Space Jam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Space Jam
Description de l'image 3914-SpaceJamLogo original.jpg.
Titre québécois Basket spatial
Réalisation Joe Pytka
Scénario Leo Benvenuti
Steve Rudnick
Timothy Harris
Herschel Weingrod
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Family Entertainment
Northern Lights Entertainment (non crédité)
Courtside Seats Productions (non crédité)
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie, aventure, animation
Durée 89 minutes
Sortie 1996

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Space Jam (Basket Spatial au Québec) est un film d'animation américain réalisé par Joe Pytka.

Après le succès en 1988 de Qui veut la peau de Roger Rabbit de Walt Disney Pictures mêlant acteurs et animation, Warner Bros Animation a mis huit ans à trouver un projet similaire pour leur studio. Le film mêle images d'animation des vedettes de Warner comme les personnages des Looney Tunes et de vrais humains comme Michael Jordan. Le film comprend de nombreuses vedettes du basket-ball venus faire un simple caméo ainsi que l'acteur Bill Murray.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vivant paisiblement dans leur monde, les Looney Tunes sont attaqués par des extraterrestres voulant en faire leurs esclaves pour leur divertissement. Acculés, les Looney décident de parier leur liberté dans un match de basket-ball : s'ils gagnent, les extraterrestres doivent repartir et les laisser en paix ; sinon les Toons accepteront d'être asservis. Détail imprévu : les martiens utilisent leurs pouvoirs pour voler le talent et la force des meilleurs joueurs de la planète, devenant ainsi des monstres géants implacables. Paniqués, Bugs Bunny et Daffy Duck font venir dans leur monde le champion Michael Jordan pour entrainer les toons et les aider à gagner le match.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Acteurs[modifier | modifier le code]

Distribution vocale[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Les acteurs ont mis près de quatre ans à tourner ce film.
  • Le générique du film est interprété par R. Kelly, avec le titre I Believe I Can Fly, et par Seal, avec Fly like an Eagle.
  • Coolio, B-Real, Busta Rhymes, LL Cool J, Method Man, Chris Rock, Barry White et Salt-N-Pepa, entre autres, ont également participé à la bande originale. Elle contient aussi I turn to you interprétée par All-4-One.
  • On peut remarquer une référence au film Pulp Fiction lorsque Elmer Fudd et Sam le pirate, habillés en costumes noirs et lunettes noires, fusillent un adversaire, dans une scène accompagnée par la bande originale du film de Tarantino.
  • Lors de l'apparition de Bill Murray sur le terrain, M. Swackhammer se trompe de nom en évoquant Dan Aykroyd en raison de l'apparition des deux acteurs dans SOS Fantômes en 1984. D'ailleurs, Bill Murray explique qu'il a pu arriver dans le monde des toons grâce à son amitié avec le producteur Ivan Reitman, réalisateur mythique de SOS Fantômes.
  • La version française de ce film fut l'une des premières occasions de présenter le nouveau casting choisi par la Warner pour ses personnages animés emblématiques. Ainsi, plusieurs voix habituelles sont changées, l'exemple le plus frappant étant le remplacement de Guy Piérauld sur Bugs Bunny, bien que le comédien était encore en activité à l'époque. Au final, seuls Daffy Duck et Elmer Fudd retrouvent leur voix de l'époque, Patrick Guillemin ayant repris le rôle du célèbre canard au début des années 1990 tandis que le chasseur a souvent été doublé par Albert Augier (mais le personnage a eu en fait de nombreuses voix au fil du temps), celui-ci finira toutefois par être remplacé par Patrice Dozier après ce film.

Projet de suite[modifier | modifier le code]

Une suite du film, Space Jam 2, a été évoquée par Warner Bros. en février 2014, mettant en avant la star du basket LeBron James[1]. Le projet est également annoncé par Warner Bros. France sur son site en 2015[2]. Au 16 octobre 2017, le film est toujours en cours de développement, Justin Lin étant annoncé à la réalisation[3].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Deux jeux reprennent le thème de la partie de basket-ball entre l'équipe des Toons et celle des Monstars :

  • Space Jam, par Acclaim, sort sur trois machines en 1996 (en novembre aux États-Unis) : PlayStation (PS1), ordinateur PC et Saturn[4]
  • Un jeu de flipper Space Jam est créé en 1996 par Sega, avec le thème et les personnages de la partie de basket-ball[5],[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anita Busch, « Ebersols Aboard To Produce And Script Warner Bros’ ‘Space Jam 2′ As A Starring Vehicle For LeBron James », Deadline, (consulté le 21 février 2014)
  2. https://www.warnerbros.fr/articles/looney-tunes-focus
  3. (en) « Space Jam 2 », sur imdb.com (consulté le 4 octobre 2017).
  4. Description sur le site jeuxvideo.com.
  5. (en) Description des règles du flipper, par Robert Macauley, 10 avril 1998.
  6. (en) Caractéristiques du flipper, par The Internet Pinball Database, 6 décembre 1996.