Toby Flood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toby Flood
Description de l'image Toby Flood 2016.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Tobias Gerald Albert Lieven Flood
Naissance (31 ans)
à Frimley (Angleterre)
Taille 1,88 m (6 2)
Position demi d'ouverture, centre
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2004-2008
2008-2014
2014-
Newcastle Falcons
Leicester Tigers
Stade toulousain
76 (263)
121 (1336)[1]
52 (348)[2]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2006-2013 Drapeau : Angleterre Angleterre 60 (301)[3]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 16 avril 2010.

Tobias Gerald Albert Lieven Flood, dit Toby Flood, né le à Frimley (Angleterre), est un joueur de rugby à XV anglais. Il joue en équipe d'Angleterre et évolue au poste de demi d'ouverture ou de centre au sein de l'effectif du Stade toulousain depuis 2014, après avoir joué à Newcastle Falcons et Leicester Tigers.

Toby Flood a joué soixante fois avec son équipe nationale avec laquelle il a inscrit 301 points. Avec le XV de la rose, il participe à la finale de la coupe du monde 2007 et remporte le tournoi des Six Nations 2011. En club, il remporte trois fois le championnat d'Angleterre avec les Leicester Tigers (en 2009, 2010 et 2013).

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Le grand-père paternel de Toby Flood est un acteur anglais, nommé Gerald Flood, qui a joué notamment dans une adaptation télévisée du Chien des Baskerville tirée de la série de 1964 de Sherlock Holmes. Son grand-père maternel est un acteur allemand, Albert Lieven (en), qui a joué dans Les Canons de Navarone[4] et qui a épousé l'actrice anglaise Susan Shaw, laquelle a notamment joué dans Marry Me![5]. Son père, Tim, est le directeur marketing du Customs House Theatre[6] à South Shields[7].

Toby Flood possède un diplôme en management obtenu en 2007, à la Northumbria University (en)[8], une université de la ville de Newcastle. Il est aussi avocat[9].

La femme de Toby Flood se prénomme Sally[10].

En club[modifier | modifier le code]

Début amateur[modifier | modifier le code]

Toby Flood commence le rugby dans le club amateur de Alnwick RFC (en), club de rugby à XV de Alnwick dans le Northumberland (Nord-Est de l'Angleterre). Peter Walton a aussi été formé dans ce club[11].

Aviva Premiership (2004-2014)[modifier | modifier le code]

Jonny Wilkinson (en 2009) co-équipier de Flood à Newcastle et avec le XV de la rose.
Newcastle Falcons (2004-2008)[modifier | modifier le code]

Toby Flood est entraîné par Jonny Wilkinson qui s'occupe alors de certains entraînements de l’équipe de la Kings_Priory_School (en) de Tynemouth, petite ville du bord de mer du nord de l'Angleterre[12]. Les deux hommes ont la particularité d'être tous deux nés dans la petite ville de Frimley, dans le comté du Surrey, au sud de Londres[12]. C'est à quinze kilomètres de Tynemouth toujours dans le comté du Tyne and Wear, dans l'équipe de rugby de Newcastle, que Toby Flood commence sa carrière professionnelle en 2004, dans la même équipe que son ancien entraîneur. Avec les Newcastle Falcons, il s'impose très rapidement comme un jeune joueur talentueux et ses performances lui permettent d'être sélectionné pour la première fois par Brian Ashton dans l'équipe d'Angleterre[13].

Cependant, le fait qu'il joue dans le même club et au même poste que Jonny Wilkinson, l'empêche de devenir le numéro 10 titulaire de son équipe. Après une saison 2005-2006 complète (16 matchs avec les Newcastle Falcons[14]), Toby Flood joue 15 matchs pour autant de titularisations la saison suivante[15], et profite des blessures de Jonny Wilkinson[16]. Mais à la suite du retour en forme de ce dernier au cours de la saison 2007-2008, Toby Flood joue seulement 8 matchs en championnat d'Angleterre et voit donc son temps de jeu diminuer de moitié[15]. C'est pourquoi il quitte son club formateur de Newcastle à la fin la saison[12].

Leicester Tigers (2008-2014)[modifier | modifier le code]
Toby Flood (numéro 10) lors d'un match de Guiness Premiership contre les Harlequins avec les Leicester Tigers en 2013.

À la suite de ses bonnes performances en club en équipe nationale, Toby Flood décide de s'engager aux Leicester Tigers et quitte ainsi la région du Nord-Est pour les Midlands de l'Est. Il joue son premier match avec son nouveau club pour le premier match de la saison contre Gloucester durant lequel il inscrit un essai permettant à son équipe de s'imposer[17]. Mais il se blesse par la suite lors de la demi-finale de coupe d'Europe contre les Cardiff Blues, au talon d'Achille[18], il ne reprendra la compétition que huit mois plus tard[19]. Il ne joue donc pas la finale du championnat d'Angleterre 2008-2009, remporté par son club face aux London Irish (10-9)[20].

Il fait son retour à la compétition au mois de novembre de la saison 2009-2010, pour un match de coupe d'Angleterre contre les Newport Gwent Dragons[21]. Toby Flood joue tout le reste de la saison sans blessure conséquente, et il est titularisé pour la finale de la saison face aux Saracens (victoire 33-27)[22] pour le deuxième titre consécutif de son club dans le championnat d'Angleterre.

Il participe à la victoire de son équipe en coupe d'Angleterre lors de la saison 2011-2012, en remportant la finale face aux Northampton Saints (26-14)[23].

Lors de la finale du championnat d'Angleterre de la saison 2012-2013, il est capitaine de son club lors de la victoire contre les Northampton Saints au Stade de Twickenham (37-17)[24].

Il croise, au club de Leicester, le jeune George Ford, avec qui il sera en concurrence quelques années plus tard avec le XV de la rose[25],[N 1].

De plus, il prend part aux différentes campagnes de son club en coupe d'Europe. Buteur du club, il inscrit un total de 1 336 points pour Leicester durant ses six saisons passées dans les Midlands de l'Est[2]. Il réalise de bonne performance avec Ben Youngs, le demi de mêlée des Leicester Tigers, ce qui permet au XV de la rose de disposer d'une charnière de qualité habituée à jouer ensemble[26].

Ignoré des sélectionneurs avec le XV de la Rose et en fin de contrat avec les Leicester Tigers, Toby Flood décide de quitter l'Aviva premiership pour le Top 14 où il reçoit plusieurs propositions[27]. Il annonce son départ en décembre 2013[28].

Top 14 et le Stade Toulousain (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Luke McAlister, avec qui Toby Flood est souvent associé au Stade toulousain.

Toby Flood choisit finalement le Stade toulousain, qui est alors à la recherche d'un ouvreur, pour découvrir le championnat de France. Il est le premier international anglais à évoluer au Stade Toulousain depuis le légendaire Rob Andrew (en 1991)[29], qui était, lui aussi, ouvreur. La précision et la puissance du natif de Frimley en font un très bon buteur[30].

Toby Flood fait partie des internationaux anglais qui quittent le championnat national pour le championnat français, malgré le fait que la fédération anglaise ne sélectionne plus les Anglais jouant à l'étranger. Il se trouve donc dans le même cas que, par exemple, Nick Abendanon, David Strettle, ou encore les frères Delon et Steffon Armitage[31]. Cette décision de la RFU (Rugby Football Union ou fédération de rugby à XV en anglais) fait beaucoup débat après l'élimination de l'équipe d'Angleterre de rugby au premier tour de la coupe du monde à domicile[32].

Il joue son premier match officiel avec le Stade toulousain le contre l'US Oyonnax au stade Ernest-Wallon de Toulouse. Il inscrit inscrit son première essai et l'ensemble des points de son équipe qui l'emporte 20 à 19 grâce à une dernière pénalité à la 76e minute[33].

Pour sa première année en Top 14, il termine sixième du classement des meilleurs buteurs du championnat (avec 180 points, dont quatre essais), une belle conclusion après une transition nécessaire entre deux clubs aux styles de jeu très différents[30]. Toby Flood finit la saison avec un taux de réussite au pied de 82,19 %[34] ; Luke McAlister, l'autre ouvreur ou centre du club, finit pour sa part avec 144 points[35],[34].

David Mélé (avec l'USAP en 2012), avec qui Toby Flood a été associé à la charnière, à Leicester et au Stade toulousain.

La polyvalence de Toby Flood, qui peut jouer aussi bien au centre qu'à l'ouverture, s'est révélée être un véritable atout pour le groupe toulousain ; les deux joueurs peuvent ainsi alterner au cours de la rencontre[36]. Son association avec le demi de mêléeSébastien Bézy est également concluante[30].

Pour la saison 2015-2016, Toulouse reçoit le renfort de David Mélé en provenance de Leicester[37], joueur avec lequel Flood a déjà évolué en Angleterre lors de la saison 2013-2014[38].

L'arrivée de Ugo Mola à la tête du club rouge et noir, ne change pas la situation de Toby Flood à Toulouse. En effet, lui et Luke McAlister sont régulièrement alignés ensemble, mais cette fois, avec McAlister en numéro 10 et Flood au centre[36]. Les deux numéros dix brillent ensemble et le , lors un match où le centre anglais inscrit 20 points dont un essai, lors d'une victoire 37 à 20 face au Castres olympique (37-20), le public du stade Ernest-Wallon scande son nom[39].

En équipe nationale (2006-2013)[modifier | modifier le code]

Début avec Brian Ashton et coupe du monde 2007[modifier | modifier le code]

Toby Flood en 2006 lors de son premier match.

Toby Flood honore sa première cape internationale en équipe d'Angleterre le contre l'équipe d'Argentine, et inscrit sa première pénalité avec son équipe nationale (défaite 18-25)[13], et participe au Tournoi des Six Nations 2007. Il entre en jeu lors du premier match du tournoi contre l'Écosse (victoire 42-20)[40] puis est titulaire pour la première fois de sa carrière avec le maillot blanc anglais lors du match contre la France, où il inscrit son première essai international (victoire 26-18)[41]. Il est à nouveau titularisé pour la défaite contre le Pays de Galles (18-27)[42] lors du dernier match du tournoi, défaite qui prive l'Angleterre d'une victoire finale et permet aux Français de remporter cette édition 2007[43].

Ses performances avec le XV de la rose et avec les Newcastle Falcons lui permettent d'être sélectionné pour disputer la coupe du monde 2007 en France. Il est sélectionné par Brian Ashton en remplacement de Jamie Noon[44], son coéquipier en club. Il participe ainsi au beau parcours de son équipe nationale qui s'arrête au Stade de France lors de la finale contre l'Afrique du Sud (6-15)[45]. Il participe au quart de finale contre l'Australie (12-10)[46], puis la demi-finale face à la France (14-9)[47], et enfin à la finale en rentrant à la 51e minute de jeu, au centre, à la place de Mike Catt[45].

Confirmation avec Martin Johnson et coupe du monde 2011[modifier | modifier le code]

L'année suivante, il inscrit le premier essai anglais du tournoi des six nations 2008 contre le pays de Galles mais n'empêche pas la défaite de son équipe (19-26)[48]. Il inscrit un nouvel essai lors du match contre l'Italie (victoire 23-19)[49].

Toby Flood commence les deux premiers matchs du tournoi des Six Nations 2009 en tant que remplaçant[50]. Il est par la suite titularisé par Martin Johnson pour le déplacement de l'Angleterre à Dublin (défaite 13-14)[51], puis lors des victoires contre le XV de France (34-10)[52] et l'Écosse (26-12)[53]. L'Angleterre finit deuxième du tournoi[54].

Au cours du mois de mai 2009, il se blesse au talon d'Achille et doit donc arrêter le rugby pendant six mois ; il ne participe donc pas aux tests matchs du mois de novembre[19]. À son retour de blessure, il est titulaire lors du premier match du tournoi des Six Nations 2010 contre le pays de Galles (victoire 30-17)[55] mais joue au poste de premier de centre en remplacement de Riki Flutey, blessé[56]. Il est titulaire pour le dernier match du tournoi contre la France au poste de numéro 10 (défaite 10-12)[57], l'Angleterre finit troisième avec deux victoires, un nul et deux défaites[58].

Ben Youngs et Toby Flood forment la charnière du XV de la rose et des Leicester Tigers

Au mois de juin, il commence le premier match de la tournée d'été de l'Angleterre en Australie, en tant que titulaire avec Danny Care en numéro 9 (défaite 17-27)[59]. La semaine suivante, il est à nouveau titulaire mais cette fois avec le demi de mêlée des Leicester TigersBen Youngs, coéquipier de Toby Flood en club. L'association des deux joueurs de Leicester à la charnière du XV de la rose est concluante et permet à l'Angleterre de s'imposer face aux Wallabies sur le score de 21 à 20[60]. Cette charnière est reconduite par le sélectionneur anglais et ancien deuxième ligne, Martin Johnson, au cours de la tournée du mois de novembre. Le premier match se conclut par une défaite face aux All Blacks à Twickenham (16-26)[61], mais le week-end suivant, l'Angleterre s'impose de façon concluante face à l'Australie (35-18), et Toby Flood réalise un très bon match avec 25 points, ce qui est le record de points inscrits par un Anglais lors d'un match entre le XV de la rose et les Wallabies[62]. Il est à nouveau titulaire pour le match suivant contre les Samoa (victoire 26-13)[63], mais se blesse lors du dernier match contre les Springboks après un choc avec Bismarck du Plessis ; sous le choc, il ne se souvient plus de ce qu'il s'est passé[64].

Au cours du tournoi des Six Nations 2011, il est associé à la charnière avec Ben Youngs, avec qui il réalise de très bonnes performances : il est nommé homme du match lors de la victoire du XV de la rose au Millennium Stadium de Cardiff (26-19)[65]. Son entente avec l'ailier Chris Ashton est prépondérante lors de la large victoire de l'Angleterre sur l'équipe d'Italie (59-13)[66]. L'Angleterre remporte ainsi le tournoi 2011[67].

Toby Flood à la coupe du monde 2011 : la deuxième du demi d'ouverture anglais

Quelques mois plus tard, il est à nouveau sélectionné pour prendre part à la coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande où il est notamment titularisé par Martin Johnson au centre (le poste d'ouvreur étant occupé par Jonny Wilkinson) avec Manu Tuilagi, lors du quart de finale contre la France (défaite 12-18)[68].

Fin de carrière international avec Stuart Lancaster[modifier | modifier le code]

À la suite de l'échec du XV de la rose lors de cette coupe du monde[69], Stuart Lancaster est nommé sélectionneur. Toby Flood est à ce moment-là un joueur expérimenté et il est question qu'il devienne le capitaine du XV de la rose, mais le troisième ligne des Harlequins, Chris Robshaw, lui est préféré en vue de la coupe du monde 2015 qui se jouera à domicile[70].

Blessé au genou, Toby Flood manque le début du tournoi des Six Nations 2012[71] et c'est Owen Farrell qui occupe le poste de numéro 10[72] et réalise de bonnes performances[73]. Toby Flood est donc écarté du groupe avant le match contre l'équipe de France[74]. Il fait son retour pour la tournée de son équipe nationale en Afrique du Sud[75] ainsi que pour la tournée du mois de novembre[76]. Il joue son dernier match avec le XV de la rose contre l'Italie lors du tournoi des Six Nations 2013[77].

Malgré la règle édictée par la Rugby Football Union de ne pas sélectionner de joueur ne jouant pas dans le championnat national, ce qui le prive ainsi de la possibilité de postuler à une place pour la coupe du monde 2015, Toby Flood décide de quiiter son club et de changer de championnat[78]. Après l'élimination de son équipe nationale au premier tour[79], une première pour un pays hôte d'une coupe du monde, Toby Flood exprime sa tristesse pour ses anciens coéquipiers et amis, sans rancœur contre Stuart Lancaster[80].

Il compte 60 sélections avec le XV de la Rose et 301 points inscrits, dont quatre essais.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques en club (mis à jour le [2],[14])
Clubs Compétition Nombre de participations Nombre de matchs Nombre de titularisations Nombre de points Essais Drops Pénalités Transformations
Drapeau : Angleterre Newcastle Falcons Aviva Premiership 4 (2004-2008) 43 38 124 8 1 17 15
Coupe d'Europe 1 (2004-2005) 1 - - - - - -
Challenge européen 3 (2005-2008) 18 16 104 7 - 5 27
Coupe d'Angleterre 3 (2005-2008) 8 8 30 - 1 3 9
Drapeau : Angleterre Leicester Tigers Aviva Premiership 6 (2008-2014) 82 74 954 19 1 192 140
Coupe d'Europe 6 (2008-2014) 33 31 358 6 - 71 56
Coupe d'Angleterre 3 5 2 12 - - 2 3
Drapeau : France Stade toulousain Top 14 2 (2014-2016) 24 21 238 7 - 47 31
Coupe d'Europe 1 (2014-2015) 4 2 32 1 - 5 6
Détails aux Newcastle Falcons[15]
Saison Compétition Matchs joués Titularisations Minutes joués Essais Drops Pénalités Transformations Points
2004-2005 Zurich Premiership 3 2 191 - - - - -
Coupe d'Europe 1 - 14 - - - - -
Sous-total 4 2 205 - - - - -
2005-2006 Guinness Premiership 16 12 787 1 - - 1 7
Challenge européen 5 4 330 3 - 3 2 28
Coupe d'Angleterre 3 3 147 - - - - -
Sous-total 24 19 1 264 4 - 3 3 35
2006-2007 Guinness Premiership 15 15 1 200 4 - 15 12 89
Challenge européen 7 7 527 2 - 2 18 52
Coupe d'Angleterre 2 2 160 - 1 - 5 13
Sous-total 24 24 1 887 6 1 17 35 154
2007-2008 Guinness Premership 8 8 640 3 1 2 2 28
Challenge européen 6 5 393 2 - - 7 24
Coupe d'Angleterre 3 3 208 - - 3 3 15
Sous-total 17 16 1 241 5 1 5 12 67
Total avec les Newcastle Falcons 69 61 4 597 15 2 25 50 256
Détails au Stade toulousain (mis à voir le 4 novembre 2015)[15]
Saison Compétitions Matchs joués Titularisations Minutes joués Essais Drops Pénalités Transformations Points
2014-2015 Top 14 18 15 1 162 4 - 38 22 178
Coupe d'Europe 4 2 209 1 - 5 6 32
Sous-total 22 17 1 371 5 - 43 28 210
2015-2016 Top 14 6 6 448 3 - 9 9 60
Coupe d'Europe - - - - - - - -
Sous-total 6 6 448 3 - 9 9 60
Total au Stade toulousain 28 23 1 819 8 - 52 37 270
Détails par compétition (mis à jour le 4 novembre 2015[15])
Compétitions Participations Matchs joués Titularisations Minutes joués Essais Drops Pénalités Transformations Points
Top 14 Stade toulousain (2 fois) 24 21 1 610 7 - 47 31 238
Rugby Premiership Newcastle Falcons (4 fois)

Leicester Tigers (6 fois)

124 111 8 503 27 2 209 155 1 078
Total en Championnat 148 132 10 113 34 2 256 186 1 316
Coupe d'Europe Newcastle Falcons (1 fois)

Leicester Tigers (6 fois)

Stad toulousain (1 fois)

37 33 2 545 7 - 76 62 387
Challenge européen Newcastle Falcons (3 fois) 18 16 1 250 7 - 5 27 104
Coupe d'Angleterre Newcastle Falcons (3 fois)

Leicester Tigers (3 fois)

13 10 733 - 1 5 12 42

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Général[modifier | modifier le code]

  • 60 sélections (30 victoires, 28 défaites, 2 matchs nuls)
    • 36 titularisations
  • 301 points inscrits
    • 4 essais inscrits
    • 40 transformations
    • 66 pénalités
    • 1 drop

Tournoi des six nations[modifier | modifier le code]

  • 26 matchs joués (16 victoires, 9 défaites, 1 match nul)
    • 18 titularisations
  • 138 points
    • 3 essais
    • 15 transformations
    • 30 pénalités
    • 1 drop

Coupe du monde (2007 et 2011)[modifier | modifier le code]

  • 7 matchs joués (5 victoires, 2 défaites)
    • 2 titularisations
  • 21 points inscrits
    • 9 transformations
    • 1 pénalité
Numéro Lieu Adversaire Compétition Résultat Score
1 Stade de Twickenham, Londres Drapeau : France France Tournoi des Six Nations 2007 Victoire 26-18
2 Stade de Twickenham Drapeau : Pays de Galles Galles Tournoi des Six Nations 2008 Défaite 19-26
3 Stade Olympique de Rome Drapeau : Italie Italie Tournoi des Six Nations 2008 Victoire 23-19
4 Brisbane Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud Test match Défaite 27-36

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec les Leicester Tigers[modifier | modifier le code]

Avec son équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. À la suite de l'arrivée au plus haut niveau de George Ford, Stuart Lancaster, alors sélectionneur de l'équipe d'Angleterre, préfère la jeunesse de George Ford à l'expérience de Toby Flood qui n'est, depuis, plus appelé en équipe nationale.
Références
  1. (en) « Fiche de Toby Flood », sur leicestertigers.com (consulté le 15 mars 2014)
  2. a, b et c « Fiche de Toby Flood », sur www.itsrugby.fr (consulté le 26 décembre 2014)
  3. (en) « Fiche de Toby Flood », sur espnscrum.com (consulté le 15 mars 2014)
  4. (en) « Rugby World Cup Shorts: The guns of Navarone », The New Zealand Herald,‎ (ISSN 1170-0777, lire en ligne).
  5. (en) « The England star who’s a bit of a ham », sur Daily Mail (consulté le 25 octobre 2015).
  6. (en) Site web du Customs House Theatre.
  7. (en) « ch-arted Newsletter », sur www.ch-arted.co.uk (consulté le 25 octobre 2015).
  8. (en) « England’s Toby Flood is capped – and gowned », sur thejournal.co.uk (consulté le 25 octobre 2015).
  9. (en) « Scrumpole of the Bailey! », sur The Sun (consulté le 25 octobre 2015).
  10. « Toby Flood : «Il faut me laisser un peu de temps» », sur ladepeche.fr (consulté le 3 novembre 2015)
  11. « Information - Alnwick RFC - Minis », sur www.pitchero.com (consulté le 29 octobre 2015)
  12. a, b et c « Toulon v Leicester Tigers: England fly-halves Jonny Wilkinson and Toby Flood ready for Heineken Cup showdown », sur Telegraph.co.uk (consulté le 28 octobre 2015)
  13. a et b (en) « England 18-25 Argentina », BBC,‎ (lire en ligne).
  14. a et b « La fiche de Toby Flood. Rugby - L'Equipe.fr », sur www.lequipe.fr (consulté le 9 septembre 2015).
  15. a, b, c, d et e « Rugby - Fiche joueur Flood Toby - Statistiques en club », sur www.itsrugby.fr (consulté le 4 novembre 2015)
  16. (en) « Wilkinson suffers ligament tear », BBC,‎ (lire en ligne).
  17. (en) « Leicester Tigers », sur leicestertigers.com (consulté le 30 octobre 2015).
  18. (en) « Cardiff Blues 26-26 Leicester (aet) », BBC,‎ (lire en ligne).
  19. a et b (en) « Toby Flood misses England tour after Achilles injury », sur Telegraph.co.uk (consulté le 29 octobre 2015).
  20. (en) « Leicester 10-9 London Irish », BBC,‎ (lire en ligne).
  21. (en) « Leicester 29-20 Dragons », BBC,‎ (lire en ligne).
  22. (en) « Leicester 33-27 Saracens », BBC,‎ (lire en ligne).
  23. (en) « Leicester 26-14 Northampton », sur BBC Sport (consulté le 28 octobre 2015).
  24. (en) « Leicester 37-17 Northampton », sur BBC Sport (consulté le 28 octobre 2015).
  25. « Tournoi des Six Nations - Toby Flood: "En France, tout le monde déteste les Anglais" »,‎ (consulté le 28 octobre 2015).
  26. (en) « Unleash the Tigers: Toby Flood and Ben Youngs can shine together for England, says Leicester head coach O'Connor », sur The Mirror (consulté le 29 octobre 2015).
  27. « Toby Flood choisit Toulouse », sur L'Équipe,‎ (consulté le 28 octobre 2015).
  28. (en) « Toby Flood's decision to quit Leicester for France likely to end his England career », sur Telegraph.co.uk (consulté le 30 octobre 2015).
  29. (en) Eddie Butler, « Rob Andrew: rugby's Teflon Don under siege », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne).
  30. a, b et c « Toby FLOOD - Stade Toulousain », sur www.stadetoulousain.fr (consulté le 28 octobre 2015).
  31. « Abendanon : Le Top 14 n'est pas assez bon pour les Anglais ! », sur lequipe.fr (consulté le 29 octobre 2015).
  32. « Abendanon, Strettle, S. Armitage, Flood: ces Anglais qui rayonnent en Top 14 », sur L'Equipe.fr (consulté le 29 octobre 2015).
  33. « Toulouse - Oyonnax », sur www.lequipe.fr (consulté le 8 septembre 2015).
  34. a et b « Fiche de Toby Flood », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 28 octobre 2015).
  35. « Fiche de Luke Mcalister », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 29 octobre 2015).
  36. a et b « Toulouse : deux 10 valent mieux qu'un » (consulté le 8 septembre 2015).
  37. (en) « French half-back David Mele leaves Leicester for France », sur Sky Sports (consulté le 29 octobre 2015).
  38. « David Mélé au Stade Toulousain », sur RMC SPORT (consulté le 29 octobre 2015).
  39. « Toulouse garde la cadence », sur L'Équipe (consulté le 8 septembre 2015).
  40. (en) « England 42-20 Scotland », BBC,‎ (lire en ligne).
  41. (en) « England 26-18 France », BBC,‎ (lire en ligne).
  42. (en) « Wales 27-18 England », BBC,‎ (lire en ligne).
  43. « Tableau final du Tournoi des Six Nation 2007 », sur www.rbs6nations.com (consulté le 29 octobre 2015).
  44. (en) « Flood replaces Noon at World Cup », BBC,‎ (lire en ligne).
  45. a et b « ANGLETERRE - AFRIQUE DU SUD », sur www.lequipe.fr (consulté le 27 octobre 2015).
  46. (en) « England 12-10 Australia », BBC,‎ (lire en ligne).
  47. (en) « England 14-9 France », BBC,‎ (lire en ligne).
  48. (en) « England 19-26 Wales », BBC,‎ (lire en ligne).
  49. (en) « Italy 19-23 England », BBC,‎ (lire en ligne).
  50. (en) « Wales 23-15 England », BBC,‎ (lire en ligne).
  51. (en) « Ireland 14-13 England », BBC,‎ (lire en ligne).
  52. (en) « England 34-10 France », BBC,‎ (lire en ligne).
  53. (en) « England 26-12 Scotland », BBC,‎ (lire en ligne).
  54. « Tableau », sur www.rbs6nations.com (consulté le 29 octobre 2015).
  55. (en) « England 30-17 Wales », BBC,‎ (lire en ligne).
  56. (en) « England suffer Flutey injury blow », BBC,‎ (lire en ligne).
  57. (en) « France 12-10 England », BBC,‎ (lire en ligne).
  58. « Tableau », sur www.rbs6nations.com (consulté le 29 octobre 2015).
  59. (en) « Australia 27-17 England », BBC,‎ (lire en ligne).
  60. (en) « Australia 20-21 England », BBC,‎ (lire en ligne).
  61. (en) « England 16-26 New Zealand », BBC,‎ (lire en ligne).
  62. (en) « England 35-18 Australia », BBC,‎ (lire en ligne).
  63. (en) « England 26-13 Samoa », BBC,‎ (lire en ligne).
  64. (en) « Toby Flood: South Africa mauled us apparently, but it's all a blank », sur The Independent (consulté le 29 octobre 2015).
  65. (en) « Wales 19-26 England », BBC,‎ (lire en ligne).
  66. (en) « England 59-13 Italy », BBC,‎ (lire en ligne).
  67. (en) « Tableau final du Tournoi 2011 », sur rbs6nations.com (consulté le 29 octobre 2015).
  68. « EN DIRECT / LIVE. Angleterre - France - Coupe du monde - 8 octobre 2011 », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 27 octobre 2015).
  69. (en) Robert Kitson in Auckl, « England's Chris Ashton criticises Martin Johnson's World Cup tactics », sur the Guardian (consulté le 27 octobre 2015).
  70. (en) « Lancaster Backs Robshaw As Captain », sur Sky News (consulté le 29 octobre 2015).
  71. (en) « Flood set to miss Scotland game », sur BBC Sport (consulté le 29 octobre 2015).
  72. (en) « Flood cut from England squad », sur BBC Sport (consulté le 29 octobre 2015).
  73. (en) « Six Nations 2012: England fly-half Owen Farrell blossoming for the Red Rose, says Brendan Venter », sur Telegraph.co.uk (consulté le 29 octobre 2015).
  74. « Flood écarté du XV anglais - Six Nations », sur www.francetvsport.fr (consulté le 29 octobre 2015).
  75. (en) « England restore Flood to fly-half », sur BBC Sport (consulté le 29 octobre 2015).
  76. (en) « Toby Flood and Mike Catt laugh off 'pretty wingers' comment », sur BBC Sport (consulté le 29 octobre 2015).
  77. (en) « Six Nations as it happened », sur BBC Sport (consulté le 29 octobre 2015).
  78. (en) « Cockerill confirms Flood departure », sur BBC Sport (consulté le 29 octobre 2015).
  79. « Angleterre : Pourquoi les Anglais sont éliminés », sur Quinze Mondial (consulté le 27 octobre 2015).
  80. « Angleterre-Australie (13-33) - Toby Flood: "Je suis surtout très triste pour les joueurs…" », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 27 octobre 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]