Damian Penaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Damian Penaud
Description de cette image, également commentée ci-après
Damian Penaud en 2017.
Fiche d'identité
Naissance (26 ans)
à Brive-la-Gaillarde (France)
Taille 1,92 m (6 4)[1]
Poste Centre, ailier
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
2006-2007
2007-2008
2009-2010
2010-2014
2014-2017
Lyon OU
CA Brive
EV Malemort Brive
CA Brive
ASM Clermont
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2016-0000ASM Clermont115 (260)[2]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2015-2016
2017-0000
France -20
France
17 (50)[2]
42 (130)[3]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 19 mars 2023.

Damian Penaud, né le à Brive-la-Gaillarde, est un joueur international français de rugby à XV, fils du joueur international Alain Penaud. Il joue au poste de centre ou ailier et évolue avec l'ASM Clermont en Top 14 depuis la saison 2015-2016.

Sélectionné en équipe de France à partir de 2017, il devient en 2023 le meilleur marqueur de l'équipe nationale au Tournoi des Six Nations en dépassant le total de onze essais marqués par Vincent Clerc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Damian Penaud naît le à Brive-la-Gaillarde[4]. Son père est Alain Penaud, demi d'ouverture international français à 32 reprises, qui a notamment joué pour le CA Brive et remporté la Coupe d'Europe quatre mois après sa naissance[4].

Damian Penaud signe sa première licence de rugby à XV avec le club du Lyon OU en 2006, à 10 ans, alors que son père y termine sa carrière comme entraîneur-joueur[4]. L'année suivante, la famille rentre à Brive où le jeune Damian intègre l'école de rugby du CA Brive[4],[5]. Après trois mois, sans amis dans l’équipe et sans plaisir sur le terrain, il arrête le rugby à XV pour jouer au football à l'Étoile de Brive pendant deux saisons avant que des copains l'incitent à les rejoindre dans le club de rugby voisin de l'Entente vigilante Malemort Brive olympique[4],[5]. L'adolescent reprend goût au rugby comme demi d'ouverture avec une grande liberté puis retourne au CA Brive à 15 ans où il est repositionné au poste de centre[4]. Alors que Brive, qui a un nombre limité de places et lui préfère Atila Septar, ne lui propose pas de contrat au centre de formation, son père contacte l’agent Miguel Fernandez afin qu'il lui trouve un nouveau club[4]. Quelques clubs sont intéressés, dont l'ASM Clermont Auvergne, qui le supervise dans sa fin de saison jusqu'en demi-finale du championnat de France Crabos[4]. À l'été 2015, le centre rejoint Clermont et intègre rapidement l'équipe espoirs du club auvergnat[4].

En 2015, il est appelé en équipe de France des moins de 20 ans, avec qui il participe au Tournoi des Six Nations des moins de 20 ans et à la Coupe du monde junior. Il est alors surclassé[6].

Débuts professionnels (2016-2017)[modifier | modifier le code]

Damian Penaud fait ses débuts en Top 14 le , à l'occasion de la 21e journée de championnat de la saison 2015-2016, face au SU Agen[7]. Il est titulaire et joue l'intégralité de la rencontre. Il s'agit de son seul match de la saison.

À l'issue de cette première saison, en juillet 2016, il figure sur la liste développement comportant trente joueurs de moins de 23 ans à fort potentiel que les entraîneurs de l'équipe de France suivent pour la saison 2016-2017[8].

Il participe également, en 2016, au Tournoi des Six Nations des moins de 20 ans 2016 et à la Coupe du monde junior 2016 avec les Bleuets. Il réalise notamment un Tournoi des Six Nations très remarqué, qui impressionne. Il marque par exemple un triplé face à l'Angleterre[6].

Affirmation à Clermont et débuts avec les Bleus (2017-2019)[modifier | modifier le code]

Finaliste de Champions Cup et Champion de France en 2017[modifier | modifier le code]

Après de très bonnes performances avec l'équipe de France des moins de 20 ans. Damian Penaud est intégré au groupe professionnel clermontois, tout comme Arthur Iturria, Étienne Falgoux ou encore Alivereti Raka qui intègrent également le groupe[9].

Damian Penaud à l'entrainement sous le maillot de l'ASM Clermont en 2017.

Convaincu de son potentiel, Franck Azéma, son entraîneur, le lance petit à petit dans le grand bain durant la saison 2016-2017, profitant des absences de Rémi Lamerat et Wesley Fofana avec l'équipe de France puis de la grave blessure de ce dernier au pied, qui lui permet de gagner du temps de jeu et de se montrer. Cela lui permet de beaucoup progresser[10].

Cette saison, l'ASM se qualifie dans un premier temps en finale de la Champions Cup, pour la troisième fois de son histoire. Les Clermontois affrontent alors les Saracens afin de décrocher leur première étoile. Damian Penaud est sur le banc des remplaçants en début de rencontre, puis entre en jeu à la place d'Aurélien Rougerie à la 55e minute de jeu. Finalement, l'ASM s'incline sur le score de 17 à 28 face aux Anglais[11].

Après cette finale perdue, il s'installe finalement en tant que titulaire sur la fin de saison en championnat, devant les internationaux Rougerie et Benson Stanley[12]. Titulaire en demi-finale du Top 14 contre le Racing 92, il brille en marquant le premier essai de la partie puis en provoquant un carton jaune alors que son équipe évolue en infériorité numérique. Il contribue alors au succès et à la qualification de son équipe en finale grâce à une victoire 37 à 31 face aux Franciliens[13]. En finale, contre le RC Toulon, il est titulaire au poste de centre accompagné par Lamerat, et est à nouveau décisif sur l'unique essai auvergnat de la partie inscrit par Alivereti Raka[14]. Il est sacré champion de France de rugby à seulement 20 ans. Il s'agit donc du premier titre de sa carrière et du deuxième Bouclier de Brennus remporté par son club.

Pour sa deuxième saison professionnelle, Damian Penaud a joué vingt matchs toutes compétitions confondues (dix-sept en Top 14 et trois en Coupe d'Europe) et a inscrit huit essais, soit 40 points.

Débuts internationaux[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison 2016-2017 et après avoir remporté le premier trophée de sa carrière, Damian Penaud est convoqué pour la première fois en équipe de France, par Guy Novès, afin de jouer la tournée d'été 2017 en Afrique du Sud[15]. Quelque temps après, en juin 2017, l'encadrement du XV de France l'intègre dans la liste Élite des joueurs protégés par la convention FFR/LNR pour la saison 2017-2018[16].

Damian Penaud ne prend pas part au premier des trois matchs face à l'Afrique du Sud. Cependant il est titulaire lors du deuxième match de la tournée, le , et connaît à cette occasion sa première cape internationale. Il est titulaire au centre aux côtés de Gaël Fickou et joue tout le match, de plus, il inscrit son premier essai international et réalise un très bon match. Les Bleus perdent cependant cette rencontre 37 à 15[17],[18],[19]. Une semaine plus tard, il est de nouveau titulaire lors du troisième et dernier match de la tournée face aux Springboks, avant d'être remplacé par François Trinh-Duc à la 64e minute de jeu. Les Français s'incline une fois de plus, sur le score de 35 à 12[20].

En septembre 2017, en début de saison 2017-2018, il prolonge son contrat de trois saisons supplémentaires avec l'ASM Clermont, soit jusqu'en juin 2021[21]. Il est ensuite de nouveau convoqué avec les Bleus pour participer à la tournée d'automne, durant laquelle les Français affrontent la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud et le Japon. Damian Penaud joue les trois matchs de la tournée, dont les deux premiers en commençant sur le banc et le dernier en étant titulaire au centre avec Henry Chavancy, face au Japon[22].

Il termine ensuite l'année civile 2017 en étant nominé pour le titre de révélation de l'année lors des Prix World Rugby 2017 aux côtés de l'Argentin Emiliano Boffeli et du Néo-Zélandais Rieko Ioane qui remporte finalement cette distinction[23],[24].

Lors d'une rencontre de Champions Cup face aux Saracens en décembre 2017, il se blesse gravement et souffre d'une fracture de l'os naviculaire, le rendant indisponible plusieurs mois. Il manque ainsi le Tournoi des Six Nations 2018, durant lequel la France termine à la quatrième place[25]. Il est de retour de blessure en avril 2018, pour les dernières journées de championnat. Son club termine la saison 2017-2018 à la neuvième place du classement général, tandis que lui a joué dix-huit matchs toutes compétitions confondues et a inscrit quatre essais.

À la fin de cette troisième saison chez les professionnels, il est sélectionné, en juin 2018, pour jouer avec les Barbarians français qui affrontent les Crusaders puis les Highlanders en Nouvelle-Zélande. Il est titularisé lors des deux rencontres mais les Baa-baas s'inclinent 42 à 26 à Christchurch[26] puis 29 à 10 à Invercargill[27].

Au plus haut niveau avec l'ASM et les Bleus (2019-2023)[modifier | modifier le code]

Finaliste du Top 14 et vainqueur du Challenge européen en 2019[modifier | modifier le code]

En début de saison 2018-2019, Damian Penaud est en concurrence, au poste de centre, avec les deux internationaux français Wesley Fofana et Rémi Lamerat, puis avec le All Black George Moala, qui vient d'arriver au club, et le fidjien Apisai Naqalevu[28]. Durant la saison, sous l'impulsion du joueur mais également pour répondre aux problématiques liées aux blessures de plusieurs joueurs de l'ASM (Alivereti Raka, Samuel Ezeala, Peter Betham) et au manque de profondeur à ce poste en équipe de France, Damian Penaud est progressivement décalé du poste de centre (auquel il a initialement été formé) à celui d'ailier [29].

En Challenge européen, les Clermontois se qualifient en finale après avoir battu Northampton puis les Harlequins. Durant la finale face au Stade rochelais, Penaud est titulaire à l'aile, comme durant les tours précédents. Il inscrit le premier essai de la rencontre et donne l'avantage à son équipe qui va finalement remporter la compétition sur le score de 36 à 16[30]. Il s'agit alors du deuxième titre de la carrière de Damian Penaud.

Aussi, l'ASM Clermont termine à la deuxième place du classement de la phase régulière et se qualifie donc pour les demi-finales du championnat de France. Lors de la demi-finale, les Clermontois affrontent le LOU. Penaud est titulaire sur l'aile droite et inscrit le premier essai clermontois de ce match[31]. Les siens s'imposent 33 à 13 et il est élu homme du match[32]. En finale, Clermont affronte le Stade toulousain. Penaud est titulaire au poste d'ailier et joue tout le match. Cependant, l'ASM perd cette finale 24 à 18[33].

Avec l'équipe de France, il est appelé par Jacques Brunel pour participer au Tournoi des Six Nations 2019[34], durant lequel il joue les cinq matchs, en étant titularisé à chaque fois. Durant cette compétition, il marque deux essais, contre l'Angleterre[35] et l'Italie[36]. Lors de ce dernier match contre l'Italie, Damian Penaud sauve les Français en empêchant d'abord Marco Zanon d'inscrire l'essai de la gagne côté italien avec un retour défensif décisif, avant d'inscrire la 3ème réalisation française à quatre secondes de la fin[37]. La France termine le tournoi à la quatrième place.

À l'issue de cette très bonne saison, durant laquelle il joue 25 matchs et inscrit 14 essais, Damian Penaud prolonge son contrat avec l'ASM jusqu'en 2023[38]. Il est également élu meilleur ailier de la saison de Top 14 par les internautes du site rugbyrama.fr[39], meilleur international français de la saison 2018-2019 lors de la Nuit du rugby[40]. Il remporte également l'Oscar d'Argent aux Oscars du Midi olympique[41]. Son repositionnement au poste d'ailier est ainsi une réussite, que ce soit avec Clermont ou l'équipe de France[42].

Coupe du monde 2019[modifier | modifier le code]

Après une saison 2018-2019 plus que réussie, Damian Penaud est dans un premier temps appelé en bleu pour jouer les deux matchs de préparation à la Coupe du monde 2019, face à l'Écosse. Il est titulaire au poste d'ailier lors des deux rencontres, et inscrit un doublé lors du second match[43],[44]. Il est ensuite logiquement convoqué pour participer à sa première Coupe du monde, au Japon. Il figure dans le groupe des 31 joueurs convoqués par le sélectionneur, Jacques Brunel[45]. Il joue deux des trois matchs de poule de l'équipe de France, contre l'Argentine et les Tonga, mais est laissé au repos face aux États-Unis. Les Bleus terminent deuxième de leur groupe, derrière l'Angleterre, et se qualifient donc pour les quarts de finale. En phase finale, les Français affrontent le Pays de Galles et Damian Penaud est titulaire à l'aile pour la troisième fois de la compétition. Finalement, ils s'inclinent face aux Gallois 20 à 19 et sont éliminés dès les quarts de finale. Penaud n'a pas inscrit d'essais durant la Coupe du monde[46]. À l'issue de cette compétition, Damian Penaud est désormais considéré comme l'un des cadres du XV de France, à seulement 23 ans[47].

Après cette première Coupe du monde, Damian Penaud entame la saison 2019-2020 de Top 14 en tant que titulaire indiscutable au poste d'ailier à l'ASM, tandis que ses concurrents, Alivereti Raka, Peter Betham et Rémy Grosso, se dispute l'autre place d'ailier dans le XV de départ[48]. De retour du mondial au mois de novembre 2019, il ne joue que trois matchs de championnat et quatre de Champions Cup avant l'arrêt des deux compétitions à cause de la pandémie de Covid-19. Il a inscrit quatre essais durant ces sept matchs. En septembre 2020, il prend aussi part au quart de finale de Coupe d'Europe reporté, face au Racing 92, durant lequel il inscrit un essai, mais ne permet pas aux Clermontois de se qualifier pour le tour suivant (défaite 27-36). Avec l'équipe de France, il est sélectionné pour participer au Tournoi des Six Nations 2020, tout comme son coéquipier Alexandre Fischer[49],[50]. Il ne joue qu'un seul match durant ce tournoi, contre l'Écosse et inscrit à cette occasion un essai[51].

Dès le début de la saison 2020-2021, il est victime d'une lourde entorse à la cheville gauche l'éloignant des terrains durant près de deux mois. Il est de retour au mois de décembre 2020, lors de la onzième journée de championnat[52],[53]. Il manque ainsi la tournée de novembre avec les Bleus, et est remplacé par Arthur Retière[54]. De retour de blessure, il est ensuite appelé pour participer au Tournoi des Six Nations 2021[55], durant lequel il joue tous les matchs, dont quatre en tant que titulaire, marque trois essais et termine à la deuxième place derrière le Pays de Galles, vainqueur. L'ASM termine la saison à la cinquième place du classement général et se qualifie donc pour le match de barrage que le club perd face à l'Union Bordeaux Bègles (25-16), malgré un essai marqué par Damian Penaud[56]. De même en Coupe d'Europe, les Clermontois sont aussi éliminés en quarts de finale, par le Stade toulousain. Damian Penaud termine cette saison en ayant joué dix-sept matchs toutes compétitions confondues et marqué huit essais

Durant l'été 2021, il participe ensuite à la tournée d'été du XV de France qui affronte l'Australie à trois reprises[57]. Il est titulaire lors des trois matchs et marque un essai.

Grand Chelem avec les Bleus en 2022[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2021-2022, Damian Penaud est désormais un cadre incontestable de son club, l'ASM Clermont, et de l'équipe de France. En club il est titulaire indiscutable au poste d'ailier avec le Franco-fidjien Alivereti Raka. Ils sont suppléés par Samuel Ezeala et Bastien Pourailly[58]. Après un excellent début de saison en club, il est logiquement convoqué pour la tournée d'automne, en octobre 2021[59],[60],[61]. Il est titulaire lors du premier match de cette tournée remporté face à l'Argentine sur le score de 29 à 20[62]. Puis, il est de nouveau titulaire à l'aile pour affronter la Géorgie, contre qui il inscrit un doublé et permet aux Bleus de s'imposer 41 à 15[63]. Enfin, il est décisif lors du dernier match de la tournée, une historique victoire face aux All Blacks, où il intercepte une passe d'un joueur néo-zélandais et inscrit le quatrième essai français du match et scelle la victoire[64],[65]. À la fin de l'année civile 2021, il fait partie du XV mondial de l'année selon Midi olympique[66]. En Top 14, Damian Penaud est le joueur qui porte son équipe qui est plutôt en difficulté depuis le début de la saison[67]. En très grande forme, il est convoqué pour le Tournoi des Six Nations 2022 que les Français espèrent remporter, après avoir terminé deux fois consécutives à la deuxième place en 2020 et 2021[68]. Il joue quatre des cinq matchs de son pays, tous en tant que titulaire et inscrit trois essais: un contre l'Italie et un doublé contre l'Écosse. Il manque seulement le match contre le Pays de Galles car positif au Covid-19[69]. Les Français remportent tous les matchs de la compétition, réalisant ainsi le Grand Chelem, le dixième de son histoire, le premier depuis douze ans[70]. Il s'agit du premier titre remporté en sélection nationale par Damian Penaud. Il termine également meilleur marqueur d'essais du tournoi avec trois essais au total, à égalité avec son compatriote Gabin Villière et l'Irlandais James Lowe[71].

Avec l'ASM, sous les ordres de Jono Gibbes, il retrouve son poste de formation et est régulièrement aligné au poste de centre, contrairement au XV de France où il est installé à l'aile[72]. Les Clermontois terminent septièmes de la phase régulière de Top 14 et ne se qualifient donc pas pour les phases finales, tandis qu'en Coupe d'Europe ils se qualifient de justesse pour les huitièmes de finale, mais se font éliminer aussitôt par Leicester. Cette saison, avec le club auvergnat, Penaud joue dix-sept matchs toutes compétitions confondues et marque dix essais.

À l'issue de cette saison, il est dans un premier temps sélectionné par Fabien Galthié pour affronter l'Angleterre avec les Barbarians britanniques[73]. Il est titulaire lors de ce match et inscrit un doublé, permettant à son équipe de remporter la rencontre sur le score de 21 à 52[74]. Il est ensuite convoqué pour la tournée d'été au Japon où les Bleus affrontent l'équipe du Japon à deux reprises[75]. Il joue les deux matchs et marque notamment deux essais lors du premier match de cette double confrontation[76],[77].

Après une très grosse saison 2022, notamment avec l'équipe de France, Damian Penaud est le leader de son club. Il est en concurrence avec Raka, Ezeala, Marvin O'Connor et l'Argentin Bautista Delguy qui vient d'arriver en provenance de l'USAP, pour les deux places de titulaire au poste d'ailier dans le XV de départ clermontois pour la saison 2022-2023[78]. Il est élu meilleur joueur de la tournée d'automne 2022, après avoir participé aux trois victoires en trois rencontres du XV de France et s'est notamment illustré face à l'Australie avec un exploit personnel permettant au XV de France de remporter le match, mais également un doublé contre le Japon[79]. Quelques mois plus tard, en janvier 2023, il est de nouveau appelé en équipe de France pour participer au Tournoi des Six Nations 2023[80],[81]. Il inscrit un essai face à l'Irlande, puis un doublé dans une très large victoire 10 à 53 face à l'Angleterre à Twickenham[82]. Ce doublé lui permet de devenir le meilleur marqueur français du Tournoi des Six Nations en dépassant Vincent Clerc, avec au total douze essais marqués par Damian Penaud, contre onze pour Clerc[83]. Lors du dernier match contre le Pays de Galles, il inscrit un nouveau doublé, passant son total d'essai durant cette édition à cinq, faisant de lui le meilleur marqueur d'essai de l'édition 2022[84].

Départ à l'Union Bordeaux Bègles (2023-)[modifier | modifier le code]

En fin de contrat au terme de la saison 2022-2023, l'ailier international est courtisé par de nombreuses équipes et envisage de quitter son club de formation s'il n'est pas suffisamment compétitif[85]. À la fin du mois de décembre 2022, il déclare rejoindre l'Union Bordeaux Bègles à partir de la saison 2023-2024[86].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Fabien Galthié décrit Damian Penaud comme étant un joueur présent dans le jeu dans les couloirs, capable de répondre au combat dans le jeu aérien. C'est un redoutable finisseur, extrêmement rapide et puissant[72]. Il est également qualifié par un de ses préparateurs physiques à Clermont, comme un « un athlète assez incroyable ». En effet, il mesure 1,92 m pour environ 95 kg, peut courir jusqu'à plus de 37 km/h[87], et est capable de reproduire de telles accélérations même en fin de match, malgré la fatigue[72].

On lui prête parfois quelques lacunes défensives, accentuées par son changement de poste. Cela a notamment été mis en lumière lors de la débâcle du Crunch de 2019 lors duquel les Anglais ont multiplié les jeux au pied dans son dos, profitant de son inexpérience à ce poste et de l'absence d'un arrière de métier sur ce match[88].

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques en club de Damian Penaud (au 9 janvier 2023)
Saison Club Championnat Coupe d'Europe
Compétition Matchs Essais Compétition Matchs Essais
2015-2016 ASM Clermont Top 14 1 0 Coupe d'Europe 0 0
2016-2017 Top 14 17 7 Coupe d'Europe 3 1
2017-2018 Top 14 12 4 Coupe d'Europe 5 0
2018-2019 Top 14 18 9 Challenge européen 7 5
2019-2020 Top 14 3 2 Coupe d'Europe 4 2
2020-2021 Top 14 13 5 Coupe d'Europe 4 3
2021-2022 Top 14 14 7 Coupe d'Europe 3 3
2022-2023 Top 14 9 4 Coupe d'Europe 2 0
Total ASM Clermont Top 14 88 38 Coupes d'Europe 28 14

Internationales[modifier | modifier le code]

Au , Damian Penaud compte 42 sélections en équipe de France, pour 26 essais inscrits. Il a pris part à cinq éditions du Tournoi des Six Nations, en 2019, 2020, 2021, 2022 et 2023 et à une édition de la Coupe du monde, en 2019[89].

Détail des matchs de Damian Penaud en équipe de France[3]
Année Compétition Matchs Points Essais
2017 Test matchs 5 5 1
2018 Test matchs 1 0 0
2019 Six Nations 5 10 2
Test matchs 2 10 2
Coupe du monde 3 0 0
2020 Six Nations 1 5 1
2021 Six Nations 5 15 3
Test matchs 6 20 4
2022 Six Nations 4 15 3
Test matchs 5 25 5
2023 Six Nations 5 25 5
Total 42 130 26
Statistiques de Damian Penaud en équipe de France par adversaire[90]
Adversaire Matchs joués Victoires Défaites Nuls Essais Points % de victoire
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 5 1 4 0 1 5 20
Angleterre 4 2 2 0 4 20 50
Argentine 2 2 0 0 0 0 100
Australie 4 2 2 0 2 10 50
Écosse 7 4 3 0 6 30 57.14
Géorgie 1 1 0 0 2 10 100
Drapeau : Irlande Irlande 4 2 1 0 2 10 66.67
Italie 4 4 0 0 2 10 100
Japon 4 3 0 1 4 20 75
Nouvelle-Zélande 2 1 1 0 1 5 50
Pays de Galles 4 2 2 0 2 10 50
Tonga 1 1 0 0 0 0 100
Total 42 26 15 1 26 130 61.9
Liste des essais de Damian Penaud en équipe de France[3]
Numéro Date Lieu Adversaire Compétition Résultat Score
1 17 juin 2017 Kings Park Stadium, Durban Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud Test match Défaite 37-15
2 10 février 2019 Stade de Twickenham, Londres Angleterre Six Nations 2019 Défaite 44-8
3 16 mars 2019 Stade olympique, Rome Italie Six Nations 2019 Victoire 14-25
4 24 août 2019 Murrayfield Stadium, Édimbourg Écosse Test match Défaite 17-14
5
6 8 mars 2020 Murrayfield Stadium, Édimbourg Écosse Six Nations 2020 Défaite 28-17
7 14 février 2021 Aviva Stadium, Dublin Drapeau : Irlande Irlande Six Nations 2021 Victoire 13-15
8 13 mars 2021 Stade de Twickenham, Twickenham Angleterre Six Nations 2021 Défaite 23-20
9 26 mars 2021 Stade de France, Saint-Denis Écosse Six Nations 2021 Défaite 23-27
10 13 juillet 2021 Etihad Stadium, Melbourne Australie Test match Victoire 26-28
11 14 novembre 2021 Stade Matmut Atlantique, Bordeaux Géorgie Test match Victoire 41-15
12
13 20 novembre 2021 Stade de France, Saint-Denis Nouvelle-Zélande Test match Victoire 40-25
14 6 février 2022 Stade de France, Saint-Denis Italie Six Nations 2022 Victoire 37-10
15 26 février 2022 Murrayfield Stadium, Édimbourg Écosse Six Nations 2022 Victoire 17-36
16
17 2 juillet 2022 Stade Toyota, Toyota Japon Test match Victoire 23-42
18
19 5 novembre 2022 Stade de France, Saint-Denis Australie Test match Victoire 30-29
20 20 novembre 2022 Stadium, Toulouse Japon Test match Victoire 35-17
21
22 11 février 2023 Aviva Stadium, Dublin Drapeau : Irlande Irlande Six Nations 2023 Défaite 32-19
23 Twickenham, Londres Angleterre Six Nations 2023 Victoire 10-53
24
25 Stade de France, Saint-Denis Pays de Galles Six Nations 2023 Victoire 41-28
26


Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

ASM Clermont Auvergne

En sélection[modifier | modifier le code]

Tournoi des Six Nations[modifier | modifier le code]

Édition Rang Résultats France Résultats Penaud Matchs Penaud
Six Nations 2019 4 2 v, 0 n, 3 d 2 v, 0 n, 3 d 5/5
Six Nations 2020 2 4 v, 0 n, 1 d 0 v, 0 n, 1 d 1/5
Six Nations 2021 2 3 v, 0 n, 2 d 3 v, 0 n, 2 d 5/5
Six Nations 2022 1 5 v, 0 n, 0 d 4 v, 0 n, 0 d 4/5
Six Nations 2023 2 4 v, 0 n, 1 d 4 v, 0 n, 1 d 5/5

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il y a Grand chelem.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Édition Rang Résultats France Résultats Penaud Matchs Penaud
Japon 2019 Quart de finaliste 3 v, 0 n, 1 d 2 v, 0 n, 1 d 3/4

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice de Damien Penaud », sur ASM Clermont Auvergne (consulté le ).
  2. a et b « Damian Penaud », sur itsrugby.fr (consulté le ).
  3. a b et c « Damian Penaud », sur en.espn.co.uk (consulté le ).
  4. a b c d e f g h et i Maxime Raulin, « Rattrapé par le plaisir : L'ailier clermontois, devenu un cadre de l’équipe de France, s'est d'abord détourné du rugby avant de renouer avec le bonheur de jouer à Malemort, à côté de Brive. », L'Équipe, no 24669,‎ , p. 6-7 (lire en ligne Accès payant).
  5. a et b « Damian Penaud », sur competitions.ffr.fr (consulté le ).
  6. a et b Fanny Canals, « Moins de 20 ans : Les faits marquants du Tournoi » Accès payant, sur Midi olympique,
  7. « Damian Penaud », sur asm-rugby.com (consulté le ).
  8. « XV de France : Liste Elite et développement », sur ffr.fr, (consulté le ).
  9. Léo Faure, « Clermont n’oublie pas » Accès payant, sur Midi olympique,
  10. Léo Faure, « Penaud, de père en fils » Accès payant, sur Midi olympique,
  11. « Finale Champions Cup 2017 : ASM Clermont - Saracens », sur L'Équipe,
  12. Clément Mazella, « Clermont mise sur Penaud et Raka, Lauret de retour avec le Racing 92 », sur Rugbyrama,
  13. « Feuille de match : ASM Clermont - Racing 92 », sur LNR,
  14. « Feuille de match finale Top 14 2017 : ASM Clermont - RC Toulon », sur LNR,
  15. Thibault Perrin, « XV de France - La liste des 35 joueurs retenus pour la tournée en Afrique du Sud », sur Le Rugbynistère,
  16. Maxime Gil, « Ntamack, Dupont, Penaud, Picamoles, Lopez... 6 sorties, 21 entrées : voici la nouvelle liste Élite », sur rugbyrama.fr, (consulté le ).
  17. « Feuille de match : Afrique du Sud - France 2017 - 1 », sur FFR,
  18. Enzo Contreras, « Test-Matchs : La France étrillée une nouvelle fois par les Springboks », sur Midi olympique,
  19. Thibault Perrin, « Première réussie pour Damian Penaud, loin d'être impressionné par les Springboks », sur Le Rugbynistère,
  20. « Feuille de match : Afrique du Sud - France 2017 - 2 », sur FFR,
  21. « Top 14 - Clermont : les joyaux Penaud et Raka prolongent jusqu'en 2021 », sur rugbyrama.fr, (consulté le ).
  22. Léo Faure, « Penaud, problème générationnel » Accès payant, sur Midi olympique,
  23. Clément Suman, « World Rugby Award 2017 : Damian Penaud nominé pour le titre de révélation de l'année », sur Le Rugbynistère,
  24. « Beauden Barrett et Portia Woodman, sacrés Joueurs World Rugby de l'Année 2017 », sur www.world.rugby,
  25. Clément Suman, « CHAMPIONS CUP : le gros coup dur pour Damian Penaud et l'ASM Clermont Auvergne », sur Le Rugbynistère,
  26. « Crusaders - Barbarians Français : 42-26 », sur ffr.fr, (consulté le ).
  27. « Highlanders – Barbarians Français : 29-10 », sur ffr.fr, (consulté le ).
  28. Nicolas Zanardi, « Polyvalents derrière, revanchards devant » Accès payant, sur Midi olympique,
  29. « Etre décalé au poste d'ailier ? Le Clermontois Damian Penaud affirme que c'est son idée... », sur actu.fr (consulté le ).
  30. « Feuille de match finale Challenge européen 2019 : ASM Clermont - Stade rochelais », sur www.allrugby.com,
  31. « Feuille de match : ASM Clermont - Lyon OU 2019 », sur LNR,
  32. « Demi-finales 2019 Top 14 | Penaud est élu hommu du match Société générale », sur lnr.fr, (consulté le ).
  33. « Feuille de match finale Top 14 2019 : Stade toulousain - ASM Clermont », sur LNR,
  34. Clément Suman, « XV de France : le groupe pour le 6 Nations 2019 dévoilé, Romain Ntamack appelé ! », sur Le Rugbynistère,
  35. « Feuille de match : Angleterre - France », sur FFR,
  36. « Feuille de match : Italie - France », sur FFR,
  37. Clément Suman, « 6 Nations 2019 : Damian Penaud sauve le XV de France d'une défaite ridicule, les 5 points clés du match », sur Le Rugbynistère,
  38. Léo Faure, « L’ASM sécurise ses pépites », sur Midi olympique,
  39. « Penaud, votre premier ailier de l'année », sur rugbyrama.fr, (consulté le ).
  40. a et b David Reyrat, « Nuit du rugby : Cheslin Kolbe superstar », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le ).
  41. a et b « Oscar d’Argent : Penaud », sur rugbyrama.fr, (consulté le ).
  42. Simon Valzer, « Revue de l'élite (Ailiers) - #1 Penaud : repositionnement gagnant », sur Midi olympique,
  43. « Feuille de match : France - Ecosse 1 », sur FFR,
  44. « Feuille de match : France - Ecosse 2 », sur FFR,
  45. « Coupe du monde de rugby : voici les 31 joueurs de l’équipe de France », sur www.leparisien.fr,
  46. « Feuille de match : Pays de Galles - France », sur FFR,
  47. « Les Bleus en questions » Accès payant, sur Midi olympique,
  48. Léo Faure, « Ligne par ligne : si peu de changements » Accès libre, sur Midi olympique,
  49. « Les 42 dévoilés, Ollivon confirmé » Accès libre, sur Midi olympique,
  50. « La liste des 42 pour le Tournoi des 6 Nations », sur www.ffr.fr,
  51. « Feuille de match : Écosse - France 2020 », sur www.ffr.fr,
  52. Marc Duzan, « Qui pour remplacer Penaud chez les Bleus ? » Accès payant, sur Midi olympique,
  53. Jérémy Fadat, « Clermont, l’absent de marque » Accès payant, sur Midi olympique,
  54. « Galthié confirme ses cadres, Retière et Klemenczak appelés » Accès libre, sur Midi olympique,
  55. Clément Mazella, « 6 Nations 2021. La liste des 37 joueurs du XV de France face à l'Italie, 3 novices appelés », sur actu.fr,
  56. « Feuille de match barrage Top 14 : UBB - ASM Clermont », sur www.allrugby.com,
  57. Octave Odola, « XV de France : 22 néophytes dans la liste de 42 pour la tournée en Australie », sur www.leparisien.fr,
  58. Clément Labonne, « Entre stabilité et éclosion d’espoirs » Accès payant, sur Midi olympique,
  59. « Le groupe pour la tournée d’automne », sur FFR,
  60. Vincent Franco, « Neuf nouveaux dont Flament, Hounkpatin bien là : la liste des 42 Bleus pour la tournée d'automne », sur Rugbyrama,
  61. Vincent Bissonnet, « Penaud, l'arme fatale du XV de France face à l'Argentine » Accès payant, sur Midi olympique,
  62. « Feuille de match : France - Argentine 2021 », sur www.ffr.fr,
  63. « Feuille de match : France - Géorgie 2021 », sur www.ffr.fr,
  64. « Feuille de match : France - Nouvelle-Zélande 2021 », sur www.ffr.fr,
  65. Jérémy Fadat, « Vainqueur de la Nouvelle-Zélande, ce XV de France est immense » Accès payant, sur Midi olympique,
  66. Marc Duzan, Jérôme Prevot, Simon Valzer, Nicolas Zanardi, « Découvrez le XV Mondial de l'année, par la rédaction de Midi Olympique » Accès payant, sur Midi olympique,
  67. Jérémy Fadat, « Penaud en forme internationale » Accès payant, sur Midi olympique,
  68. Thibault Perrin, « La liste des 42 joueurs pour le 6 Nations 2022 sans Jalibert », sur www.lerugbynistere.fr,
  69. Emmanuel Moreau, « XV de France : Damian Penaud positif au Covid et absent contre le Pays de Galles », sur France Bleu Pays d'Auvergne,
  70. Ewen Renou, « Le XV de France réalise le Grand Chelem et met fin à 12 ans de disette », sur www.ouest-france.fr,
  71. Arthur Godmet, « 6 Nations : les deux meilleurs marqueurs d'essais sont français ! », sur www.quinzemondial.com,
  72. a b et c Léo faure, « Damian Penaud, désormais une évidence » Accès payant, sur Midi olympique,
  73. « Charles Ollivon et Damian Penaud annoncés avec les Barbarians contre l'Angleterre », sur www.lequipe.fr,
  74. « Feuille de match : Angleterre - Barbarians FC », sur www.allrugby.com,
  75. « La liste des 42 pour la Tournée au Japon », sur www.ffr.fr,
  76. « La France surclasse le Japon lors de leur premier test-match de juillet », sur www.lequipe.fr,
  77. Romain Baheux, « Japon-France (23-42) : Penaud en jambes, Jalibert inspiré... ces Bleus qui ont séduit dans ce premier test-match », sur www.leparisien.fr,
  78. Clément Labonne, « Saga Clermont : Le changement d’ère commence derrière », sur Midi olympique,
  79. a et b « XV de France - Damian Penaud élu joueur de la tournée d'automne », sur Rugbyrama, (consulté le )
  80. Quentin Put, « Tournoi des 6 Nations - Villière et Couilloud absents, Coly présent... Le groupe des 42 Bleus pour préparer le Tournoi », sur Rugbyrama,
  81. « Tournoi des Six Nations 2023 : La liste des 42 joueurs du XV de France pour la préparation », sur FFR,
  82. Arnaud Beurdeley, « 6 Nations 2023 - Angleterre - France - Les notes des Bleus : Ramos et Flament impressionnent, une troisième ligne en lévitation », sur Rugbyrama,
  83. Clément Labonne, « 6 Nations 2023. Angleterre - France : Damian Penaud devient le meilleur marqueur français du Tournoi », sur Rugbyrama,
  84. Jérémy Fadat, « 6 Nations 2023 - Les Bleus finissent en beauté », sur Midi olympique,
  85. Maxime Raulin, Th. P. et A. Bo., « Le désiré de l'aile : L'avenir de l'international français Damian Penaud, en fin de contrat avec Clermont à la fin de la saison, alimente tous les fantasmes. S'il dépend beaucoup de considérations économiques, le choix de l'ailier des Bleus aura de multiples répercussions sur le marché des transferts », L'Équipe, no 24947,‎ , p. 24-25 (lire en ligne Accès payant).
  86. Maxime Raulin, « Transferts : Damian Penaud (Clermont) a choisi Bordeaux-Bègles » Accès libre, L'Équipe, (consulté le ).
  87. Emmanuel Rupied, « Coupe du monde 2019 : Damian Penaud, l'irrésistible ascension », sur France Info, (consulté le ).
  88. Romain Bergogne, « Capable de briller offensivement, Damian Penaud doit encore élever son niveau en défense », L'Équipe, (consulté le ).
  89. « PENAUD Damian - FFR », sur FFR (consulté le )
  90. (en) « Damian Penaud - Test matches - Career Summary », sur en.espn.co.uk (consulté le ).
  91. « XV de France - Grâce à Penaud et Boulard, la France rafle les deux prix des plus beaux essais de l'année », sur rugbyrama.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :