Benetton Rugby Trévise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Benetton Trévise.
Benetton Rugby Trévise
Logo du Benetton Rugby Trévise

Généralités
Noms précédents Trévise Garbuio
Faema Trévise
Ignis Trévise
Metalcrom Trévise
Fondation 1932
Couleurs Vert et blanc
Stade Stadio Comunale di Monigo
(6 700 places)
Siège Strada del Nascimben, 1/b
31100 Trévise
Championnat actuel Pro14
Président Amérino Zatta
Entraîneur Kieran Crowley
Site web www.benettonrugby.it
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Italie (15)
Coupe d'Italie (4)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2018-2019 du Pro14
0

Dernière mise à jour : 9 juin 2016.

Benetton Rugby Trévise est un club de rugby à XV italien basé à Trévise participant chaque année au Pro14 et, selon son classement de la saison précédente, à la Champions Cup ou au Challenge Cup. La marque Benetton possède le club.

Il évolue dans le Stadio Comunale di Monigo.

L'équipe est entraînée par l'ancien sélectionneur du Canada, le Néo-Zélandais Kieran Crowley à partir de juin 2016.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le club est fondé en 1932. Il doit attendre 1956 pour remporter son premier championnat d'Italie. Depuis ce titre, le Benetton a remporté quatorze fois le championnat (1978, 1983, 1989, 1992, 1997, 1998, 1999, 2001, 2003, 2004, 2006, 2007, 2009 et 2010).

En 1970 le club remporte sa première Coupe d'Italie. Il remporte cette dernière à trois autres reprises (en 1998, 2005 et 2010).

De 1997 à 2010 Trévise domine sans partage le championnat avec 10 titres sur 14 participations.

Débuts prometteurs en Ligue Celtique[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après de nombreuses négociations, la fédération Celte et la fédération Italienne trouvent un accord le pour l'accession en Ligue Celtique de deux équipes Italienne et cela pour un bail d'au moins quatre ans. Aironi, franchise regroupant les clubs de Viadana, Gran Parma Rugby, Rugby Parma, Colorno, Noceto et enfin la Reggio d'Emilia, est la première choisie par la FIR pour y participer. Alors que le club de Rome est initialement choisie du fait de sa localisation dans la capitale, le Benetton Trévise fait appel de cette décision et obtient finalement gain de cause et intègre donc la Ligue Celtique.

Pour sa dernière saison dans le championnat Italien, Trévise remporte son quinzième championnat aux dépens de Viadana (16-12) ainsi que sa quatrième coupe d'Italie (9-8 aux dépens de Padova).

Saison 2010-2011[modifier | modifier le code]

Lors de sa première saison en Ligue Celtique le Benetton Trévise termine à la dixième place avec un bilan honorable de 9 victoires pour 13 défaites. Elle se montre intraitable à domicile avec seulement 3 défaites, les gros du championnat tel que le Munster (19-18) ou le Leinster (29-13) tombent sur la pelouse du Stadio Comunale di Monigo. Il remporte sa double confrontation avec l'autre équipe Italienne, Aironi (15-10 sur sa pelouse et 16-15 à l'extérieur). Cette dernière termine à la dernière place du championnat avec un bilan catastrophique de 1 victoire en 22 matchs!

En Coupe d'Europe, placé dans la poule des Anglais de Leicester Tigers, des Gallois de Llanelli Scarlets et des Français de l'USA Perpignan. Lors de la première journée il est proche de faire tomber Leicester mais s'incline finalement dans les dernières minutes (29-34). Après une large défaite à Perpignan (35-14 alors qu'ils menaient 14-7), ils tiennent tête aux Llanelli Scarlets mais s'inclinent finalement 27-35. La phase retour est catastrophique avec trois lourde défaites et Trévise termine logiquement dernier de sa poule.

Saison 2011-2012[modifier | modifier le code]

La deuxième saison est conclue par une nouvelle dixième place avec un bilan de 7 victoires pour 15 défaites. L'équipe se montre malgré tout moins intraitable à domicile. Elle réalise tout de même de belles performances comme cette large victoire enregistrée contre les Gallois de Newport Gwent Dragons (50-24). Lors de sa double confrontation avec l'autre équipe Italienne, l'Aironi, elle s'impose à domicile 37-14 et s'incline chez son homologue italienne 27-13.

En Coupe d'Europe, elle est placée dans la poule des Français du Biarritz olympique, des Anglais des Saracens et les Gallois des Ospreys. Après une lourde défaite chez les Anglais lors de la première journée (42-17), il réalise un premier coup dans cette coupe en tenant en échec les Ospreys à domicile 26-26. Puis, il s'impose contre Biarritz à domicile 30-26 réalisant ainsi son meilleur début de compétition. Lors de la phase retour, ils s'inclinent à trois reprises, cependant ils passent près de l'exploit à domicile contre les Saracens en s'inclinant 26-20. Ils terminent donc dernier de la poule avec un total de 7 points.

Saison 2012-2013[modifier | modifier le code]

Cette saison reste à ce jour la meilleure pour le club vénète. En effet, il termine la saison à la septième place de la Ligue Celtique avec un bilan de 10 victoires, 2 matchs nuls et 10 défaites et un record de 50 points. Au cours de cette saison, elle réalise de grosses performances telles qu'une large victoire 34-10 contre le Munster ou encore un match nul (29-29) chez les Irlandais de l'Ulster alors leaders du championnat. Cette saison, l'Aironi est remplacé par les Zebre à cause de soucis financiers. Le Benetton Trévise s'impose lors des deux confrontations : 26-18 à domicile et 10-3 à Parme sur la pelouse de son adversaire.

En Coupe d'Europe, le club est placé dans la poule des Anglais de Leicester Tigers, des Français du Stade toulousain et une nouvelle fois des Gallois des Ospreys. Après une phase aller marquée par trois défaites, ils sont proches de réaliser l'exploit à domicile contre Leicester en s'inclinant 14-13 avec un essai transformé encaissé à la 77e minute. Lors de la cinquième journée, ils s'inclinent 35-14 à Toulouse alors que le score était de 14-14 à la mi-temps. Enfin lors de la dernière journée, il s'impose 17-14 face aux Ospreys : menés 14-3 à la 74e minute, ils inscrivent deux essais par Zanni et Pratichetti transformés par Burton qui permet à Trévise de s'imposer. Ils terminent dernier de la poule avec 5 points.

Période difficile en Pro12[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

À l'intersaison, l'entraîneur sud-africain Franco Smith en place depuis 2007 exprime ses envies d'ailleurs. Déclarant qu'après une saison comme l'année dernière, il avait accompli sa mission et ne pouvait peut être plus apporter quelque chose à cette équipe.

Il s'est d'ailleurs exprimé au quotidien régional Il gazzettino et La Tribuna en cours de saison : « Je ne suis pas heureux mais j'ai une conscience claire. C'est une saison difficile, il y avait tellement d'attente après notre superbe saison dernière mais certaines choses ne fonctionnent plus. L'année dernière à la même époque nous étions dans la même situation mais je ne peux pas faire de miracle en six mois. C'est très certainement ma dernière saison ici, je ne peux plus rien apporter à cette équipe, j'ai fais mon temps »[réf. nécessaire].

Ses déclarations d'avant saison vont plomber la saison du club qui va réaliser sa pire saison en Pro 12 avec une onzième place finale et un bilan de 5 victoire, 1 match nul et 16 défaites. Elle subit de lourdes défaites tel qu'au Leinster (62-7) ou chez les Ospreys (75-7).

En Coupe d'Europe, elle est placée dans la poule des Irlandais de l'Ulster, des Anglais de Leicester Tigers et des Français de Montpellier HR. Le club réalise une saison Européenne fantomatique avec six défaites en autant de rencontres dont une déculottée reçue chez les Ospreys (48-0).

Cette saison est également marquée par l'incertitude quant à la participation de Trévise au Pro 12 pour les saisons à venir, la faute à des soucis financiers et un désaccord quant au prix à payer pour la participation de la franchise. Finalement, le Benetton Trévise et la Fédération italienne de rugby (FIR) sont finalement parvenus à un accord pour que le club reste en Ligue Celtique au mois de mai. La FIR, sociétaire de la Ligue Celtique, s'était en effet engagée à ce que deux clubs italiens participent à la compétition.

Alors que l'incertitude planait toujours entre janvier et mai, le club subit une véritable saignée avec le départ de 18 de ses meilleures éléments ainsi que la confirmation du départ de l'entraîneur Franco Smith[2].

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

En juin 2014, l'entraîneur de Mogliano Veneto Umberto Casellato est nommé entraîneur principal. Ce dernier recrute 21 nouveaux joueurs.

Sportivement, le club termine onzième de la Pro12 avec 19 points, juste devant les Zebre(15 points), il remporteront 3 matches (contre les Zebre 16-26 à l'extérieur, et 17-15 à domicile et face aux Cardiff Blues 40-24 à domicile), ils parviendront aussi à égaliser face au Leinster (24-24).

En Coupe d'Europe, Trévise terminera dernier de la poule 5 en ayant pour seule victoire 23-20 face aux Ospreys (à domicile).

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Le club terminera dernier de Pro12 à 4 points des Zebre et à 6 des Newport Gwent Dragons, ils ne seront donc pas qualifiés pour la Coupe d'Europe 2016-2017. Ils auront un total de 3 victoires à domicile face aux Cardiff Blues (13-7), contre Newport (19-17) et face au Connacht (premiers du classement). Ils perdront leurs deux confrontations face à leur voisin italien (28-25 et 8-18).

En Coupe d'Europe, ils seront derniers de le poule 4 (composée de Leicester, du Stade français et du Munster) sans remporter de matches.

Saison 2016-2017[modifier | modifier le code]

La franchise italienne débutera la Pro12 le 2 février 2016 en s'inclinant à Dublin face au Leinster 20-8.

En Challenge européen, le club sera dans la poule 1 avec La Rochelle, Gloucester et Bayonne.

Renouveau avec l'arrivée du Pro14[modifier | modifier le code]

Saison 2017-2018[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2017-2018 du Pro14 (qui vient de s’agrandir avec deux franchises sud-africaines), les leoni effectuent une saison prometteuse, avec le 8e total de point des 14 équipes de la compétition, et en tout 11 victoires, ce qui constitue alors un record pour l'équipe depuis 2010[3].

Ils battent notamment des équipes comme les futurs finalistes de Llanelli, en Italie (gagnant même un point de bonus offensif[4]), ainsi que les futurs champions d'Europe et du Pro14, le Leinster, à Dublin, dans une « miraculeuse » première victoire d'une équipe italienne en Irlande[5],[3].

Leur parcours en Coupe d'Europe est lui marqué par plusieurs matchs très accrochés contre des grandes équipes européennes[6], n'aboutissant toutefois sur aucune victoire, mais seulement 4 points de bonus.

Saison 2018-2019[modifier | modifier le code]

La saison 2018-2019 confirme le renouveau du club italien qui effectue une première partie de saison remarquée aussi bien en Pro14 qu'en Challenge européen, ponctuée entre autres d'une victoire historique contre les Glasgow Warriors (qui sont alors 2es de leur poule)[7]. Au , la franchise italienne est encore dans la course pour les play-offs de Pro 14 (2e/7 ex-equo avec Édimbourg) et les quarts de finale du challenge européen (2e/4).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 1932, Trévise a remporté quinze championnats de première division dont le dernier en 2010, et quatre Coupes d'Italie (la dernière également en 2010) ce qui fait de lui l'un des clubs ayant le plus gros palmarès en Italie.

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Joueurs célèbres[modifier | modifier le code]

Sous ce maillot, ont joué de grands joueurs étrangers comme l'ancien entraîneur du club et champion du monde Craig Green, l'ancien entraîneur de l'équipe d'Italie de rugby à XV et champion du monde John Kirwan, le champion du monde Michael Lynagh et beaucoup d'autres (Thierry Maset). Depuis toujours, l'équipe a fourni de nombreux internationaux à l'équipe d'Italie.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des entraîneurs[modifier | modifier le code]

Staff 2018-2019[modifier | modifier le code]

Effectif 2018-2019[modifier | modifier le code]

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélections
(points marqués)
Dernier club Arrivée au club
Tomas Baravalle Talonneur Drapeau de l'Argentine Argentine - Drapeau : Argentine Jockey Club Rosario 2017
Luca Bigi Talonneur Drapeau de l'Italie Italie 16 (0) Drapeau : Italie Petrarca Rugby 2015
Hame Faiva Talonneur Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Drapeau : Nouvelle-Zélande Blues 2017
Ornel Gega Talonneur Drapeau de l'Italie Italie 15 (15) Drapeau : Italie Mogliano 2015
Enjgel Makelara Talonneur Drapeau de l'Italie Italie - Drapeau : Italie Petrarca Rugby 2017
Derrick Appiah Pilier Drapeau de l'Italie Italie - Drapeau : Angleterre London Scottish 2018
Alberto De Marchi Pilier Drapeau de l'Italie Italie 29 (0) Drapeau : Angleterre Sale Sharks 2015
Simone Ferrari Pilier Drapeau de l'Italie Italie 5 (0) Drapeau : Italie Mogliano 2015
Tiziano Pasquali Pilier Drapeau de l'Italie Italie 18 (5) Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 2016
Nicola Quaglio Pilier Drapeau de l'Italie Italie 8 (0) Drapeau : Italie Rovigo 2016
Marco Riccioni Pilier Drapeau de l'Italie Italie - Drapeau : Italie Calvisano 2017
Cherif Traorè Pilier Drapeau de l'Italie Italie 6 (0) Drapeau : Italie Viadana 2015
Federico Zani Pilier Drapeau de l'Italie Italie 7 (0) Drapeau : Italie Mogliano 2016
Matteo Zanusso Pilier Drapeau de l'Italie Italie 5 (0) Drapeau : Italie San Donà 2014
Dean Budd Deuxième ligne Drapeau de l'Italie Italie 17 (5) Drapeau : Japon NEC Green Rockets 2012
Marco Fuser Deuxième ligne Drapeau de l'Italie Italie 33 (5) Drapeau : Italie Mogliano 2012
Irné Herbst Deuxième ligne Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud - Drapeau : Afrique du Sud Blue Bulls 2017
Marco Lazzaroni Deuxième ligne Drapeau de l'Italie Italie 3 (0) Drapeau : Italie Mogliano 2014
Federico Ruzza Deuxième ligne Drapeau de l'Italie Italie 8 (0) Drapeau : Italie Zebre 2017
Robert Barbieri Troisième ligne aile Drapeau de l'Italie Italie 41 (15) Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 2015
Marco Barbini Troisième ligne aile Drapeau de l'Italie Italie 2 (0) Drapeau : Italie Mogliano 2014
Toa Halafihi Troisième ligne aile Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Drapeau : Nouvelle-Zélande Taranaki 2018
Sebastian Negri Troisième ligne aile Drapeau de l'Italie Italie 12 (0) Drapeau : Angleterre Hartpury RFC 2017
Braam Steyn Troisième ligne centre Drapeau de l'Italie Italie 26 (5) Drapeau : Italie Rugby Calvisano 2015
Nasi Manu Troisième ligne centre Drapeau des Tonga Tonga 3 (0) Drapeau : Écosse Édimbourg 2017
Alessandro Zanni Troisième ligne centre Drapeau de l'Italie Italie 109 (20) Drapeau : Italie Calvisano 2009
Giorgio Bronzini Demi de mêlée Drapeau de l'Italie Italie 7 (0) Drapeau : Italie Rovigo 2016
Dewaldt Duvenage Demi de mêlée Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud Drapeau : Afrique du Sud Stormers 2018
Edoardo Gori Demi de mêlée Drapeau de l'Italie Italie 68 (35) Drapeau : Italie Cavalieri Prato 2010
Tito Tebaldi Demi de mêlée Drapeau de l'Italie Italie 29 (3) Drapeau : Angleterre Harlequins 2016
Tommaso Allan Demi d'ouverture Drapeau de l'Italie Italie 44 (240) Drapeau : France USA Perpignan 2016
Ian Mckinley Demi d'ouverture Drapeau de l'Italie Italie 5 (3) Drapeau : Italie Viadana 2016
Tommaso Benvenuti Centre Drapeau de l'Italie Italie 56 (35) Drapeau : Angleterre Bristol Rugby 2016
Juan Ignacio Brex Centre Drapeau de l'Argentine Argentine - Drapeau : Italie Viadana 2017
Tommaso Iannone Centre Drapeau de l'Italie Italie 10 (5) Drapeau : Italie Zebre 2015
Luca Morisi Centre Drapeau de l'Italie Italie 21 (10) Drapeau : Italie Crociati 2012
Alberto Sgarbi Centre Drapeau de l'Italie Italie 29 (10) Formé au club 2006
Marco Zanon Centre Drapeau de l'Italie Italie 1 (0) Mogliano Rugby 2017
Andrea Bronzini Ailier Drapeau de l'Italie Italie - Drapeau : Italie Viadana 2017
Angelo Esposito Ailier Drapeau de l'Italie Italie 16 (15) Formé au club 2012
Ratuva Ilesa Tavuyara Ailier Drapeau des Fidji Fidji 8 (5) Drapeau : Nouvelle-Zélande Waikato 2018
Luca Sperandio Ailier Drapeau de l'Italie Italie 5 (0) Drapeau : Italie Mogliano 2016
Jayden Hayward Arrière Drapeau de l'Italie Italie 13 (0) Drapeau : Australie Western Force 2014
Monty Ioane Arrière Drapeau de l'Australie Australie - Drapeau : Nouvelle-Zélande Bay of Plenty 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « COMUNICATO BENETTON RUGBY », sur benettonrugby.it (consulté le 14 janvier 2019)
  3. a et b (it) « La miglior stagione della Benetton Treviso », sur Il Post, (consulté le 14 janvier 2019)
  4. (it) « Domenica da sogno per il Benetton Rugby: vittoria e punto di bonus contro gli Scarlets », sur TrevisoToday (consulté le 14 janvier 2019)
  5. (it) « Rugby, Guinness Pro 14 2018: miracolo della Benetton Treviso, trionfo a Leinster », sur OA Sport (consulté le 14 janvier 2019)
  6. « Trévise - Toulon (29-30) », sur L'Equipe.fr (consulté le 14 janvier 2019)
  7. Antoine Poussin, « Pro 14 - Le Benetton, c'est du béton ! », sur Le Rugbynistère, (consulté le 14 janvier 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]