Paul Perez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perez.
Paul Perez
Description de cette image, également commentée ci-après
Paul Perez en 2016.
Fiche d'identité
Nom complet Paul Lusi Perez
Naissance (32 ans)
à Moto'otua (Samoa)
Taille 1,88 m (6 2)
Poste Centre, Ailier (rugby à XV)
Pilier (rugby à sept)
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2006-2009
2010-2012
2014
2015
2015-2018
Taranaki
Eastern Province
Eastern Province
Natal Sharks
Stade toulousain
32 (75)[1]
9 (25)[1]
0 (0) [1]
2 (5)[1]
38 (60)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2005-
2012-
Drapeau : Samoa Samoa sept
Drapeau : Samoa Samoa
56 (202)[2]
26 (20)[3]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 1 octobre 2018.

Paul Lusi Perez, né le à Moto'otua (Samoa), est un joueur international samoan de rugby à XV et de rugby à sept évoluant à XV au poste de centre ou d'ailier.

Paul Perez commence par le rugby à sept avec son équipe nationale en 2005, puis part jouer à XV en Nouvelle-Zélande. Il continue le rugby en Afrique du Sud où il dispute la First Division de Currie Cup. Les blessures et ses sélections internationales à sept et à XV lui font changer très régulièrement d'équipes et de compétitions. Il tente trois fois de rejoindre le Top 14 (en 2010 avec le RC Toulon, en 2012 avec Castres et en 2013 avec Biarritz) mais échoue en raison de problèmes de visa. Il y parvient finalement et joue de 2015 à 2018 avec le Stade toulousain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Rugby à sept (2005-2006)[modifier | modifier le code]

En 2005 et 2006, il a fait partie de l'équipe des Samoa de rugby à sept. Il a notamment pris part à la Coupe du monde de rugby à sept 2005 de Hong Kong[4].

Taranaki (2006-2009)[modifier | modifier le code]

En 2006, il rejoint l'équipe néo-zélandaise de rugby à XV de Taranaki avec laquelle il dispute la Air New Zealand Cup jusqu'en 2009. En 2008, il termine troisième meilleur marqueur d'essais de la compétition avec 7 essais.

Mais en mai 2010, il est ramené de force aux Samoa après avoir été reconnu coupable de violence conjugale sur sa femme enceinte[5].

Eastern Province Kings (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Il s'engage ensuite avec le RC Toulon pour la saison 2010-2011 mais des problèmes de visa l'empêche de rejoindre la France[6].

Il rejoint alors l'équipe sud-africaine de la Eastern Province Kings pour disputer la First Division 2010 de Currie Cup[7]. Il inscrit six essais en neuf matches et aide ainsi son équipe à remporter le championnat mais échoue à rejoindre la Premier Division. Une blessure au genou l'empêche de disputer la saison 2011[8].

Retour à sept et international à XV (2011-2012)[modifier | modifier le code]

En janvier 2012, il signe un contrat avec le Castres olympique pour une durée de six mois en tant que joker médical, mais de nouveaux problèmes de visa l'empêchent de rejoindre son nouveau club[9].

Il est alors rappelé par l'équipe des Samoa de rugby à sept pour disputer les World Series 2011-2012. Ses performances lui permettent d'être appelé par l'équipe des Samoa de rugby à XV pour la Pacific Nations Cup 2012, remportée par les Samoans ; il fait ses débuts le 7 juin en tant que remplaçant pour le match contre les Tonga[10].

Retour chez les Kings (2012)[modifier | modifier le code]

Il retourne en Afrique du Sud la saison suivante, à nouveau au sein de la Eastern Province Kings. Il dispute la First Division 2012 de Currie Cup, une nouvelle fois remportée par son équipe, mais qui échoue de nouveau à passer en Premier Division. À la fin de la saison, il est nommé par la Fédération sud-africaine de rugby à XV pour le titre de meilleur joueur le la saison de First Division[11].

Errements et blessures (2013-2014)[modifier | modifier le code]

En 2012-2013, il joue de nouveau avec l'équipe des Samoa de rugby à sept pour les World Series. Au Hong Kong Sevens 2013, il se blesse de nouveau au genou[8] mais il dispute tout de même la coupe du monde 2013 en juin[12]. Il s'engage de nouveau avec un club français, cette fois le Biarritz olympique, pour une durée de trois saisons, mais une troisième fois, des problèmes de visa l'empêchent de disputer le Top 14 et d'arriver en France[13].

Il retourne alors chez les Kings. En mars 2014, les médias sud-africains annoncent que Paul Perez est prêt pour la saison 2014 de Premier Division de Currie Cup[14]. Il arrive en avril à Port Elizabeth mais il est blessé et doit poursuivre sa rééducation[15]. Il ne joue finalement aucun match de Currie Cup. Il revient de blessure et fait partie de équipe qui prépare la saison 2015 de Currie Cup[16], mais en raison de ses absences non justifiées, les Kings mettent un terme à son contrat avant le début de la saison[17].

Sharks (2015)[modifier | modifier le code]

Il est alors recruté par la province des Sharks et fait partie de l'équipe retenue pour disputer le Super15 2015[18]. Il ne joue pas un seul match de Super 15, mais dispute la Vodacom Cup 2015 avec les Sharks XV. Il marque son premier essai face à la Western Province[19] et connaît sa première titularisation contre son ancienne équipe des Eastern Province Kings[20].

Stade toulousain (2015-2018)[modifier | modifier le code]

À la suite de l'élimination des Samoa dès la phase de poule de la coupe du monde 2015, Paul Perez signe au Stade toulousain au cours de la saison 2015-2016 du Top 14 comme joker médical de Yoann Huget, blessé lors de la coupe du monde[21].

Il joue son premier match avec le Stade toulousain le 24 octobre 2015 contre l'Union Bordeaux Bègles en tant que remplaçant et entre deux minutes avant la fin du match à la place du fidjien Timoci Matanavou (défaite 12-10)[22]. Il est titulaire la semaine suivante pour la première fois face à Montpellier, match au cours duquel il réalise une très bonne performance en inscrivant son premier essai sous ses nouvelles couleurs et en aplatissant en bout de ligne à la suite d'un décalage de Clément Poitrenaud (victoire 33-25)[23]. Paul Perez connait de nouveau une blessure au genou à l'issue de cette rencontre[24] et il fait son retour deux mois et demi plus tard pour un match de coupe d'Europe contre l'US Oyonnax[25]. Le 5 avril, Paul Perez est prolongé par le Stade toulousain pour une durée de deux ans, en raison de ses bonnes performances : il a alors inscrit cinq essais en six titularisations de Top 14[26].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Rugby à sept[modifier | modifier le code]

World Series[modifier | modifier le code]

Paul Perez termine les World Series deux fois à la 4e place (en 2012 et 2013) et une fois à la 5e place (en 2006).

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Paul Perez dispute deux coupes du monde de rugby à sept, en 2005 et en 2013. La première fois, les Samoa remportent la Plate (9e place) et la seconde fois, ils échouent en finale de Cup, soit à la 10e place.

Rugby à XV[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

  • First Division de Currie Cup : vainqueur en 2010 et 2012

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Nommé pour le titre de meilleur joueur de First Division de Currie Cup 2012
  • Médaille de bronze Meilleur marqueur d'essais de l'Air New Zealand 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Fiche de Paul Perez », sur itsrugby.com (consulté le 1er octobre 2018).
  2. « Fiche des stats internationales de Paul Perez », sur itsrugby.com (consulté le 1er octobre 2018).
  3. (en) « Fiche de Paul Perez », sur ESPNscrum (consulté le 1er octobre 2018).
  4. worldrugby.org, « World Rugby », sur www.worldrugby.org (consulté le 17 avril 2017)
  5. (en) Keith Leighton, « Taranaki winger Perez deported to Samoa », sur Stuff.co.nz, (consulté le 30 avril 2016).
  6. (en) Glenn Mclean, « Visa issues blamed for Perez plight as Toulon stop deal », sur Stuff.co.nz, (consulté le 30 avril 2016).
  7. (en) Glenn Mclean, « Globe-trotting Perez now in South Africa », sur Stuff.co.nz, (consulté le 30 avril 2016).
  8. a et b (en-US) « Winger Paul Perez needs operation on right knee », sur Talamua On-line News, (consulté le 30 avril 2016).
  9. « Le Samoan James So'oialo s'est engagé à Castres », sur ladepeche.fr (consulté le 30 avril 2016).
  10. « Rugby - Fiche joueur Perez Paul - Statistiques internationales - Pacific Nations Cup 2011 - Matchs joués », sur www.itsrugby.fr (consulté le 30 avril 2016).
  11. « Habana named Saru Player of the Year », sur SuperSport official website (consulté le 30 avril 2016).
  12. worldrugby.org, « World Rugby », sur www.worldrugby.org (consulté le 17 avril 2017)
  13. « Top 14: Biarritz est officiellement relégué en Pro D2 », sur LExpress.fr (consulté le 30 avril 2016).
  14. (en-US) « EP Kings set sights on Perez - HeraldLIVE », sur HeraldLIVE, (consulté le 30 avril 2016).
  15. (en-US) « EP Kings boosted by return of Perez - HeraldLIVE », sur HeraldLIVE, (consulté le 30 avril 2016).
  16. (en) « EP Kings Pre Season Training Squad announced », sur www.rugby15.co.za (consulté le 30 avril 2016).
  17. « Paul Perez contract with Kings terminated - Eastern Province Rugby », sur www.eprugby.co.za (consulté le 30 avril 2016).
  18. (en-GB) « Sharks 2015 Super Rugby Squad - Super Rugby », sur Super Rugby (consulté le 30 avril 2016).
  19. « Rugby - Fiche joueur Perez Paul - Statistiques en club - Vodacom Cup 2014 - Essais marqués », sur www.itsrugby.fr (consulté le 30 avril 2016)
  20. « Rugby - Fiche joueur Perez Paul - Statistiques en club - Vodacom Cup 2014 - Matchs titulaires », sur www.itsrugby.fr (consulté le 30 avril 2016).
  21. « Le Stade Toulousain engage Paul Perez en tant que joker médical de Yoann Huget », sur L'Equipe.fr (consulté le 3 novembre 2015).
  22. « EN DIRECT / LIVE. Bordeaux-Bègles - Toulouse - Top 14 - 24 octobre 2015 », sur Rugbyrama, (consulté le 3 novembre 2015).
  23. « Top 14 - J7 Les chiffres marquants - Stade Toulousain », sur www.stadetoulousain.fr (consulté le 3 novembre 2015).
  24. « Top 14 - Toulouse: Yoann Maestri de retour, Paul Perez forfait pour la réception de Grenoble », sur Rugbyrama, (consulté le 1er mai 2016)
  25. « Coupe d'Europe : face à Toulouse, Oyonnax remporte son premier succès européen », sur L'Equipe.fr (consulté le 1er mai 2016)
  26. « Prolongation Deux ans de plus pour Perez - Stade Toulousain », sur www.stadetoulousain.fr (consulté le 1er mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]