Florian Fritz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fritz.
Florian Fritz
Description de l'image Florian Fritz 2016.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (33 ans)[1]
à Sens[1] (France)
Taille 1,78 m (5 10)[1]
Position Centre, Ouvreur, Arrière
Carrière en junior
Période Équipe  
2001-2002 Asvel rugby[2]
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2002-2004
2004-
Bourgoin-Jallieu
Toulouse
25 (10)[3]
297 (306)[3]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2005- Drapeau : France France 34 (24)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 6 mai 2017.

Florian Fritz, né le à Sens dans l'Yonne, est un joueur de rugby à XV français. Il joue en équipe de France et évolue au poste de centre au sein de l'effectif du Stade toulousain. Il a intégré le pôle espoir à Marcoussis lors de la saison 2002-2003.

Il arrive au Stade toulousain après 2 années passées au CS Bourgoin-Jallieu. Ses performances lui valent rapidement d'être titulaire au poste de second centre[1]. Lors de sa première saison avec Stade toulousain, en 2004-05, il dispute et remporte la finale de la H-Cup contre le Stade français. Par la suite il remporte le Tournoi des Six Nations en 2006 et en 2007 avec le XV de France. Il devient champion de France avec le Stade toulousain en 2008 et 2011, et gagne une nouvelle coupe d'Europe en 2010. Très puissant et rapide, il est doté de capacités de pénétration exceptionnelles qui lui permettent de franchir les lignes défensives adverses.

Carrière[modifier | modifier le code]

Florian Fritz pendant un entraînement avec le Stade toulousain en juillet 2011.
Un homme de face, habillé d'un polo.
Guy Novès, ici en 2011, est le manager de Florian Fritz au Stade toulousain de 2004 à 2015.

Florian Fritz évolue de 2002 à 2004 au CS Bourgoin-Jallieu, au poste de premier centre[4]. Il rejoint ensuite le Stade toulousain en 2004, où il joue alors majoritairement deuxième centre.

En 2005, il participe à la finale de Coupe d'Europe face au Stade français au Murrayfield Stadium à Édimbourg. Il est titulaire au centre, associé à Yannick Jauzion. Les toulousains gagnent le titre de champion d'Europe en s'imposant 12 à 18 après prolongation.

Il honore sa première cape internationale en équipe de France le 18 juin 2005 contre l'équipe d'Afrique du Sud. Il participe, en 2006 à son premier tournoi des six nations[4], durant lequel il marque deux essais, l'un dès les premières minutes du match face à l'Angleterre[5], le second à sept minutes de la fin sous un coup de pied par-dessus de Frédéric Michalak contre le pays de Galles[5], permettant ainsi au XV de France de remporter le tournoi.

Il se blesse pendant le tournoi des six nations 2007, plus particulièrement lors de la rencontre contre l'Italie[6]. Il n'est pas sélectionné pendant la coupe du monde 2007[1] et encaisse durement le coup[6]. Il se blesse gravement au péroné lors de sa première séance d'entraînement avec le XV de France début 2008 et ne revient sous le maillot tricolore que lors de la rencontre Irlande/France du tournoi des six nations 2009[7]. Dans ce tournoi, il joue titulaire lors du match contre l'Italie[8] et remplaçant lors du match contre l'Angleterre[9]. Finalement, Marc Lièvremont lui préfère Mathieu Bastareaud et David Marty, mais la légitimité de ce choix est contestée, notamment par Guy Novès ou Yann Delaigue[4]. Ludovic Ninet, entre autres, avance l'hypothèse de mauvaises relations entre le joueur et « les instances fédérales »[4].

Pendant la saison 2009-2010, il participe à 26 matchs de Top 14 dont 21 en tant que titulaire et à tous les matchs de coupe d'Europe. Lors de la finale de la H-cup contre le Biarritz olympique, il inscrit une pénalité de 55 m[10] à la vingtième minute ainsi qu'un drop à la trente-septième minute[11]. Pour David Skrela, cette « pénalité [leur] permet de revenir. Cela fait un bon moment qu'il s'entraîne dur pour buter[12]. »

Le Florian Fritz honore sa 50e cape en H-Cup[13] dont 45 avec Toulouse et 5 avec Bourgoin. Le week-end suivant, il est exclu du match de H-Cup opposant les London Wasps au Stade toulousain pour un plaquage dangereux[14], en sortant du terrain il fait un doigt d'honneur au public anglais. À la suite de son carton rouge, il écope d'une suspension de trois semaines, c'est-à-dire jusqu'au 14 février, ainsi que d'une amende de 15 000 euros pour son mauvais geste[15].

Florian Fritz ne fait pas partie du premier groupe de l'ère Saint-André pour le Tournoi des six nations 2012, mais à la suite d'une blessure de Vincent Clerc durant le Crunch[16], il se voit rappelé dans le XV de France. Il est associé à Aurélien Rougerie pour le dernier match de l'équipe dans le tournoi face au favori de la compétition et prétendant au grand chelem : le pays de Galles[17]. Il signe d'ailleurs un beau retour sous le maillot tricolore puisqu'il est élu homme du match. Il est par la suite régulièrement utilisé par Philippe Saint-André, qui l'associe à Wesley Fofana ou Mathieu Bastareaud.

Cependant, le 27 septembre 2013, Florian Fritz a un accident de moto en se rendant à l'entrainement et devient indisponible pour quelques mois. Il manque ainsi Tournoi des Six Nations 2014[18] et n'est finalement plus appelé en équipe de France par le sélectionneur.

Au cours de la saison 2014-2015, il est à plusieurs reprises capitaine du Stade toulousain[19].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Florian Fritz en pleine action avec le Stade toulousain en 2012.
Homme en blanc courant avec le ballon sur la droite de la photo, un autre essayant de le plaquer.
Florian Fritz au plaquage sur Matt Giteau avec le Stade toulousain en 2011.

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

(À jour au 12 mai 2014)

Personnel[modifier | modifier le code]

  • Élu meilleure révélation de la saison[20] : 2005
  • Oscars du Midi olympique : Médaille d'argent Oscar d'Argent 2006
  • Élu meilleur joueur international à la nuit du rugby[21] : 2006
  • 200e match de championnat de France à l'occasion du match Union-Bordeaux-Bègles-Stade Toulousain le 23/03/2012

Activité en-dehors du rugby[modifier | modifier le code]

À la suite d'une sollicitation de David Berty, il participe, avec Grégory Lamboley, Clément Poitrenaud et Vincent Clerc, à une séance de photographies et dédicaces du calendrier du XV de France, dont les bénéfices sont reversés à l'association française des sclérosés en plaques[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Florian Fritz », sur stadetoulousain.fr, Stade toulousain (consulté le 6 janvier 2012).
  2. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. http://www.lerugbynistere.fr/fiches-joueurs/florian-fritz.php, sur Le Rugbynistère (consulté le 20 avril 2016).
  3. a et b « Florian Fritz », sur www.itsrugby.fr (consulté le 6 avril 2015)
  4. a, b, c et d Ludovic Ninet, « Florian Fritz, l'oublié », sur blog.rugbyconnection.com, (consulté le 6 janvier 2012).
  5. a et b J.-L Laffitte, « Rugby. Florian Fritz : coups d'essais, coups de maître », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 6 janvier 2012).
  6. a et b Julien Carrère, « Florian Fritz le retour en grâce », sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 6 janvier 2012).
  7. « Poitrenaud et Fritz referment la parenthèse », sur vosgesmatin.fr, La Liberté de l'Est, L'Est républicain, (consulté le 6 janvier 2012).
  8. « Tournoi des VI Nations - 2009 : Italie - France », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 6 janvier 2012).
  9. « Tournoi des VI Nations - 2009 : Angleterre - France », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 6 janvier 2012).
  10. Jean-François Paturaud, « Silencieux mais précieux », sur www.rugby365.fr, (consulté le 6 janvier 2012).
  11. « Rugby : Toulouse sur le toit de l'Europe », sur www.leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 6 janvier 2012).
  12. Bertrand Largacherie, « L'hommage à Florian Fritz », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 6 janvier 2012).
  13. « 50 capes pour Florian Fritz », sur www.ercrugby.com, ERC, (consulté le 6 janvier 2012).
  14. Clément Mazella, « Fritz : Carton rouge et polémique », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 6 janvier 2012).
  15. « Décision Florian Fritz », sur www.ercrugby.com, ERC, (consulté le 6 janvier 2012).
  16. « Clerc out », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 15 mars 2012).
  17. Vincent Péré-Lahaille, « Avec Servat et Beauxis », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 15 mars 2012).
  18. « Rugby: Blessé dans un accident de moto, Florian Fritz pourrait manquer le Tournoi des six nations » (consulté le 25 septembre 2015).
  19. « Fiche de Florian Fritz », sur stadetoulousain.fr (consulté le 25 septembre 2015).
  20. « Les lauréats de la nuit du rugby 2005 », sur www.cybervulcans.net (consulté le 6 janvier 2012)
  21. « Lauréats Nuit du rugby 2006 », sur www.lnr.fr, LNR (consulté le 6 janvier 2012)
  22. « Florian Fritz pose pour la bonne cause », sur www.youtube.com, Toulouse infos, (consulté le 6 janvier 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]