Terminator 3 : Le Soulèvement des machines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie).
Terminator 3 :
Le Soulèvement des machines
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original du film

Titre québécois Terminator 3: La guerre des machines
Titre original Terminator 3: Rise of the Machines
Réalisation Jonathan Mostow
Scénario John D. Brancato
Michael Ferris
Acteurs principaux
Sociétés de production C-2 Pictures
Intermedia Films
IMF Internationale Medien und Film GmbH & Co. 3. Produktions KG
Mostow/Lieberman Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Science-fiction
Durée 109 minutes
Sortie 2003

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Terminator 3 : Le Soulèvement des machines ou Terminator 3 : La Guerre des machines au Québec (Terminator 3: Rise of the Machines en version originale) est un film américano-germano-britannique de science-fiction réalisé par Jonathan Mostow, sorti en 2003.

Synopsis[modifier | modifier le code]

John Connor, jeune adulte, n'est pas convaincu d'être débarrassé de la menace de Skynet et ne veut pas de son destin. Alors, il fuit continuellement, vivant de petits boulots, et sans aucun moyen pour le localiser (ni maison, ni téléphone, ni carte de crédit). Le Jugement Dernier ne s'est pas déroulé à la date prévue.

Une femme apparaît au sortir d'un voyage dans le temps et s'empare des vêtements et de la voiture d'une autre femme ainsi que de l'arme d'un policier. Il s'agit d'un Terminator modèle T-X. Ce dernier s'attaque à toute une liste de personnes bien définies, les futurs lieutenants de la Résistance, et les abat. Entre temps, un autre Terminator (un modèle T-850 à l'image de celui du 2e film) apparaît à son tour. On apprend qu'un virus d'un genre nouveau semble affecter tous les réseaux civils. On apprend aussi que le développement de Skynet a été repris par une autre société sous la supervision de Robert Brewster, le père de Katherine Brewster, une ancienne camarade de John Connor. Les subordonnés et les supérieurs de Brewster lui recommandent de connecter Skynet à l'ensemble des réseaux civils et militaires pour éliminer le virus en un clin d’œil, selon eux. Mais Brewster est réticent car il sait que cela reviendrait à confier le contrôle intégral de l'armée à Skynet sans décision humaine.

Le Terminator T-800.

John Connor, voulant des médicaments, s'introduit dans une clinique vétérinaire. Au même moment, Katherine, qui travaille dans cette clinique, est appelée pour une urgence. Elle surprend John et l'enferme dans une cage pour animaux. C'est le moment que choisit le T-X pour apparaître afin d'abattre Katherine. En analysant un échantillon de sang, il découvre la présence de John et en fait sa cible prioritaire. John et Kate lui échapperont grâce à l'intervention du T-850. Ce dernier les informe que le Jugement dernier a été simplement retardé et qu'il doit les conduire en lieu sûr.

Ils se rendent dans un mausolée et forcent la tombe de Sarah Connor pour ne trouver qu'un cercueil vide rempli d'armes laissés pour John. Sarah a été incinérée après son décès par leucémie. La police intervient et le T-X retrouve la trace de ses proies lorsqu'il se fait passer pour le fiancé de Katherine (après avoir tué ce dernier) et que les policiers viennent le voir à propos de sa fiancée.

Les fuyards réussissent une fois de plus à s'échapper. On apprend que le Jugement dernier va se produire le jour même à 18h18. John et Kate insistent pour aller retrouver Brewster et l'empêcher d'activer Skynet. Le T-850 craint de compromettre sa mission mais finit par céder quand Katherine le lui ordonne. On apprend que ce T-850 a tué le John Connor du futur avant d'être reprogrammé et renvoyé dans le passé par Katherine elle-même (qui est la future femme de John).

Pendant ce temps, pressé par ses supérieurs, par le fait que le virus s'attaque aux réseaux militaires et la crainte d'une potentielle attaque extérieure, Brewster active Skynet afin de parer au virus et est mortellement blessé par le T-X. Ce dernier parasite les robots de combat qui commencent à tuer tous les humains présents pour éviter toute interférence de leur part avant le Jugement dernier. Brewster pense que Skynet a été infecté par le virus mais en réalité, Skynet est le virus. Brewster, avant de mourir, donne des codes à John et Kate en leur demandant de se rendre à Crystal Peak là où se trouverait la mémoire centrale de Skynet. Le T-850 reste pour combattre le T-X qui le parasite à son tour. Il s'attaque alors à John mais ce dernier lui fait comprendre que le tuer reviendrait à l'échec de sa mission. Le T-850 se désactive alors de lui-même. John et Kate arrivent à Crystal Peak mais le T-X les rattrape. Heureusement, le T-850 réactivé et revenu à sa programmation normale arrive et leur permet de passer la porte d'accès. Il utilise une de ses piles à hydrogène pour se faire sauter avec le T-X.

Pendant ce temps, John et Kate sont entrés mais réalisent que la mémoire centrale de Skynet n'est pas ici mais qu'ils sont dans un abri anti-atomique (en fait, Skynet s'est divisé en des milliers de supports informatiques dans le monde entier, en utilisant Internet, et ne pouvait donc pas être débranché). On les a envoyés ici pour qu'ils survivent au Jugement Dernier. C'est alors que John accepte son destin et que lui et Kate commencent à préparer la Résistance.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada :
Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau de la France France :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

James Cameron, réalisateur-scénariste des deux précédents films, avait plusieurs fois annoncé un troisième film durant les années 1990. Mais la faillite de Carolco Pictures, coproductrice de Terminator 2 : Le Jugement dernier, stoppe le projet. James Cameron tentera ensuite de relancer le projet avec la 20th Century Fox. Mais suite à des problèmes entre le réalisateur et le studio durant la postproduction de Titanic, les négociations échouent[3]. Mario Kassar et Andrew G. Vajna, fondateurs de Carolco, rachètent ensuite ces droits de la franchise pour 7,5 millions de dollars, puis acquièrent ensuite la partie des droits appartenant à Gale Anne Hurd, coscénariste du premier film et ex-femme de James Cameron[4]. En 1999, Kassar et Vajna fondent la société C-2 Pictures et engagent Tedi Sarafian pour écrire Terminator 3 et même David C. Wilson pour un éventuel quatrième film[5]. Dans le script de Tedi Sarafian, John Connor travaille dans une entreprise point com où il est attaqué par une femme Terminator pouvant devenir invisible[6]. En mars 2001, Jonathan Mostow signe comme réalisateur[7]. Non satisfait du script, il fait appel à d'anciens camarades de classe, John Brancato et Michael Ferris, pour le réécrire[6].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Arnold Schwarzenegger est d'abord réticent à participer au film car James Cameron n'était pas impliqué dans cette suite. Ce dernier lui conseille cependant d'accepter, en demandant une forte somme d'argent[8].

L'actrice Sophia Bush, connue pour son rôle de Brooke Davis dans la série Les Frères Scott, a été très longtemps pressentie pour le rôle de Katherine Brewster. Elle avait même commencé à tourner quelques scènes. Le réalisateur, l'estimant trop jeune, ne l'a pas gardée[réf. nécessaire]. Claire Forlani fut ensuite sollicitée avant que Claire Danes ne soit retenue.

Pour le rôle de John Connor, Shane West, Chris Klein et Ben Curtis (en) furent envisagés avant que Nick Stahl ne soit retenu.

Enfin, pour le rôle du T-X, plusieurs actrices comme Famke Janssen, Carrie-Anne Moss, Peta Wilson, Jeri Ryan et Lucia Rijker furent sollicitées avant que Kristanna Loken ne soit finalement choisie. Pourtant le rôle avait été écrit initialement au masculin et ce fut Vin Diesel qui fut le premier acteur à être choisi pour l'incarner.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage devait initialement de dérouler à Vancouver pour des coûts moins élevés. Il débute finalement à Los Angeles en avril 2002 et dure 100 jours. Il se déroule principalement en Californie, entre le Los Angeles Center Studio' et l'usine Boeing de Downey[9]. Une scène aérienne est également tournée au Texas[10].

Musique[modifier | modifier le code]

Terminator 3: Rise of the Machines
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Marco Beltrami
Sortie
Durée 51:19
Genre musique de film
Label Varèse Sarabande
Critique

Bandes originales de Terminator

La musique du film est composée par Marco Beltrami, qui succède à Brad Fiedel.

Liste des titres
  1. "A Day in the Life"
  2. "Hooked on Multiphonics"
  3. "Blonde Behind the Wheel"
  4. "JC Theme"
  5. "Starting T-1"
  6. "Hearse Rent a Car"
  7. "T-X's Hot Tail"
  8. "Graveyard Shootout"
  9. "More Deep Thoughts"
  10. "Dual Terminator"
  11. "Kicked in the Can"
  12. "Magnetic Personality"
  13. "Termina-Tricks"
  14. "Flying Lessons"
  15. "What Do You Want on Your Tombstone?"
  16. "Terminator Tangle"
  17. "Radio"
  18. "T3"
  19. "The Terminator" (thème tiré de Terminator, composé par Brad Fiedel)
  20. "Open to Me" (interprété par Dillon Dixon)
  21. "I Told You" (interprété par Mia Julia)
Autres chansons présentes dans le film mais absentes de l'album


Série télévisée[modifier | modifier le code]

Il existe une série télévisée se déroulant chronologiquement après Terminator 2 : Le Jugement dernier et proposant une suite alternative faisant l'impasse sur l'intrigue du Soulèvement des machines. Intitulée Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor, cette série a été créée par Josh Friedman (en), avec comme acteurs principaux Lena Headey, Thomas Dekker et Summer Glau. Elle a été diffusée à partir de aux États-Unis et, en France, à partir du sur TMC.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Crédits sur l’Internet Movie Database
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. (en) Chris Petrikin, « Fox, Cameron opting out of ‘Terminator 3′ », sur Variety (consulté le 14 avril 2015)
  4. (en) Chris Petrikin,Benedict Carver, « Kassar & Vajna redux », Variety (consulté le 14 avril 2015)
  5. (en) Michael Fleming, « ‘T2′ times two », Variety (consulté le 14 avril 2015)
  6. a et b (en) « Switching drivers », sur Los Angeles Times (consulté le 14 avril 2015)
  7. (en) Michael Fleming, « Mostow morphs to ‘Terminator 3′ », Variety (consulté le 14 avril 2015)
  8. (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  9. Secrets de tournage - Allociné
  10. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  11. (en) « Marco Beltrami Terminator 3: Rise of the Machines (Original Motion Picture Soundtrack) », sur AllMusic (consulté le 4 juillet 2015)
  12. « Blue Man Group :: Blue Man Video », Blueman.com,‎ (consulté le 13 août 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]