Antoine Dupont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoine Dupont
Description de cette image, également commentée ci-après
Antoine Dupont en 2023.
Fiche d'identité
Naissance (27 ans)
à Lannemezan (France)
Taille 1,74 m (5 9)
Surnom Le ministre de l’Intérieur[1]
Poste Demi de mêlée, demi d'ouverture
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
2000-2011
2011-2014
Magnoac FC
FC Auch
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2014-2017
2017-
Castres olympique
Stade toulousain
62 (47)[2]
116 (245)[2]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2015-2016
2017-
2024-
France -20
France
France à sept
11 (36)[2]
52 (65)[3]
6 (15)[4]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 24 février 2024.

Antoine Dupont Écouter, né le à Lannemezan (Hautes-Pyrénées), est un joueur international français de rugby à XV jouant principalement au poste de demi de mêlée au Stade toulousain et en équipe de France depuis 2017.

Originaire d'Occitanie, Antoine Dupont réalise sa formation au FC Auch avant de signer un premier contrat professionnel avec le Castres olympique. Repéré pour ses performances, le demi-de-mêlée rejoint le club du Stade toulousain en 2017. Avec lui, il remporte le championnat de France en 2019, 2021 et 2023 ainsi que la Coupe d'Europe 2021.

Sélectionné en équipe de France à partir de 2017, il devient titulaire et dispute sa première Coupe du monde en 2019 au Japon. Il est ensuite nommé, par Fabien Galthié, capitaine du XV de France qui remporte son dixième Grand Chelem à l'issue du Tournoi des Six Nations 2022 mais échoue en quart de finale du mondial 2023 en France. La charnière qu'il forme avec l'ouvreur Romain Ntamack en club et en sélection est jugée comme l'une des meilleures du rugby français.

À titre individuel, il est élu meilleur joueur du monde World Rugby en 2021 et est considéré par les observateurs comme l'un des meilleurs joueurs de sa génération pour son style de jeu complet.

Carrière[modifier | modifier le code]

Premiers pas dans le rugby[modifier | modifier le code]

Antoine Dupont est originaire du village de Castelnau-Magnoac où il a commencé le rugby à l'âge de 4 ans au Magnoac FC[5]. En 2011, alors qu'il évolue en cadet, il rejoint le centre de formation du FC Auch. Il intègre également le pôle Espoir du lycée Jolimont à Toulouse, où il passe son baccalauréat scientifique[6]. En 2014, il dispute la finale du championnat de France Crabos avec le FC Auch et rejoint le Castres olympique à l'issue de la saison.

Débuts professionnels à Castres (2014-2016)[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts avec l'équipe professionnelle le , alors qu'il n'a pas encore 18 ans, lors d'une rencontre face au Leinster Rugby en rentrant à la 69° minute de jeu à la place de Cédric Garcia[7]. En , il est titularisé en Coupe d'Europe pour un match contre les Harlequins, au cours duquel il inscrit son premier essai professionnel. À la suite d'une mêlée castraise à cinq mètres de l'en-but anglais, Antoine Dupont récupère le ballon, échappe au plaquage du capitaine londonien Chris Robshaw, et aplatit le ballon sous les poteaux[8].

Antoine Dupont en 2015 avec le Castres olympique.

Membre du pôle espoir de Marcoussis pour la saison 2014-2015[9], il est sélectionné par Fabien Pelous pour disputer le Tournoi des Six Nations des moins de 20 ans avec l'équipe de France[10]. Il joue trois matches, à chaque fois en tant que remplaçant, et n'est finalement pas retenu pour le championnat du monde junior de la même année[11]. Il joue un total de onze matches toutes compétitions confondues pour sa première année sous les couleurs bleu et blanc du Castres olympique[12].

La saison suivante, il joue plus, soit 18 matches toutes compétitions confondues. Il réalise notamment un très bon match face à l'US Oyonnax[13] en début de saison, alors que Christophe Urios, son nouvel entraîneur, décide de le titulariser au poste d'ouvreur aux dépens de Romain Cabannes à la suite d'un nombre important de blessés au poste[14]. Il est nommé cette année parmi les meilleurs espoirs lors de la Nuit du rugby[15].

Il est de nouveau appelé en équipe de France des moins de 20 ans pour le Tournoi des Six Nations et pour le championnat du monde en juin. Durant cette compétition, il inscrit cinq essais en trois titularisations[16], dont trois essais contre le Japon en phase de poule[17].

Affirmation en Top 14 et débuts internationaux (2016-2017)[modifier | modifier le code]

En , il figure sur la Liste développement de 30 joueurs de moins de 23 ans à fort potentiel que les entraîneurs de l'équipe de France suivent pour la saison 2016-2017[18],[N 1].

En , il est sélectionné dans l'équipe des Barbarians français par Raphaël Ibañez pour affronter une sélection australienne au Stade Chaban-Delmas de Bordeaux[19]. Il commence la rencontre en tant que remplaçant de Yann Lesgourgues et réalise une entrée remarquée, aidant son équipe à s'imposer sur le score de 19 à 11[20],[21].

En , Antoine Dupont est annoncé partant pour le Stade toulousain par les médias RMC et La Dépêche du Midi, sans que cela soit confirmé officiellement[22],[23]. En novembre, RMC annonce de nouveau la signature du joueur au Stade toulousain[24], mais cette fois, l'information est démentie par l’entraîneur du Castres olympique, Christophe Urios déclarant qu'Antoine Dupont « est encore en réflexion et n'a pas signé à Toulouse[25] ». Le , le club de Castres annonce sur son site internet le départ du demi de mêlée à la fin de la saison, sans pour autant préciser pour quel club[26]. Le lendemain, le Stade toulousain annonce l'arrivée du joueur à compter de la saison 2017-2018[27]. L'annonce et la contre-annonce du départ d'Antoine Dupont se déroulent au cours d'une période qui voit le joueur s'affirmer en club, où il réalise de bonnes performances et où il voit son temps de jeu augmenter[28],[29]. Les supporters de Castres affichent leur souhait de voir le joueur rester au club et prolonger son contrat[28],[29].

Le , il est appelé pour la première fois en équipe de France par Guy Novès à la suite d'une blessure de Maxime Machenaud[30]. Quarante-huit heures après son premier entrainement avec le XV de France[31], il connait sa première sélection au Stade olympique de Rome face à l'équipe d'Italie le [32]. Une semaine plus tard, il réalise une entrée en jeu remarquée contre le pays de Galles, la France s'imposant 20 à 18 au terme du match international le plus long de l'histoire, se concluant après 20 minutes de temps additionnel[33]. Il participe à la tournée des bleus en Afrique du Sud, disputant une seule des trois rencontres en tant que remplaçant[34]. Les Français terminent la tournée avec trois défaites cinglantes[35].

En , l'encadrement du XV de France l'intègre dans la liste Élite des joueurs protégés par la convention FFR/LNR pour la saison 2017-2018[36].

Éclosion au Stade toulousain (2017-2021)[modifier | modifier le code]

Première saison et grave blessure[modifier | modifier le code]

Ugo Mola, ici en 2018, est l'entraîneur d'Antoine Dupont depuis 2017.

Arrivé au Stade toulousain sortant d'un exercice 2016-2017 décevant terminant à la douzième place du classement, Antoine Dupont s'inscrit rapidement dans une première dynamique de victoires en s'imposant au poste de demi de mêlée, aux dépens de l'international Sébastien Bézy[37],[38],[39]. Il inscrit quatre essais lors de ses quatre premiers matches sous ses nouvelles couleurs, dont le premier face à Toulon[40] et un doublé face au champion en titre, Clermont-Ferrand[41],[42].

Il est retenu avec sa sélection nationale pour la série de test matchs du mois de novembre 2017[43]. Pour son match d'ouverture, la France est opposée aux All Blacks et Antoine Dupont connait à cette occasion sa première titularisation sous le maillot bleu[44]. Auteur de quatre franchissements, pour 91 mètres parcourus ballon en main et sept défenseurs battus[45],[46], il réalise une bonne performance lui permettant d'être élu homme du match, malgré la défaite (18-38)[47],[48].

Remplaçant lors de la première journée du Tournoi des Six Nations 2018 contre l'Irlande, il est à l'initiative de l'essai de Teddy Thomas. Quelques minutes après, il se blesse et souffre d'une rupture des ligaments antérieurs du genou droit[49], qui met un terme à sa saison.

Retour de blessure et champion de France en 2019[modifier | modifier le code]

Il fait son retour officiel à la compétition le face à Agen où il joue près de 20 minutes, remplaçant Sébastien Bézy à la fin du match[50]. Après deux matches de coupe d'Europe, il est titularisé face à Perpignan contre qui il inscrit trois essais[51]. Il est de retour dans le groupe France, un mois après son retour à la compétition[52],[53]. Il dispute les trois matchs de la tournée en tant que remplaçant de Baptiste Serin, face à l'Afrique du Sud, l'Argentine et les Fidji[54]. De retour à Toulouse, il enchaine les titularisations au poste de numéro 9, malgré les bonnes performances de Sébastien Bézy[55]. De retour en équipe de France pour le tournoi, il ne dispute pas le premier match, Morgan Parra et Baptiste Serin lui étant préférés[56]. De retour sur le banc face au XV de la rose, il réalise une entrée convaincante, malgré la lourde défaite (8-44)[57],[58]. Les propos d'après match du titulaire Morgan Parra, remettant en cause le staff tricolore, excluent celui-ci du groupe[59]. Antoine Dupont est titularisé pour les trois derniers matches du tournoi[60]. Il inscrit son premier essai international face à l'Italie lors du dernier match[61].

Les bonnes performances de l'équipe toulousaine permettent au club de retrouver les phases finales, aussi bien en coupe d'Europe qu'en Top 14. Antoine Dupont dispute le quart de finale et la demi finale de coupe d'Europe. En quart face au Racing 92, il est titulaire au poste de numéro 9. Il inscrit le premier essai de la rencontre et est replacé au poste de demi d'ouverture en fin de première mi-temps après l'expulsion du numéro 10 titulaire Zack Holmes. Il inscrit un second essai, est élu homme du match aidant ainsi son équipe à se qualifier (22-21)[62],[63]. Ainsi, pour la demi finale face au Leinster, il est titularisé au poste de numéro 10[64].

Finissant premier au classement général du championnat de France, le Stade toulousain est directement qualifié pour les demi finales[65]. Il est titulaire au poste de demi de mêlée pour le premier match face à La Rochelle, puis en finale face à l'ASM Clermont. Il remporte ainsi son premier bouclier de Brennus[66].

Première participation à la Coupe du monde en 2019[modifier | modifier le code]

Présent dans la liste de Jacques Brunel pour la préparation à la coupe du monde 2019 au Japon, il est titulaire lors des trois matches de préparation (contre l'Italie et deux fois contre l'Écosse), où il inscrit deux essais. Retenu dans la liste définitive de 31 joueurs pour disputer la compétition, il commence la compétition en tant que titulaire face à l'Argentine. Victorieuse des Pumas, grâce notamment à un essai de Dupont, la France se qualifie pour les quarts de finale. Gêné par des douleurs au dos, Antoine Dupont est préservé par le staff de l'équipe de France afin d'être aligné en quart de finale face au pays de Galles[67]. Défaite au bout du suspense 20 à 19, l'équipe de France est éliminée de la compétition.

Confirmation en équipe de France[modifier | modifier le code]

Antoine Dupont devient un cadre puis le capitaine du XV de France lors du premier mandat de Fabien Galthié.

Toujours gêné par des problèmes au dos, Dupont fait son retour sur les pelouses à la fin du mois de décembre 2019[68]. Malgré seulement deux titularisations en club, Antoine Dupont rejoint le XV de France pour démarrer contre le XV de la rose lors du premier match dans le Tournoi des Six Nations 2020. Auteur d'une performance soulignée par la presse, Dupont participe activement à la victoire française sur les récents vice-champions du monde[69]. Confirmant une certaine régularité dans le haut niveau, Antoine Dupont est considéré par certains experts comme l'un des meilleurs demis de mêlée du monde[70]. Sa nouvelle performance positive la semaine suivante face à l'Italie montre l'importance prise par Dupont dans le système du nouveau sélectionneur Fabien Galthié[71],[72].

L'un des meilleurs joueurs du monde (depuis 2021)[modifier | modifier le code]

Champion d'Europe et de France et Meilleur joueur du monde en 2021[modifier | modifier le code]

Au plus haut niveau avec le Stade toulousain lors de la saison 2020-2021, Antoine Dupont joue un rôle prépondérant dans le doublé que réalise le club durant cette saison, notamment en Coupe d'Europe où il termine co-meilleur marqueur d'essais de la compétition avec quatre réalisations. Il assume le capitanat durant la finale de Champions Cup face au Stade rochelais qui voit les hommes d'Ugo Mola s'imposer 22 à 17[73]. Quelques semaines plus tard, il réalise le doublé avec le Stade toulousain en battant une nouvelle fois le Stade rochelais en finale du Championnat de France sur le score de 18 à 8[74].

Avec le XV de France, Antoine Dupont fait partie des 31 joueurs convoqués pour le Tournoi des Six Nations 2021[75]. Il est titulaire lors du match d'ouverture contre l'Italie, au cours duquel il est l'auteur d'un essai et de quatre passes décisives. En étant impliqué sur cinq essais dans la même rencontre du Tournoi des Six Nations, il égale le record d'Austin Healey en 2000 et de Frédéric Michalak en 2006[76]. Il est titulaire lors des cinq matchs et marque trois essais. La France termine deuxième derrière le pays de Galles et Dupont est nommé dans l'équipe type de la compétition[77].

En octobre 2021, il est convoqué pour la tournée d'automne 2021[78], durant laquelle Fabien Galthié annonce qu'Antoine Dupont sera le capitaine du XV de France. En effet, il remplace provisoirement Charles Ollivon, blessé pour une longue durée[79]. Il joue les trois matchs de la tournée que l'équipe de France remporte, dont une victoire de 40 à 25 face aux All-Blacks[80], la première à Paris face à la Nouvelle-Zélande depuis 1973[81].

À la fin de l'année civile 2021, Antoine Dupont est élu Meilleur joueur du monde World Rugby pour la première fois de sa carrière, devançant Maro Itoje, Michael Hooper et Samu Kerevi[82],[83],[84]. Seuls deux autres internationaux français ont connu précédemment cette distinction : Fabien Galthié — son sélectionneur au moment où il reçoit le prix — en 2002 et Thierry Dusautoir en 2011[83]. Il fait également partie du « XV mondial de l'année » selon le Midi olympique[85].

Grand Chelem avec les Bleus en 2022[modifier | modifier le code]

Durant la saison 2021-2022, Antoine Dupont est désigné co-capitaine du Stade toulousain avec Julien Marchand[84]. Toulouse s'incline en demi-finale dans les deux compétitions contre le Leinster Rugby à Dublin puis contre le Castres olympique à Nice[86]. Antoine Dupont termine co-meilleur marqueur de l'équipe avec Romain Ntamack, marquant neuf essais. Il est ensuite nommé dans l'équipe type de Top 14 de la saison[87].

Avec les Bleus, il est sélectionné, en pour participer au Tournoi des Six Nations 2022[88]. Ollivon étant toujours absent, Dupont est encore une fois capitaine des Bleus pour ce tournoi. Durant cette compétition, Antoine Dupont est titulaire sur les cinq matchs et est élu à deux reprises meilleur joueur d'un match (contre l'Écosse et l'Angleterre) tout en signant une remarquable performance contre l'Irlande. Les Français remportent tous les matchs de la compétition, réalisant ainsi le Grand Chelem, le dixième de l'histoire du rugby tricolore, le premier depuis douze ans[89]. Il s'agit du premier titre remporté en sélection nationale par Antoine Dupont. Après un excellent tournoi, il est logiquement nommé dans l'équipe type[90],[91] et élu, pour la deuxième fois de sa carrière internationale, meilleur joueur du tournoi des Six Nations[92].

Capitaine du XV de France et Champion de France en 2023[modifier | modifier le code]

Antoine Dupont durant le Tournoi des Six Nations 2023

En début de saison 2022-2023, il est convoqué pour la tournée d'automne 2022[93] durant laquelle il devient officiellement le nouveau capitaine des Bleus. Il remplace ainsi Charles Ollivon qui occupait ce rôle depuis l'arrivée de Fabien Galthié en 2020[94]. En janvier 2023, il est de nouveau appelé en équipe de France pour participer au Tournoi des Six Nations 2023[95],[96]. Il joue les cinq matchs en tant que titulaire et la France termine deuxième derrière l'Irlande qui réalise le Grand Chelem. Il s'illustre notamment durant la défaite face aux Irlandais durant laquelle il réalise un sauvetage impressionnant face à l'ailier Mack Hansen, l'empêchant de marquer un essai[97]. À l'issue de ce tournoi, il est retenu dans l'équipe type[98],[99] et est élu meilleur joueur de la compétition pour la troisième fois de sa carrière égalant le record détenu par l'Irlandais Brian O'Driscoll (élu aussi trois fois meilleur joueur du tournoi en 2006, 2007 et 2009)[100],[101]. De retour avec son club, il se qualifie jusqu'en demi-finale de la Champions Cup, avant d'être éliminé une fois de plus aux portes de la finale par le Leinster, une défaite 41 à 22[102],[103]. Toutefois, en championnat, les Toulousains terminent à la première place de la saison régulière, se qualifiant donc en demi-finale où ils battent largement le Racing 92 sur le score de 41 à 14 et retrouvent donc le Stade rochelais en finale, comme en 2021[104],[105]. En finale, il est titulaire à la mêlée et joue toute la rencontre[106]. Dans un match très serré, Toulouse s'impose en fin de match et l'emporte 29 à 26[107],[108]. Antoine Dupont remporte donc le Bouclier de Brennus pour la troisième fois de sa carrière.

À l'issue de cette saison, il est nommé pour l'Oscar d'Or aux Oscars du Midi olympique, qu'il a déjà remporté les quatre saisons précédentes, et l'Oscar monde, qu'il a gagné les deux saisons passées[109]. Il n'est pas sur le podium pour l'Oscar d'Or, devancé par Grégory Alldritt, Thomas Ramos et Camille Lopez. Il remporte toutefois l'Oscar monde pour la troisième année consécutive[110]. Il est aussi élu dans l'équipe type de la saison de Top 14[111].

Sélectionné fin dans une liste de 42 joueurs pour préparer la Coupe du monde 2023[112], il fait partie de la liste officielle des 33 joueurs qui joueront la compétition[113]. Guidant l'équipe de France lors de sa victoire inaugurale face à la Nouvelle-Zélande le (27-13), il est sévèrement blessé (fracture maxillo-zygomatique) à la 46e minute du troisième match de poule de son équipe, face à la Namibie[114]. Le capitaine de cette équipe, Johan Deysel, provoque cette blessure par un choc tête contre tête qui lui vaut un carton rouge. Pour autant, le capitaine des Bleus n'est pas forfait pour la suite de la compétition, mais sa durée d'indisponibilité n'est pas connue[114]. Le , la Fédération française de rugby annonce qu'Antoine Dupont a été opéré la veille au soir et qu'il pourra rejoindre ses coéquipiers d'ici quelques jours[115],[116]. Le , il réintègre le groupe des Bleus avant de reprendre l'entraînement individuel le lendemain[117],[118]. Ayant obtenu le lundi 9 octobre le feu vert du chirurgien qui l'a opéré pour reprendre les entraînements avec contact et éventuellement rejouer en Coupe du monde, et après des essais concluants, il retrouve son poste de titulaire à la mêlée et son brassard de capitaine pour le quart de finale face à l'Afrique du Sud le 15 octobre[119]. Finalement, bien qu'ils faisaient partis des favoris pour le titre, les Bleus sont éliminés par les Springboks après une courte défaite 29-28[120],[121].

En fin d'année 2023, il est récompensé lors des Prix World Rugby lorsqu'il est sélectionné dans le XV masculin de l'année[122]. Il est également élu meilleur joueur du Top 14 et meilleur joueur international français lors de la dix-neuvième Nuit du rugby[123].

Passage au rugby à sept (2024)[modifier | modifier le code]

Après une très bonne première partie de saison 2023-2024 avec le Stade toulousain, Antoine Dupont renonce à participer au Tournoi des Six Nations 2024 afin de rejoindre l'équipe de France de rugby à sept dans le but de préparer les Jeux olympiques de Paris, se déroulant la même année[124],[125]. Ainsi, au mois de , il est appelé pour la première fois de sa carrière en équipe de France à sept par Jérôme Daret, pour participer au tournoi de Vancouver et au tournoi de Los Angeles[126].

Il joue un premier match amical non officiel contre la Grande-Bretagne[127], avant de connaître sa première cape en équipe nationale à sept le , lors du premier match de l'étape de Vancouver face aux États-Unis. Avec le numéro 25 dans le dos, il entre en jeu en fin de rencontre et les Bleus s'imposent 24 à 12 pour ses débuts[128],[129]. Puis, il enchaîne avec une victoire 40-7 contre les Samoa[130], avant d'être titularisé pour la première fois lors du troisième match de cette étape, face à l'Australie. Il marque par la même occasion son premier essai à sept, permettant ainsi aux siens de l'emporter 31 à 5 et de se qualifier pour les quarts de finale[131]. Pour le premier match de la phase éliminatoire, les Français affrontent l'Irlande dans un match très serré. Finalement, après la sirène, alors que le score était de 5 à 5, Antoine Dupont inscrit l'essai de la victoire et qualifie son pays en demi-finale, où il affronte la Nouvelle-Zélande[132]. Battu par les All Blacks, les Français décrochent la médaille de bronze en battant les Américains, avec un essai marqué par Dupont[133]. Après cette rencontre, Antoine Dupont est élu dans l'équipe type du tournoi[134].

Au début du mois de mars, il participe ensuite à l'étape de Los Angeles. Il marque notamment un essai en poule dans une victoire 24-7 face au Canada[135]. Qualifiée en quarts de finale, la France bat les États-Unis 14 à 0, grâce à un nouvel essai de Dupont[136].

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques en club d'Antoine Dupont[2] (au 4 février 2024)
Saison Championnat Coupes d'Europe
Compétition M Pts Ess. Pén. Tr. Dp. Compétition M Pts Ess. Pén. Tr. Dp.
2014-2015 Castres olympique Top 14 7 - - - - - Coupe d'Europe 4 5 1 - - -
2015-2016 Top 14 14 5 1 - - - Challenge européen 4 2 - - 1 -
2016-2017 Top 14 26 22 4 - 1 - Coupe d'Europe 6 10 2 - - -
Total Castres Olympique Top 14 47 27 5 0 1 0 Coupes d'Europe 14 17 3 0 1 0
2017-2018 Stade toulousain Top 14 9 20 4 - - - Challenge européen 4 5 1 - - -
2018-2019 Top 14 13 25 5 - - - Coupe d'Europe 8 25 5 - - -
2019-2020 Top 14 2 - - - - - Coupe d'Europe 4 5 1 - - -
2020-2021 Top 14 15 35 7 - - - Coupe d'Europe 5 20 4 - - -
2021-2022 Top 14 17 30 6 - - - Coupe d'Europe 5 15 3 - - -
2022-2023 Top 14 15 30 6 - - - Champions Cup 7 10 2 - - -
2023-2024 Top 14 8 15 3 - - - Champions Cup 4 10 2 - - -
Total Stade toulousain Top 14 79 155 31 0 0 0 Coupes d'Europe 37 90 18 0 0 0
Total Top 14 126 182 36 0 1 0 Coupes d'Europe 51 107 21 0 1 0

Internationales[modifier | modifier le code]

Équipe de France des moins de 20 ans[modifier | modifier le code]

Antoine Dupont dispute 11 matchs avec l'équipe de France des moins de 20 ans en deux saisons, prenant part à deux éditions du tournoi des Six Nations (2015 et 2016) et à une édition du championnat du monde junior (2016). Il inscrit un total de cinq essais, une pénalité et quatre transformations pour 36 points inscrits, uniquement lors du championnat du monde junior[137].

Barbarians[modifier | modifier le code]

Antoine Dupont dispute une rencontre avec les Barbarians en 2016 contre les Wallabies XV, l'équipe réserve australienne[19]. Il réalise alors une bonne performance qui attire l'attention de nombreux observateurs.

XV de France[modifier | modifier le code]

Détails des matchs d'Antoine Dupont en équipe de France de rugby à XV
Année Compétition Matchs Points Essais Transf. Drops Pénal.
2017 Six Nations 2 - - - - -
Test matchs 4 - - - - -
2018 Six Nations 1 - - - - -
Test matchs 3 - - - - -
2019 Six Nations 4 5 1 - - -
Test matchs 3 10 2 - - -
Coupe du monde 3 5 1 - - -
2020 Six Nations 5 5 1 - - -
Test matchs 1 10 2 - - -
Coupe d'automne des nations 1 - - - - -
2021 Six Nations 5 15 3 - - -
Test matchs 3 - - - - -
2022 Six Nations 5 10 2 - - -
Test matchs 2 - - - - -
2023 Six Nations 5 - - - - -
Test match 2 - - - - -
Coupe du monde 3 5 1 - - -
Total 52 65 13 - - -
Statistiques d'Antoine Dupont par adversaire en équipe de France de rugby à XV (au )[138]
Adversaire Matchs joués Victoires Défaites Nuls Essais Points % de victoire
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 5 1 4 0 0 0 20
Angleterre 5 3 2 0 2 10 60
Argentine 3 3 0 0 1 5 100
Australie 2 2 0 0 0 0 100
Écosse 9 6 3 0 1 5 66.67
Fidji 1 0 1 0 0 0 0
Pays de Galles 7 6 1 0 3 15 85.71
Géorgie 1 1 0 0 0 0 100
Drapeau : Irlande Irlande 6 3 3 0 2 10 50
Italie 7 7 0 0 3 15 100
Japon 1 0 0 1 0 0 0
Namibie 1 1 0 0 1 5 100
Nouvelle-Zélande 3 2 1 0 0 0 66.67
Tonga 1 1 0 0 0 0 100
Total 52 36 15 1 13 65 69.23
Liste des essais internationaux d'Antoine Dupont en équipe de France de rugby à XV
Numéro Date Lieu Adversaire Compétition Résultat Score
1 16 mars 2019 Stadio Olimpico, Rome Italie Six Nations 2019 Victoire 25-14
2 17 août 2019 Allianz Riviera, Nice Écosse Test match Victoire 32-3
3 30 août 2019 Stade de France, Saint-Denis Italie Victoire 47-19
4 21 septembre 2019 Tokyo Stadium, Tokyo Argentine Coupe du monde 2019 Victoire 23-21
5 24 octobre 2020 Stade de France, Saint-Denis Pays de Galles Test match Victoire 38-21
6
7 31 octobre 2020 Stade de France, Saint-Denis Drapeau : Irlande Irlande Six Nations 2020 Victoire 35-27
8 6 février 2021 Stadio Olimpico, Rome Italie Six Nations 2021 Victoire 50-10
9 13 mars 2021 Stade de Twickenham, Twickenham Angleterre Défaite 23-20
10 20 mars 2021 Stade de France, Saint-Denis Pays de Galles Victoire 32-30
11 12 février 2022 Stade de France, Saint-Denis Drapeau : Irlande Irlande Six Nations 2022 Victoire 30-24
12 19 mars 2022 Stade de France, Saint-Denis Angleterre Victoire 25-13
13 Stade Vélodrome, Marseille Namibie Coupe du monde 2023 Victoire 96-0

Rugby à sept[modifier | modifier le code]

Liste des essais internationaux d'Antoine Dupont en équipe de France de rugby à sept
Numéro Date Lieu Adversaire Compétition Résultat Score
1 24 février 2024 BC Place Stadium, Vancouver Australie Tournoi de Vancouver 2024 Victoire 31-5
2 25 février 2024 BC Place Stadium, Vancouver Drapeau : Irlande Irlande Tournoi de Vancouver 2024 Victoire 12-5
3 26 février 2024 BC Place Stadium, Vancouver États-Unis Tournoi de Vancouver 2024 Victoire 42-12
4 2 mars 2024 Dignity Health Sports Park, Los Angeles Canada Tournoi de Los Angeles 2024 Victoire 24-7
5 3 mars 2024 Dignity Health Sports Park, Los Angeles États-Unis Tournoi de Los Angeles 2024 Victoire 14-0

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Tournoi des Six Nations[modifier | modifier le code]

Édition Rang Résultats France Résultats Dupont Matchs Dupont
Six Nations 2017 3 3 v, 0 n, 2 d 2 v, 0 n, 0 d 2/5
Six Nations 2018 4 2 v, 0 n, 3 d 0 v, 0 n, 1 d 1/5
Six Nations 2019 4 2 v, 0 n, 3 d 2 v, 0 n, 2 d 4/5
Six Nations 2020 2 4 v, 0 n, 1 d 4 v, 0 n, 1 d 5/5
Six Nations 2021 2 3 v, 0 n, 2 d 3 v, 0 n, 2 d 5/5
Six Nations 2022 1 5 v, 0 n, 0 d 5 v, 0 n, 0 d 5/5
Six Nations 2023 2 4 v, 0 n, 1 d 4 v, 0 n, 1 d 5/5

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il y a Grand Chelem.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Édition Rang Résultats France Résultats Dupont Matchs Dupont
Japon 2019 Quart de finaliste 3 v, 0 n, 1 d 2 v, 0 n, 1 d 3/4
France 2023 Quart de finaliste 4 v, 0 n, 1 d 2 v, 0 n, 1 d 3/5
Séries mondiales à sept[modifier | modifier le code]
Édition Rang Résultats France Résultats Dupont Matchs Dupont
Vancouver 2024 3 5 v, 0 n, 1 d 5 v, 0 n, 1 d 6/8

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Antoine Dupont participe au concert des Enfoirés en 2023[149] et apparait dans le clip de la chanson Dernière des chanteurs toulousains Bigflo et Oli publié en juin 2023[150]. Une chanson hommage lui est aussi consacrée le même mois[151] et une bande dessinée biographique est sortie en septembre 2023 à l'occasion de la Coupe du monde de rugby[152].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La liste « Élite » du XV de France, concept défini après une convention signée en entre la Fédération française de rugby (FFR) et la Ligue nationale de rugby (LNR), octroie aux joueurs de celle-ci une préparation sans le moindre match durant huit semaines. L'encadrement de l'équipe de France peut également compter sur la mise à sa disposition de ces joueurs quinze jours avant les tests de novembre et du tournoi, où ils resteront avec la sélection pendant toute la compétition. La liste « Développement », dont fait partie Antoine Dupont, est régie par les mêmes règles mais concerne les espoirs du XV de France.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Dupont : « Plus sympa que de viser la quatrième place » », Midi olympique, (consulté le ).
  2. a b c et d « Antoine Dupont », sur www.itsrugby.fr (consulté le ).
  3. « Antoine Dupont », sur en.espn.co.uk (consulté le ).
  4. a et b « Team France », sur svns.com (consulté le ).
  5. « Antoine Dupont, l'insouciance de la jeunesse », sur www.ladepeche.fr (consulté le ).
  6. « Dupont, la fulgurante ascension ! », sur www.ffr.fr (consulté le ).
  7. « EN DIRECT / LIVE. Castres - Leinster - H Cup - 26 octobre 2014 ».
  8. « Castres - Insouciance, précocité, adaptation, Stade toulousain… voici Antoine Dupont », (consulté le ).
  9. « Pôle France 2014-2015 - FFR », sur www.ffr.fr (consulté le ).
  10. « Antoine Dupont jeune premier », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. SARL It's rugby, « Rugby - Fiche joueur - Statistiques internationales », sur www.itsrugby.fr (consulté le ).
  12. SARL It's rugby, « Rugby - Fiche joueur - Statistiques en club », sur www.itsrugby.fr (consulté le ).
  13. Thibault Perrin, « VIDEO. Top 14 - La sublime prise d'intervalle d'Antoine Dupont face à Oyonnax » (consulté le ).
  14. « Top 14 - Castres: Face à Oyonnax, Antoine Dupont passe à l'ouverture », (consulté le ).
  15. Clément Suman, « Top 14 / Pro D2 : Découvrez les nommés pour la Nuit du Rugby » (consulté le ).
  16. SARL It's rugby, « Rugby - Fiche joueur - Statistiques internationales », sur www.itsrugby.fr (consulté le ).
  17. « MONDIAL U20 - VIDEO - Le résumé de France U20 - Japon U20 (41-27) », (consulté le ).
  18. « XV de France : Liste Elite et développement », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le ).
  19. a et b « Barbarians français : La compo de l'équipe face à l'Australie », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le ).
  20. « Barbarians: l'accélération d'Antoine Dupont nous laisse... baba ! », sur lerepublicain.net, (consulté le ).
  21. « Résumé vidéo : une relance folle d'Antoine Dupont permet aux Barbarians de battre l'Australie », sur lerugbynistere.fr, (consulté le ).
  22. « Castres : Antoine Dupont dit oui à Toulouse », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le ).
  23. « Antoine Dupont à Toulouse, ça brûle ! », sur ladepeche.fr, (consulté le ).
  24. « Castres perd Antoine Dupont qui signe à Toulouse », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le ).
  25. « CO : Dupont "en pleine reflexion" sur son avenir », sur ladepeche.fr, (consulté le ).
  26. « Antoine Dupont quittera le CO à la fin de la saison », sur castres-olympique.com (consulté le ).
  27. « Communiqué officiel Antoine Dupont sera Stadiste en 2017-2018 - Stade Toulousain », sur www.stadetoulousain.fr (consulté le ).
  28. a et b « Thomas Lombard : «Antoine Dupont crève l'écran dans ce Top 14» », sur ladepeche.fr.
  29. a et b « Top 14 - Castres : Antoine Dupont, la pépite que les Castrais ne veulent pas voir partir à Toulouse », Rugbyrama, (consulté le ).
  30. « 6 NATIONS - XV de France : Machenaud très incertain, le staff des Bleus appelle Dupont en renfort », Rugbyrama,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  31. « XV de France : Guy Novès explique ses choix », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  32. « Italie – France : 18-40 - FFR », sur www.ffr.fr (consulté le ).
  33. « Tournoi 2017 : Antoine Dupont, la joie des débuts réussis - France 3 Occitanie », France 3 Occitanie,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  34. Thibault Perrin, « XV de France - La liste des 35 joueurs retenus pour la tournée en Afrique du Sud », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le ).
  35. « Rugby : fiasco total pour le XV de France en Afrique du Sud (35–12) », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  36. Maxime Gil, « Ntamack, Dupont, Penaud, Picamoles, Lopez... 6 sorties, 21 entrées : voici la nouvelle liste Élite », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le ).
  37. Clément Suman, « VIDEO. Top 14 : Antoine Dupont, le joueur qui métamorphose le Stade Toulousain », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le ).
  38. Thibault Perrin, « VIDEO. Top 14 - Stade Toulousain - Antoine Dupont et Zack Holmes enfoncent Brive », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le ).
  39. « Antoine Dupont : 20 ans, et le monde à prendre », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  40. « Rugby - Top 14. Toulon l’emporte à domicile face à Toulouse », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  41. « Top 14 : Toulouse domine Clermont, avec un intenable Antoine Dupont », actu.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  42. « Tops/Flops Toulouse-Clermont : Dupont l’homme providentiel, zéro pointé pour l’ASM à l’extérieur », Sport24,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  43. Thibault Perrin, « XV de France - La liste des 32 joueurs pour défier les All Blacks », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le ).
  44. « Tournée XV de France: Dupont face au maître Aaron Smith », RFI,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  45. Le Club Rugby, « Test-match : Dupont impressionne, Picamoles n'était pas dedans… les notes des Bleus - Le Club Rugby », Le Club Rugby,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  46. « RUGBY - TEST-MATCH - France - Nouvelle-Zélande : Antoine Dupont, nouveau "seigneur" du XV de France », Rugbyrama,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  47. « France - Nouvelle-Zélande: Dupont brillant en 9, Ducuing et Belleau prometteurs », Francetvsport,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  48. « Dupont, une étincelle dans la nuit », sur Sports.fr (consulté le ).
  49. « XV de France : un à trois mois d’arrêt pour Jalibert, les croisés pour Dupont », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  50. « Antoine Dupont de retour face à Agen », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le ).
  51. « Top 14 -Dupont a éteint Aimé-Giral à lui seul », sur Rugbyrama, (consulté le ).
  52. « XV de France - Tournée de novembre : Julien Marchand et Antoine Dupont, les deux bonnes nouvelles », sur France Bleu, (consulté le ).
  53. « XV de France - Jacques Brunel : "Un peu juste, Antoine Dupont a encore sa place" », sur Rugbyrama, (consulté le ).
  54. Thibault Perrin, « Quand viendra l'heure d'Antoine Dupont et Anthony Belleau avec le XV de France ? », sur Le Rugbynistère, (consulté le ).
  55. « On a (enfin) retrouvé le vrai Sébastien Bézy », sur www.20minutes.fr (consulté le ).
  56. Par Ouest-France (avec AFP, « XV de France. Tournoi des 6 Nations : Jacques Brunel dévoile une liste avec 5 nouveaux dont Romain Ntamack », sur Ouest-France.fr, (consulté le ).
  57. « Antoine Dupont, un remplaçant de première classe », sur sixnationsrugby.com, (consulté le ).
  58. Thibault Perrin, « 6 Nations - En 34 minutes, le puncheur Antoine Dupont a montré qu'il méritait d'être titulaire », sur Le Rugbynistère, (consulté le ).
  59. « 6 Nations 2019 - Humeur - Morgan Parra et Camille Lopez, les fusillés de Twickenham », sur Rugbyrama, (consulté le ).
  60. « Équipe de France : Antoine Dupont et Romain Ntamack en charnière contre l'Écosse - Rugby - Bleus », sur L'Équipe (consulté le ).
  61. « Tournoi des Six Nations : la France l'emporte laborieusement en Italie - Rugby - Tournoi », sur L'Équipe (consulté le ).
  62. « Toulouse mate le Racing et jouera les demi finales », sur leprogres.fr, (consulté le ).
  63. RMC SPORT, « Coupe d'Europe: héroïque à 14 et porté par un grand Dupont, le Stade Toulousain s'offre une demie », sur RMC SPORT (consulté le ).
  64. « Champions Cup - Première demi-finale pour Antoine Dupont (Toulouse) », sur Rugbyrama, (consulté le ).
  65. « «Il faut être mesuré», le Stade Toulousain est déjà tourné vers sa finale », sur www.20minutes.fr (consulté le ).
  66. « Top 14 - Finale / Dupont : « J'ai toujours rêvé de soulever ce Bouclier » », sur Rugby 365, (consulté le ).
  67. « XV de France : Dupont toujours en phase de reprise », sur SudOuest.fr (consulté le ).
  68. « Top 14. Le Toulousain Antoine Dupont se confie sur sa longue blessure au dos », sur actu.fr (consulté le ).
  69. David Charpentier, « France-Angleterre : Antoine Dupont, la jeunesse triomphante », Le Parisien, (consulté le ).
  70. (en-US) Niall McCague, « Antoine Dupont slowly cements his status as best scrum-half in the world », sur sport360.com, (consulté le ).
  71. « Antoine Dupont, demi de mêlée des Bleus : « Ça bouillonne, j'ai des frissons » - Rugby - Tournoi - Bleus », L'Équipe (consulté le ).
  72. « Antoine Dupont, demi de mêlée des Bleus, un 9 en trois dimensions contre l'Angleterre - Rugby - Tournoi - Bleus », L'Équipe (consulté le ).
  73. « Feuille de match finale Coupe d'Europe 2021 : Stade rochelais - Stade toulousain », sur www.epcrugby.com, .
  74. « Feuille de match finale Top 14 2021 : Stade rochelais - Stade toulousain », sur LNR, .
  75. « XV de France : la liste des 31 bleus pour le tournoi dévoilée », sur Rugbyrama, (consulté le ).
  76. « XV de France : quinze ans après, Antoine Dupont égale un record de Fred Michalak dans le 6 Nations », sur actu.fr, (consulté le ).
  77. (en) « Guinness Six Nations team of the Championship as voted by the fans », sur www.sixnationsrugby.com, .
  78. « Le groupe pour la tournée d’automne », sur FFR, .
  79. « Fabien Galthié choisit Antoine Dupont pour capitaine pendant la tournée », sur www.20minutes.fr (consulté le ).
  80. « France - Nouvelle-Zélande: 40-25 », sur www.ffr.fr.
  81. (en-GB) « France beat NZ for first time since 2009 », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  82. « World Rugby Awards 2021 : Joueur et Joueuse World Rugby à XV de l'année dévoilés | World Rugby », sur www.world.rugby, .
  83. a et b David Reyrat, « Rugby : Antoine Dupont meilleur joueur du monde en 2021 », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  84. a et b Julien Balidas, « Le Toulousain Antoine Dupont nommé capitaine du XV de France », sur www.francebleu.fr, .
  85. Marc Duzan, Jérôme Prevot, Simon Valzer, Nicolas Zanardi, « Découvrez le XV Mondial de l'année, par la rédaction de Midi Olympique » Accès payant, Midi olympique, .
  86. Jérémy Fadat, « Toulouse : deux demies mais pas de digestif », sur rugbyrama.fr,
  87. « Top 14 : le XV type de la saison 2021/2022 dévoilé, avec trois Montpelliérains dans l'équipe », sur midilibre.fr,
  88. Thibault Perrin, « RUGBY. Equipe de France. La liste des 42 joueurs pour le 6 Nations 2022 sans Jalibert », sur www.lerugbynistere.fr, .
  89. Ewen Renou, « Le XV de France réalise le Grand Chelem et met fin à 12 ans de disette », sur www.ouest-france.fr, .
  90. « 6 Nations 2022. Dupont, Van der Flier, Baille... Découvrez le XV-type du Tournoi », sur actu.fr, (consulté le ).
  91. Raphaël Marcant, « Six Nations : Une équipe type à l’accent français », sur www.sport.fr, .
  92. « Dupont élu Meilleur Joueur du Tournoi des Six Nations 2022 », sur www.sixnationsrugby.com, .
  93. « Cyril Baille de retour dans le groupe France, Emilien Gailleton appelé pour la première fois », sur L'Équipe, .
  94. Romain Baheux, « XV de France : Antoine Dupont officiellement intronisé capitaine des Bleus à la place de Charles Ollivon », sur www.leparisien.fr, .
  95. Quentin Put, « Tournoi des 6 Nations - Villière et Couilloud absents, Coly présent... Le groupe des 42 Bleus pour préparer le Tournoi », sur Rugbyrama, .
  96. « Tournoi des Six Nations 2023 : La liste des 42 joueurs du XV de France pour la préparation », sur FFR, .
  97. Valentin Cosson, « Nouvelle récompense pour Antoine Dupont, élu meilleur joueur du tournoi des VI Nations », sur www.midilibre.fr, .
  98. « Six Nations : seulement trois Français dans le XV type de la compétition », sur LEFIGARO, (consulté le ).
  99. (en-GB) « Ten Irish players in 2023 Team of the Championship », sur Six Nations Rugby, (consulté le ).
  100. a et b « Antoine Dupont élu meilleur joueur du Tournoi des Six Nations », sur www.lequipe.fr, .
  101. Mathieu Ferri, « Antoine Dupont élu meilleur joueur du Tournoi des Six Nations pour la troisième fois », sur France Bleu Occitanie, .
  102. « Toulouse puni par le Leinster et éliminé en demi-finale de la Coupe des champions », sur www.lequipe.fr,
  103. Mathieu Ferri, « Champions Cup : le Stade Toulousain éliminé en demi-finale par le Leinster (41-22) », sur France Bleu Occitanie,
  104. Rémi Rugiero, « Top 14 - Toulouse irrésistible : le résumé de la demi-finale Toulouse - Racing 92 », sur rugbyrama.fr,
  105. « Le Stade toulousain pulvérise le Racing 92 et retrouve la finale », sur rmcsport.bfmtv.com,
  106. « Feuille de match finale Top 14 2023 : Stade toulousain - Stade rochelais », sur lnr.fr,
  107. Richard Escot, « En battant La Rochelle en finale, Toulouse décroche son 22e titre de champion de France », sur lequipe.fr,
  108. Quentin Burban, « Top 14. Le Stade Toulousain s’offre un 22e titre sur le fil face à La Rochelle », sur ouest-france.fr,
  109. « Oscars Midol - Antoine Dupont, Grégory Alldritt, Josua Tuisova... Tous les nommés pour les Oscars Midi Olympique 2023 », sur rugbyrama.fr, .
  110. David Reyrat, « Rugby : Alldritt Oscar d'Or Midi Olympique », sur lefigaro.fr,
  111. « Atonio, Alldritt, Dupont, Ramos... Voici le XV type de la saison 2022-2023 », sur top14.lnr.fr,
  112. « Coupe du monde rugby 2023 - La liste des 42 Bleus : Serin et Dulin de retour, Lebel et Jelonch absents », sur rugbyrama.fr, .
  113. « Fabien Galthié officialise une liste sans surprise pour la Coupe du monde avec Paul Boudehent et Louis Bielle-Biarrey », L'Équipe, (consulté le ).
  114. a et b « Fracture pour Antoine Dupont dont la présence en phase finale n'est pas encore écartée », L'Équipe, (consulté le ).
  115. « Antoine Dupont a été opéré dans la nuit, un retour espéré pour le quart de finale », sur L'Équipe, (consulté le ).
  116. « XV de France : Antoine Dupont a été opéré et fera son retour « dans quelques jours » au sein de l’équipe », sur Le Monde, (consulté le ).
  117. « Revenu samedi dans le groupe, Antoine Dupont a repris l'entraînement », sur L'Équipe, (consulté le )
  118. « Antoine Dupont, l’œil droit au beurre noir, a effectué son premier entraînement avec le XV de France depuis sa blessure à la pommette », sur Le Monde, (consulté le )
  119. « ntoine Dupont sera bien présent face à l'Afrique du Sud en quarts de finale », sur lequipe.fr, (consulté le )
  120. Antoine Gégat et Clément Maillard, « Fin du rêve pour le XV de France battu en quart contre l'Afrique du Sud », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  121. Gregory Fortune, « Coupe du monde de Rugby : la France éliminée en quart de finale par l'Afrique du Sud », sur rtl.fr, (consulté le )
  122. « Dupont et quatre Français dans le XV de l'année, un seul Springbok », sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  123. a b et c « Nuit du rugby : Antoine Dupont élu meilleur joueur de la saison 2022-2023 du Top 14 », sur L'Équipe (consulté le )
  124. Thibault Perrin, « Antoine Dupont s'envole pour le Rugby à 7 : quand le reverra-t-on à XV avec Toulouse ? », sur lerugbynistere.fr, (consulté le )
  125. Raphaël Brosse, « Paris 2024 : Antoine Dupont en mode Jeux olympiques : "Prétendre à une médaille c'est déjà grandiose" », sur eurosport.fr, (consulté le )
  126. « Antoine Dupont : cap sur l'Amérique ! Le joueur du Stade Toulousain convoqué pour la tournée américaine de l'équipe de France à 7 », sur ladepeche.fr, (consulté le )
  127. Vincent Bissonnet, « France 7 en opposition avec la Grande-Bretagne, premier "test" pour Dupont » Accès payant, sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  128. « Sevens Series : avec Antoine Dupont, les Bleus remportent leur premier match à Vancouver », sur lequipe.fr, (consulté le )
  129. « Rugby à VII : Succès face aux Etats-Unis pour la première d’Antoine Dupont », sur sport.fr, (consulté le )
  130. Vincent Bissonnet, « Les Bleus font le plein de points et de confiance, Dupont prend ses marques », sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  131. « Avec un Dupont titulaire et décisif, la France boucle sa phase de poules avec trois victoires », sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  132. Vincent Bissonnet, « Au bout d'un bras de fer face à l'Irlande, Dupont envoie la France en demi-finale », sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  133. Vincent Bissonnet, « Les Bleues chutent en finale, les garçons décrochent le bronze », sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  134. Vincent Bissonnet, « Pour l'étape de Vancouver, Dupont et Okemba nommés dans l'équipe type du tournoi », sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  135. Vincent Bissonnet, « Revivez la première journée du tournoi de Los Angeles, avec deux victoires françaises ! », sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  136. Vincent Bissonnet, « Revivez la deuxième journée avec les Bleus en demie et les Bleues en quart », sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  137. « Antoine DUPONT : Fiche joueur et statistiques - Statistiques internationales », sur itsrugby.fr (consulté le ).
  138. Antoine Dupont sur ffr.fr (éléments biographiques et statistiques en équipe de France).
  139. « Nuit du Rugby : Toulouse a (presque) tout raflé ! », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le ).
  140. « Oscar d’Or : Dupont », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le ).
  141. « Antoine Dupont sacré Oscar d'or Midi Olympique ! », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le ).
  142. a et b Leo Faure, « Dupont roi d'une cérémonie quatre étoiles des Oscars Midi Olympique », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le ).
  143. a et b « Dupont, Danty, Sansus... Retrouvez le palmarès complet des Oscars Midi Olympique », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le ).
  144. « Dupont : "L'armoire à trophées va devenir un peu trop petite, à force" », sur rugbyrama.fr (consulté le )
  145. « Antoine Dupont désigné meilleur joueur du Tournoi des Six Nations », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  146. « Dupont sacré meilleur joueur du Tournoi des 6 Nations », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le ).
  147. « Stade Toulousain : Antoine Dupont joueur européen de l'année, une première pour un Français », sur ladepeche.fr (consulté le ).
  148. « Josh van der Flier et Ruahei Demant sacrés Joueur et Joueuse de l'Année 2022 aux World Rugby Awards », sur www.world.rugby, .
  149. « Antoine Dupont | Les Enfoirés », sur www.enfoires.fr, (consulté le ).
  150. « Toulouse. Quand Antoine Dupont plaque Oli dans un nouveau clip », sur actu.fr, (consulté le ).
  151. « [VIDEO] VIDEO. "Allez Toto", avant la Coupe du monde en France, Antoine Dupont a déjà une chanson en son honneur », sur ladepeche.fr (consulté le ).
  152. « "Il vit toujours en colloc" : une bande-dessinée dévoile la vie du jeune prodige du rugby français Antoine Dupont », sur France 3 Occitanie, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :