Wenceslas Lauret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lauret.
image illustrant un joueur <adjectif> de rugby à XV image illustrant français image illustrant La Réunion
Cet article est une ébauche concernant un joueur français de rugby à XV et La Réunion.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Wenceslas Lauret

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (27 ans)
à Tarbes (France)
Taille 1,88 m (6 2)
Position Troisième ligne
Carrière en junior
Période Équipe  
CA Lannemezan[réf. nécessaire]
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2008-2013
2013-
Biarritz olympique
Racing Métro 92
84 (30)[1]
34 (10)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2008-2009
2010-
Drapeau : France France -20
Drapeau : France France
6 (5)[1]
11 (0)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 20 mars 2016.

Wenceslas Lauret, né le à Tarbes, est un joueur de rugby à XV français originaire de La Réunion. Il évolue au sein de l'effectif du Racing Métro 92 au poste de troisième ligne.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Jouant au sein du Biarritz olympique, il accumule du temps de jeu lors de la saison de Top 14 2008-2009, mais c'est lors de la saison suivante qu'il prend une autre dimension au sein de son club. Il participe notamment à tout la campagne européenne au cours de laquelle il s'affirme comme titulaire au sein de la troisième ligne que complètent Imanol Harinordoquy et l'anglais Magnus Lund.

À la fin de la saison 2012-2013, il signe un contrat au Racing Métro 92.

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

En 2008, lors de la prise de fonction du trio d'entraineurs de l'équipe de France Lièvremont-Ntamack-Retière, Émile Ntamack parle de Lauret comme un grand espoir au même titre que Jean Baptiste Roidot un autre jeune Biarrot[réf. nécessaire]. Le , il est convoqué par Marc Lièvremont en équipe de France pour disputer la tournée de juin en Afrique du Sud et en Argentine[3].

Il connaît sa première cape le 12 juin 2010 face à l'Afrique du Sud.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un plaqueur/gratteur dans le même registre qu'un Thierry Dusautoir, auquel il fut souvent comparé[4]. Il brille particulièrement par son activité sur le terrain multipliant placages et « contests » dans les rucks. Mobile et endurant, il se montre régulièrement au soutien de ses coéquipiers. Enfin, il s'agit d'un très bon sauteur en touche[5]. Sa principale faiblesse est son activité offensive où son manque de puissance l’empêche de beaucoup progresser balle en main.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Au , Wenceslas Lauret compte douze capes internationale en équipe de France[2]. Il honore la première de celle-ci le contre l'Afrique du Sud[2].

Il participe à deux éditions du Tournoi des Six Nations, en 2014 et 2016[6].

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Deuxième meilleur flanker de la saison 2014-2015 du Top 14 selon rugbyrama[7]
  • Présent dans l'équipe type de la saison 2014-2015 du Top 14 du rugbynistere[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Fiche de Wenceslas Lauret », sur itsrugby.fr (consulté le 11 novembre 2014).
  2. a, b, c et d (en) « Wenceslas Lauret », ESPNscrum (consulté le 20 mars 2016).
  3. Bertrand Lagacherie, « Chabal et Servat absents », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 19 mai 2010)
  4. « Wenceslas Lauret, l'arme fatale de Guy Novès » sur rugbyrama.fr.
  5. Top 14: Lakafia, Lauret, S. Armitage... Notre Top 5 des meilleurs flankers du championnat sur rugbyrama.fr.
  6. (en) « Wenceslas Lauret : Five/Six Nations », sur en.espn.co.uk (consulté le 20 mars 2016).
  7. « Notre top 5 des meilleurs flankers du championnat » (2014-2015) sur Rugbyrama.
  8. [vidéo]« Top 14 - L'équipe-type de la saison 2014/2015 - Avants » sur dailymotion.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]