Julien Peyrelongue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peyrelongue.
Julien Peyrelongue
Description de cette image, également commentée ci-après
Julien Peyrelongue le .
Fiche d'identité
Naissance (36 ans)
à Bayonne (France)
Taille 1,88 m (6 2)
Surnom Pesquit[1]
Position demi d'ouverture
Carrière en junior
Période Équipe  
1987-2000 Peyrehorade sports
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2000-2014
2014-2016
Biarritz olympique
US Dax
361 (608)[2]
047 0(55)[2]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2000
2004
Drapeau : France France -19
Drapeau : France France

6 (3)[3]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 22 mai 2016.

Julien Peyrelongue, né le à Bayonne, est un joueur français de rugby à XV qui évolue au poste de demi d'ouverture. Il compte 6 sélections en équipe de France. Formé au Peyrehorade sports, il évolue notamment en club au Biarritz olympique pendant 14 saisons.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Bayonne, Julien Peyrelongue grandit dans le Pays d'Orthe et commence le rugby dès l'âge de six ans sous les couleurs du Peyrehorade sports[4]. Il y est sacré champion de France avec les cadets du club au terme de la saison 1996-1997[5].

Au mois d', il dispute et remporte avec l'équipe de France des moins de 19 ans le championnat du monde junior[6]. L'année suivante, il porte à nouveau le maillot de l'équipe de France junior, cette fois-ci en catégorie des moins de 21 ans, pour des rencontres amicales[7].

Peyrelongue entame sa carrière professionnelle en 2000, repéré par le Biarritz olympique[4], où il évoluera pendant 14 ans[8].

En juin 2008, il est invité avec les Barbarians français pour jouer un match contre le Canada à Victoria[9]. Les Baa-Baas l'emportent 17 à 7[10].

En mars 2009, il retrouve les Barbarians français pour jouer un match contre le XV du président, sélection de joueurs étrangers évoluant en France, au stade Ernest-Wallon à Toulouse[11]. Les Baa-Baas s'inclinent 26 à 33[12].

En novembre 2009, il joue de nouveau avec les Barbarians français contre un XV de l'Europe FIRA-AER au stade Roi Baudouin à Bruxelles[13]. Ce match est organisé à l'occasion du 75e anniversaire de la FIRA – Association européenne de rugby. Les Baa-Baas l'emportent 26 à 39[14].

Après des contacts avancés avec l'US Dax en janvier 2014 pour rallier les rangs dacquois en tant que joker médical[15], il n’obtient pas de bon de sortie et achève sa saison avec le club basque. Il signe néanmoins l'année suivante, pour deux saisons plus une optionnelle, avec le club landais en Pro D2[8],[1], alors que son ancien club, relégué, le rejoint en deuxième division.

Après deux saisons, son option n'étant pas levée et n'étant pas reconduit[16], il met un terme à sa carrière de joueur en 2016.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Autres sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Benjamin Ferret, « US Dax : Peyrelongue a signé », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le 7 juin 2014).
  2. a et b « Peyrelongue Julien », sur www.itsrugby.fr (consulté le 22 mai 2016)
  3. (en) « Julien Peyrelongue », sur en.espn.co.uk, ESPNscrum (consulté le 22 mai 2016).
  4. a et b Serge Loupien, « Julien Peyrelongue, l'esprit d'ouverture », sur www.liberation.fr, Libération, (consulté le 7 juin 2014).
  5. « 1997 : les cadets champion de France », sur psrugby.clubeo.com, Peyrehorade sports rugby (consulté le 1er mai 2017).
  6. R. M., « Ces juniors français qui dominent le monde », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 1er mai 2017).
  7. « La vie en rose pour Milhères et Glas », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 1er mai 2017).
  8. a et b Éric Becquet, « Peyrelongue « à Dax l'an prochain » », sur www.sudouest, Sud Ouest, (consulté le 7 juin 2014).
  9. « Le groupe des Barbarians », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 4 décembre 2016)
  10. « Canada vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 3 décembre 2016)
  11. « Match de Gala le 22 mars. Onze joueurs toulousains retenus », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 3 décembre 2016)
  12. « Barbarian Rugby Club vs XV du Président », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 3 décembre 2016)
  13. « Les Barbarians français ont vu Bruxelles », sur www.sportkipik.be, (consulté le 28 novembre 2016)
  14. « Barbarian Rugby Club vs Tonga », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 28 novembre 2016)
  15. « Peyrelongue à Dax ? Réponse ce début de semaine », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le 7 juin 2014).
  16. Olivier Bonnefon, « US Dax : stabilité et complicité », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le 28 août 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]