Double Détente

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Double Détente
Titre original Red Heat
Réalisation Walter Hill
Scénario Walter Hill
Harry Kleiner
Troy Kennedy-Martin
Acteurs principaux
Sociétés de production Carolco Pictures
Lone Wolf
Oak Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Policier
Durée 104 minutes
Sortie 1988

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Double Détente (Red Heat) est un film américain réalisé par Walter Hill, sorti en 1988.

Synopsis[modifier | modifier le code]

URSS, 1988. Le capitaine de police Ivan Danko est chargé d'appréhender Viktor Rostavili, un dangereux trafiquant de drogues. Ce dernier abat Youri, le collègue d'Ivan, et s'enfuit à Chicago. Danko décide de le poursuivre jusqu'aux États-Unis. Là-bas, il devra faire équipe avec l'inspecteur du Chicago Police Department Art Ridzik, sensible de la gâchette et gaffeur, pour arrêter Rostavili…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Walter Hill développe le film car lui et Arnold Schwarzenegger veulent travailler depuis longtemps ensemble. Le réalisateur-scénariste ne veut pas faire un film de science-fiction et se dit qu'avec son accent, l'acteur ne peut interpréter un américain. Il a l'idée de lui faire jouer un policier russe. Il se demande cependant si le public américain sera prêt à accueillir positivement un héros soviétique, alors qu'on est en pleine guerre froide[3],[4].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu à Los Angeles, Chicago, en Hongrie (notamment à Budapest) et en Russie[5]. La première partie du film qui se déroule à Moscou, y a réellement été tournée mais la plupart des scènes ont été surtout tournées à Budapest. Arnold Schwarzenegger raconte le tournage russe : « Nous étions la première production à être autorisée à tourner sur la Place Rouge de Moscou. C'était vraiment très excitant. C'était drôle, je pensais que là-bas personne ne saurait qui j'étais, mais le premier jour de tournage plus de 500 personnes criaient “Arnold !”. C'est peut être dû à mon charmant accent[6]. » La scène d'introduction dans la neige a été tournée à Ramsau am Dachstein en Autriche[3]

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film rapporte 34 994 648 $ aux États-Unis et enregistre 1 292 988 entrées en France[7],[8].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Ce film est le premier dans lequel Arnold Schwarzenegger est doublé en français par Daniel Beretta. Ce comédien aurait été choisi par la comédienne Jacqueline Porel, qui dirigeait l'adaptation. Celle-ci lui avait demandé de lui téléphoner en prenant une voix grave et un accent russe. En entendant la voix de Beretta, Schwarzy aurait dit « He's got the job ! »[9].

Le collectif de rap français Secteur Ä (contraction de Secte Abdulaï) tire son nom d'un des personnages du film. En effet, Abdulaï est le nom d'un chef de gang noir et aveugle qui fait régner sa loi en prison dans le long-métrage de Walter Hill[10].

Le film est dédié au cascadeur Bennie E. Dobbins, décédé durant le tournage en Autriche[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://powergrid.thewrap.com/project/red-heat
  2. http://www.cnc.fr/web/fr/rechercher-une-oeuvre/-/visa/65726
  3. a, b et c (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Director Hill puts extra dimension in Hollywood themes Thompson, Anne. Chicago Tribune (1963-Current file) [Chicago, Ill] 17 June 1988: GL.
  5. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  6. Secrets de tournage - Allociné
  7. (en) « Red Heat », sur Box Office Mojo (consulté le 15 novembre 2016)
  8. « Double Détente », sur JP box-office.com (consulté le 15 novembre 2016)
  9. Making of The Expendables, entretien avec les voix françaises.
  10. « Kenzy, le gourou du rap français sort du silence »

Liens externes[modifier | modifier le code]