Conor Murray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un joueur <adjectif> de rugby à XV image illustrant irlandais
Cet article est une ébauche concernant un joueur irlandais de rugby à XV.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Conor Murray
Description de l'image Conor Murray 2013 (cropped).jpg.
Fiche d'identité
Naissance (28 ans)
à Limerick (Irlande)
Taille 1,88 m (6 2)
Position demi de mêlée
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2010- Munster Rugby 74 (69)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2011-
2013
Drapeau : Irlande Irlande
Drapeau : Lions britanniques et irlandais Lions
50 (40)
2 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 27 juin 2016.

Conor Murray, né le à Limerick, est un joueur de rugby à XV irlandais qui joue en équipe nationale. Il évolue au poste de demi de mêlée avec le Munster depuis 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Conor Murray honore sa première sélection avec l'équipe d'Irlande le lors du match de préparation pour la coupe du monde contre la France. Il est ensuite retenu par Declan Kidney dans la liste des trente joueurs qui disputent la coupe du monde[2].

Avec l'arrivée de Joe Schmidt à la tête du XV du Trèfle, il s'impose au poste de demi de mêlée de sa sélection nationale[3]. En 2013, il est appelé par Warren Gatland chez les Lions britanniques et irlandais pour participer à la tournée en Australie[4]. Il dispute deux rencontres en tant que remplaçant.

Le 5 novembre 2016, Conor Murray dispute le premier match irlandais de la tournée d'automne contre la Nouvelle-Zélande au Soldier Field de Chicago. Il inscrit un essai, passe sa première pénalité internationale, réalisant une très bonne performance[5], aidant ainsi son équipe à vaincre pour la première fois de son histoire les All Blacks. Le quotidien The Irish Times lui décerne le statut d'homme du match en lui donnant une note de 10/10[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Au , Conor Murray compte 50 sélections dont 45 en tant que titulaire, depuis sa première sélection le à Bordeaux face à la France[7]. Il inscrit 40 points, huit essais[7].

Il participe à cinq éditions du Tournoi des Six Nations, en 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016[8]. Il dispute 23 rencontres, toutes en tant que titulaire, et inscrit vingt points, quatre essais[8].

Il participe à deux éditions de la coupe du monde : en 2011, face aux États-Unis, à l'Australie, l'Italie et le pays de Galles. En 2015, il affronte le Canada, la Roumanie, l'Italie, la France et l'Argentine[9].

Il compte deux sélections avec les Lions, lors de la tournée de 2013 en Australie où il est remplaçant à deux reprises face aux Wallabies[10]. Au total, il dispute sept rencontres avec les Lions, inscrivant deux essais[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Conor Murray », sur www.munsterrugby.ie, Munster Rugby (consulté le 4 août 2015).
  2. (en) « O'Leary out, Murphy in for Ireland », sur planetrugby.com,‎ (consulté le 22 août 2011)
  3. « Conor Murray cements status as best scrum-half in the world », sur sport360.com (consulté le 6 novembre 2016)
  4. (en) « Warburton named Lions captain », sur en.espn.co.uk (consulté le 6 novembre 2016)
  5. (en) « Conor Murray: The best number nine in the world? », sur sportsjoe.ie,‎ (consulté le 6 novembre 2016)
  6. (en) « How the Irish players rated against the All Blacks », sur irishtimes.com,‎ (consulté le 6 novembre 2016)
  7. a, b et c (en) « Conor Murray », sur espn.co.uk (consulté le 27 juin 2016).
  8. a et b (en) « Conor Murray - Five/Six Nations », sur en.espn.co.uk (consulté le 20 mars 2016).
  9. (en) « Conor Murray - IRB Rugby World Cup », sur en.espn.co.uk (consulté le 4 août 2015).
  10. a et b (en) « Conor Murray », sur lionsrugby.com (consulté le 4 août 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]