Nemani Nadolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nemani Nadolo
Description de l'image Nadolo 2016.JPG.
Fiche d'identité
Nom complet Ratu Nemani Driu Nasiganiyavi
Naissance (31 ans)
à Sigatoka (Fidji)
Taille 1,96 m (6 5)
Surnom Nemusu
Poste Ailier
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2008-2010
2010-2011
2010-2011
2011-2015
2014-2016
2016-
Waratahs
CS Bourgoin-Jallieu
Exeter Chiefs
NEC Green Rockets
Crusaders
Montpellier HR
0 (0)
16 (25)[1]
5 (0)[1]
51 (286)[1]
39 (143)[1]
56 (215)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2010-Drapeau : Fidji Fidji27 (191)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 25 juin 2018.

Nemani Nadolo ou Ratu Nasiganiyavi de son nom de naissance, né le à Sigatoka, est un joueur de rugby à XV fidjien évoluant au poste d'ailier au Montpellier Hérault Rugby (MHR).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né aux Fidji, Ratu Nasiganiyavi grandit dans une famille où la pratique du rugby est importante puisque son père, Isei Nasiganiyavi, joue pour les Queensland Reds à la fin des années 1980[2]. La légende prétend que le jeune Ratu court le 100 mètres en moins de 11 secondes. Lui-même rectifie : « C'était il y a longtemps, quand j'avais 20 ans. Je pesais 124 kilos, et d'ailleurs je n'étais pas passé sous les 11 secondes, plutôt en 11,2 secondes[3]. »

Il commence sa carrière professionnelle avec le club australien de Randwick dans le Shute Shield en 2008[4]. Il atteint la finale de la compétition avec son club mais s'incline devant le Sydney University Football Club. En 2009, il change son nom en Nemani Nadolo, le nom de jeune fille de sa mère, afin d'honorer celle-ci qui l'a élevé seule après son divorce[2]. Il change également de club puisqu'il quitte Randwick pour le club rival de Manly[2]. Sélectionnable pour jouer avec l'équipe des Waratahs dans le Super 14, il ne dispute aucun match avec la franchise australienne en raison de multiples blessures au pied et au genou[5]. En 2010, il signe un contrat de deux ans avec le CS Bourgoin-Jallieu pour jouer dans le Top 14[6]. Il n'y reste que six mois. Il dit garder un mauvais souvenir de cette expérience, en raison des difficultés dans lesquelles se débattait alors le club[3]. En janvier 2011, il est transféré dans le club anglais d'Exeter. Il ne joue que cinq matchs, sans marquer d'essai. En mai, ayant été condamné pour conduite en état d'ivresse, il doit quitter le club[7]. Il joue en Top League japonaise de 2011 à 2015, dans les NEC Green Rockets[8]. Il joue aussi en Super Rugby, de mars 2014[9] à juillet 2016, dans la franchise néo-zélandaise des Crusaders[10]. En 2014, avec 12 essais en 14 matchs, il termine meilleur marqueur de la saison de Super Rugby[11]. En 2016, il rejoint le Montpellier Hérault Rugby pour trois saisons[12].

Il est le cousin de Lote Tuqiri et de Tevita Kuridrani. Son frère, Chris Kuridrani, joue également avec Montpellier lors de la saison 2018-2019.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Au , Nemani Nadolo compte 26 capes, dont 24 en tant que titulaire, avec les Fidji. Il inscrit 217 points, 19 essais, 20 pénalités et 31 transformations. Il débute avec sa sélection face à l'Australie à Canberra le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Nadolo Nemani », sur www.itsrugby.fr (consulté le 31 mai 2018)
  2. a b et c (en) Adrian Proszenko, « Nadolo no longer a tongue-twisting hulk - now he's just huge », sur www.smh.com.au, The Sydney Morning Herald, (consulté le 1er juin 2010)
  3. a et b Thomas Corbet, « (Re)voici Nemani Nadolo », sur rugbyrama.fr, 25 août 2016 (consulté le 28 août 2016).
  4. (en) « Nemani Nadolo », sur www.waratahs.com.au, Waratahs (consulté le 1er juin 2010)
  5. (en) Rupert Guinness, « Injury-plagued Ratu could face choice of club versus career », sur www.smh.com.au, The Sydney Morning Herald, (consulté le 1er juin 2010)
  6. JFP, « Bourgoin : Nadolo pour deux ans », sur www.rugby365.fr, (consulté le 1er juin 2010)
  7. « Nadolo : passage éclair à Exeter », sur midi-olympique.fr, 20 mai 2015 (consulté le 28 août 2016).
  8. Hinato, « Nemani Nadolo quitte NEC Green Rockets », sur japonrugby.net, 16 mars 2015 (consulté le 28 août 2016).
  9. (en) « Nadolo in line to make Super Rugby debut », sur stuff.co.nz, 14 mars 2014 (consulté le 28 août 2016).
  10. « Nemani Nadolo, 28 ans », sur allrugby.com, 2016 (consulté le 28 août 2016).
  11. Philippe Pailhories, « Nadolo change les codes », sur lequipe.fr, 28 août 2016 (consulté le 28 août 2016).
  12. Pierre Godfrin, « Montpellier : Nadolo a signé trois ans », sur rugbyrama.fr, 30 novembre 2015 (consulté le 28 août 2016).
  13. (en) « Nemani Nadolo », sur espn.co.uk (consulté le 6 octobre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]