Richie Gray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richie Gray
Description de l'image Richie Gray 2012.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Richard James Gray
Naissance (26 ans)
à Rutherglen (Écosse)
Taille 2,06 m (6 9)
Position Deuxième ligne
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2008-2012
2012-2013
2013-
Glasgow Warriors
Sale Sharks
Castres olympique
47 (20)[1]
16 (5)[2]
48 (10)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2010-
2013
Drapeau : Écosse Écosse
Drapeau : Lions britanniques et irlandais Lions
51 (10)
1 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 18 octobre 2015.

Richard James Gray dit « Richie Gray », né le à Rutherglen (Écosse), est un joueur international écossais de rugby à XV évoluant au poste de deuxième ligne. Il joue au sein du club français du Castres olympique dans le Top 14 depuis 2013, ainsi qu'en équipe d'Écosse depuis 2010. Il est le frère aîné de l'international écossais Jonny Gray.

Biographie[modifier | modifier le code]

Glasgow Warriors (2008-2012)[modifier | modifier le code]

Saison 2008-2009[modifier | modifier le code]

Richie Gray devient professionnel avec l'équipe de rugby de la ville de Glasgow, les Glasgow Warriors, en 2008. Il dispute avec cette équipe quatre saison, joue en coupe d'Europe et en Celtic League. Richie Gray entre en jeu pour la première fois en championnat face aux Irlandais de la province de l'Ulster, au stade de Ravenhill à Belfast, le 7 mars 2009[3],[4]. Il profite alors du départ de son coéquipier, Alastair Kellock, parti disputer le tournoi des Six Nations 2009 avec l'équipe d'Écosse[5]. Il connaît sa première titularisation avec les Warriors le 15 mai 2009 face aux irlandais du Connacht au stade de Firhill à Glasgow[6],[4].

Saison 2009-2010[modifier | modifier le code]

Au cours de la saison suivante, Richie Gray devient un élément important de l'équipe des Glasgow Warriors : il joue neuf matchs en Celtic League dont huit titularisations. Il joue pour la première fois en coupe d'Europe, prenant part à quatre matchs pour autant de titularisations, dans une poule composé du Biarritz olympique, de Gloucester RFC et des Newport Gwent Dragons[7].

Ses bonnes performances permettent à Richie Gray d'obtenir sa première cape internationale en entrant en jeu à la place de Nathan Hines à la 68e minute de jeu, dans le stade de Murrayfield à Édimbourg, le 7 février 2010 lors du tournoi des Six Nations 2010 contre l'équipe de France, à seulement 19 ans ; son équipe s'incline sur le score de 9 à 18. Il participe le week-end suivant à la défaite du XV du Chardon face aux Gallois, dans le Millennium Stadium de Cardiff, sur le score de 24 à 31. Il joue ensuite le dernier match écossais du tournoi face aux Irlandais, match remporté par son équipe sur le score de 23 à 20, ce qui constitue la première victoire de Richie Gray avec son équipe nationale. L'Écosse termine l'édition 2010 du tournoi des Six Nations à la cinquième place avec une victoire et un match nul.

Saison 2010-2011[modifier | modifier le code]

Richie Gray commence la saison en tant que titulaire avec les Glasgow Warriors. Il profite de ces titularisations pour inscrire le premier essai de sa carrière chez les professionnels. Le 12 octobre 2010, lors d'un match de Pro12, il marque un essai contre les gallois des Newport Gwent Dragons. Cet essai ne suffit cependant pas aux Écossais pour s'imposer[8].

Il enchaîne des prestations de très haut niveau lors du tournoi des six nations 2011, s'affirmant comme un titulaire de choix au poste de seconde ligne, ce qui fait de lui une des révélations du tournoi 2011[9]. Lors de la défaite de l'Écosse contre l'équipe de France (21-34), il réalise sur l'ensemble du match une performance de très haut niveau, ce qui lui vaut alors d'être élu homme du match[10].

Coupe du monde 2011[modifier | modifier le code]

En mars 2011, en vue de la coupe du monde débutant en septembre, le sélectionneur du XV écossais, Andy Robinson, interdit à cinq joueurs de jouer avec leur club respectif jusqu'à la fin de la saison. Cela concerne les deuxièmes lignes Richie Gray et Alastair Kellock, le troisième ligne John Barclay, le talonneur Ross Ford et le pilier Allan Jacobsen[11]. C'est pourquoi Richie Gray ne joue que dix matchs avec son club sur l'ensemble de la saison de Pro12.

Il part donc avec le XV du Chardon en Nouvelle-Zélande pour disputer la coupe du monde. L'Écosse ne se qualifie pas pour les phases finales de la compétition et finit troisième de la poule dernière l'Angleterre et l'Argentine. Richie Gray débute le premier match écossais dans la compétition, le 10 septembre 2011, face à la Roumanie (victoire 34-24), puis le match contre les Pumas (défaite 12-13) et le dernier match face au XV de la rose (défaite 12-16). Mais Richie Gray ne participe pas au match contre la Géorgie.

Saison 2011-2012[modifier | modifier le code]

Richie Gray participe au tournoi des Six Nations 2012 où le XV du Chardon termine à la dernière place du classement avec aucune victoire au cours de cette édition.

Sale Sharks (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Richie Gray annonce le 8 novembre 2011, quelques jours après la fin de la coupe du monde 2011, qu'il quittera les Glasgow Warriors pour jouer la saison suivante avec le club anglais des Sale Sharks[12]. Il joue un total de onze matchs en championnat d'Angleterre pour dix titularisations avec son nouveau club[13]. En coupe d'Europe, Richie Gray joue cinq des six matchs de la phase de poule[14], mais son équipe ne parvient pas à sortir de la poule composé du Rugby club toulonnais, des Cardiff Blues et du Montpellier Hérault rugby, et termine dernière de la poule avec une seule victoire en six matchs. La mauvaise saison des Sale Sharks se termine par une dixième place au classement final du championnat d'Angleterre.

Richie Gray participe au tournoi des Six Nations 2013, mais malgré un bout début de tournoi, avec une victoire contre l'Irlande et conte l'Italie, Richie Gray se blesse au genou droit lors du match contre le pays de Galles[15], il ne joue donc pas la fin de saison avec son club ni le dernier match écossais du tournoi.

Le 30 avril 2013, il fait partie du groupe choisi par Warren Gatland pour la tournée de l'équipe des Lions britanniques et irlandais en Australie[16]. Il dispute six rencontres, dont un test contre l'Australie en tant que remplaçant ; il remporte le dernier match 41 à 16, cette victoire permettant aux Lions de remporter la série.

Castres Olympique (2013-2016)[modifier | modifier le code]

Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

Le 3 mai 2013, Après une saison chez les Sale Sharks, Richie Gray s'engage avec le Castres olympique, pour la saison 2013-2014[17]. La saison est chaotique pour son nouveau club, avec un très mauvais début de saison. Il est choisi par le staff comme successeur de l'incontournable Joe Tekori, parti au Stade toulousain après le titre de champion de France de son équipe. Richie Gray met quelques mois à s'imposer dans l'équipe castraise aux côtés de Rodrigo Capó Ortega, faisant oublier le français Christophe Samson, pourtant devenu international lors de la saison précédente, et commence à être considéré comme un titulaire à partir du printemps. La saison se termine avec une nouvelle finale, cette fois perdue, face au RC Toulon[18].

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

La saison suivante débute à nouveau mal pour le Castres olympique qui a vu de nombreux joueurs quitter le Tarn, c'est le cas de Brice Dulin, Antonie Claassen ou encore Romain Teulet, qui a pris sa retraite. L'équipe vice-championne de France se retrouve à la dernière place du classement à l'issue de la 14e journée[19]. Mais Castres termine finalement la saison à la douzième place, évitant ainsi de peu la relégation. La coupe d'Europe est tout aussi compliquée pour l'équipe castraise, dans la même poule que les Harlequins, le Leinster et les Wasps, Castres termine dernier avec une seule victoire sur six matchs.

Richie Gray prend part au début de saison castrais et joue, entre autres, quatre matchs de coupe d'Europe[20] et est régulièrement aligné sur la première partie de saison de Top 14[21]. Mais au cours du tournoi des Six Nations 2015, Richie Gray se blesse au bras face au pays de Galles à la suite d'une charge du deuxième ligne Jake Ball[22], et manque ainsi la fin du tournoi[23], demeurant absent des terrains avec son club pour une durée de douze semaines[24].

Il fait son retour sur les terrains du Top 14[21] le 23 mai 2015, en temps que remplaçant, contre le Racing 92[25].

Coupe du monde 2015[modifier | modifier le code]

Richie Gray prend part à la préparation à la coupe du monde 2015 avec son équipe nationale. Il est titularisé lors des deux matchs de préparation contre l'Italie qui s'aboutissent par deux victoire. La première 16 à 12 au stade olympique de Rome[26], puis 48 à 7 la semaine suivante au stade de Murrayfield[27]. Le sélectionneur néo-zélandais du XV du Chardon, Vern Cotter, annonce le 1er septembre 2015 la liste des 31 joueurs retenus pour la coupe du monde. Richie Gray est ainsi appelé, tout comme son frère, Jonny. Le deux frères sont tous deux titularisés par leur sélectionneur national lors du dernier match de préparation au stade de France, qui se termine par une victoire française sur le score de 19 à 16[28].

Richie Gray joue alors tous les matchs de l'Écosse de la compétition en tant que titulaire, les victoires en phase de poule face au Japon (45-10), aux États-Unis (39-16) et face aux Samoa (36-33), la défaite en phase de poule face aux sud-africains (16-34) et le quart de finale perdu face à l'Australie (35-34), à la suite d'une erreur arbitrale de Craig Joubert, reconnue par World Rugby[29],[30],[31].

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Richie Gray arrive, fin 2016, au terme de son contrat avec le Castres olympique. Sollicité alors par plusieurs clubs, l'international écossais choisit finalement de rester dans le championnat de France et signe dès novembre 2015 un contrat de quatre ans avec le Stade toulousain, le liant ainsi avec le club de rugby de la ville rose jusqu'à 2020[32].

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques (au 5 décembre 2015)[33]
Saison Club Championnat Coupe d'Europe
Compétition Matches Essais Compétition Matches Essais
2008-2009 Drapeau : ÉcosseGlasgow Warriors Pro 12 3 0 Coupe d'Europe 0 0
2009-2010 Pro 12 9 1 Coupe d'Europe 4 0
2010-2011 Pro 12 10 1 Coupe d'Europe 5 0
2011-2012 Pro 12 10 1 Coupe d'Europe 6 1
2012-2013 Drapeau : AngleterreSale Sharks Guinness Premiership 11 1 Coupe d'Europe 5 0
2013-2014 Drapeau : FranceCastres olympique Top 14 22 1 Coupe d'Europe 6 1
2014-2015 Top 14 13 0 Coupe d'Europe 4 0
2015-2016 Top 14 4 0 Challenge européen 0 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Personnel[modifier | modifier le code]

  • Plus jeune joueur à avoir obtenu 50 sélections avec l'équipe d'Écosse à l'âge de 26 ans et 47 jours en 2015

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Avec le XV du Chardon[modifier | modifier le code]

  • 51 sélections (43 fois titulaire, 8 fois remplaçant)
  • 10 points (2 essais)
  • Sélections par année : 6 en 2010, 10 en 2011, 11 en 2012, 6 en 2013, 9 en 2014, 9 en 2015
En Tournoi des Six Nations

Tournois disputés : 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 ; aucun remporté.

En Coupe du monde

Avec les Lions britanniques et irlandais[modifier | modifier le code]

  • 1 sélection (1 fois remplaçant)
  • Sélections par année : 1 en 2013

Essais[modifier | modifier le code]

Liste des essais internationaux[34]
Numéro Date Lieu Adversaire Compétition Résultat final Score final
1 10 mars 2012 Aviva Stadium, Dublin Drapeau : Irlande Irlande Tournoi des Six Nations 2012 Défaite 14-32
2 8 novembre 2014 Murrayfield Stadium, Édimbourg Drapeau : Argentine Argentine Test match Victoire 41-31

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Fiche de Richie Gray », sur itsrugby.fr (consulté le 18 mars 2015)
  2. « Richie Gray », sur salesharks.com (consulté le 25 novembre 2015)
  3. « Statistiques de Richie Gray en Ligue celtique 2008-2009 », sur itsrugby.fr (consulté le 22 novembre 2015).
  4. a et b « Saison 2008-2009 de Glasgow en Guinness PRO12 », sur pro12rugby.com (consulté le 22 novembre 2015).
  5. « Scotland call for rookie Jackson », BBC,‎ (lire en ligne).
  6. « Matchs de la saison 2008-2009 où Richie Gray est titulaire », sur itsrugby.fr (consulté le 22 novembre 2015).
  7. « Le calendrier 2009-2010 de coupe d'Europe », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 22 novembre 2015).
  8. « Statistiques de Richie Gray lors de la Ligue Celtique 2010 », sur itsrugby.fr (consulté le 22 novembre 2015).
  9. Bertrand Lagacherie, « La Rose seule en tête », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 17 mars 2011).
  10. (en) « Richie Gray will return to the scene of his prime against France », sur dailymail.co.uk (consulté le 22 novembre 2015).
  11. Rédaction Sport365.fr, « Écosse : 5 joueurs interdits de matchs », sur rugby365.fr, rugby 365,‎ (consulté le 4 avril 2011).
  12. (en) « Scotland second-row Richie Gray to join Sale Sharks », sur BBC Sport (consulté le 21 novembre 2015).
  13. « Statistiques de Richie Gray lors de sa saison 2012 », sur itsrugby.fr (consulté le 21 novembre 2015).
  14. « Statistiques de Richie Gray lors de la coupe d'Europe 2012 », sur itsrugby.fr (consulté le 21 novembre 2015).
  15. « Ecosse: Le deuxième ligne Richie Gray blessé contre le pays de Galles », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 22 novembre 2015).
  16. (en) « Les Lions de 2013 sont désormais connus! », sur sudrugby.com,‎ (consulté le 18 mai 2013).
  17. (en) « Richie Gray à Castres (officiel) », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 3 mai 2013).
  18. « Finale Top 14, Toulon-Castres (18-10) - Wilkinson l'a rêvé, il a eu son final en apothéose ! », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 21 novembre 2015).
  19. « Classement du Top 14 2014-2015 à la 14e journée », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 novembre 2015).
  20. « Statistiques de Richie Gray lors de la Champions Cup 2014 », sur itsrugby.fr (consulté le 22 novembre 2015).
  21. a et b « Statistiqeus de Richie Gray en Top 14 2014-2015 », sur itsrugby.fr (consulté le 22 novembre 2015).
  22. « Ecosse: Richie Gray sort sur blessure », sur Sports.fr (consulté le 22 novembre 2015).
  23. (en) « Richie Gray to miss rest of Six Nations », sur ESPN scrum (consulté le 22 novembre 2015).
  24. « Fin de Tournoi pour Richie Gray », sur L'Equipe.fr (consulté le 22 novembre 2015).
  25. « Fiche du match Racing 92 - Castres de Top 14 du 23 mai 2015 », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 22 novembre 2015).
  26. « Fiche du match Italie - Ecosse du 22 août 2015 », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 22 novembre 2015).
  27. « Fiche du match Italie - Ecosse du 29 août 2015 », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 22 novembre 2015).
  28. « Fiche du match France - Ecosse du 5 septembre 2015 », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 22 novembre 2015).
  29. « Coupe du monde - Australie-Ecosse: World Rugby reconnaît une erreur de l'arbitre Craig Joubert », sur Rugbyrama,‎ (consulté le 22 novembre 2015).
  30. (en) « Former players call for Joubert to be 'sent home' », sur ESPN.com (consulté le 22 novembre 2015).
  31. (en) « Referee Craig Joubert 'may have needed bathroom' after sparking fury by sprinting off the field at full-time in Australia vs Scotland », sur Telegraph.co.uk (consulté le 22 novembre 2015).
  32. « Top 14 : Richie Gray va rejoindre Toulouse », sur L'Equipe.fr (consulté le 21 novembre 2015).
  33. « Rugby - Fiche joueur Gray Richie - Statistiques en club », sur www.itsrugby.fr (consulté le 5 décembre 2015)
  34. « Statistiques internationales de Richie Gray », sur itsrugby.fr (consulté le 22 novembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]