Pascal Renwick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pascal Renwick
Nom de naissance Pascal Jean-Loup Renwick
Naissance
Lille, Nord, France
Nationalité Française
Décès (à 51 ans)
Champigny-sur-Marne, Val-de-Marne, France
Profession Acteur
Directeur artistique
Films notables Liste noire
Lumière noire
Watani, un monde sans mal
(en doublage)
Terminator
Running Man
Alien 3
Bonne nuit les petits (4e série)
Matrix (série de films)
Séries notables L'Affaire Villemin

Pascal Renwick est un acteur et directeur artistique français, né le [1] à Lille (Nord) et mort le [2] à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).

Très actif dans le doublage, il était une voix régulière en doublant notamment, à plusieurs reprises, Laurence Fishburne, Ron Perlman, Mike Starr et Fred Ward, ainsi que la première voix récurrente d'Arnold Schwarzenegger, Charles S. Dutton, Danny Trejo, Joe Morton, Delroy Lindo et Tom Lister, Jr.[3].

Il a également prêté sa voix à Nounours dans Bonne nuit les petits de 1994 à 1997, succédant ainsi à Jean Martinelli (mort en 1983[4]), ainsi qu'à l'animation avec le personnage de Cesar dans La Belle et le Clochard[3] lors de la troisième version française, Rolly dans Les Fruittis ou encore Makuta, antagoniste principal dans la trilogie Bionicle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

De 1976 à 1978, Pascal Renwick a suivi une formation d'art dramatique au Cours Simon. Il tente ensuite à plusieurs reprises le concours du Conservatoire de Paris, sans jamais l'obtenir pour y entrer. Il décide alors de se consacrer au théâtre[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

À l'écran[modifier | modifier le code]

En 1984, il écrit et met en scène sa propre pièce de théâtre Qui a tué Betty Grant. Face au succès de la pièce, celle-ci a été diffusée sur TF1[3]. Remarqué par l'intermédiaire de ce succès, il obtient la même année son premier rôle au cinéma dans le film policier Liste noire d'Alain Bonnot puis dans le court métrage Mon inconnue de Philippe Harel[3],[5] (où il retrouve Dominique Pinon et Hervé-Axel Colombel, compagnons des années Cours Simon, ainsi que Daniel Mesguish et Eva Damien).

En 1994 et 1998, il joue dans Lumière noire et Watani, un monde sans mal, deux films réalisés par Med Hondo[3].

En 1996, il incarne Patou dans une série de téléfilms intitulée Les Mercredis de la vie où il joue dans Baloche[3], aux côtés de nombreux autres comédiens : Luc Florian (Gérard Peduzzi), Jeanne Goupil (Jeanne Peduzzi), Ronny Coutteure (Robert Van Bersen), Michel Fortin (Pierrot Peduzzi), Vincent Grass (Raoul), Michel Vigné (Olive), Yolande Moreau[6] (Jacqueline Van Bersen)…

En doublage[modifier | modifier le code]

En parallèle, il reste très actif dans le doublage. Il prête notamment de manière récurrente sa voix grave si particulière à bon nombre d'acteurs comme Laurence Fishburne, qu'il a doublé à huit reprises (dont La Couleur pourpre en 1985, Double Détente en 1988 ou encore dans la trilogie Matrix de 1999 à 2003), Ron Perlman, qu'il a doublé à cinq reprises (dont La Belle et la Bête de 1987 à 1990, Police Academy : Mission à Moscou en 1994 ou La Seconde Guerre de Sécession en 1997), ainsi que Fred Ward (dans Saigon, l'enfer pour deux flics en 1988 ou la saga Tremors en 1990 / 1996), Delroy Lindo qu'il a doublé à quatre reprises (dont Get Shorty) ou encore Arnold Schwarzenegger qu'il a doublé à trois reprises (dont le T-800 dans Terminator, avec les fameuses phrases cultes en version française[3]). Il double aussi de manière occasionnelle Alan Rickman dans Piège de cristal (1988) ou encore Al Pacino dans Dick Tracy[3] (1990), et aussi Götz George dans la série Schimanski.

En 1994, après un casting exigeant, Pascal Renwick est choisi pour être la « nouvelle » voix de Nounours dans Bonne nuit les petits, qu'il incarnera de 1994 à 1997[7],[8]. Puis de 1995 à 2006, il prête aussi sa voix à des personnages de films d'animation comme Guile dans Street Fighter II, le film, Togusa dans Ghost in the Shell, César, le colonel canin dans La Belle et le Clochard (troisième version), le maléfique Makuta dans les films Bionicle ou encore Cétautomatix dans Astérix et les Vikings[3].

En 2003, lors de la sortie des suites de Matrix, interrogé sur le doublage des films, il déclare : « Matrix » a un scénario d'une intelligence extrême, il faut entrer dans le style. J'ai une texture très fatigante à travailler comme sur Nounours dans la nouvelle version de Bonne nuit les petits (1994). Sur Matrix Reloaded, il y a eu quatre semaines de doublage. Avec le directeur artistique Michel Derain, on a eu un vrai travail de composition avec des disputes gentilles. Parfois, je mettais trois heures sur une réplique…[3] ».

Mort[modifier | modifier le code]

Pascal Renwick meurt d'une longue maladie le à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), à l'âge de 51 ans. Au moment de sa mort, il doublait la voix du personnage de Muse Watson dans la saison 1 de Prison Break jusqu'à l'épisode 15 intitulé In extremis, diffusé le 12 octobre 2006 en France. Pour les épisodes restants, il sera remplacé par Michel Fortin.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Qui a tué Betty Grant de et mise en scène par lui-même
  • 1985 : Napalm academy de François Martelliere, représentation : Paris (France) : Point Virgule (3 avril 1985)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Une aventure de Phil Perfect : Timothy Pickles-Korsakoff (mini-série)
  • 1986 : Léon Blum à l'échelle humaine de Pierre Bourgeade et Jacques Rutman : Vineux (téléfilm)
  • 1989 : Tribunal : Alain Parisot (épisode : Sombre revanche)
  • 1991 : Commissaire Moulin : Stéphane (saison 4, épisode 3 : Le Simulateur)
  • 1996 : Le JAP, juge d'application des peines : Pascal Rossi (épisode 8 Le Dernier Round)
  • 1996 : Les Mercredis de la vie (série de téléfilms) Baloche de Dominique Baron : Patou, le batteur (diffusé pour la première fois en et rediffusé notamment le sur D8)
  • 1998 : Un et un font six : Lalonde (2 épisodes)
  • 2002 : Fabien Cosma : le père d'Antoine (saison 1, épisode 2 : Le Poids d'une vie)
  • 2003 : Malone : (épisode 2)
  • 2006 : L'Affaire Villemin : le journaliste Bourdieu (épisode 1 à 6)
  • 2006 : Commissaire Valence : Paul Berthelot (Saison 4, épisode 2)

Doublage[modifier | modifier le code]

Note : Les dates en italique correspondent aux sorties initiales des films auxquels Pascal Renwick a assuré le redoublage ou le doublage tardif.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Direction artistique[modifier | modifier le code]

Habillage radio[modifier | modifier le code]

Successivement voix des radios régionales Vibration, Forum et des radios locales Ado FM et Black Box.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. 2e doublage effectué en 2002.
  2. 2e doublage effectué en 2002.
  3. 2e doublage effectué en 1997.
  4. 3e doublage effectué en 1997.
  5. 2e doublage effectué dans les années 1990.
  6. Doublage tardif effectué dans les années 1990.
  7. 2e doublage effectué dans les années 2000.
  8. 2e doublage effectué en 2002.
  9. Doublage tardif effectué en 1995.
  10. Doublage tardif effectué en 1996.
  11. Doublage tardif effectué en 1986.
  12. Doublé par Ron Perlman en version originale.
  13. Jusqu'à son décès, puis il est remplacé par Georges Caudron.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]