Battleship (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Battleship et Bataille navale (homonymie).

Battleship

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original du film

Titre québécois Bataille navale
Titre original Battleship
Réalisation Peter Berg
Scénario Jon Heober
Eric Hoeber
Acteurs principaux
Sociétés de production Battleship Delta Productions
Film 44
Hasbro
Stuber Productions
Pays d’origine États-Unis
Genre science-fiction
Sortie 2012
Durée 131 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Battleship, ou Bataille navale au Québec, est un film de science-fiction américain produit et réalisé par Peter Berg, sorti en 2012.

Le pitch est relié au jeu de société appelé bataille navale (Battleship)[1]. Ce film est prototypique du genre produit par le cinéma de sécurité nationale.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au large d'Hawaï, au cours des grandes manœuvres RIMPAC 2012, une flotte internationale composée entre autres du porte-avions USS Ronald Reagan, des destroyers américains de classe Arleigh Burke USS Sampson et USS John Paul Jones ou encore le Myoko de la classe Kongō de la flotte japonaise[2] engage une bataille contre une race extraterrestre connue sous le nom de « Régents » originaire de l'exoplanète Gliese 581 c découverte en 2005 (alors que celle-ci fut réellement découverte en avril 2007). Ceux-ci sont venus sur la planète Terre, après que la NASA les a contactés au moyen d'un puissant relais satellite installé dans l'archipel. Les extraterrestres arrivent donc à Hawaï dans l'espoir de pouvoir utiliser les relais satellites de l'île pour contacter leur système, leur vaisseau principal de communication étant détruit après avoir heurté un satellite dans l'espace. Ils mettent en place un champ de force pour isoler l'archipel et lancent une offensive pour prendre le contrôle de cet État des États-Unis. Un officier de la United States Navy, à bord d’un des destroyers et aidé par son frère, va devoir sauver le monde de cette force mystérieuse. Le navire musée USS Missouri, cuirassé de la classe Iowa est remis en service pour l’occasion.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film a été nommé sept fois à la 33e cérémonie des Razzie Awards. Rihanna y remporte notamment le trophée de pire actrice dans un second rôle.

Box-office[modifier | modifier le code]

Malgré son budget de 209 millions de dollars, le film est un échec commercial[4],[5]. Il n'a rapporté que 303,1 millions de dollars dont seulement 65,2 millions aux États-Unis[6].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le lieutenant Colonel Mick Canales, est joué par le Lieutenant Colonel Gregory G. Gadson, un soldat américain blessé gravement en Irak. En 2007, son véhicule explosa sur un engin explosif improvisé, privant le Lieutenant Colonel Gregory G. Gadson de ses deux jambes et lui infligeant de graves séquelles au bras droit.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Anonyme, « Hasbro Brands to Deliver Major Hollywood Blockbuster Film and Television Action, Adventure and Fun Worldwide This Summer and Beyond », sur Hasbro,‎ 15 juin 2011 (consulté le 6 août 2011)
  2. « Battleship : L'US Navy fait son grand retour au cinéma », sur Mer et Marine,‎ 13 avril 2012 (consulté le 13 avril 2012)
  3. Carton de doublage.qc.ca consulté le 27 juin 2012
  4. « Flop de Battleship: la faute à Avengers ? », Première,‎ 27 juin 2012 (consulté le 17 novembre 2012)
  5. Charles Decant, « "Battleship" : les premiers pas de Rihanna au cinéma font un flop », sur Charts in France,‎ 21 mai 2012 (consulté le 17 novembre 2012)
  6. « BOX-OFFICE MONDE 2012 », sur cine-directors,‎ 2012 (consulté le 17 novembre 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]