Christian Califano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christian Califano
Description de cette image, également commentée ci-après
Christian Califano le .
Fiche d'identité
Naissance (45 ans)
à Toulon (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Surnom Cali, ou Le Calife
Position Pilier
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
1991
1991-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2006
2006-2008
US Berry
Stade toulousain
Blues
Saracens
SU Agen
Gloucester RFC
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1994-2007 Drapeau : France France 72 (35)
Carrière d'entraîneur
Période Équipe  
2018- Drapeau : France France -18

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 16 décembre 2018.

Christian Califano (dit Cali, ou Le Calife), né le à Toulon (Var), est un joueur de rugby à XV international français qui évolue au poste de pilier. Il joue dans sa carrière avec, entre autres, le Stade toulousain, les Blues, le SU Agen et le Gloucester RFC.

En 2010, il figure dans la dream team européenne de l'European Rugby Cup, la meilleure équipe-type des compétitions des clubs européens au cours des 15 dernières années[1].

Il participe au Rallye Dakar dans la catégorie moto en 2009, 2010 et 2011 en Amérique du Sud.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Un homme de face, habillé d'un polo.
Guy Novès, ici en 2011, est l'entraîneur de Christian Califano au Stade toulousain de 1993 à 2001.

Il a débuté au Rugby club toulonnais de Daniel Herrero, puis a évolué à l'Union sportive du Berry de Bourges pendant quelques mois à l'âge de 19 ans, avant de jouer pendant dix ans au Stade toulousain, à partir de 1991. Il évolue immédiatement en équipe première, initialement au côté de Claude Portolan. Le 7 janvier 1996, il joue avec le Stade toulousain la première finale de l'histoire de la Coupe d'Europe à l'Arms Park de Cardiff face au Cardiff RFC, les toulousains s'imposent 21 à 18 après prolongation et deviennent ainsi les premiers champions d'Europe. Il y remporte six championnats de France ainsi qu'une coupe d'Europe. En 2016, le site Rugbyrama le classe deuxième parmi les 10 meilleurs joueurs de l'histoire du Stade toulousain[2].

Il a poursuivi sa carrière en Nouvelle-Zélande (Auckland Blues), où il est le premier joueur français à disputer le Super 12. À son retour en Europe en 2002, il reprend brièvement sa place en équipe de France face à l'Angleterre mais Bernard Laporte juge sa prestation calamiteuse et lui préfère rapidement Pieter de Villiers ou Sylvain Marconnet qui appartiennent à une nouvelle génération de piliers capables de participer au jeu en dehors des mêlées. Pour pouvoir avoir un bon de sortie pour jouer en Nouvelle-Zélande, il s'était engagé par contrat et dans la presse à revenir à Toulouse après un an. Mais finalement, il signe avec le club anglais des Saracens. Le conseil des prud'hommes de Toulouse le condamne à payer 150 000 au Stade toulousain pour rupture de contrat[3]. Il joue ensuite au SU Agen puis dans le club anglais de Gloucester, où il met fin à sa carrière à l'issue de la saison 2007-08[4],[5].

En novembre 2004, il est sélectionné avec les Barbarians français pour jouer contre l'Australie au stade Jean-Bouin à Paris[6]. Les Baa-Baas s'inclinent 15 à 45[7].

Il a disputé 69 matchs avec le XV de France, dont huit Tournois des Six Nations, a réalisé deux coupes du monde en 1995 et 1999.

Il est le premier joueur de première ligne à marquer trois essais dans un test-match (face à la Roumanie en 1996). Coupable d'un coup de tête avec élan spectaculaire pendant la coupe du monde 1999, il est exclu des phases finales. Il détient longtemps le record de sélections en équipe nationale pour un pilier, avant d'être rattrapé en 2007 puis dépassé en 2009 par Sylvain Marconnet.

Il participe au Rallye Dakar édition 2009 qui se déroule en Argentine (catégorie moto) mais est contraint à l'abandon. Il revient sur le Rallye Dakar 2010, en Argentine et au Chili, et termine dernier du classement général de cette édition 2010 remportée par son ami Cyril Despres. Enfin, il participe une dernière fois au Dakar en 2011 et termine 89e sur 94 motos classées à l'arrivée.

En 2012, quatre ans après la fin de sa carrière professionnelle, Christian Califano, pilier aux 72 sélections, s'apprête à rechausser les crampons. En effet, il a pris une licence au Toulouse Rugby Club, nouvelle formation évoluant en quatrième série (Poule 1, Midi-Pyrénées).

Consultant sportif[modifier | modifier le code]

Il a animé l'émission Mardi Rugby Club sur l'antenne de L'Équipe 21 avec Judith Soula, Alain Penaud et Richard Escot. Il est également l'animateur du jeu Sport Quiz sur L'Équipe 21.

Depuis 2014, il est consultant sur la chaine Eurosport ou il intervient lors des matchs de Pro D2 de rugby. En 2011 et 2015, il est consultant pour TF1 lors de la coupe du monde de rugby, il est présent sur le bord de la pelouse pour interviewer les joueurs et entraîneurs. Depuis 2016, il anime l'émission Les Tontons Flankers sur Eurosport 2, et possède également sa propre émission sur la page Facebook de la chaîne #TontonCali.

Dirigeant et entraîneur[modifier | modifier le code]

En 2017, il est nommé directeur du développement de Provence rugby, en Fédérale 1. Il signe avec le club pour apporter ses conseils et son expertise auprès de la direction et du staff technique pour soutenir la performance de l’équipe première, intervenir au sein de la cellule de recrutement, avoir un oeil sur la formation au sein du club provencal, et être également en charge des relations avec les instances du rugby français ainsi que les clubs partenaires de Provence rugby[8].

En décembre 2018, il est nommé entraîneur des arrières de l'équipe 2 de l'équipe de France des moins de 18 ans au côté de Jean-Baptiste Élissalde, entraîneur des arrières, et Philippe Agostini, manager[9].

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Il est le premier joueur français à avoir participé au Super 12.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a disputé son premier match avec l'équipe de France le contre l'équipe de Nouvelle-Zélande[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

(à jour au 26.06.07)

En coupe du monde :

Divers[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Il fait une apparition dans le film Le Fils à Jo de Philippe Guillard, en 2011, dans le rôle du chef de gare.

Télévision[modifier | modifier le code]

En 2010, il participe à l'émission Pékin Express : Duos de choc sur M6 où il fait équipe avec Isabelle Morini-Bosc. En 2013, il termine 2e de l'émission Splash : Le Grand Plongeon sur TF1.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Coupe d'Europe. Cinq Toulousains dans la "dream team" européenne », La Dépêche du Midi, 17 mai 2010.
  2. Ivan Pedros, « Top 14 - Stade toulousain : Le Top 10 des meilleurs joueurs de l'histoire de Toulouse », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 1er janvier 2017)
  3. « Califano va devoir payer », sur rugby365.fr, .
  4. Retraite - Califano : « Ma dernière année », sur lequipe.fr
  5. Rugby - Retraite - Califano raccroche, le 20 mai 2008 sur lequipe.fr
  6. « Les Barbarians trop tendres », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 11 décembre 2016)
  7. « Barbarian Rugby Club vs Australie », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 11 décembre 2016)
  8. Clément Mazella, « Christian Califano nommé Directeur du développement de Provence Rugby », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 16 juin 2017)
  9. Emilie Dudon, « FFR : Califano et Elissalde entraîneurs des U 18 », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 16 décembre 2017)
  10. Son dernier test match fut également contre les All-Blacks, le

Liens externes[modifier | modifier le code]