalement non loin de là, chez le voisin Mont-de-Marsan qui remporte le match et achève une étonnante saison dacquoise. En 2013-2014, les rouge et blanc réitèrent une nouvelle saison de bas de tableau, ne se sauvant de la Fédérale 1 qu'au terme de l'avant-dernière journée. Pour la saison 2014-2015, l'issue de la saison diffère : le club est relégué en division amateur après avoir anéanti ses derniers espoirs à Narbonne dans le cadre de l'avant-dernière journée[5].

2015-: Les premiers pas en Fédérale 1[modifier | modifier le code]

Au terme du championnat de Pro D2 2014-2015, l'US Dax est sportivement reléguée pour la saison 2015-2016 en Fédérale 1, soit pour la première fois dans l'histoire du club en division amateur[Note 2],[6]. Le club est pourtant pour cette intersaison 2015 dans un lourd climat d'incertitude, et doit reprendre l'entraînement sans entraîneurs alors que la division dans laquelle il évoluera la saison prochaine n'est pas connue[7]. En effet, plusieurs événements hypothétisent un maintien administratif en Pro D2 : la fusion basque entre l'Aviron bayonnais et le Biarritz olympique, abandonnées à deux reprises en l’espace d'un mois[8], la possible relégation de ces deux derniers clubs à la suite du second échec de cette fusion[9] dont les budgets sont finalement validés, ainsi que le refus de l'accession en Pro D2 du Lille MR par la DNACG[10]. Les différentes procédures d'appel du club nordiste[11],[12] retardent la conclusion de cet épisode au début du mois d'août, alors que le championnat de Pro D2 reprend le 20 août.

Image et identité[modifier | modifier le code]

Couleurs et maillots[modifier | modifier le code]

Les couleurs du club sont le rouge et le blanc depuis sa création. Elles proviennent de celles de l'équipe scolaire de l'École normale de Dax, les Coquelicots[13], portant les couleurs de la fleur homonyme dans les années 1890, une décennie avant la naissance de l'US Dax[14]. Le maillot domicile est historiquement rouge, avec un short blanc. Cette tunique couleur sang a conduit à penser que les Dacquois étaient « rouges jusqu'à leur fondement », d'où le surnom de Culs rouges[15]. Exception à la règle, les Dacquois ont porté en tant que tenue principale à plusieurs reprises des maillots blancs avec un short rouge à partir des années 1990, notamment en Pro D2 de 2003 à 2007.

Évolution du maillot dacquois [16]

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Maillot historique
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Années 1990
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2001-2002
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2006-2007
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2007-2010
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2012-2013

[modifier | modifier le code]

Le logo est simplement constitué des lettres USDAX stylisées en rouge, habillées de formes géométriques renvoyant à l'ovalie.

Avec la première descente en deuxième division en 2002, le logo est simplifié, avec la suppression des pointillés suggérant un ballon de rugby et l'ajout en toutes lettres de la mention Rugby Landes.

Pour illustrer ses plans d'action d'éco-citoyenneté, le club adopte en 2007 une déclinaison de son emblème. Hérissé de pins des Landes formant des poteaux de rugby, il est colorisé selon le paysage landais: le vert de la forêt des Landes, le jaune des dunes de la Côte d'Argent qui borde le bleu de l'Océan Atlantique, et porte le slogan du club Rugby par Nature[17].

Évolution des logos du club

Rivalités[modifier | modifier le code]

Des joueurs de rugby forment deux regroupements pour préparer une mêlée, deux autres se tiennent à proximité.
L'US Dax affronte régulièrement son rival le Stade montois depuis les années 2000.

Le club de la sous-préfecture entretient une rivalité sportive tenace avec celui de la préfecture, le Stade montois, donnant lieu aux affrontements entre les Culs rouges et les Abeilles[15]. Dans la moitié sud du département landais, les matchs contre l'US Tyrosse font aussi l'objet d'un derby, qui reste au point mort depuis la descente des Tyrossais vers le rugby amateur en 2006.

Match de la féria[modifier | modifier le code]

Dans le cadre des fêtes de Dax, alors que les festivités règnent dans la ville thermale, le club organise chaque année l'un de ses matchs amicaux au stade Maurice-Boyau, durant lesquels les spectateurs sont invités à se vêtir de la tenue traditionnelle rouge et blanche du festayre, qui coïncide avec les couleurs des maillots de l'US Dax.

Parmi les opposants invités à ces matchs amicaux, sont généralement présentes des équipes géographiquement voisines, des équipes jouant les premiers rôles en 1re division, ainsi que des équipes étrangères. Selon ces critères, on retrouve entre autres le Leinster (2006)[18], les London Wasps (2009)[19], Bristol (2010)[20], le Racing Métro 92 (2011)[21], Tarbes (2012)[22], la Section paloise (2013)[23] et le Stade montois (2014)[24].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Détail du palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant récapitule les performances de l'Union sportive dacquoise dans les diverses compétitions françaises et européennes.

Compétitions nationales Compétitions internationales
Championnat de France
Challenge Yves du Manoir
Championnat de France de Pro D2
  • Vice-champion (1) : 2007
Coupe d'Europe
  • Quart de finaliste (1) : 1997
Challenge européen
  • Quart de finaliste (1) : 1999
Autres compétitions nationales Compétitions de jeunes
Challenge du club complet
  • Vainqueur (1) : 1980
Coupe Frantz-Reichel
Crabos
  • Vainqueur (1) : 1993
  • Finaliste (1) : 1962
Cadets
Réserve
Compétitions de l'équipe réserve
Réserve Côte Basque
Nationale B

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Saison de l'US Dax.

Finales[modifier | modifier le code]

Championnat de France - D1[modifier | modifier le code]

L'US Dax a disputé cinq finales du Championnat de France sans jamais remporter une seule fois le titre. Elle est alors considérée comme membre du club des « maudits du Brennus », en compagnie du CA Brive (4 finales), et jusqu'en 2010 de Clermont Auvergne (10 finales en 2009).

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale Spectateurs
FC Lourdes 20 – 0 US Dax Stadium municipal, Toulouse 38 426
AS Béziers 6 – 3 US Dax Stade de Gerland, Lyon 35 000
Stade montois 9 – 6 US Dax Parc Lescure, Bordeaux 39 000
SU Agen 9 – 8 US Dax Stadium municipal, Toulouse 28 803
Stadoceste tarbais 18 – 12 US Dax Stadium municipal, Toulouse 26 952

Championnat de France - D2[modifier | modifier le code]

L'US Dax accède à deux reprises à la finale d'accession au Top 14. Cette dernière permet aussi de déterminer le vice-champion de Pro D2.

Défait en 2006 pour sa première participation, le club remporte cette finale en 2007 et décroche son retour en élite en marge de son titre de vice-champion.

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale Spectateurs
SC Albi 12 – 8 US Dax Stade Ernest-Wallon, Toulouse 11 230
US Dax 22 – 16 Stade rochelais Stade Jacques-Chaban-Delmas, Bordeaux 21 751

Challenge Yves du Manoir[modifier | modifier le code]

L'US Dax se place sur le podium des clubs les plus titrés du Challenge Yves du Manoir, partageant la 3e place avec le Stade toulousain, avec cinq finales remportées sur sept disputées[25].

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale Spectateurs
US Dax[Note 3] 6 – 6 AS Montferrand Stadium municipal, Toulouse NC
US Dax 12 – 8 Section paloise Parc des Princes, Paris NC
RC Narbonne 14 - 6 US Dax Stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes NC
US Dax 24 – 12 FC Grenoble Stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes 3 902
US Dax 18 – 8 Stade toulousain Stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes 9 011
US Dax 22 – 19 RC Narbonne Parc des Princes, Paris 7 419
Stade toulousain 15 - 13 US Dax Stade Jean-Dauger, Bayonne 7 586

Structure[modifier | modifier le code]

Stade[modifier | modifier le code]

Vue d'une tribune couverte en béton , une piste d'athlétisme borde un terrain.
Le stade Maurice-Boyau, domicile de l'US Dax, date de 1958.
Article détaillé : Stade Maurice-Boyau.

L'US Dax évolue actuellement dans l'enceinte du Stade Maurice-Boyau, comportant deux tribunes d'un total de 4 170 places assises, et permettant d'accueillir près de 12 000 personnes debout autour du terrain, soit un total de 16 170 spectateurs[Note 4]. Le stade doit être entièrement rénové par le club et le groupe Vinci et livré autour des années 2013-2014. Cette nouvelle infrastructure devrait comporter 10 000 places assises.

Le club signe à l'intersaison 2015 une convention avec la ville de Dax pour disposer du stade Colette-Besson pour l'entraînement de l'équipe première. Ces installations sportives, inaugurées dix-huit mois plus tôt, deviennent donc le centre d'entraînement officiel de l'US Dax, tandis que le stade Maurice-Boyau reste l'enceinte où l'équipe dispute ses matchs de championnat.[26].

Partenariats avec les autres clubs[modifier | modifier le code]

Association Rugby Landes Entrepreneurs

Avec la professionnalisation du rugby qui fait tendre les clubs basés dans des grandes agglomérations à prendre de l'importance, à l'instar du Lyon OU et de l'Union Bordeaux Bègles, ceux basés dans des villes plus modestes, comme l'US Dax et le Stade montois, doivent d'accrocher pour survivre. Pour continuer à promouvoir le rugby professionnel landais, les deux clubs ont choisi de s'associer sous le label Rugby Landes Entrepreneurs, dont le but est de rassembler un maximum d'entrepreneurs désireux d'investir dans l'économie landaise, plutôt que de les laisser se disperser en ne s'engageant que pour un seul club et en réduisant alors l'impact de son action[27]. La naissance de cette association, effective depuis le 29 octobre 2012, apparaît comme une première alternative à la fusion des deux clubs, sujet dont le débat est actuellement clos[28]. Le 24 juillet 2013, la structure Rugby Landes Entrepreneurs signe son premier partenariat avec la société Potez Aéronautique, basée sur la commune landaise d'Aire-sur-l'Adour[29].

Un rapprochement de moindre importance existe aussi avec le club landais de rugby féminin des Pachys d'Herm[30]. Outre le prêt de salles sportives, des joueurs professionnels du club de Dax ont aussi été envoyés pour prodiguer des conseils et astuces aux joueuses de la ville voisine[31].

Centre de formation[modifier | modifier le code]

Créé en 2005, le centre de formation de l'US Dax est classé en catégorie 1 depuis février 2012, sous l’agrément du Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, et en accord avec la Ligue nationale de rugby et la Fédération française de rugby[32]. Le centre de formation est actuellement dirigé par Jérôme Daret, ancien joueur du club, et accueille 12 jeunes pour la saison 2012-2013.

Il possède plusieurs partenariats avec des lycées et universités du bassin aquitain, particulièrement l'université de Pau et des Pays de l'Adour et l'université Bordeaux-Segalen[33]. Au niveau professionnel, le centre est associé avec la DRT, entreprise spécialisée dans la chimie du pin des Landes[32].

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Structure juridique et organigramme[modifier | modifier le code]

L'équipe professionnelle est gérée par la SASP US Dax Rugby Landes, entreprise créée en juillet 1998[34] et présidée depuis le 1er juillet 2013 par Alain Pecastaing[35]. La SASP est liée par le biais d'une convention à l'association loi de 1901 US Dax Rugby, déclarée le 31 juillet 1997[36],[37] et présidée par Philippe Celhay, structure qui regroupe le centre de formation et les équipes amateurs. Le club est régi sous le statut de SASP depuis 2001, auparavant sous SAOS depuis 2000[38].

L'organigramme de l'US Dax pour la saison 2013-2014 s'établit comme suit:

Organigramme de la SASP US Dax Rugby Landes[39]
Direction Administratif Sportif
Président du directoire : Alain Pecastaing
Membre du directoire : Jean-Patrick Lescarboura
Membre du directoire : Gilbert Ponteins
Membre du directoire : Jacques Delpey
Président du conseil de surveillance : Gilbert Ponteins
Représentant de l’association omnisports : Philippe Celhay
Directeur administratif : Jean-Marc Degos
Responsable commercial : Patrice Labeyrie
Chargé des finances : Michel Larrouquis
Responsable billetterie : Karine Schoonjans
Responsable communication : Hervé Lartigue
Entraîneurs : Jérôme Daret et Richard Dourthe
Manager sportif : Richard Dourthe
Directeur du centre de formation : Jérôme Daret
Consultant à la mêlée : Vincent Dezes
Préparateur physique : Yann Pradel
Analyste vidéo : Renaud Dulin

Budget[modifier | modifier le code]

Saison 1994-1995 1998-1999 1999-2000 2000-2001 2001-2002 2008-2009 2009-2010 2010-2011
Division Groupe A Élite 1 Élite 1 Élite 1 Pro D2 Top 14 Pro D2 Pro D2
Budget 5 M FRF[s 2] 10 M FRF[s 2] 15 M FRF[s 2] 20 M FRF[s 2] 2,1 M€[2] 7,5 M€[40] 6,3 M€ 6,14 M€[41]
Saison 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015
Division Pro D2 Pro D2 Pro D2 Pro D2
Budget 5,21 M€[42] 5,295 M€[43] 4,14 M€[44] 4,77 M€[45]

Équipementiers[modifier | modifier le code]

Saisons Équipementiers
 ????-???? Le coq sportif
 ????-2001 Adidas
2001-2007 Puma
2007-2010 Canterbury of New Zealand
2010-2012 Adishatz
2012-2015 Adidas

À partir de la saison 2012-2013, le club est équipé par Adidas, peu répandu dans le rugby professionnel français bien qu'il équipe déjà le Stade français et le XV de France[46]. Ce nouveau contrat fait suite à deux ans de maillots sous la marque landaise Adishatz (2010-2012)[47]. Auparavant, le club rouge et blanc était alors habillé par Canterbury of New Zealand lors de ses deux saisons en élite et l'année de sa descente (2007-2010), succédant à Puma, présent depuis le début des années 2000. Avant cela, le club était comme aujourd'hui habillé par l'équipementier Adidas, alors que des joueurs comme Fabien Pelous et Raphaël Ibañez défendaient les couleurs dacquoises en première division[48],[s 3]. L'US Dax était également habillée plusieurs années avant par l'équipementier français Le coq sportif[s 4].

Sponsors[modifier | modifier le code]

Saisons Sponsor maillot principal
 ????-???? Transports Mora
 ????-???? Le Vrai
 ????-???? AFP-Cenpa
2001-2002 Calicéo
2002-2003 Pampara
2003-2008 Calicéo
2008-2009 Vocalcom
2009-2010 Calicéo
2010-2012 Calicéo
2012-nov. 2013 Calicéo
nov. 2013-2014 Le Lounge
2014-2015 Le Lounge (dom.), Calicéo (ext.)
Un joueur de rugby de face, à l'arrêt et les mains sur les hanches
Le maillot dacquois et ses sponsors lors de la saison 2013-2014.

Le sponsor principal et historique du club est depuis 1998 l'entreprise Calicéo[49], centre de remise en forme aquatique & beauté-massages dacquois, implanté dans 7 villes en France (originellement à Saint-Paul-lès-Dax[50], aujourd'hui à Bruges, Lyon, Nantes, Pau, Perpignan, Toulouse, et via la filiale Aquacéo à Capbreton[51]).

Avec le départ de la présidence de Gilbert Ponteins lors de l’intersaison 2014, les parts de sponsoring du groupe Thermes Adour, maison-mère de Calicéo, et dont ce dernier est le chef d'entreprise, ont été revues à la baisse. Si le groupe thermal reste partenaire, il choisit de ne plus apparaître en tant que sponsor principal sur le maillot à partir de novembre 2013, et jusqu'à la fin de la saison[52]. Ce départ de l'espace publicitaire principal de la tunique rouge et blanche est compensé par l'arrivée de Le Lounge, café-brasserie implanté à Dax. Le groupe Thermes Adour reste présent, par l'intermédiaire d'Aquacéo, filiale de Calicéo implantée à Capbreton. Pour la saison 2014-2015, Le Lounge et Calicéo apparaîssent en alternance, respectivement pour les matchs à domicile et à l'extérieur[53].

Les autres partenaires principaux en 2014-2015 sont Francis Lavigne Développement, entreprise de Puyoô spécialisée dans les chaussures médicales[54] et Unikalo, fabrique de peinture pour bâtiment[55]. En dehors de ces sponsors, le club compte approximativement 250 entreprises partenaires, et bénéficie d'un point de vue institutionnel du soutien de la ville de Dax, de la Communauté d'agglomération du Grand Dax, du Conseil général des Landes et du Conseil régional d'Aquitaine[56].

Outre Calicéo et Le Lounge, la tunique rouge et blanche a également porté comme sponsor principal les transports landais Mora[s 5], le produit d'hygiène Le Vrai (de la gamme de produits de la DRT) à base de pin des Landes dans les années 1990[48], la société de distribution d'emballages et produits de conditionnement AFP-Cenpa (filiale du groupe Gascogne) dans la même période[s 6], l'eau de source landaise Pampara pour la saison 2002-2003, ainsi que Vocalcom, éditeur de solutions pour les centres de contacts, lors de la saison 2008-2009[57].

Supporteurs[modifier | modifier le code]

Un joueur de rugby se penche pour récupérer un tee et une bouteille d'eau transportés par une voiture télécommandée équipée d'une peluche à l'effigie d'un taureau.
Torito au travail sur une tentative de pénalité.

L' « Amicale du XV Dacquois », l'« Association allezdax.com » et la « Penacqs » sont les trois associations de supporteurs du club[58].

L'Amicale du XV Dacquois et la Penacqs, créées respectivement en 1998 et 2006, sont présentes en tribune de face et organisent également des déplacements lors des matchs à l'extérieur[58],[59]. Affiliée à Fédération Française des Supporters de Rugby depuis 2009[58], la Penacqs se développe particulièrement avec la montée de l'US Dax en Top 14 en 2007. L'Association allezdax.com est née en 1999 en tant que site internet sous l'adresse usdax.net, renommé en 2006 allezdax.com, avant de se monter en tant qu'association en 2008[58]. Rassemblant la communauté du web autour du site et d'un forum, elle déploie occasionnellement un tifo aux couleurs du club sur la tribune de face[58]. Le groupe indépendant du « Kommando Pirate 07 » anime également le pesage Nord du stade pendant trois saisons, de 2007 à 2010.

Lors de l'intersaison 2011, le personnage d'Environne-Man est créé pour appuyer la campagne de communication éco-citoyenne du club du Sud des Landes[60]. Rapidement relayé par les médias et recevant les félicitations des instances de la Ligue nationale de rugby, le personnage arborant le jeu de maillot vert de l'US Dax joue le super-héros écologiste dans trois vidéos[60].

Alors que l'ancienne mascotte, un lion en référence aux armoiries de la ville, a déserté les terrains depuis presque dix ans, un nouveau supporteur officiel foule la pelouse du stade Maurice-Boyau depuis l'été 2013: Torito, peluche à l'effigie d'un taureau, "conduit" une voiture radiocommandée rouge et blanche et apporte le tee aux buteurs dacquois avant chaque tentative de pénalité[61].

Personnalités historiques du club[modifier | modifier le code]

Effectif 2014-2015[modifier | modifier le code]

Le club dispose d'un effectif de 34 joueurs sous contrat professionnel, épaulé par 3 espoirs ainsi que les 10 pensionnaires du centre de formation[62].

Nom Poste Date de naissance Nationalité sportive Sélections
(PM)[Note 5]
Club précédent Arrivée au club Fin de contrat Formé au club
Victor Damian Arias Pilier Drapeau de l’Argentine Argentine - Lince RC 2012 2015 / 2016 -
Renaud Boyoud Pilier Drapeau de la France France 3 (0) Aviron bayonnais 2013 2015 -
Pierre Choinard Pilier Drapeau de la France France - - - 2016 oui
Romain David Pilier Drapeau de la France France - FC Grenoble 2014 2016 -
Timothée Lafon Pilier Drapeau de la France France - Section paloise 2010 2015 / 2016 oui
Fabien Magnan Pilier Drapeau de la France France - FC Auch 2014 2016 / 2017 -
Boris Béthéry Talonneur Drapeau de la France France - Union Bordeaux Bègles 2012 2015 / 2016 -
Maxime Delonca Talonneur Drapeau de la France France - USA Perpignan 2014 2016 / 2017 -
Emmanuel Maignien Talonneur Drapeau de la France France - Section paloise 2011 2015 -
Grégory Bernard Deuxième ligne Drapeau de la France France - Tarbes Pyrénées 2014 2016 / 2017 -
Mickaël Bert Deuxième ligne Drapeau de la France France - Montpellier HR 2008 2016 -
Jérémy Dumont Deuxième ligne Drapeau de la France France - US Marmande 2013 2016 / 2017 -
Jacques Naude Deuxième ligne Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud - Limoges rugby 2011 2015 -
Bastien Adrillon Troisième ligne aile Drapeau de la France France - - - 2016 oui
Olivier August Troisième ligne aile Drapeau de la France France - SA Hagetmau 2013 2015 oui
Arthur Chollon Troisième ligne aile Drapeau de la France France - Stade français 2013 2015 -
Anthony Coletta Troisième ligne aile Drapeau de la France France - CA Brive 2010 2015 oui
Ockert Cornelius Kruger Troisième ligne aile Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud - Bulls / Blue Bulls 2014 2015 -
Germain Garcia [E] Troisième ligne aile Drapeau de la France France - - 2007 2016 oui
Charlie Ternisien Troisième ligne aile Drapeau de la France France - Union Bordeaux Bègles 2012 2016 / 2017 -
Pieter-Jan van Lill Troisième ligne centre Drapeau de la Namibie Namibie 31 (10) Wanderers 2014 2015 -
Arnaud Pic Demi de mêlée Drapeau de la France France - Stade montois 2014 2015 / 2016 -
Thibaut Lesparre [E] Demi de mêlée Drapeau de la France France - - - 2016 oui
Anthony Salle-Canne Demi de mêlée Drapeau de la France France - FC Auch 2013 2016 -
Ilian Perraux Demi d'ouverture Drapeau de la France France - Montpellier HR 2014 2015 -
Julien Peyrelongue Demi d'ouverture Drapeau de la France France - Biarritz olympique 2014 2016 / 2017 -
Marius Delport Centre Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud - Lions / Golden Lions 2013 2015 -
Guillaume Devade Centre Drapeau de la France France - Stade rochelais 2012 2015 / 2016 -
Maxime Mathy Centre Drapeau de la France France - CS Lons Jura 2010 2016 oui
Leone Ravuetaki Centre Drapeau des Fidji Fidji - Fire RC 2014 2015 / 2016 -
Mathieu Bourret Arrière Drapeau de la France France - Castres olympique 2010 2016 -
Sakiusa Bureitakiyaca Ailier Drapeau des Fidji Fidji - Marist RC 2014 2016 -
Joji Raqamate Ailier Drapeau des Fidji Fidji - Fidji à sept 2013 2015 -
Simon Ternisien Ailier Drapeau de la France France - Stade montois 2011 2016 / 2017 -
Jean-Mathieu Alcalde Arrière Drapeau de la France France - ROC La Voulte-Valence 2014 2016 / 2017 -
Pierre Justes [E] Arrière Drapeau de la France France - - - 2016 oui
Yoann Laousse Azpiazu Arrière Drapeau de la France France - Parentis SR 2009 2015 oui

Effectif mis à jour le 30 juin 2014.

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Joueur de l'US Dax.

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Internationaux français[modifier | modifier le code]

L'US Dax voit 39 joueurs (dont 36 en date du centenaire du club en 2004[s 7]) porter le maillot de l'équipe de France alors qu'ils évoluent en club sous les couleurs dacquoises[Note 6].

Autres joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Trois hommes observent un match de rugby depuis le bord du terrain.
Richard Dourthe et Jérôme Daret (à g. et à d.) entraînent conjointement l'US Dax d'avril 2013 à mars 2015.
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Entraîneur de l'US Dax.

À l'intersaison 2010, un nouveau groupe d'entraîneurs est formé : Olivier Roumat en tant que manager, Frédéric Garcia en charge des avants et Jean-Philippe Coyola à la tête des arrières[63]. Le premier démissionne en milieu de saison[64]. Lors de l'intersaison 2011, l'entraîneur des arrières est mis à l'écart[65] et remplacé par David Darricarrère[66]. En fin de saison, ce dernier est annoncé en partance vers le SU Agen en Top 14 et est remplacé pour la saison 2013-2014, toujours aux côtés de Frédéric Garcia[67]. Le 11 février 2013, quelques jours après son annonce de changement de président du club, Gilbert Ponteins déclare mettre de côté le tandem d’entraîneurs après une nouvelle défaite à domicile mettant en difficulté au classement les rouge et blanc. En remplacement, le directeur du centre de formation Jérôme Daret est nommé nouvel entraîneur jusqu'à la fin de la saison, poste qu'il avait déjà occupé en intérim lors de la saison 2007-2008 à la suite de la nomination en cours d'année de Marc Lièvremont à la tête de l'équipe de France[68]. Il est ensuite reconduit la saison suivante pour diriger les rouge et blanc en Pro D2 avec un nouveau manager en la personne de Richard Dourthe[69]. Ce dernier occupait déjà officieusement et à titre bénévole un poste d'entraîneur-adjoint pour les trois derniers matchs de la saison 2012-2013[70].

À l'intersaison 2014, Jérôme Daret reprend la direction du centre de formation à temps plein, en gardant un rôle d'intervenant ponctuel auprès de l’équipe fanion[71]. Malgré son nouveau rôle officiel de consultant, il reste dans la pratique très impliqué auprès de l'équipe professionnelle[72].L'entraîneur des arrières et manager Richard Dourthe est rejoint par Brice Miguel, nouvel entraîneur titulaire des avants[71],[62]. En février 2015, Marc Dal Maso, entraînant alors les avants de l’équipe du Japon sous les ordres du sélectionneur Eddie Jones, est appelé par l'US Dax pour une mission de consultant de deux mois au sein du trio d'entraîneurs déjà en place du 3 février à début avril, avec l'accord de la fédération japonaise[73]. En mars 2015, avant la 22e journée du championnat, Richard Dourthe est remercié par les instances du club avant la fin de son contrat de trois ans[74]. À la suite de son départ ainsi que de la fin de la mission de consultant de Marc Dal Maso, le club doit finir la saison avec un staff réduit à deux éléments, Brice Miguel aux avants et Jérôme Daret pour les lignes arrières, qui voit sa charge de travail grandir encore malgré son poste officiel de consultant interne.

Pour la saison 2015-2016, Jérôme Daret est promu au poste de directeur sportif par le futur directeur Jean-Christophe Goussebaire avant la clôture du précédent exercice[75]. Il est épaulé par Raphaël Saint-André et Patrick Furet, respectivement en tant qu'entraîneur des lignes arrières et des avants. Ces signatures sont officialisées le 25 juin et le 22 juillet, alors que l'US Dax ne sait pas à ce jour en quelle division elle évoluera[76],[77].

Saisons Manager Entraîneur des avants Entraîneur des arrières Titres
195X-195X Drapeau : France Roger Ducournau
195X-195X Drapeau : France François Recaborde
195X-1958 Drapeau : France Roger Ducournau Challenge Yves du Manoir
1959-1970 Drapeau : France Jean Desclaux Challenge Yves du Manoir (x2)
1970-1973 Drapeau : France Jean Desclaux et Drapeau : France Paul Lasaosa Challenge Yves du Manoir
197X-197X Drapeau : France Jacques Mazoin
1979-1981 Drapeau : France Jean-Louis Bérot
1981-1983 Drapeau : France Léon Berho et Drapeau : France Henri Wilhems Challenge Yves du Manoir
1983-1985 Drapeau : France Jean-Louis Bérot et Drapeau : France Eric August
1985-1986 Drapeau : France Georges Capdepuy et Drapeau : France Jean-Paul Laborde
1986-1988 Drapeau : France Léon Berho et Drapeau : France Claude Dufau
1988-1989 Drapeau : France Jean Guibert et Drapeau : France Claude Dufau
1989-1990 Drapeau : France Jean Guibert
1990-1993 Drapeau : France René Bénésis et Drapeau : France François Gachet
1993-1994 Drapeau : France Jacques Ibanez et Drapeau : France François Gachet
1994-1996 Drapeau : France Jacques Ibanez et Drapeau : France Jean-Philippe Coyola
1996-1998 Drapeau : France Jean-Patrick Lescarboura et Drapeau : France Patrick Berilhe
1998-dec.2001 Drapeau : France Jean-Louis Luneau et Drapeau : France Jean-Philippe Coyola
dec.2001-jun.2002 Drapeau : France Frédéric Larrieu[78] et Drapeau : France Bruno Roumégous
2002-2003 Drapeau : France Vincent Dezes[2] et Drapeau : France Claude Harran[2]
2003-2005 Drapeau : France Christian Martinez et Drapeau : France Jean-Philippe Coyola
2005-2007 Drapeau : France Marc Lièvremont et Drapeau : France Jean-Philippe Coyola Promotion en Top 14
2007-2008 Drapeau : France Christophe Milhères, Drapeau : France Jean-Philippe Coyola et Drapeau : France Jérôme Daret
2008-2010 Drapeau : France Thomas Lièvremont Drapeau : France Christophe Milhères Drapeau : France Laurent Mazas
2010-dec.2010 Drapeau : France Olivier Roumat Drapeau : France Frédéric Garcia Drapeau : France Jean-Philippe Coyola
dec.2010-jun.2011 Poste vacant Drapeau : France Frédéric Garcia Drapeau : France Jean-Philippe Coyola
2011-2012 Drapeau : France Jean-Patrick Lescarboura Drapeau : France Frédéric Garcia Drapeau : France David Darricarrère
2012-fev.2013 Drapeau : France Jean-Patrick Lescarboura Drapeau : France Frédéric Garcia Drapeau : France Christophe Manas
fev.2013-jun.2013 Drapeau : France Jérôme Daret
2013-2014 Drapeau : France Richard Dourthe Drapeau : France Jérôme Daret Drapeau : France Richard Dourthe
2014-mar.2015 Drapeau : France Richard Dourthe Drapeau : France Brice Miguel Drapeau : France Richard Dourthe
mar.2015-jun.2015 poste vacant Drapeau : France Brice Miguel Drapeau : France Jérôme Daret
2015- Drapeau : France Jérôme Daret Drapeau : France Patrick Furet Drapeau : France Raphaël Saint-André

Présidents[modifier | modifier le code]

Présidents de la section professionnelle de rugby à XV[modifier | modifier le code]

Un homme en chemise, avec un badge autour du cou, applaudit
Gilbert Ponteins est président du club professionnel de 2002 à 2012.

À partir de la saison 2000-2001, le poste de président de la section rugby qui était alors unique est divisé en deux sièges : celui de la section professionnelle présenté dans la liste ci-contre (SAOS, puis SASP la saison suivante), et celui des équipes amateurs. Un autre changement rompt aussi avec la tradition : en 2002, un chef d'entreprise prend la présidence du club, en la personne de Gilbert Ponteins, patron du groupe Thermes Adour, alors qu'il était jusque-là dirigé par des anciens joueurs[38],[2]. Après une décennie de présidence, il passera le relais à l'issue de la saison 2012-2013 à Alain Pecastaing[79]. Ce dernier occupera ce poste pour la seconde fois, déjà à l'exercice lors de la première saison professionnelle du club. À l'issue de deux saisons, il est remplacé à la présidence à l'intersaison 2015 par Jean-Christophe Goussebaire[80].

Saisons Présidents de la section pro de rugby à XV
1904-19XX Drapeau : France Léon Gishia
19XX-19XX Drapeau : France Eugène Milliès-Lacroix
19XX-19XX Drapeau : France Abel Guichemerre
19XX-19XX Drapeau : France Jean de Cours
19XX-19XX Drapeau : France Pierre Marque
19XX-1958 Drapeau : France Didier Castex
1958-1979 Drapeau : France René Dassé
1979-1988 Drapeau : France Paul Lasaosa
1988-19XX Drapeau : France Pierre Albaladejo
19XX-19XX Drapeau : France Jean-Louis Bérot
1993-199X Drapeau : France Jean-Pierre Bastiat
1996-1998 Drapeau : France Eric August et Drapeau : France Alain Pecastaing
1998-19XX Drapeau : France Alain Pecastaing
2000-2001 Drapeau : France Alain Pecastaing
2001-2002 Drapeau : France Jean-Patrick Lescarboura
2002-2012 Drapeau : France Gilbert Ponteins
2013-2015 Drapeau : France Alain Pecastaing
2015- Drapeau : France Jean-Christophe Goussebaire

Présidents du club omnisports[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Bérot entre au siège de la présidence du club omnisports en 1993[s 8]. Il annonce son départ après presque deux décennies pour l'intersaison 2015[81].

Saisons Présidents du club omnisports
1904-1913 Drapeau : France Léon Gishia[s 8]
1913-1925 Drapeau : France Eugène Milliès-Lacroix[s 8]
1925-1930 Drapeau : France Maurice Biraben[s 8]
1930-1940 Drapeau : France Jean de Cours[s 8]
1940-1944 Drapeau : France Alphonse Castex[s 8]
1944-1960 Drapeau : France Pierre Marque[s 8]
1960-1980 Drapeau : France René Dassé[s 8]
1980-1988 Drapeau : France Paul Lasaosa[s 8]
1988-1993 Drapeau : France Pierre Albaladejo[s 8]
1993-2015 Drapeau : France Jean-Louis Bérot

Popularité[modifier | modifier le code]

Affluence[modifier | modifier le code]

Saison 2006-2007 2007-2008 2008-2009 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015
Division Pro D2 Top 14 Top 14 Pro D2 Pro D2 Pro D2 Pro D2 Pro D2 Pro D2
Affluence/saison[82],[83] 63070 94653 95704 65745 59580 59281 51723 58092[84] 47934
Affluence/match 4205 7281 7362 4383 3972 3952 3448 3873 3196
Abonnés[Note 7] nc nc 3578[85] 3484[86] 2279[87] 1754[88] 2228[89] 2094[84] nc
Remplissage du stade 26.0 % 45.0 % 45.5 % 27.1 % 24.6 % 24.4 % 21.3 % 24.0 % 19.8 %

Relations avec les médias[modifier | modifier le code]

Les actualités de l'US Dax sont couvertes par l'ensemble des médias locaux, et plus particulièrement par le quotidien régional Sud Ouest. Quant à la radio locale France Bleu Gascogne, elle diffuse en direct l'ensemble des matchs des rouge et blanc sur les ondes landaises[90]. En interne, le club réalise quant à lui un programme de match pour chaque rencontre à domicile, l'U.S.Dax Mag[91]. Il fait aussi régulièrement l'objet de reportages dans Dax Ovalie, web-magazine bi-hebdomadaire créé en 2011, puis hebdomadaire à partir de la nouvelle saison 2012-2013, sur le rugby de la région du Grand Dax[92].

Sections omnisports[modifier | modifier le code]

Le club omnisports possède 12 sections sportives. Outre celles de cyclisme et de rugby à XV[Note 8] à l’origine de la création de l'Union sportive dacquoise omnisports[s 1], il regroupe également les entités de pelote basque (créée en 1905)[s 1],[s 9], de basket-ball (créée en 1935)[s 10], de judo (créée en 1949 et rejoignant l'union en octobre 1962)[s 11], de ski (rejoignant l'union en 1961 à l'occasion de la fusion du Ski club dacquois et du Patro de Saint-Vincent)[s 12], de natation (créée dans la fin des années 1960)[s 13], de tennis (créée en 1934 et rejoignant l'union en 1972)[s 14], de golf (créée en juin 1984)[s 15], de volley-ball (créée en 1986)[s 16] et de badminton (créée dans les années 1990 et rejoignant l'union en 1996 après la disparition de la section squash)[s 17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Un siècle de sports, 1904-2004

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Depuis la professionnalisation du rugby à XV en France en 1995, le club s'est jusque là maintenu en division professionnelle, évoluant soit en 1re division, soit en 2de division. Avant 1995, il évoluait en 1re division du championnat de France
  3. La finale 1957 s'étant achevée sur un match nul, le titre est revenu à l'US Dax au bénéfice de l'âge.
  4. L'effectif maximal de spectateurs est de 16 170 d'après l'avis d'homologation affiché à l'entrée du stade.
  5. Décompte de sélections et de points marqués stoppé à l'ouverture du championnat de France.
  6. Le numéro d'international précède le nom de chaque joueur. Entre parenthèses, l'année de sa première sélection internationale, ainsi que le nombre de sélections alors que le joueur évolue au sein de l'US Dax.
  7. Sont pris en compte les abonnements « grand public », les abonnements partenaires et VIP et les abonnements licenciés
  8. L'association rugby à XV du club omnisports gère les équipes de rugby amateur, de l'école de rugby jusqu'au centre de formation.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Poustis 2011, p. 41.
  2. a, b, c, d, e et f J.-B. Abadie, « Dax veut retrouver son prestige », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,‎ (consulté le 19 juillet 2015).
  3. Bruno Vincens, « Albi dans l'ascenseur », sur www.humanite.fr, L'Humanité,‎ (consulté le 4 juin 2015)
  4. « Bilan: US Dax », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique,‎ (consulté le 19 avril 2015)
  5. « Rugby : pas de miracle pour l'US Dax, reléguée en Fédérale 1 », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 3 mai 2015)
  6. Victor Daguin, « Dax officiellement relégué en Fédérale 1 pour la première fois de son histoire », sur www.lerugbynistere.fr, Le Rugbynistère,‎ (consulté le 5 mai 2015)
  7. Olivier Bonnefon, « US Dax : une reprise anticipée sans entraîneur », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 25 juillet 2015).
  8. « Rugby : la fusion basque enterrée avec les espoirs de l’US Dax », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 25 juillet 2015).
  9. Nicolas Espitalier, « Rugby : jours décisifs pour Bayonne, Biarritz et Dax », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 25 juillet 2015).
  10. Clément Mazella, « Lille croyait voir la Pro D2, la DNACG lui brise son rêve », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique,‎ (consulté le 25 juillet 2015).
  11. « Pro D2 - Lille va faire appel de la décision de la DNACG qui lui refuse la montée », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique,‎ (consulté le 25 juillet 2015).
  12. « La FFR refuse en appel la Pro D2 au club de Lille », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique,‎ (consulté le 25 juillet 2015).
  13. Jean-Louis Hugon, « Histoires de rugby au lycée Victor-Duruy », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 23 octobre 2013)
  14. « Dax pas à pas 2012 », sur www.dax-tourisme.com, Office du tourisme et du thermalisme de Dax (consulté le 23 octobre 2013)
  15. a et b Michel Gardère, « Une guéguerre qui n'en finit pas », sur www.lepoint.fr, Le Point,‎ (consulté le 16 août 2012)
  16. « Histoire des maillots de l'US Dax », sur www.histoire.maillots.free.fr (consulté le 16 août 2012)
  17. « Le club éco-citoyen », sur www.usdax.fr, US Dax (consulté le 16 août 2012)
  18. (en) « Dax 24 - Leinster 5 », sur www.irishrugby.ie, IRFU,‎ (consulté le 28 juin 2013)
  19. « Ravi d'être impliqué », sur www.fetesdedax.blogs.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 28 juin 2013)
  20. (en) « Bristol narrowly beaten in Dax », sur www.bristolrugby.co.uk, Bristol Rugby,‎ (consulté le 28 juin 2013)
  21. Benjamin Ferret, « US Dax : Revue d'effectif à attendre face au Racing-Métro », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 28 juin 2013)
  22. « Programme de l'intersaison », sur www.usdax.fr, US Dax,‎ (consulté le 28 juin 2013)
  23. « Matchs amicaux intersaison 2013/2014 », sur www.section-paloise.com, Section paloise,‎ (consulté le 28 juin 2013)
  24. Benjamin Ferret, « Trois matches amicaux cet été pour l'US Dax », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 13 juin 2014)
  25. « Challenge Yves Dumanoir et Coupe de France », sur www.spiritrugby.com (consulté le 8 mars 2015)
  26. Arthur Tirat, « L'US Dax s'entraînera à Colette-Besson », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 10 juillet 2015).
  27. Jean-Louis Hugon, « La marque Landes », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 7 août 2012)
  28. Pierre Sabathié, « Un club fédérateur pour les entreprises », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 25 novembre 2012)
  29. Thibaut Le Gal, « Sur le terrain d'entente », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 4 août 2013)
  30. Benjamin Ferret, « Herm dépeuplé », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 16 août 2012)
  31. « Les Pachys et l'US Dax », sur www.tv-sports.eu,‎ (consulté le 16 août 2012)
  32. a et b « La DRT s'associe au centre de formation de l'USD », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 25 novembre 2012)
  33. « Deux universités associées à l’US Dax et son centre de formation », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 26 avril 2013)
  34. « US DAX RUGBY LANDES », sur www.manageo.fr (consulté le 9 avril 2014)
  35. Benjamin Ferret, « US Dax : Alain Pecastaing remplace Gilbert Ponteins », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 9 avril 2014)
  36. « U.S. DAX RUGBY », sur www.journal-officiel.gouv.fr, Journal officiel Associations,‎ (consulté le 9 avril 2014)
  37. « US DAX RUGBY », sur www.manageo.fr (consulté le 9 avril 2014)
  38. a et b « Historique 2000-2009 de l'US Dax », sur www.allezdax.com,‎ (consulté le 18 août 2012)
  39. « Organigramme 2013-2014 de la SASP US Dax Rugby Landes », sur www.usdax.fr, US Dax (consulté le 21 juillet 2013)
  40. « Présentation US Dax 2008-2009 », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique,‎ (consulté le 17 août 2012)
  41. « Pro D2: Dossier de presse 2010-2011 » [PDF], sur www.lnr.fr, LNR (consulté le 17 août 2012)
  42. « Pro D2: Dossier de presse 2011-2012 » [PDF], sur www.lnr.fr, LNR,‎ (consulté le 17 août 2012)
  43. « l'UBB et le Stade Montois ont les plus petits budgets », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 17 août 2012)
  44. « Pro D2: Dossier de presse 2013-2014 » [PDF], sur www.lnr.fr, LNR,‎ (consulté le 27 août 2013)
  45. « Dossier de presse LNR : Reprise de la PRO D2 2014-2015 » [PDF], sur www.lnr.fr, LNR,‎ (consulté le 19 août 2014)
  46. « Dax s'engage avec Adidas », sur www.rugbyama.fr, Midi olympique,‎ (consulté le 7 août 2012)
  47. « Un nouvel équipementier pour l'US Dax », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 7 août 2012)
  48. a et b « Diaporama sur la carrière de Fabien Pelous », sur www.sport24.com,‎ (consulté le 7 août 2012)
  49. Benjamin Ferret, « Oublier la frustration. Un groupe de 25 joueurs », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 27 mai 2013)
  50. Olivier Bonnefon, « Dax: Calicéo devient Sourcéo et affiche ses ambitions », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 8 mars 2015)
  51. Christine Morice, « Bruges : le centre de remise en forme aquatique Calicéo prépare son ouverture », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 8 mars 2015)
  52. Benjamin Ferret, « Le projet commercial du stade se poursuit », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 18 mai 2014)
  53. « Le Lounge et Calicéo, partenaires majeurs de l'U.S.Dax », sur www.usdax.fr, US Dax,‎ (consulté le 29 août 2014)
  54. « Coup de projecteur sur notre partenaire FLD », sur www.usdax.fr, US Dax,‎ 1er août 2014 (consulté le 29 août 2014)
  55. « Unikalo de retour sur le maillot », sur www.usdax.fr, US Dax,‎ (consulté le 29 août 2014)
  56. « Partenaires de la saison 2012-2013 du club », sur www.usdax.fr, US Dax (consulté le 7 août 2012)
  57. Charles Knappek, « Vocalcom rejoint les partenaires principaux de l’US Dax », sur www.sportstrategies.com,‎ (consulté le 27 mai 2013)
  58. a, b, c, d et e « Les groupes de supporters de l'U.S.Dax Rugby Landes », sur www.usdax.fr, US Dax (consulté le 20 décembre 2013)
  59. Christine Lamaison, « US Dax : Deux associations pour un même maillot », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 12 mars 2015)
  60. a et b Aymeric Auberger, « Le club de rugby de Dax invente Environne-Man », sur www.latribune.fr, La Tribune (France),‎ (consulté le 20 décembre 2013)
  61. Benjamin Ferret, « Torito, la nouvelle recrue de l'US Dax », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 20 décembre 2013)
  62. a et b « La saison 2014/2015 commence demain... », sur www.usdax.fr, US Dax,‎ (consulté le 2 juillet 2014)
  63. « Coyola et Frédéric Garcia, nouveaux entraîneurs de Dax », sur www.leparisien.fr, Le Parisien,‎ (consulté le 6 mai 2015)
  64. « Roumat démissionne », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 7 mai 2015)
  65. Jefferson Desport, « US Dax : Coyola n'entraînera plus l'équipe première », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 7 mai 2015)
  66. Benjamin Ferret, « David Darricarrère arrive à l'US Dax », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 7 mai 2015)
  67. Audrey Ludwig, « Un accord entre Manas et Dax », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 21 mai 2013)
  68. Gilbert Ponteins, « Communiqué de presse », sur www.usdax.fr, US Dax,‎ (consulté le 11 février 2013)
  69. Benjamin Ferret, « Avant Auch - Dax : « C’est Richard le patron » », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 19 mai 2013)
  70. Nicolas Espitalier, « Richard Dourthe, futur manager de l'US Dax : "Ça me manquait" », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 19 mai 2013)
  71. a et b Benjamin Ferret, « L'US Dax va modifier son staff sportif », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 2 juillet 2014)
  72. Benjamin Ferret, « Un travail sur le fond », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 19 janvier 2014)
  73. Edmond Lataillade, « Rugby : Marc Dal Maso en renfort pour sauver Dax », sur france3-regions.francetvinfo.fr, France Télévisions,‎ (consulté le 4 février 2015)
  74. Benjamin Ferret, « Richard Dourthe à l'US Dax, c'est terminé », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 27 mars 2015)
  75. Benjamin Ferret, « Le futur président de l'US Dax annonce la nomination de Jérôme Daret comme directeur sportif », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  76. Pierre-Albert Blain, « Rugby. Dax en marche avant... », sur www.francebleu.fr, France Bleu Gascogne,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  77. « Un nouveau coach à l'US Dax », sur www.francebleu.fr, France Bleu Gascogne,‎ (consulté le 25 juillet 2015).
  78. « Frédéric Larrieu entraîneur de Dax », sur www.liberation.fr, Libération,‎ (consulté le 12 mai 2015)
  79. « US Dax: Gilbert Ponteins va laisser la présidence à Alain Pecastaing », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique,‎ (consulté le 31 mars 2015)
  80. Julien Grousset, « Le futur président de l'US Dax s'attend à « un challenge excitant » », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 31 mars 2015)
  81. « Jean-Louis Bérot va quitter la présidence de l'US Dax omnisports », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest,‎ (consulté le 9 mars 2015)
  82. « Historique des saisons de l'US Dax », sur www.rugbystats.fr (consulté le 7 août 2012)
  83. « Statistiques générales », sur www.lnr.fr, LNR (consulté le 7 juin 2014)
  84. a et b « Rapport DNACG 2015 » [PDF], sur www.lnr.fr, LNR,‎ (consulté le 15 avril 2015)
  85. « Rapport DNACG 2010 », sur www.lnr.fr, LNR,‎ (consulté le 27 juin 2014)
  86. « Rapport DNACG 2011 », sur www.lnr.fr, LNR,‎ (consulté le 27 juin 2014)
  87. « Rapport DNACG 2012 », sur www.lnr.fr, LNR,‎ (consulté le 27 juin 2014)
  88. « Rapport DNACG 2013 », sur www.lnr.fr, LNR,‎ (consulté le 27 juin 2014)
  89. « Rapport DNACG 2014 », sur www.lnr.fr, LNR,‎ (consulté le 27 juin 2014)
  90. « Bleu Sport », sur www.sites.radiofrance.fr, France Bleu Gascogne (consulté le 17 août 2012)
  91. « Magazine de l'US Dax », sur www.usdax.fr, US Dax (consulté le 10 août 2012)
  92. « Dax Ovalie », sur www.dax-ovalie.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Dussarrat et al. 2003] Etienne Dussarrat, Marcel Bordenave, Bernard Dussarrat et al., Un siècle de sports, 1904-2004, Dax, Aquitaine Presse,‎ , 192 p. (ISBN 2-9520620-1-3) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • [de Baillenx 2013] Olivier de Baillenx, Finale '63 U.S.Dax - Stade Montois, Biarritz, Éditions Atlantica,‎ , 2e éd. (1re éd. 2003), 132 p. (ISBN 978-2-7588-0471-0)
  • [Lasne 2013] Laurent Lasne, Rugby landais : origines, bourre-pifs et apothéose, Le Tiers livre,‎ , 128 p. (ISBN 978-2918822035)
  • [Poustis 2011] Francis Poustis, Les acteurs du rugby landais, Dax, Éditions Passiflore,‎ , 240 p. (ISBN 978-2-918471-07-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]