Union sportive Oyonnax rugby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Oyonnax Rugby)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir USO.
US Oyonnax
Logo du US Oyonnax
Généralités
Nom complet Union sportive Oyonnax rugby
Surnoms USO
Les oyomen / Les rouge et noir
Noms précédents Club sportif Oyonnaxien
Union sportive d'Oyonnax
Fondation 1909
Statut professionnel SASP
Couleurs Rouge et Noir
Stade Stade Charles-Mathon
125, cours de Verdun
01100 Oyonnax
(11 400 places)
Siège 5 rue du Marais
01117 Oyonnax
Championnat actuel Pro D2
Président Drapeau : France Thierry Emin
Entraîneur Drapeau : France Johann Authier
Drapeau : France Adrien Buononato (avants)
Drapeau : France Stéphane Glas (arrières)
Site web www.usorugby.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de 2e division (1)
Championnat de Fédérale 1 (1)
Challenge de l'Espérance (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2015-2016 de l'Union sportive Oyonnax rugby
0

Dernière mise à jour : 9 août 2013.

L'Union sportive Oyonnax rugby est un club de rugby à XV français fondé en 1909, basé à Oyonnax dans le département de l'Ain. Le club est présidé par Thierry Emin et l'équipe première entraînée par Johann Authier, Stéphane Glas et Pascal Peyron. Il évolue en Top 14 de 2013 à 2016, après avoir été sacré champion de France de Pro D2 à l'issue de la saison 2012-2013, ce titre s'ajoute au palmarès du club qui contient aussi un titre de champion de France de nationale 1 en 2001 et un challenge de l'Espérance en 1991. Il évolue au Stade Charles-Mathon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Repères historiques[modifier | modifier le code]

L'histoire du rugby à Oyonnax débute en 1909 lorsque Jules Verchère fonde un petit club local nommé Club sportif oyonnaxien[2].

À cette époque, la ville d’Oyonnax comportait trois clubs de rugby[2] :

  • le Club sportif oyonnaxien (CSO)
  • l’Avenir d’Oyonnax
  • le Club des sports ouvriers

En 1942, ces trois clubs fusionnèrent pour former l’USO : Union sportive oyonnaxienne, nom qui traversera les années jusqu'à nos jours[2].

Le club atteint la première division en 1967, un championnat divisé en huit groupes et qui regroupe les soixante-quatre meilleurs club français[2]. Il y reste, sans discontinuer 5 saisons, de la saison 67-68 à la saison 71-72 avant de descendre en seconde division pour la saison 72-73 disputant la demi-finale en 1974 lui permettant de retrouver la première division pour la saison 1974-1975. avant de retomber en troisième division au milieu des années 1980[2]. Le retour en première division est effectif en 1988, et l'USO remporte le championnat en 2001. Il y reste jusqu'en 2003 où une victoire contre son rival de l'US bressane en demi-finale lui permet d'accéder à la deuxième division professionnelle du rugby français, le championnat de Pro D2. La finale contre Limoges est perdue sur le score de 20 à 18[2].

Le 1er juillet 2006, la SASP Oyonnax rugby est créé conformément aux exigences de la Ligue nationale de rugby[2].

Au printemps 2009, après une très bonne fin de saison (Victoires à l'extérieur à Grenoble et Narbonne lors des deux dernières journées), le club termine 5e de la Pro D2 et se qualifie pour la première fois pour une demi-finale. La demi-finale se joue face à Agen (au Stade Armandie), et est remportée 18-15 par Oyonnax, ce qui en fait la première équipe de Pro D2 à gagner une demi-finale à l'extérieur[2]. La finale d'accession contre Albi, le 31 mai 2009 au Stade Yves du Manoir de Montpellier, est perdue sur le score de 14-12 : L'USO a bénéficié d'un coup de pied de pénalité "sur la sirène" à 60 m, mais celui-ci est passé quelques centimètres sous la barre transversale, donnant du même coup la victoire au SCA.

Le 17 avril 2011[3], à la 28e journée du championnat de France de ProD2, alors qu'elle n'a plus rien à espérer, l'USO va réaliser un exploit retentissant : celui de s'imposer 19-18 au Stade de Gerland, à Lyon, contre une équipe du LOU leader et promise à la montée directe en Top 14. Cet exploit est d'autant plus phénoménal qu'il s'agissait ce soir là du record d'affluence pour un match de Pro D2 (env. 37000 spectateurs) et de la première défaite de la saison à domicile des lyonnais. Au terme d'un match très accroché, mais au cours duquel les Haut-Bugistes auront dominé, Jonathan Bousquet va passer un drop de 40 mètres à une minute de la sirène qui donnera la victoire aux siens. Ce dernier, qui d'ailleurs inscrit l'intégralité des points de son équipe, aura aussi réussi un "Full House", c'est-à-dire scorer de toutes les façons possibles au cours du même match.

À l'issue de la saison 2012-2013, l'USO accède au Top 14 pour la première fois de son histoire. Le club fut en effet classé premier de Pro D2 dès la 4e journée. L'US Oyonnax valide définitivement son billet pour l'élite lors de la 27e journée de pro D2 à Brive, où le club obtient le dernier point nécessaire.

À l'issue de la saison 2014-2015, l'USO finit sixième de la saison régulière et dispute pour la première fois de son histoire les barrages à Toulouse (au Stade Ernest-Wallon) le 29 mai 2015, il s'y inclinent sur le fil sur le score de 20-19, après avoir pourtant mené à partir de la fin de la 1re mi-temps avec l'essai inscrit par Hemani Paea, c'est finalement le jeune pilier toulousain Cyril Baille qui inscrit l'essai de la victoire pour le Stade Toulousain à la 74e minute, malgré la réussite au pied du buteur oyonnaxien Benjamin Urdapilleta.

À l'issue de la saison 2015-2016, l'USO est relégué en Pro D2. La relégation est officielle au soir d'une lourde défaite 69-8 sur la pelouse du Stade français.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions nationales[modifier | modifier le code]

Championnat de 2e division
  • Champion (1) : 2013
Championnat de Fédérale 1
  • Champion (1) : 2001
  • Vice-champion (1) : 2003
Championnat de France Groupe B
  • Vice-champion (1) : 1992
Espoirs

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

Challenge de l'Espérance
  • Vainqueur (1) : 1991
  • Finaliste (1) : 2001

Structures du club[modifier | modifier le code]

Le stade Charles-Mathon[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stade Charles-Mathon.

Au début du vingtième siècle, le stade Charles-Mathon appartenait à des acteurs privés qui avaient fondé « la société d’encouragement aux sports ». Ce n’est qu’à l’aube de la seconde guerre mondiale, le 14 janvier 1939, que le stade fût cédé à la municipalité oyonnaxienne à la condition qu’il soit prioritairement réservé au rugby. Dans l’enceinte, il existait alors un terrain de tennis ainsi que des tribunes en bois.

Aujourd'hui, sa capacité d'accueil s'élevant à 9 000 places, le stade Charles-Mathon va voir sa capacité s’agrandir au cours de l'été 2013, notamment grâce à la montée du club en Top14, avec l’agrandissement de la tribune d'honneur Mathon et la construction d'une tribune d'embut faisait monter la capacité du stade à 11 400 places. Les travaux sont prévus pour fin avril 2013, après la réception de Béziers pour le compte de la 29e journée du championnat de Pro D2 saison 2012-2013.

Depuis 2014, le stade Charles Mathon bénéficie du Label Stade Rugby Pro, ce label attribué par la Ligue Nationale de Rugby s'appuie sur 383 points.

Le Stade Charles Mathon depuis la Tribune Ponceurs
Le Stade Charles Mathon et sa pelouse synthétique
Stade Charles-Mathon

Les installations[modifier | modifier le code]

L’U.S Oyonnax Rugby dispose d’un complexe sportif entièrement consacré au rugby. Ce complexe sportif est situé à Marchon, petite commune accolée à celle d’Oyonnax. Ce complexe pourrait faire pâlir de jalousie bon nombre de grands clubs professionnels tant ses installations sont conséquentes et de qualité. En effet, le complexe sportif de Marchon dispose de quatre terrains d’entraînement « classiques » ainsi que d’un terrain synthétique sur lequel les joueurs peuvent s’entraîner en crampons par tous les temps. Ce terrain, très bien drainé, offre un confort sans égal notamment lors des quelques rudes soirées hivernales de la région ainsi qu’en période d’inondation. Tous ces terrains disposent d’un éclairage.

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Statut juridique et légal[modifier | modifier le code]

Le club a le statut de société anonyme sportive professionnelle[2] depuis le 1er juillet 2006. Elle regroupe une quarantaine d'actionnaires.

Direction du club[modifier | modifier le code]

  • Thierry Emin : président du directoire
  • Dougal Bendjaballah : Vice-Président du Directoire
  • Hervé David : Membre du Directoire

Conseil de surveillance[modifier | modifier le code]

  • Philippe Cracchiolo : Président
  • André Thibaudier : Vice-Président
  • Michel Gergonne : Membre

Pole financier et juridique[modifier | modifier le code]

  • Jean-Luc Froquet : Responsable Comptable et Financier
  • Grégory Di Marco : Responsable Juridique et Administratif
  • Corinne Brenet : Assistante de Direction Générale
  • Elodie Cozette : Assistante Comptable

Pôle commercial[modifier | modifier le code]

  • Pierre Brochet : Directeur Commercial et Marketing
  • Malorie Alves : Commerciale
  • Nicolas Nambotin : Commercial

Pôle événementiel[modifier | modifier le code]

  • Julien Rueda : Stadium Manager
  • Rachel Ropelewski : Communication - Boutique - Billetterie
  • Morgane Venturini : Community Manager

Budget du club, couverture télévisuelle et revenus[modifier | modifier le code]

  • Le budget de la SASP pour la saison 2015-2016 est de 16,1 M€
  • Le budget de l'association pour la saison 2015-2016 est de 1,6 M€

Effectif 2016-2017[modifier | modifier le code]

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélections
(points marqués)
Dernier club Arrivée au club
(année)
Pascal Cotet Pilier (22 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France RC Narbonne 2016
Dean Greyling Pilier (30 ans) Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud - Drapeau : Afrique du Sud Bulls 2016
Irakli Mirtskhulava Pilier (27 ans) Drapeau de la Géorgie Géorgie - Drapeau : France Tarbes PR 2016
Lukas Rapant Pilier (33 ans) Drapeau de la République tchèque République tchèque  ? (?) Drapeau : France Sporting nazairien rugby 2006
Hoani Tui Pilier (32 ans) Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande - Drapeau : France Lyon OU 2016
Giorgi Vepkhvadze Pilier (25 ans) Drapeau de la Géorgie Géorgie - Drapeau : Géorgie Tbilissi 2012
Thomas Bordes Talonneur (26 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France Stade montois 2015
Benjamin Gélédan Talonneur (26 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France Stade rochelais 2016
Callie Visagie Talonneur (28 ans) Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud - Drapeau : Afrique du Sud Bulls 2016
Mickaël De Marco Deuxième Ligne (27 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France Montpellier HR 2015
Geoffrey Fabbri Deuxième Ligne (24 ans) Drapeau de la France France - Formé au club 2008
Jamie Cudmore Deuxième Ligne (38 ans) Drapeau du Canada Canada 40 (10) Drapeau : France ASM Clermont 2016
Steven Sykes Deuxième ligne (32 ans) Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud - Drapeau : Afrique du Sud Southern Kings 2016
Luc Barba Troisième Ligne Aile (24 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France Racing 92 2016
Maurie Fa'asavalu Troisième Ligne Aile (36 ans) Drapeau des Samoa Samoa 25 (10) Drapeau : Angleterre Harlequins 2014
Olivier Missoup Troisième Ligne Aile (35 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France Stade Français Paris Rugby 2014
Patrick Sobela Troisième Ligne Aile (24 ans) Drapeau de la France France Formé au club 2009
Valentin Ursache Troisième Ligne Aile (31 ans) Drapeau de la Roumanie Roumanie 59 (15) Drapeau : France Pays d'Aix RC 2012
Florian Faure Troisième Ligne Centre (33 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France FC Grenoble 2015
Bilel Taieb Troisième Ligne Centre (23 ans) Drapeau de la France France - Formé au club 2015
Viliami Ma'afu Troisième Ligne Centre (34 ans) Drapeau des Tonga Tonga 21 (15) Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 2013
Fabien Cibray Demi de Mêlée (30 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France Lyon OU 2013
Arthur Aziza Demi de Mêlée (22 ans) Drapeau de la France France - Formé au club 2015
Christopher Ruiz Demi d'Ouverture (32 ans) Drapeau de l'Espagne Espagne - Drapeau : France RC Narbonne 2016
Maxime Veau Centre (28 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France Tarbes PR 2016
Roimata Hansell-Pune Centre (29 ans) Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande - Drapeau : Nouvelle-Zélande Waikato 2010
Keziah Giordano Centre (22 ans) Drapeau de la France France - Formé au club 2015
Eamonn Sheridan Centre (27 ans) Drapeau de l'Irlande Irlande - Drapeau : Angleterre London Irish 2015
Dug Codjo Ailier (29 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France US Carcassonne 2013
Alaska Taufa Ailier (33 ans) Drapeau des Tonga Tonga 12 (20) Drapeau : Japon Akito Northern Bulls 2015
Uwa Tawalo Ailier (24 ans) Drapeau des Fidji Fidji - Drapeau : France ASM Clermont Auvergne 2015
Daniel Ikpefan Ailier (23 ans) Drapeau de la France France - Formé au club 2015
José Lima Ailier (24 ans) Drapeau du Portugal Portugal 17 (5) Drapeau : France US Carcassonne 2016
Fetu'u Vainikolo Ailier (31 ans) Drapeau des Tonga Tonga 17 (60) Drapeau : Angleterre Exeter Chiefs 2015
Ulupano Seuteni Arrière (22 ans) Drapeau de l'Australie Australie - Drapeau : France RC Toulon 2016
Quentin Étienne Arrière (26 ans) Drapeau de la France France - Drapeau : France RC Narbonne 2015

Le staff[modifier | modifier le code]

Dix-neuf personnes constituent le staff de l'US Oyonnax rugby pour la saison 2015-2016[4] :

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Saisons Entraîneur(s) Adjoint(s) Titre(s)
1978 - 1980 Drapeau : République populaire roumaine Alexandru Penciu
2002 - 2005 Drapeau : France Éric Catinot
2005 - 2007 Drapeau : France Laurent Martin
2007 - 2010 Drapeau : France Christophe Urios Drapeau : France Olivier Nier (arrières)
2010 - 2014 Drapeau : France Frédéric Charrier (arrières) Champion de France Pro D2 2013
2014 - 2015 Drapeau : Angleterre Joe El Abd (avants)
Drapeau : France Frédéric Charrier (arrières)
Juillet 2015 - Novembre 2015 Drapeau : France Olivier Azam Drapeau : France Pascal Peyron (avants)
Drapeau : France Stéphane Glas (arrières)
Novembre 2015 - 2016 Drapeau : France Johann Authier
Depuis juillet 2016 Drapeau : France Adrien Buononato (avants)
Drapeau : France Stéphane Glas (arrières)

Soutien et image[modifier | modifier le code]

Supporters[modifier | modifier le code]

  • Amicale des Supporters de l'USO Rugby (ASUSO)
  • Mascotte OYOK (L'Ours Blanc)

Equipementier[modifier | modifier le code]

  • Eldera est l'équipementier officiel de l'US Oyonnax pour la saison 2015-2016.

Rivalité[modifier | modifier le code]

Oyonnax partage aujourd'hui une rivalité avec le FC Grenoble dans le derby régional[5], comme l'a confirmé le joueur grenoblois Rida Jahouer lors d'une interview au média GRE city local news en 2013[6].

Le match face au Lyon olympique universitaire (LOU) est devenu au fil des années un derby suivi par les supporters.

Mais l'Union sportive bressane est historiquement le principal rival de l'US Oyonnax avec le Football club de Saint-Claude. En effet, les communes de Bourg-en-Bresse et d'Oyonnax ne sont séparées que d'une cinquantaine de kilomètres, mais elle est également due au décès de Marcel Verchère, joueur de l'US bressane, à la suite d'un plaquage lors d'une rencontre entre les deux équipes le 24 septembre 1937[7]. Le stade de l'USB porte d'ailleurs le nom de Marcel Verchère.

Quant à Saint-Claude (Jura), séparée d'une trentaine de kilomètres d'Oyonnax, la rivalité en reste principalement du à la proximité des deux villes entre elles, même si depuis l'écart que l'US Oyonnax à su creuser, cette dite rivalité s'en est amoindrie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i US Oyonnax, « Un peu d'histoire », sur usorugby.com (consulté le 7 février 2010).
  3. Lyon OU, « Après match... LOU-Oyonnax (18-19) », sur lourugby.fr (consulté le 18 avril 2011).
  4. US Oyonnax, « Le staff », sur usorugby.com (consulté le 21 décembre 2010).
  5. « Lucas Dupont : « Il y a une rivalité avec Oyonnax » », sur fcgrugby.com (consulté le 11 avril 2013).
  6. Site de Grenews.
  7. US bressane, « Qui était Marcel Verchère ? », sur usbparugby.com (consulté le 7 février 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :