RCA Victor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
RCA Victor
Filiale Sony BMG Music Entertainment
Fondation 1901
Fondateur Eldidge R. Johnson &
Émile Berliner
Maison de disques RCA
Genre Jazz, blues, rock 'n' roll
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Site web rcamusic.fr
L'usine de RCA Victor sur la rue Lenoir à Montréal. On aperçoit sur l'enseigne le célèbre logo du chien Nipper.

RCA Victor est une compagnie de disque faisant partie du groupe RCA de Sony-BMG.

Artistes produits : Arthur Crudup, Enrico Caruso, Elvis Presley, Little Richard (1951-1952), Duane Eddy, Eddie Cochran, Bob Dylan, Alys Robi et, en France : Chantal Goya (1964-1987), Alain Souchon (1973-1984), Laurent Voulzy, Mama Béa, Nicole Croisille, Nicole Rieu, Sylvie Vartan, Patrick Bruel , Mylène Farmer (1983-1984), Bernard Demichelis (1982-1987).

Victor (Victor Talking Machine) était une maison de disques fondée par Émile Berliner et Eldidge R. Johnson, inventeurs du gramophone[réf. nécessaire]. C'était une des firmes les plus importantes du marché américain avant la crise de 1929, qui produisait notamment Al Jolson ou Fats Waller. Elle fut alors rachetée par RCA, en même temps que le label Bluebird Records.

Recherche[modifier | modifier le code]

À partir de 1936, la compagnie publie une revue à caractère technologique, RCA Review. Une unité de recherche ouvre à Montréal où se trouvait déjà l'usine RCA Victor et obtient des contrats de l'agence de Recherche et développement pour la défense du Canada (RDDC) pour tester le système de radars. Le laboratoire de recherche publie de nombreux articles dans RCA Review, dont ceux de Morrel Bachynski, Tudor Johnston et Gilles Cloutier.

Les champs de recherche couvrent les micro-ondes, les semi-conduceurs, la physique des plasmas, les lasers et la conquête de l'espace. À ce titre, l'équipe de chercheurs est appelé à participer à la conception du premier satellite canadien, Alouette 1. John Stewart et John Almond, fondateur de Télésat Canada en 1969, conçoivent le transpondeur du satellite.

La construction d'Alouette 2 est confiée à RCA Victor. Le satellite est lancé le 29 novembre 1965. Poursuivant ses activités de construction de satellites, la compagnie ouvre en 1969 une usine à Sainte-Anne-de-Bellevue. Mais Télésat Canada choisit plutôt de confier la construction de satellites à la compagnie américaine Hugues Aircraft. Les firmes Spar Aerospace et Northen Telecom agissent comme sous-traitants. Cette décision entraîne le déclin de RCA Victor à Montréal. En 1972, le siège social déménage à Toronto. L'usine et le laboratoire de Montréal ferment en 1976.

Galerie[modifier | modifier le code]

L'usine RCA sur la rue Lacasse dans le quartier de Saint-Henri à Montréal en 1944.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Down Yonder.jpg