Jesús Franco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Franco.
Jesús Franco Manera
Description de cette image, également commentée ci-après

Jess Franco au festival Fantastic'Arts 2008

Surnom Jess Franco
Naissance
Madrid, Espagne
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagnole
Décès (à 82 ans)
Malaga, Espagne
Profession réalisateur

Jesús Franco Manera dit Jess Franco est un cinéaste espagnol né le à Madrid et mort le [1] à l'âge de 82 ans.

Spécialisé dans les films mêlant horreur et érotisme, il a travaillé sous de nombreux pseudonymes dont Clifford Brown, Adolf M. Frank, J.P. Johnson, David Khune et Jess Frank.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jess Franco reçoit une formation classique au Real Conservatorio de Madrid, où il apprend le piano. Il entame sa carrière cinématographique en tant que compositeur en 1954. Ses premières armes en tant que réalisateur se font à l'aide de courts métrages de commande (films d'entreprise, courts à visée culturelle). Son premier long métrage est achevé en 1959 (Tenemos 18 años), premier d'une longue série de 185 films (en 2011).

Le premier film que Jess Franco dirigea était un court métrage de 16 minutes appelé El Arbol de ESPANA aka THE TREE OF SPAIN. il l'a non seulement dirigé, mais l'a également coécrit avec Jose Maria Forque, Rafael Garcia Serrano et Luis Patac et coécrit la musique avec Enrique Pinilla. Ce film a été produit par Sindicato Nacional del Olivo. Le film met en vedette Magdalena Castro, Lolita Cervantes, Paco de Ronda , Marion Mitchell et Amparo Renkel. Le film a été tourné en Eastmancolour.

Franco tourne des productions à petit budget, son acharnement au travail le pousse à sortir parfois plusieurs films à la fois malgré des problèmes de distribution quasi-systématiques (certains de ses films sont directement sortis en vidéo), utilisant pour ce faire un entourage en accord avec ses visions, capable de tourner plusieurs films en même temps, parfois sans même être au courant (le réalisateur faisait parfois tourner des scènes pour un prochain film à ses acteurs, sans les avoir prévenus). Le réalisateur a travaillé pour ses compagnies de production variées du continent européen, notamment la firme française Eurociné, spécialisé dans le très petit budget. Franco propose un cinéma artisanal, parfois bâclé mais qui a toujours privilégié le fond sur la forme en laissant volontairement de côté les artifices de production au bénéfice d'une urgence créatrice.[réf. nécessaire]

Sa rencontre avec la jeune Lina Romay dans les années 1970 (rencontrée après le décès de sa muse Soledad Miranda) bouleverse non seulement sa vie privée mais aussi artistique, Romay jouant dans la quasi-totalité de ses films ultérieurs. Franco fait de son égérie un personnage sulfureux aux rôles souvent tendancieux, parfois pervers. Dans les années 1990, Franco a également fait tourner plusieurs actrices américaines dans certains de ses films parmi lesquelles Michelle Bauer et Linnea Quigley, deux scream queens populaires aux États-Unis dans les années 1980.

Tout au long de sa carrière, Franco a occupé tous les postes : réalisateur, scénariste, producteur, monteur, acteur, compositeur, ingénieur du son et directeur de la photographie.

Il a également été assistant réalisateur d'Orson Welles sur le tournage de Falstaff ; il a réalisé un montage du Don Quichotte inachevé de Welles.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

années 1950
années 1960
années 1970
années 1980
années 1990
années 2000
années 2010

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lucas Balbo, Peter Blumenstock, Christian Kessler, Additional Material by Tim Lucas, Obsession - The Films of Jess Franco (Foreword by Howard Vernon), Published by Graf Haufen and Frank Trebbin, 1993. 256 p.
  • Alain Petit, Manacoa Files, 1994-1999
  • Jess Franco, Memorias del tío Jess, 2004 (autobiographie, en espagnol)
  • Stéphane du Mesnildot, Jess Franco : Énergies du fantasme, éd. Rouge Profond, 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]