Fabien Barcella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fabien Barcella
Description de l'image Fabien Barcella - 2013-01-25 - 02.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (31 ans)
à Agen (France)
Taille 1,81 m (5 11)[1]
Position Pilier
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2003-2005
2005-2006
2006-2008
2008-2014
2014-2015
2015-
Stade toulousain
Avenir valencien
FC Auch Gers
Biarritz olympique
RC Toulon
FC Grenoble
1 (0)[2]
 ? (?)
27 (5)[2]
112 (5)[2]
3 (0)[2]
0 (0)[2]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2008- Drapeau : France France 20 (0)[3]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 30 janvier 2015.

Fabien Barcella, né le à Agen, en Lot-et-Garonne, est un joueur international français de rugby à XV. Il évolue au poste de pilier au sein du FC Grenoble, après avoir joué au Stade toulousain, à l'Avenir valencien, au FC Auch Gers, au Biarritz olympique où il s'est révélé et au RC Toulon.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille d'origine italienne[4] , Fabien Barcella naît à Agen, en Lot-et-Garonne[1],[5] et grandit à Pommevic en Tarn-et-Garonne avec sa sœur Céline (aujourd'hui professeur de mathématiques) et découvre le rugby à six ans[4] dans la ville voisine de Valence d'Agen[5]. De poussins jusqu'en junior Crabos, il évolue dans ce club[6]. Il est ensuite appelé dans l'effectif du SU Agen[6]. Il revient un an à Valence d'Agen[6].

Fabien Barcella intègre la faculté de sport (STAPS) à l'université Paul Sabatier de Toulouse (Haute-Garonne), alliant alors formation sportive au Stade toulousain et études[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il arrive en 2006 au FC Auch Gers alors en Pro D2[5], y commençant sa carrière professionnelle[6]. D'abord considéré par son entraîneur, Henry Broncan, comme un troisième choix, il devient en moins d'un an la doublure de Franck Montanella et titulaire la saison suivante[7].

Il dispute son premier match en équipe de France lors du tournoi des six nations 2008, le 9 mars contre l'équipe d'Italie, en tant que titulaire[8] et participe également au match contre le Pays de Galles[9]. L'année de la relégation pour Auch[6], il part sans hésitation pour le Biarritz olympique : « Quand un club avec un tel passé vous contacte, on ne refuse pas »[1]. Il participe à la tournée d'été de l'équipe de France où il est titulaire lors du match contre l'Argentine[10]. Il est aligné trois fois lors du tournoi des six nations 2009, contre l'Écosse, le Pays de Galles et l'Italie ainsi qu'aux tournées d'été et d'automne de la même année[11]. Lors du match contre la Nouvelle-Zélande du 13 juin, il est le deuxième meilleur plaqueur derrière Thierry Dusautoir[6].

En janvier 2010, il subit une rupture du ligament postérieur du genou gauche, l'arrêtant trois mois, manquant ainsi une partie de la H-cup et le tournoi des six nations[12]. Il ne joue qu'un match de la tournée d'été du XV de France, lors de la défaite 13-41 face à l'Argentine[12].

Mi-août 2010, il se blesse à nouveau, cette fois-ci lors d'une séance d'entraînement et souffre d'une rupture totale du tendon d'Achille[12]. Il reviendra en février 2011[1] mais ne retrouve pas encore sa place de titulaire[12]. Début août 2011, il se fait une déchirure à un biceps et ne participe donc pas au premier match de préparation de la coupe du monde du XV de France face à l'Irlande[13]. Le 21 août 2011, il est tout de même sélectionné par Marc Lièvremont dans la liste des 30 pour participer à la coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande[14], alors que lui-même pensait, en novembre 2010, que « [ses] chances d'y participer sont quasiment inexistantes »[15].

Après plusieurs saisons moyennes ou mauvaises du BO accompagnées de nombreuses blessures qui éloignent définitivement Fabien Barcella du XV de France, le club basque est relégué en Pro D2 ; Fabien Barcella choisit alors de quitter le club pour rester dans l'élite, en signant pour le Rugby club toulonnais pour la saison 2014-2015. Mais la saison n'est pas terminée qu'il est annoncé au FC Grenoble pour la saison suivante[16]. Finalement, le 30 janvier, le club isérois annonce la venue du joueur dès la mi-saison, celui-ci ayant été libéré de son contrat par Toulon[17]. Il joua son premier match sous les couleurs de Grenoble face au Montpellier Hérault Rugby en tant que titulaire à son poste de pilier gauche. D'ailleurs il retrouvera à ses côtés son ancien coéquipier du Biarritz olympique : Arnaud Héguy.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

FC Auch Gers

Biarritz olympique

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

En coupe du monde :

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Édition Rang Résultats France Résultats F.Barcella Matchs F.Barcella
Nouvelle-Zélande 2011 Finaliste 4 v, 0 n, 3 d 4 v, 0 n, 2 d 6/7

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Style et récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Henri Broncan dit de lui que « c'est un bosseur terrible » et « agréable à vivre »[7]. Philippe Gleyse, son entraîneur au Stade toulousain, affirme que c'est le genre de type que j'aime bien. Un brave paysan doté d'une véritable passion. Le lundi matin, à 8 heures, il pouvait te réciter le Midol. De l'élite aux séries. Et particulièrement les séries. Un mec adorable humainement (...). Il a toujours été très doué techniquement, très rapide[5].

En 2009, suite à la tournée de l'équipe de France en Nouvelle Zélande, il est élu meilleur pilier gauche du monde par le magazine néozélandais "times"[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Fabien Barcella », sur bo-pb.com, Biarritz olympique
  2. a, b, c, d et e « Barcella Fabien », sur www.itsrugby.fr (consulté le 30 janvier 2015).
  3. (en) « Fiche de Fabien Barcella », sur ESPNscrum (consulté le 30 janvier 2015).
  4. a et b Michel Bony, « Barcella : au nom du fils », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,‎
  5. a, b, c et d Fabien Barcella, « France-All Blacks. Fabien Barcella : l'enfant du pays sur le terrain samedi soir », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,‎
  6. a, b, c, d, e, f et g « Fabien Barcella, fiche joueur », sur lerugbynistere.fr
  7. a et b Nicolas Augot, « Barcella, l'inattendu », sur rugbyrama.fr, Midi olympique, Eurosport,‎
  8. « Tournoi des VI Nations - 2008 : France / Italie », sur ffr.fr, Fédération française de rugby à XV
  9. « Tournoi des VI Nations - 2008 : Pays de Galles - France », sur ffr.fr, Fédération française de rugby à XV
  10. « Test Match - 2008 : Argentine / France », sur ffr.fr, Fédération française de rugby à XV
  11. « BARCELLA Fabien », sur ffr.fr, Fédération française de rugby à XV
  12. a, b, c et d Rédaction Rugby365.fr, « Barcella, le très gros coup dur », sur rugby365.fr,‎
  13. M. Bony, « Lamagistère. Fabien Barcella poursuivi par la poisse », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,‎
  14. « XV France : Liste des 30 », sur ffr.fr, Fédération française de rugby à XV,‎
  15. Jean-François Paturaud, « La Coupe du monde est loin », sur rugby365.fr, Midi Olympique, Eurosport,‎
  16. « Barcella à Grenoble », sur L'Équipe,‎ (consulté le 18 janvier 2015).
  17. « Fabien Barcella à Grenoble dès maintenant », sur le site officiel du FC Grenoble,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :