T-800

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
T-800
Personnage de fiction apparaissant dans
Terminator.

Le Terminator T-800
Le Terminator T-800

Alias Terminator
Espèce Cyborg
Activité Assassinat, reconnaissance
Caractéristique Possède un endosquelette et un aspect humain
Entourage Skynet
Ennemi de T-1000
T-X
T-3000

Créé par James Cameron et Gale Anne Hurd
Interprété par Arnold Schwarzenegger
Première apparition Terminator
Dernière apparition Terminator: Genisys

Le T-800 est un personnage de fiction créé par James Cameron dans la série de films Terminator.

Le T-800 est un cyborg, programmé pour s'infiltrer et éliminer physiquement toute résistance humaine dans la guerre qui oppose l'ordinateur central du réseau de défense, Skynet à l'humanité tout entière en 2029.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

La série des robots T-800 est créé par le super ordinateur militaire Skynet, pour être l'arme ultime contre la résistance humaine. Le modèle utilisé pour le T-800 modèle 101 est un militaire travaillant pour le programme CRS, le sergent Candy[note 1].

Description[modifier | modifier le code]

Physique[modifier | modifier le code]

Le T-800 a été conçu sur la base d'un cyborg (pour CYBernétique ORGanisme), un robot composé d'un squelette de type humanoïde recouvert de tissus charnels humains (peau, muscles, tendons, nerfs, etc.), capable d'infiltrer les structures militaires de la résistance humaine en se faisant passer pour un être humain, pouvant ainsi éliminer ses ennemis de l'intérieur.

Le Terminator T-800.

L'aspect de cet androïde est voué à l'infiltration : non seulement il a l'air humain, mais il respire, transpire, saigne comme un être humain et peut imiter toute voix humaine. Cependant, les chiens peuvent sentir la présence de la machine et, de faits, sont souvent gardés aux points de contrôle pour détecter ceux qui essaieraient de pénétrer les refuges de la résistance humaine.

Il existe plusieurs apparences humaines différentes pour le T-800, qui est un chassis de combat. Le modèle 101[note 2] correspond à l'apparence « Schwarzenegger ». On peut apercevoir un autre modèle lors de l'attaque surprise où Kyle est confronté à un Terminator d'une autre apparence que celle de « Schwarzenegger »[note 3].

Pour aider dans son rôle de tueur, cet endosquelette est construit à partir d'un alliage métallique pour former un châssis de combat, et par là même, est notamment immunisé contre les tirs d'arme de poing de petits calibres, bien que des tirs répétés de fusil à pompe aient suffisamment de puissance pour le neutraliser momentanément. Grâce à sa cellule d'énergie, formé de 2 piles à hydrogène logées derrière le bouclier de son torse, il peut rester actif pendant 120 ans sans avoir besoin de recharge extérieure. Si sa source d'énergie est vide ou endommagée, une batterie de secours lui permet de continuer de fonctionner pendant un certain temps.

Il est dit que l'alliage utilisé dans la construction du T-800 est un mélange « Titane-Tungstène » (Ti-W)[note 4], ou à base de coltan (dans Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor).

Le détruire intégralement requiert ainsi de hautes températures : dans le 2e opus, le Terminator est ainsi plongé dans du métal en fusion. Dans Les Chroniques de Sarah Connor, le moyen employé est de faire fondre la carcasse dans un feu de thermite. Le T-800 a également une résistance limitée à la pression (une presse hydraulique suffit à compresser dans le 1er film car pris par surprise). En revanche, il est capable de stopper une porte blindée de plusieurs tonnes d'un abri nucléaire pour l'empêcher de se refermer (cf Terminator 3 et T2-3D Battle Across Time).

Dans Terminator Genisys, on découvre que son endosquelette est vulnérable à l'acide.

Dans le futur, les soldats androïdes vus dans les séquences de guerre contre la résistance humaine[note 5] sont soit des endosquelettes déployés directement sur le champ de bataille face aux troupes de la résistance humaines, mais non recouverts de tissu vivant, ou bien de tissus synthétiques, soit recouverts de peau humaine déployés contre les refuges notamment souterrains de la résistance[note 3].

A noter que l'enveloppe corporelle humaine est nécessaire au T-800 pour pouvoir franchir la barrière physique de l'espace-temps généré par la machine temporelle de Skynet[note 3].

Habilités[modifier | modifier le code]

C'est un Intelligence artificielle entièrement autonome mais programmée pour un objectif précis, l'infiltration de structures humaines (villes ou bases) afin d'éliminer soit toute présence humaine soit une série de cibles bien précises[note 2].

Les capacités du Terminator sont fondées sur la connaissance de l'ensemble des technologies humaines fournies par l'apprentissage géométrique de Skynet, l'ordinateur central de défense en guerre totale contre l'humanité en 2029[note 3]. Outre une mémoire lui permettant de conduire tout type de véhicule (berline, poids lourd, moto, avion, hélicoptère (...)) qu'il est capable de réparer, il bénéficie d'un programme d'analyse logique de son environnement direct lui permettant de s'adapter au mieux de la situation et lui indiquant ses objectifs immédiats comme notamment se fondre dans la foule (camouflage) et d'acquérir toutes les connaissances (nom, adresse et portrait de sa cible ou ses cibles) et matériel (vêtements et armes) nécessaires à la réussite à sa mission. Il lui permet également d'anticiper tout dégât éventuel sur sa structure et d'adapter son comportement en fonction de cette dernière[note 5].

Outre ses yeux caméras, capable d'amplifier les signaux lumineux la nuit, il est équipé d'un détecteur olfactif, et d'une force motrice mécanique élevée, lui permettant de soulever de fortes charges, transpercer ou plier la plupart des matériaux communs à la seule force de ses mains [note 3]. Sa résistance mécanique est plus élevée qu'un être humain normal dans la plupart des configurations envisagées comme le choc direct contre un véhicule terrestre ou aérien. En outre, le feu ou un incendie classique, si il détruit son camouflage charnel, ne le stoppe pas.

Machine conçue pour "terminer" l'humanité, et conçue sur le modèle des Hunters-Killers terrestres et aériens qui traque la résistance humaine à la surface mais sous une forme extrêmement plus évoluée, il bénéficie d'une connaissance étendue de toutes les armes blanches ou à feu et de leur maniement sur toutes leurs formes, complétée des techniques de combat rapproché à mains nues dans tous les environnements. Pour parfaire sa mission, il est doté de fiches sur l'anatomie humaine extrêmement détaillées afin d'infliger directement en fonction de sa mission, des blessures légères, moyennes ou létales à sa ou ses cibles[note 2].

"Cela fait de vous un tueur plus efficace" Sarah Connor dans Terminator 2.

Etant une machine, il ne ressent pas la fatigue ni les blessures comme un être humain, mais reçoit les informations en cas de dégradation de son enveloppe charnelle ou de son châssis de combat. Il est capable de s'auto-réparer en cas de dégât mineur[note 2]. Sa peau bénéficie de capacité de cicatrisation afin de parfaire son camouflage notamment en cas de blessure mineure (plaie par balle) mais commence à se dégrader plus rapidement en cas de dégât majeur non traité (ablation d'un oeil ou du revêtement d'un bras). A noter que le Terminator peut recréer de la peau humaine au moyen de plusieurs éléments chimique différents (cf Les Chroniques de Sarah Connor) voir la régénérer sur un membre total exemple un bras (cf Terminator Genesys).

Froid et insensible, inhumain, ne ressentant aucune émotion, comme la peur ou le doute, à la différence d'un être humain, il exécute ses missions jusqu'à leur aboutissement complet ou sa propre destruction. Il peut, si nécessaire procéder à une amputation directe d'un membre de son châssis si celui ci est trop endommagé afin de continuer à remplir sa mission[note 2].

"Il ne connait pas les remords, la pitié, c'est le Terminator et il la pour te tuer". Kyle Reese in The Terminator.

L'ensemble de ses capacités en font en fonction de ses directives programmées au départ soit un poursuivant implacable (The Terminator) soit un défenseur absolu (Terminator 2).

Ces capacités sont partagées par l'ensemble des Terminators qui vont lui succéder dans le programme d'armement de Skynet à savoir : le T-1000, la T-X et le T-3000 (Terminator Genesys) représentant de nouvelles évolutions toujours plus dangereuses et efficaces du principe d'infiltration-extermination du Terminator.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Le T-800 de Cyberdyne Systems est un androïde, programmé pour tuer. Il est souvent référé en tant que « Terminator » ou T-800.

Les T-800 ont la capacité d'apprendre, bien que cette fonction ait été désactivée par Skynet (version longue de Terminator 2) pour les empêcher de devenir trop humains, ce qui limiterait leur efficacité. Sarah et John Connor réactivent cette capacité, ce qui amène le cyborg à accumuler rapidement des connaissances des interactions humaines et parler d'une façon plus fluide[note 6]. Une réplique à la fin du film indique que les unités pouvant apprendre arrivent à comprendre les émotions : « Je sais maintenant pourquoi vous pleurez ».

Création du personnage[modifier | modifier le code]

Le personnage a été créé dans le script par James Cameron tandis que la statue échelle 1/1 a été créée par le Stan Winston et son studio sur un design original de James Cameron.

Un Terminator Modèle 101, joué par Arnold Schwarzenegger, fut l'antagoniste dans le film original Terminator. Après avoir été reprogrammé par la résistance dans le futur, il fut l'un des protagonistes des films Terminator 2 et Terminator 3. Ce qui, pour l'anecdote, fait du Terminator, selon l'AFI, à la fois le 22e meilleur méchant et le 48e meilleur héros de l'histoire du cinéma américain.

T-850[modifier | modifier le code]

Le T-850 est un modèle de Terminator présent dans le film Terminator 3. Il s'agit d'une évolution du T-800. En effet, le T-850 est plus résistant et plus réactif que le T-800. On sait également qu'un « programme de psychologie humaine de base » lui a été ajouté. Ce programme lui permet notamment de mieux appréhender les comportements humains et donc de mieux les prévoir, améliorant ainsi son efficacité dans la traque de ses proies.

Le T-850 a également une mise à jour de son « sens de l'humour ».

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

Endosquelette du Terminator T-800 muni d'une arme.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

  • Terminator renaissance (bande dessinée). Scénario : Dara Naraghi ; Dessin : Alan Robinson ; Couleurs : Tom Smith ; Éditeur : Delcourt ; Collection : Contrebande ; Sortie : 13 octobre 2009.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Attraction[modifier | modifier le code]

Panneau de l'attraction T2 3-D: Battle Across Time du parc d'attraction Universal Studios Florida.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Interprété par Arnold Schwarzenegger. Un bonus DVD du film Terminator 3 le laisse supposer.
  2. a, b, c, d et e Présent dans les trois films.
  3. a, b, c, d et e Dans Terminator.
  4. Dans les livres basés sur la franchise Terminator.
  5. a et b Dans Terminator 2 et Terminator 3.
  6. Dans la version longue de Terminator 2.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Journey to Silius », The Cutting Room Floor.net (consulté le 14 mai 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]