The Saboteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Saboteur
Image illustrative de l'article The Saboteur

Éditeur Electronic Arts
Développeur Pandemic Studios

Date de sortie Drapeau : Europe
Drapeau : États-Unis
Genre Action, Jeu de tir à la troisième personne
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Windows, PlayStation 3, Xbox 360
Média DVD, Blu-ray
Contrôle Clavier / Souris
Manette

Évaluation PEGI : 18 ?

The Saboteur est un jeu vidéo d'action-aventure GTA-like développé par Pandemic Studios pour Electronic Arts. Il sort en Occident en décembre 2009 sur Windows, PlayStation 3 et Xbox 360.

Ce jeu d'action à la troisième personne situé dans la Seconde Guerre mondiale permet au joueur d'évoluer dans Paris. Le héros, Sean Devlin, un mécanicien et pilote irlandais, se bat aux côtés de la Résistance française contre les nazis.

Il s'agit du dernier jeu vidéo développé par Pandemic Studios avant que le studio ne soit fermé.

Scénario[modifier | modifier le code]

À la suite d'une course automobile qui a mal tourné, le héros, un Irlandais nommé Sean Devlin, va devoir affronter Kurt Dierker, un officier SS de haut rang responsable de l'occupation de Paris. Pour cela, il sera aidé par la Résistance française et les SOE anglais dont Skylar Sinclair, qui ne laisse pas Sean indifférent.

À partir de sa planque à Pigalle, le cabaret Le Belle de Nuit, Sean Devlin va effectuer différentes missions pour libérer la capitale de ses occupants et se venger de Dierker au travers de nombreux assassinats, filatures et intrusions, cambriolages, sabotages (bases, ponts, véhicules…) et courses automobiles.

Personnages[modifier | modifier le code]

Alliés/Amis[modifier | modifier le code]

- Sean Devlin: Sean Devlin, originaire d'Irlande, est un garagiste et pilote de course. Après l'assassinat de son meilleur ami Jules par les nazis, il va s'engager dans la résistance dans le but de venger la mort de son défunt ami. Il va être contraint de collaborer avec les services secrets britanniques qu'il ne tient pas dans son cœur et la résistance française pour arriver à son but.

- Skylar Sinclair: C'est une pilote de course anglaise et une vieille amie de Sean. Il va s'avérer qu'elle travaille pour les services secrets britanniques et Sean lui rendra quelques services à elle et son supérieur qui apparemment n'aime pas trop les Irlandais.

- Luc Gaudin: Chef d'une partie de la résistance à Paris, c'est lui qui va enrôler Sean dans ce combat. Il fut écrivain issu d'une famille aisée avant que les nazis ne lui prennent tous ses biens et brulent tous ses écrits. Comme Sean, il semble amoureux de Véronique.

- Vittore Morini: Patron et ingénieur d'une petite écurie de course automobile qui porte son nom et emploi Jules Rousseau comme mécanicien et Sean Devlin en tant que pilote. Il est le concepteur de l'Aurora, la voiture de course de Sean. Il aurait aussi dessiné les plans de la Beta Romero 12C, une monoplace de course dans le jeu mais on lui aurait volé les plans. Il considère Sean comme son fils.

- Bishop: Grand ponte du SOE, Bishop fait confiance a Sean plusieurs fois dans le jeu en lui donnant des missions périlleuses. En échange, il efface le casier judiciaire de Sean en Irlande.

- Véronique Rousseau: Fille des propriétaires du Belle de Nuit, un cabaret qui est aussi une planque pour les résistants. Elle est la sœur de Jules Rousseau. Elle pardonnera à Sean d'avoir inconsciemment emmener son frère dans un piège et se révélera courageuse, intrépide et finalement prendra la tête de la résistance à la mort de Luc.

- Jules Rousseau: Frère de Véronique, il est le mécano de l'écurie Morini. Piégé par Franziska et pris pour un espion à la solde des Anglais, au même titre que Sean, il meurt de la main de Dierker après avoir été cruellement torturé.

- Santos: Originaire d'Espagne, c'est un trafiquant d'armes et le chef d'un grand réseau de marché noir à Paris. Lui et ses employés permettent au joueur au fil du jeu d'acheter des armes, des équipements et de se procurer des objets nécessaires à certaines missions. Malheureusement, il se révélera être un traitre.

- Yosef Bryman: D'origine allemande, il se bat contre les nazis car il est Juif. Il sait pirater des lignes téléphoniques ce qui sera très utile pour des missions de sauvetage.

- Margot Bonnaire: Ancienne restauratrice au Louvre et chef de la cellule de résistant au Bois de Boulogne, elle attache une grande importance à la conservation des œuvres qui sont pillées par les nazis.

- Duval Mingo: Ancien contremaitre dans une usine de moto et chef de la cellule des résistants aux Catacombes. Il utilisera Sean pour se venger de son ex-femme et de son amant, un général nazi qui est spécialisé dans la chasse aux résistants.

- Père Denis : Prêtre défroqué pour avoir dénoncé les atrocités des nazis, il entre en résistance et demande de l'aide à Sean pour diverses missions. Il n'hésite pas à attaquer des soldats ou à poser une bombe.

- Dr Kwong: Il est psychiatre et voit les combats du point de vue psychologique. Il n'hésite pas à hypnotiser un soldat allemand ou à comparer un canon à "une verge turgescente", ce qui rendra mal à l'aise Sean.

- Le Crochet: Militaire fait prisonnier par les nazis. Le général coupable de sa capture lui coupa la main pour la donner à ses chiens. Le Crochet tente d'éviter que les nazis envoie des renforts en Afrique du Nord depuis Paris.

Ennemis[modifier | modifier le code]

- Kurt Dierker: Ancien pilote de course, Kurt Dierker reprend du service pour promouvoir la race aryenne et démontrer la supériorité supposée des nazis. Il n'hésite pas à tricher pour gagner. Sean et Jules apprendront à leurs dépens qu'il est aussi un haut gradé dans l'armée allemande et un tortionnaire sans pitié.

- Karl Eckhart: Général dans l'armée nazie, il n'est que très brièvement entrevu et entendu dans certaines missions. Néanmoins on peut penser qu'il dirige les armées allemandes en France et à Paris.

- Franziska: Garde du corps du Général Eckhart, c'est elle qui fait prisonnier Sean et Jules. Elle est entrevue dans certaines missions même si on ne se bat jamais contre elle.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Missions: En plus des missions principales, Sean peut effectuer de nombreuses missions libres consistant en partie à faire exploser les installations nazies dans la France : miradors, stations d'essence, radars, etc.

Bonus: Plusieurs bonus sont débloquables par des actions de jeu particulières afin d'augmenter les capacités ou l'arsenal de Sean.

Véhicules: À la manière de GTA ou de Saints Row, Sean peut récupérer des véhicules et les ramener dans des garages de la Résistance afin d'en disposer à tout moment. Aussi, lorsqu'il le souhaite, Sean peut faire appel à une voiture de fuite amenée par un chauffeur ou à un coup de main de la part de maquisards armés.

Armes: Les armes et les explosifs sont négociables aux marchés noirs proches de chaque planque, en échange de biens de contrebande gagnés par Sean lors de ses missions.

Carte: Autre particularité de The Saboteur, le joueur est invité à explorer Paris en escaladant les murs et en grimpant sur les toits, comme dans le jeu Assassin's Creed. Au début, l'environnement est sombre, en noir et blanc. Au fur et à mesure que le héros combat les nazis, Paris et ses environs reprennent des couleurs. La carte comprend Paris ainsi que les principales zones d'occupation allemande, chacune séparée par des barrages de soldats : Le Havre, la Bourgogne, la Picardie, La Normandie, le Centre, la Champagne-Ardenne, et la Lorraine. Le joueur a également la possibilité d'explorer une petite partie de l'Allemagne nazie : la ville de Sarrebruck et un complexe militaire hautement surveillé appelé "Dopplesieg".

Développement[modifier | modifier le code]

Pour créer le héros, Sean Devlin, les développeurs se sont inspirés de la vie de William Grover-Williams, pilote de course et agent secret. Pour la personnalité de Sean Devlin, l'équipe de développement a également pensé à des personnages de fiction comme Indiana Jones ou John McClane[1].

Dans The Saboteur, la géographie de Paris est assez fantaisiste. Les développeurs ont pris des libertés avec la localisation des lieux. On y retrouve néanmoins les principaux monuments de la capitale comme la tour Eiffel, l'Arc de triomphe de l'Étoile ou la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre. En province, on trouve notamment l'Ossuaire de Verdun en Lorraine.

Le studio Pandemic Studios a fermé ses portes le 1er décembre 2009, à peine une semaine avant la sortie de The Saboteur. Cependant, le studio avait cessé de développer trois mois auparavant, car Electronic Arts avait annoncé que EA Los Angeles (avec le soutien de studios comme EA Tiburon et EA London) s'occupe de son passage en version gold. Néanmoins les quelques bugs et une forteresse impénétrable (ayant pourtant des soldats et des installations nazis à l'intérieur) ressemblant au Château du Haut-Kœnigsbourg témoignent de son bouclage prématuré.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]