Tom Clancy's Splinter Cell: Double Agent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tom Clancy's Splinter Cell
Double Agent
Image illustrative de l'article Tom Clancy's Splinter Cell: Double Agent

Éditeur Ubisoft
Développeur Ubisoft Shanghai (PS3, PC, 360)
Ubisoft Montréal et Ubisoft Milan (PS2, Xbox, GC, Wii)
Ubisoft Annecy (multijoueur)
Musique Michael McCann

Date de sortie
Genre Jeu d'infiltration
Mode de jeu Un joueur, multijoueur (2 à 6)
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Média DVD, B-RD
Contrôle Manette
clavier, souris

Tom Clancy's Splinter Cell: Double Agent est un jeu vidéo d'infiltration édité par Ubisoft en 2006. C'est le quatrième épisode de la saga Splinter Cell. Le jeu est développé par Ubisoft Shanghai pour la Xbox 360, la PlayStation 3 et les PC dotés de Windows et par Ubisoft Montréal et Ubisoft Milan pour la Xbox, la PlayStation 2, la GameCube et la Wii.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule en 2008, après les précédents opus de la série des Splinter Cell.
Sam Fisher est rappelé d'urgence par Echelon 3 pour une mission en Islande : une centrale géothermique serait infiltrée par des terroristes et la NSA a besoin de renseignements. Il a à peine le temps de laisser un mail à sa fille Sarah pour lui signaler qu'il s'en va.

Arrivé en Islande, Sam doit infiltrer la centrale, avec l'aide d'un coéquipier, un « bleu » au tempérament fonceur. L'occasion pour lui de le former avec cette « mission de routine ».
La mission terminée, Lambert lui apprend une terrible nouvelle : sa fille est morte, visiblement renversée par un chauffard.

Ensuite, c'est la descente aux enfers pour Sam, il n'est plus que l'ombre de lui-même. Comme il n'avait plus rien à perdre, Lambert lui confiera « la pire mission de sa carrière » : il devra infiltrer une puissante organisation criminelle, connue sous le nom de JBA (John Brown's Army). Sam effectua un braquage manqué et assassina plusieurs civils après la mort de sa fille, après quoi il fut incarcéré, dans le but d'entrer en contact avec un des membres de l'organisation, Jamie Washington, lui aussi emprisonné. Ensemble, ils s'évadent pour rejoindre la JBA. Commence alors une double vie pour Sam Fisher, tiraillé entre deux organisations : la NSA d'un côté, la JBA de l'autre.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Mode solo[modifier | modifier le code]

Le jeu en mode solo reprend une version améliorée du moteur graphique qui avait fait le succès de Splinter Cell Chaos Theory. Il s'agit de la version suivante, à savoir l'Unreal Engine 2.5 (mais à un rendu extrêmement proche de l'Unreal Engine 3 ce qui explique l'optimisation horrible du jeu), Tom Clancy's Splinter Cell: Chaos Theory utilise aussi une version améliorée de l'Unreal Engine 2.5 mais mieux optimisé et plus beau.

La principale différence par-rapport aux précédents opus de la série est cette dualité entre NSA et JBA : à chaque nouvelle phase de jeu, le joueur se voit assigner un certain nombre d'objectifs (parfois antagonistes) par chacun de ses « employeurs » ; il doit parfois faire des choix entre ceux-ci, et ne dispose bien souvent que d'un temps limité pour les réaliser. Toutes ses actions auront des conséquences sur la suite du déroulement de l'histoire, notamment si elles conduisent à la perte de la confiance de l'un des deux camps.

Personnages[modifier | modifier le code]

Différences old gen/version HD[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

  • Dans la version HD, le personnage de Williams n'existe pas alors que dans la version old gen il est un des personnages principaux avec Sam et Lambert.
  • Dans la version HD, Cole Yeager est juste un pilote d’hélicoptère alors que dans la version old gen, il fait partie de la JBA et veut renverser le chef de la JBA, Emile.
  • Après la 1re mission en Islande, la cinématique dans laquelle Sam apprend la mort de sa fille peut sembler incompréhensible dans la version HD puisque la mission est un succès, tandis que dans la version old gen, Lambert met brutalement fin à la mission : il prévient Sam qu'il est arrivé quelque chose à sa fille suivi de la cinématique.
  • Dans les 2 versions, nous avons le choix de tuer Lambert, mais dans la version HD, Sam tire sur Lambert de sorte que Jamie Washington croie à sa mort car en réalité Lambert survit. Dans la version old gen, si on tue Lambert, sa mort est confirmée, ce qui rend la version old gen plus adaptée à sa suite : Splinter Cell Conviction.

Dans Splinter Cell Essentials (PSP), qui sert d'épilogue à la version old gen de Splinter Cell: Double Agent, Lambert est bien mort et la lutte entre Sam et Williams continue.

Il n'y a que le personnage de Lambert qui a officiellement disparue, ce qui rend la version old gen plus canonique que la version HD.

Pour essayez d’être en accord avec sa suite Splinter Cell Conviction, il faut jouer aux 2 version de Splinter Cell: Double Agent dans cet ordre:

  • Mission 1-Island: Old gen
  • Mission 2- Ellsworth: Version HD
  • Mission 3- QG JBA 1: Version HD
  • Mission 4- Mer d'Okhotsk: Version HD
  • Mission 4- Train blindé: Old gen
  • Mission 5- Shanghaï: Version HD
  • Mission 6- QG JBA 2: Version HD
  • Mission 7- Cozumel: Version HD
  • Mission 8- QG JBA 3: Version HD
  • Mission 9- Kinshasa: Version HD
  • Mission 8-QG JBA 2: Old gen
  • Mission 9-New-York : Old gen

On peut ignorer les 2 dernière missions de la version HD vu que Lambert survit dans cette dernière.

Missions[modifier | modifier le code]

La version HD contient une mission exclusive à Shanghai et la version old gen contient une mission exclusive a New York (train blindé). Le reste des missions sont les mêmes mais se passent toujours différemment. Par exemple, la mission Kinshasa, dans la version HD, se passe au grand jour et en pleine zone de guerre, Sam ayant même un uniforme de soldat, tandis que sur old gen, elle se passe la nuit dans un hôtel, Sam ayant son habituelle tenue d’infiltration.

Mode multijoueur[modifier | modifier le code]

Le mode multijoueur a subi aussi de nombreuses innovations. D'un point de vue graphique tout d'abord puisque la qualité a été améliorée. Au niveau du gameplay ensuite, de nouveaux mouvements ont fait leur apparition. De même il est possible d'incarner un espion féminin sur Xbox 360 et PS3 par exemple.

Par contre, les modes de jeu n'ont plus rien à voir avec ceux des opus précédents, notamment celui de Splinter Cell: Chaos Theory qui reste à ce jour le plus plébiscité par les joueurs. On retrouve l'opposition espions contre mercenaires (aussi appelée forces Echelon contre Upsilon) avec un maximum de 6 joueurs (4 pour la version PS2), mais l'esprit « infiltration » est moins présent.

Ce mode est disponible sur PlayStation 2, Xbox, GameCube et Wii uniquement. Il est composé de 3 missions (Islande, Ellsworth et Kinshasa). On trouve également une mission bonus. Une fois le mode Coop terminé, on débloque le mode Elite qui est composé des missions du mode Coop en plus difficile.

Développement[modifier | modifier le code]

Bande sonore[modifier | modifier le code]

La bande originale du jeu a été composée par le groupe Behavior. Il a notamment composé les musiques du jeu Tom Clancy's EndWar.

Le sound design a été créé par Frédéric Devanlay pour Big Wheels studio.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]