Lionel Beauxis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lionel Beauxis
Description de l'image Lionel Beauxis 2013.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (31 ans)
à Tarbes (France)
Taille 1,80 m
Surnom La Box
Position Demi d'ouverture ou arrière
Carrière en junior
Période Équipe  
2001-2003 Section paloise
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2003-2006
2006-2011
2011-2014
2014-2017
Section paloise
Stade français
Stade toulousain
Union Bordeaux Bègles
29 (325)[1]
119 (889)[1]
60 (536)[1]
54 (295)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2007- Drapeau : France France 20 (125)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 16 février 2017.

Lionel Beauxis, né le à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées, est un joueur de rugby à XV français. Il a évolué au poste de demi d'ouverture ou arrière au sein de la Section paloise, du Stade français, du Stade toulousain puis de l'Union Bordeaux Bègles. Il joue également en équipe de France. Il est connu pour son excellent jeu au pied, long et précis.

Carrière[modifier | modifier le code]

Lionel Beauxis commence le rugby au Rugby Club Louey Marquisat, avant de rejoindre la Section paloise, en 2001, à l'âge de 16 ans. Il y restera jusqu'en 2006.

Il devient peu à peu un titulaire indiscutable dans son club, au poste de demi d'ouverture, grâce à son jeu au pied puissant et précis. Il atteint notamment une finale de Challenge européen en 2005. Cependant, le club finit par être relégué, en 2006.

Cette même année 2006, il est le demi d'ouverture titulaire de l'Équipe de France des moins de 21 ans qui devient championne du Monde. Il est l'un des grands artisans de ce succès, notamment en marquant la totalité des 24 points inscrits (6 pénalités et 2 drops) lors de la finale contre l'Afrique du Sud. Très logiquement, il est élu meilleur joueur du tournoi par l'IRB.

Grâce à ses performances à Pau et en équipe de France des moins de 21 ans, et à un moment où Frédéric Michalak accumule les blessures et semble au creux de la vague, Lionel Beauxis est alors présenté comme l'un des plus grands espoirs du rugby français.

À la suite de son titre mondial, Lionel Beauxis rejoint le Stade français.

L'ex-Palois connaît ainsi sa première sélection dans le Tournoi des Six Nations 2007 face à l'Italie. En mars 2007, il est sélectionné avec les Barbarians français pour jouer un match contre l'Argentine à Biarritz. Les Baa-Baas s'inclinent 28 à 14[2]. Il joue peu pendant la fin de saison du Stade français, mais les sélectionneurs, misant sur la qualité de son jeu au pied, décident cependant de l'incorporer au groupe des 30 pour le Mondial.

« Il a un pied international. C'est quelqu'un avec une qualité de jeu au pied long qui fait avancer l'équipe. »

— Bernard Laporte, dans Rugbyrama le 14 juin 2007

Lionel Beauxis est titularisé pour le quatrième match de cette coupe du monde, contre la Géorgie. Il marque alors 24 points (1 essai, 3 buts et 5 transformations). Sa bonne prestation lui vaut d'être préféré à Michalak pour le quart de finale contre la Nouvelle-Zélande. Certains observateurs se sont demandé si son jeune âge ne risquerait pas d'être préjudiciable dans un match de cette importance, et contre un adversaire très largement favori, mais les sélectionneurs ont probablement estimé que le jeu au pied de Lionel Beauxis serait très utile dans un match où l'occupation du terrain jouerait un rôle primordial. Lionel marque huit nouveaux points (2 buts et 1 transformation), avant de céder sa place à Michalak en cours de seconde période, et participe donc pleinement au succès français (20-18). Reconduit pour la demi-finale contre l'équipe d'Angleterre, il marque les neuf points (trois pénalités) de son équipe, finalement battue 9-14.

La saison suivante de Lionel Beauxis sera perturbée par de nombreuses blessures. Il joue peu en club, et rate les différentes tournées de l'équipe de France, ainsi que le Tournoi des Six Nations 2008.

À partir de la saison 2008-2009, il se remet à jouer régulièrement avec son club. Fort logiquement, il est rappelé en équipe de France à l'occasion du Tournoi des Six Nations 2009. Il faut noter que ces derniers mois, il joue en club au poste d'arrière, tandis qu'il continue d'évoluer en équipe de France au poste de demi d'ouverture.

L'histoire a montré que les équipes qui ont eu des grands résultats bénéficiaient toujours d'un demi d'ouverture dont le jeu au pied permet d'engranger les points et d'occuper le terrain de manière optimale. C'est ainsi que, grâce à Jonny Wilkinson, l'Angleterre avait été championne du monde en 2003. Contrairement à un Michalak aux inspirations parfois géniales mais au jeu au pied souvent déficient, Lionel Beauxis semblait avoir toutes ces qualités.[évasif]

Cependant, depuis l'arrivée de Marc Lièvremont à la tête de l'équipe de France, il ne joue plus les premiers rôles en équipe de France où le staff lui préfère François Trinh-Duc. Ainsi, après une défaite en Australie 22-6, le 27 juin 2009, il est écarté des Bleus.

En juin 2011, il participe à la tournée des Barbarians français en Argentine pour jouer deux matchs contre les Pumas. Les Baa-Baas s'inclinent 23 à 19 à Buenos Aires[3] puis l'emportent 18 à 21 à Resistencia[4].

En février 2011, il signe un contrat de 3 ans avec le Stade toulousain qu'il rejoindra en fin de saison[5] et retrouve l'équipe de France un an plus tard. Avec le stade toulousain, alors qu'il s'apprêtait à entrer sur le terrain, il se blessa à la voûte plantaire en s'échauffant[6] contre Bayonne le 21 septembre 2012.

Philippe Saint-André lui fait jouer les cinq matchs de son premier Tournoi des Six Nations. Il s'agit toutefois de ses dernières apparitions internationales.

En janvier 2014, il signe un contrat d'un an (plus une autre année en option) avec l'Union Bordeaux-Bègles qu'il rejoindra en fin de saison[7].

Après trois saisons à l'UBB, il signe avec le Lyon olympique universitaire pour la saison 2017-2018. Le , il annonce qu'il rejoint finalement le LOU dès la semaine suivante en tant que joker médical[8].

En club[modifier | modifier le code]

Lionel Beauxis à l'échauffement avec le maillot du Stade toulousain.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il honore sa première cape internationale en équipe de France le 3 février 2007 contre l'Italie lors du Tournoi des Six Nations 2007. Il est sélectionné par Bernard Laporte pour la Coupe du monde de 2007 en France où il dispute 6 matchs et inscrit 45 points. Non retenu pour la Coupe du monde de 2011, il fait partie du groupe de joueurs qui participe au Tournoi des Six Nations 2012. Il est titularisé pour les deux derniers matchs du tournoi, face à l'Angleterre et face au Pays de Galles (deux défaites).

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Quart-de-finale France - All Blacks en 2007.

Matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Date Lieu Adversaire Résultat Points marqués Competition
1. Stade Flaminio, Rome, Italie Drapeau : Italie Italie 3-39 3 pts Tournoi des Six Nations
2. Croke Park, Dublin, Irlande Drapeau : Irlande Irlande 17-20 2 pts Tournoi des Six Nations
3. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Pays de Galles Galles 32-21 3 pt Tournoi des Six Nations
4. Stade de Twickenham, Londres, France Drapeau : Angleterre Angleterre 26-18 0 pts Tournoi des Six Nations
5. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Écosse Écosse 46-19 16 pt Tournoi des Six Nations
6. 26 août 2007 Millenium Stadium, Cardiff, Pays de Galles Drapeau : Pays de Galles Galles 7-34 14 pts Test Match
7. Stadium (Toulouse), Toulouse, France Drapeau : Namibie Namibie 87-10 0pts Coupe du monde
8. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Irlande Irlande 25-3 0pts Coupe du monde
9. Stade Vélodrome, Marseille, France Drapeau : Géorgie Géorgie 64-7 24pts Coupe du monde
10. Millenium Stadium, Cardiff, Pays de Galles Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 20-18 10pts Coupe du monde
11. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Angleterre Angleterre 9-14 9pts Coupe du monde
12. Parc des Princes, Paris, France Drapeau : Argentine Argentine 10-34 2pts Coupe du monde
13. Croke Park, Dublin, Irlande Drapeau : Irlande Irlande 30-21 11pts Tournoi des Six Nations
14. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Écosse Écosse 22-13 17pts Tournoi des Six Nations
15. ANZ Stadium, Sydney, Australie Drapeau : Australie Australie 22-6 3pts Test Match
16. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Italie Italie 30-12 0pts Tournoi des Six Nations
17. Murrayfield, Écosse, France Drapeau : Écosse Écosse 17-23 3pts Tournoi des Six Nations
18. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Irlande Irlande 17-17 0pts Tournoi des Six Nations
19. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Angleterre Angleterre 22-24 9pts Tournoi des Six Nations

Coupe du Monde[modifier | modifier le code]

Édition Rang Résultats France Résultats L.Beauxis Matchs L.Beauxis
France 2007 Quatrième 4 v, 0 n, 3 d 4 v, 0 n, 2 d 6/7

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Tournoi[modifier | modifier le code]

Édition Rang Résultats France Résultats L.Beauxis Matchs L.Beauxis
Tournoi des Six Nations 2007 1 4 v, 0 n, 1 d 4 v, 0 n, 1 d 5/5
Tournoi des Six Nations 2009 3 3 v, 0 n, 2 d 1 v, 0 n, 1 d 2/5

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il y a grand chelem.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié à Marie-Alice Yahé, demi de mêlée de l'USA Perpignan et capitaine de l'Équipe de France féminine, depuis le [réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Lionel Beauxis », sur www.itsrugby.fr (consulté le 14 octobre 2011)
  2. « Barbarian Rugby Club vs Argentine », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français,‎ (consulté le 3 décembre 2016)
  3. « Argentine vs Barbarian Rugby Club 4 juin 2011 », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français,‎ (consulté le 28 novembre 2016)
  4. « Argentine vs Barbarian Rugby Club 11 juin 2011 », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français,‎ (consulté le 28 novembre 2016)
  5. « Beauxis change de stade »
  6. Clément Mazella, « Toulouse: Beauxis blessé à l'échauffement », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique,‎ (consulté le 18 novembre 2012)
  7. [1]
  8. « Top 14, transfert - Bordeaux-Bègles libère Lionel Beauxis qui rejoint Lyon », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama,‎ (consulté le 16 février 2017)
  9. Beauxis, c’est le pied, sur sport24.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]