Michael Madsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michael Madsen
Description de cette image, également commentée ci-après
Michael Madsen au Festival de Cannes 2018.
Nom de naissance Michael Søren Madsen
Surnom Mike
Naissance (63 ans)
Chicago (Illinois, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Films notables Thelma et Louise
Reservoir Dogs
Sauvez Willy
Kill Bill : Volume 1 et 2
Les Huit Salopards

Michael Madsen est un acteur américain, né le à Chicago. Il est connu pour ses collaborations avec le réalisateur Quentin Tarantino, interprétant notamment M. Blonde dans Reservoir Dogs (1992), Budd dans Kill Bill : Volume 1 (2003) et Kill Bill : Volume 2 (2004) et Joe Gage dans Les Huit Salopards (2015). Il joue également dans Thelma et Louise (1991) et prête sa voix à Toni Cipriani dans le jeu vidéo Grand Theft Auto III (2001), ainsi qu'à Daud dans Dishonored (2012-2017).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Né à Chicago le , Michael Madsen est le fils d'Elaine (une poétesse et productrice de télévision) et de Calvin Madsen (un pompier)[1] et le frère de l'actrice Virginia Madsen. Ses grands-parents paternels étaient danois et sa mère a des ancêtres irlandais et amérindiens[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Michael Madsen se prend de passion pour le cinéma durant son adolescence rebelle et difficile, alors qu'il vit au sein d'une famille unie à Chicago. Après avoir vécu de petits boulots (peintre en bâtiment, aide-soignant…), il décroche ses premiers rôles dans des séries comme Deux flics à Miami, jusqu'à son premier film, en 1983, Wargames aux côtés du jeune Matthew Broderick.

Après avoir traqué Val Kilmer jusqu'à la mort dans Kill Me Again en 1989 puis avoir été le petit ami compréhensif de Susan Sarandon dans le film culte Thelma et Louise en 1991, c'est en 1992 qu'il acquiert la notoriété auprès du grand public grâce à son interprétation sadique et terrifiante de Mr. Blonde dans Reservoir Dogs, le premier film de Quentin Tarantino qui fait sensation à Cannes.

Le rôle de l'homme patibulaire, violent et solitaire devient dès lors l'une de ses spécialités. Il incarne Rudy Travis dans Guet-Apens en 1994, puis le capo mafieux Sonny Black dans Donnie Brasco avec Al Pacino et Johnny Depp en 1996. Sa forte notoriété dans les années 1990 lui ouvre par ailleurs les portes des blockbusters Sauvez Willy, Wyatt Earp et Les hommes de l'ombre, trois films aux registres différents dans lesquels il quitte son personnage de méchant.

Dans les années 2000, Michael Madsen se fait plus discret au cinéma, se contentant de courtes apparitions dans Meurs un autre jour en 2002, Sin City en 2005 ou encore Scary Movie 4 en 2006. Très apprécié de Quentin Tarantino, l'acteur retrouve un peu de visibilité avec Kill Bill : Volume 1 en 2003 et Kill Bill : Volume 2 en 2004.

Confronté à des problèmes financiers, il cumule depuis 2007 un grand nombre de premiers rôles dans des petits films d'action destinés à sortir directement en vidéo, plus d'une dizaine en 2010. Cette même année, il apparaît cependant dans le film français Krach avec Gilles Lellouche et Charles Berling.

En 2015, il retrouve un projet ambitieux à l'affiche du film Les Huit Salopards de Quentin Tarantino, avec lequel il collabore pour la quatrième fois, puis dans Once Upon a Time… in Hollywood (2019).

Michael Madsen en .

Autres activités[modifier | modifier le code]

En mars 2010.

Passionné de poésie, il a publié plusieurs ouvrages, et aime aussi les jeux vidéo : il a participé au développement de DRIV3R en doublant le personnage Tanner, aux côtés d’Iggy Pop, Mickey Rourke ou Michelle Rodríguez. Il a également collaboré au making of en doublant un yakuza, ainsi que son propre personnage, dans le jeu Reservoir Dogs. Il est d'ailleurs le seul de la bande des braqueurs du film à prêter son visage aux développeurs. En 2001, il incarne un truand dans le clip You Rock My World de Michael Jackson aux côtés de Chris Tucker et de Marlon Brando.

Le , il entre dans le jeu de télé-réalité anglais Celebrity Big Brother 9[3].
Le vendredi , le jour de la finale il est éliminé et arrive en quatrième position. Il a été enfermé pendant 23 jours dans la Big Brother House avec notamment l'ancien champion de rugby Gareth Thomas ou encore les playmates Playboy Kristina et Karissa Shannon. Du 6 au , il fut président du jury du 1er Champs-Élysées Film Festival, avec Lambert Wilson.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le frère de l'actrice Virginia Madsen[1]. Il a six fils dont un a pour parrain Harvey Keitel[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Années 2020[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Clips musicaux[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Jean-Yves Chatelais était la voix française la plus régulière de Michael Madsen[6]. Michel Vigné l'a doublé à huit reprises.

Au Québec, il est régulièrement doublé par Pierre Auger.

En France
et aussi
Au Québec

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) http://www.filmreference.com/film/29/Michael-Madsen.html
  2. (en) Tony Bray, « Virginia Madsen », TV Now, (consulté le 31 mai 2007)
  3. Anaïs Grammatico, « Big Brother UK recrute Michael Madsen », sur lefigaro.fr, TVMag, (consulté le 13 septembre 2020).
  4. (en) « Harvey Keitel Biography », sur https://www.imdb.com/?ref_=nv_home
  5. Benjamin Goalabré, Michael Madsen, E. R. Ruiz et Ryan Slater, 2 Graves in the Desert, Backlit Production, Convergence Films, FIVE2ONE Productions, (lire en ligne)
  6. « Comédiens ayant doublé Michael Madsen en France »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Voxofilm (consulté le 30 mars 2013)
  7. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Michael Madsen en France » sur RS Doublage, le 25 avril 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :