Teddy Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas.
Teddy Thomas

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (25 ans)
à Biarritz (France)
Taille 1,85 m (6 1)
Position Ailier
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
2005-2012Biarritz olympique
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2012-2014
2014-
Biarritz olympique
Racing 92
27 (55)[1]
61 (115)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2014-Drapeau : France France16 (50)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 24 novembre 2018.

Teddy Thomas, né le à Biarritz, est un joueur de rugby à XV international français. Il évolue au sein de l'effectif du Racing 92 au poste d'ailier.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Fils d'un père malien[3], il rejoint l'école de rugby du Biarritz olympique, club dont il est également ramasseur lors des matchs des professionnels[3].

C'est avec son club formateur qu'il dispute son premier match de Top 14, lors de la saison 2012-2013. Après des débuts en mars face au Rugby club toulonnais, puis une première titularisation face à Grenoble, il inscrit un doublé lors du match suivant en quart de finale du Challenge européen, lors d'une victoire 41 à 31 face au club anglais de Gloucester[3]. Il récidive face à l'USA Perpignan une semaine plus tard avant de réaliser encore un doublé lors de la dernière journée du Top 14 face au Stade français[3].

Confronté à des problèmes de concentration et de rigueur, il part un temps jouer avec l'équipe des espoirs avant de retrouver le groupe professionnel. Sa saison 2013-2014 se solde par seize rencontres en Top 14, dont quinze titularisations, pour dix points marqués, et quatre matchs de Challenge européen où il inscrit trois essais[1].

À la suite de la relégation de son club à la fin de la saison 2013-2014, il signe un contrat au Racing Métro 92.

Un excellent début de saison lui permet de connaître ses premiers matchs avec le XV de France au mois de . Mais il se blesse au cours du Tournoi 2015, ce qui l'empêche de finir la saison avec le Racing 92[4].

La saison 2015-2016 commence comme la précédente s'était terminée : Teddy Thomas se fait une élongation aux ischio-jambiers et ne retrouve les terrains qu'au cours du mois d'octobre[5].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Teddy Thomas fait connaissance avec l'environnement de l'équipe de France au pôle France de Marcoussis[3]. Lors de sa présence en 2012, où se trouve alors Gaël Fickou et Christopher Tolofua, il dispute deux tournois avec l'équipe de France de rugby à sept, les tournois IRB de Glasgow et Londres. Malgré les sollicitations, il refuse le contrat qui lui est proposé de prolonger avec cette équipe[3].

Lors de la tournée de , il honore sa première cape internationale en équipe de France de rugby à XV le 8 novembre contre l'équipe de Fidji au Stade Vélodrome (Marseille). Il est titulaire et inscrit un triplé pour une victoire finale française 40 à 15. La semaine suivante, il marque un nouvel essai contre l'Australie, après avoir éliminé six défenseurs[6]. Il est ainsi élu Talent d'or lors de ses deux premières sélections. Mais, arrivé en retard à l'entraînement pour la préparation du match suivant, il est sanctionné par le staff et ne participe pas au reste de la tournée.

Il fait son retour en équipe de France pour le Tournoi des six nations 2015 et joue les matchs contre l'Écosse et contre l'Irlande où il se blesse, ce qui lui vaut une fin de saison difficile avec son club[7]. Il n'est donc pas retenu par Philippe Saint-André pour la Coupe du monde 2015 en Angleterre[7]. Avec le forfait de Wesley Fofana, le nouveau sélectionneur Guy Novès le rappelle dans le groupe de joueurs préparant la rencontre du Tournoi 2016 face à l'Italie[8]. C'est finalement lors de la deuxième rencontre, face à l'Irlande, qu'il obtient une nouvelle sélection[9]. Une blessure aux ischio-jambiers la semaine suivante lors d'un match de Top 14 face à Grenoble le prive de la fin du Tournoi[10].

Il est retenu pour la tournée d'automne 2017[11] et dispute l'intégralité des trois matchs contre la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud et le Japon. Il inscrit un essai face à la Nouvelle-Zélande.

Jacques Brunel, nouveau sélectionneur, le titularise sur l'aile droite dès le premier match du Tournoi des Six Nations 2018 contre l'Irlande. Il marque un essai au cours du match. La semaine suivante, il est reconduit sur l'aile droite de l'équipe de France face à l'Ecosse et marque un doublé à la suite de deux exploits personnels.

A l'orée de la saison 2018-2019, il est intégré à la liste XV de France de 40 joueurs et participe au premier stage de développement du 5 au 12 juillet 2018 au CNR de Marcoussis[12],[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Au 17 novembre 2018, Teddy Thomas compte 15 sélections, toutes en tant que titulaire, depuis sa première sélection le au Stade Vélodrome de Marseille face aux Fidji[2]. Il inscrit 50 points, 10 essais[2].

Il participe à trois éditions du Tournoi des Six Nations, en 2015, 2016 et 2018[14].

Liste des essais[modifier | modifier le code]

Essai Adversaire Lieu Stade Compétition Date Résultat
no 1 Drapeau : Fidji Fidji Marseille, Drapeau de la France France Stade Vélodrome Test Match 8 novembre 2014 Victoire
no 2
no 3
no 4 Drapeau : Australie Australie Paris, Drapeau de la France France Stade de France Test Match 15 novembre 2014 Victoire
no 5 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Paris, Drapeau de la France France Stade de France Test Match 11 novembre 2017 Défaite
no 6 Drapeau de l'Irlande Irlande Paris, Drapeau de la France France Stade de France Tournoi des Six Nations 3 février 2018 Défaite
no 7 Drapeau de l'Écosse Écosse Edinbourg, Drapeau de l'Écosse Écosse Murrayfield Stadium Tournoi des Six Nations 11 février 2018 Défaite
no 8
no 9 Drapeau de l'Argentine Argentine Lille, Drapeau de la France France Stade Pierre Mauroy Test match 17 novembre 2018 Victoire
no 10

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Fiche de Teddy Thomas », sur itsrugby.fr (consulté le 14 février 2015).
  2. a b c et d « Teddy Thomas », ESPNscrum (consulté le 13 février 2016).
  3. a b c d e et f Hamid Imakhoukhene, « Thomas, sept extras », L'Équipe,‎ .
  4. « Teddy Thomas :«C'est normal» », sur L'Equipe.fr (consulté le 22 octobre 2015).
  5. « Teddy Thomas (Racing 92) à nouveau blessé », sur L'Equipe.fr (consulté le 22 octobre 2015).
  6. Vincent Péré-Lahaille, « Teddy Thomas, "chapeau bas"! », sur rugbyrama.fr, (consulté le 16 novembre 2014)
  7. a et b « Teddy Thomas :«C'est normal» », sur L'Equipe.fr (consulté le 22 octobre 2015).
  8. Riwan Demay, « XV de France. Wesley Fofana forfait, Teddy Thomas rappelé dans le groupe », sur lerugbynistere.fr, (consulté le 13 avril 2016).
  9. Sylvain Labbe, « Thomas, la surprise du chef », sur lerugbynistere.fr, (consulté le 13 avril 2016).
  10. « Teddy Thomas va manquer la fin du Tournoi », sur lequipe.fr, (consulté le 13 avril 2016).
  11. Richard Escot, « "Je suis descendu très bas tout seul" », L'Equipe,‎
  12. « Liste XV de France et France Développement », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 7 juin 2018)
  13. « Stage développement XV de France », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 17 septembre 2018)
  14. (en) « Teddy Thomas : Five/Six Nations », sur en.espn.co.uk (consulté le 13 février 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]