Ralph 2.0

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ralph 2.0
Titre québécois Ralph brise l'Internet
Titre original Ralph Breaks the Internet
Réalisation Rich Moore
Phil Johnston
Scénario Phil Johnston
Pamela Ribon (en)
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Walt Disney Animation Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre animation
Durée 112 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ralph 2.0 ou Ralph brise l'Internet au Québec (Ralph Breaks the Internet), est le 141e long-métrage d'animation et le 57e « Classique d'animation » des studios Disney, réalisé par Rich Moore et Phil Johnston et sorti en 2018. Il fait suite au film Les Mondes de Ralph, sorti en 2012.

Le film est un succès, avec plus de 529 millions de dollars récoltés, tout en obtenant d'excellentes critiques[1],[2]. Il reçoit une nomination pour le meilleur film d'animation à la 76e cérémonie des Golden Globes et à la 24eme Critics' Choice Awards[3],[4].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Six ans après les événements du premier film (Les Mondes de Ralph), Ralph La Casse et Vanellope restent toujours des meilleurs amis et s'amusent chaque nuit à jouer ensemble. Alors que Ralph est heureux de la vie qu'il a, Vanellope avoue être ennuyé par son jeu, qui est trop prévisible, et aimerait de la nouveauté. Un jour, Ralph essaie d'exaucer son souhait en créant une course bonus dans l'un des circuits. Vanellope va contre la joueuse de la borne d'arcade pour profiter de la course à fond, tant et si bien que la joueuse, en forçant trop sur le volant, le casse. La situation paraît désespérée lorsque le propriétaire de la salle d'arcade, M. Litwak, annonce que le créateur de Sugar Rush a fait faillite, quand l'un des adolescents trouve un volant sur eBay. Cependant, M. Litwak le trouve trop cher et n'a d'autre choix que de débrancher la borne de Sugar Rush, laissant tous les personnages du jeu sans abri.

Le soir venu, après une discussion avec Félix Fixe Jr., Ralph décide d'aller dans Internet via le routeur de Wi-Fi récemment installé par M. Litwak pour trouver le volant de Sugar Rush. Il emmène Vanellope avec elle. Bien qu'ils arrivent à le gagner aux enchères en offrant 27 001 dollars, ils ne peuvent pas le payer et doivent trouver l'argent en 24 heures. Les deux amis vont voir Spamley, un spam, pour se faire rapidement de l'argent, et trouve une offre lucrative qui consiste à voler une voiture très rare appartenant à Shank dans un MMORPG appelé La Course Infernale. Ralph et Vanellope volent la voiture, mais sont forcées de la rendre. Shank félicite Vanellope sur ses talents de conductrice et les dirige vers Yesss, la directrice de Buzzztube, où Ralph décide de faire une série de vidéos virales en s'inspirant de concepts à la mode pour gagner l'argent.

Alors que les vidéos de Ralph font sensation, Vanellope rejoint l'équipe de Yesss, qui fait apparaître des fenêtres pop-up. Ralph dit à Yesss d'emmener Vanellope dans un site de fans de Disney intitulé Oh My Disney, où elle rencontre et se lie d'amitié avec les princesses Disney, qui l'encouragent à chanter quand Ralph appelle Vanellope pour lui dire qu'il a récupéré assez d'argent pour acheter le volant. Quand Vanellope ne rejoint pas Ralph à eBay, il l'appelle une deuxième fois et le téléphone décroche par accident et Ralph est mis en muet. Il entend Vanellope confesser à Shank qu'elle aimerait rester dans La Course Infernale car son imprévisibilité et les défis qui s'y présentent la font sentir vivante, contrairement à Sugar Rush. Horrifié à l'idée que Vanellope puisse l'abandonner, Ralph retourne voir Spamley pour lui demander s'il connaît un moyen de rendre La Course Infernale plus ennuyante afin de convaincre Vanellope de rester avec lui. Spamley l'emmène alors dans le dark web, où il fait la connaissance de Double Dan, une créature qui lui donne Michel, un virus de vulnérabilité, qui recrée les défauts qu'il trouve. Quand Ralph lâche le virus dans La Course Infernale, il copie le glitch de Vanellope et le recopie dans tout le jeu, causant un reboot du jeu. Ralph sauve Vanellope juste avant que le jeu ne redémarre, ce qui est aurait pu la supprimer pour toujours.

Vanellope pense que le crash du jeu est de sa faute, mais Ralph, honteux, confesse ce qu'il a fait. Trahie, Vanellope dit que Ralph n'est plus son meilleur ami et jette la médaille qu'elle lui avait fait dans le premier film. Alors que Ralph, vulnérable, retrouve la médaille, maintenant cassée en deux, Michel le scanne et recopie ses défauts. Ceci crée une légion de copies de Ralph excessivement possessives qui causent de sérieux dommages à Internet en cherchant Vanellope. Le vrai Ralph trouve cette dernière et essaient, avec l'aide de Yesss, d'emmener les copies vers un logiciel anti-virus, mais les clones se rassemblent et créent "Ralphzilla", une réplique géante de Ralph. Alors que ce dernier voit que la bataille est perdue, Vanellope se rend, mais Ralph ne l'accepte pas. Il confronte ses clones, avouant son égoïsme et sa possessivité envers Vanellope, disant que la séparation physique ne signifiait pas forcément la fin de leur amitié. Ses insécurités disparaissent, ainsi que tous les clones, et Internet est réparé, alors que Ralph est sauvé d'une chute mortelle par les princesses Disney.

Un peu plus tard, Shank s'arrange pour que Vanellope puisse respawn dans La Course Infernale, ce qui lui permet d'y rester définitivement. Ralph lui donne une moitié de la médaille cassée et se disent adieu, non sans larmes. Sugar Rush est rebranché, Ralph retrouve à la salle d'arcade et compense l'absence de Vanellope en organisant des activités avec les autres personnages de jeux vidéo, tout en restant en contact avec Vanellope à l'aide d'un chat vidéo.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Source : Générique

Production[modifier | modifier le code]

Le , Walt Disney Animation Studios présente des extraits de Ralph Breaks the Internet: Wreck-It Ralph 2 lors de la convention D23[12].

Le , Disney diffuse une seconde bande annonce pour Ralph 2.0[13].

Le , suite à une campagne antiraciste pour blanchiment, Disney Animation confirme avoir redessiné dans Ralph 2.0 la princesse Tiana issue de La Princesse et la Grenouille (2009) avec une peau plus foncée[14],[15].

Le , pour son troisième jour à l'affiche le film récolte 22 millions d'USD aux États-Unis[16].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Mario aurait dû faire un caméo dans le film mais il n'apparaît finalement pas pour une question de droits. Charles Martinet aurait repris son rôle. Cependant, Bowser réapparait en tant que caméo et les blocs bonus de Mario sont visibles dans le film en arrière-plan.
  • Les voix des princesses Disney en version originale, issues des films ou des suites et dérivés, reprennent toutes leur rôle sauf Adriana Caselotti (Blanche-Neige) remplacée par Pamela Ribon et Mary Costa (Aurore) par Kate Higgins. Certaines des voix françaises sont de retour pour Blanche-Neige (redoublage de 2001), Cendrillon (suites), Aurore (Les Histoires Merveilleuses : Vis tes Rêves), Ariel (voix chantée), Pocahontas, Mulan, Raiponce, Mérida, Anna et Vaiana. Léopoldine Serre (Belle 2017) succède à Bénédicte Lécroart, Aurélie Konaté remplace China Moses (Tiana), Victoria Grosbois remplace Magali Barney (Jasmine) et Noémie Orphelin remplace Anaïs Delva (Elsa). Accessoirement, les poitrines des princesses ont été réduites pour des raisons de sexualisation des personnages lors de la scène où ces dernières se retrouvent en t-shirts. La scène des princesses a également été raccourcie pour des causes inconnues, sans doute de droits.
  • Trois chansons ont été interprétées pour le film, la première par le groupe Imagine Dragons (Zero), la deuxième par la chanteuse Julia Michaels (In This Place) et la troisième par Vanellope von Schweetz (La course infernale).
  • À la toute fin du générique, Ralph apparaît et chante la chanson Never Gonna Give You Up, interprétée en par le chanteur anglais Rick Astley. Le clip originel est devenu la base d'un phénomène Internet au début des années 2000 : le Rickroll.
  • Le Rickroll à la toutes fin du générique de fin est interprété en version originale par John C. Reilly, voix originale de Ralph tandis que pour la version française elle est interprétée par François-Xavier Demaison, voix française de Ralph.
  • Les noms des voix françaises sont au générique de fin alors que dans le premier film, Les Mondes de Ralph, les noms des voix originales avaient été conservées pour la version française.
  • Des scènes de la bande annonces pour le film ont été modifiées lors du rendu final du film (par exemple dans la bande annonce Vanellope dort dans la décharge de briques alors que dans le film elle construit une voiture avec les briques, où quand Ralph et Vanellope regardent le tableau du chat, scène qui apparaît seulement dans la bande annonce et pas dans le film).

Le , The Void ouvre à la réservation les attractions de réalité virtuelle sur Ralph 2.0 dont l'ouverture est prévue le 21 novembre au Disney Springs et à Downtown Disney[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alison Foreman, « Critics give 'Ralph Breaks the Internet' a big thumbs up », Mashable, (consulté le 14 novembre 2018)
  2. Christopher Campbell, « Ralph Breaks the Internet First Reviews: A Hilarious, Heartwarming Sequel », Rotten Tomatoes, (consulté le 28 novembre 2018)
  3. Variety Staff, « Golden Globe Nominations: Complete List », Variety,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Pete Hammond, « Critics’ Choice Awards Nominations: ‘The Favourite’ Tops With 14, ‘Black Panther’ A Marvel, ‘First Man’ Rebounds; ‘The Americans’ Leads TV Series », sur Deadline, (consulté le 10 décembre 2018)
  5. Distribution confirmée dans le générique du film
  6. https://disneyinternationalvoices.weebly.com/pocahontas.html
  7. https://disneyinternationalvoices.weebly.com/merida.html
  8. https://disneyinternationalvoices.weebly.com/ariel.html
  9. https://disneyinternationalvoices.weebly.com/cinderella.html
  10. https://disneyinternationalvoices.weebly.com/jasmine.html
  11. https://disneyinternationalvoices.weebly.com/briar-rose--aurora.html
  12. Mathilde Cresbon, « Reine des neiges 2, Toy Story 4, Ralph 2 : ce que Disney a révélé au D23 », sur LePoint.fr, (consulté le 17 juillet 2017)
  13. (en) Cameron Bonomolo, « Disney Releases New 'Wreck-It Ralph 2' Teaser », sur comicbook.com, (consulté le 16 avril 2018)
  14. (en) Helena Horton, « Disney redraws first black princess after anti-racism campaigners claim her skin is 'too white' », sur The Daily Telegraph, (consulté le 18 avril 2019)
  15. (en) Sonja Haller, « Disney changes 'Wreck-It Ralph 2' after complaints about a black princess' light skin », sur USA Today, (consulté le 18 avril 2019)
  16. (en) Scott Mendelson, « Disney's 'Ralph Breaks The Internet' Tops Friday With $22M » (consulté le 24 mai 2019)
  17. (en) Janine Bowen, « Ralph Breaks VR Experience Open For Booking In Disney Springs, Downtown Disney », sur wdwnt.com, (consulté le 17 mai 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]