Raymond Legrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Legrand.

Raymond Legrand est un chef d'orchestre et compositeur français, né à Paris 11e et mort à Nanterre (- ). Inhumé à Bissy-sous-Uxelles (Saone-et-Loire). Élève de Gabriel Fauré, il se fait très tôt connaître par des ouvrages sur l'harmonisation, l'instrumentation et l'orchestration.

Biographie[modifier | modifier le code]

De son mariage en 1929 avec Marcelle Der Mikaëlian (sœur de Jacques Hélian et descendants de la bourgeoisie arménienne) naîtront la chanteuse Christiane Legrand en 1930 et le compositeur Michel Legrand en 1932. Dès 1935, il abandonne son épouse et ses enfants. En 1943, il a un fils, Michel-Patrick Legrand avec la chanteuse Irène de Trébert. Durant la Seconde Guerre mondiale, il participe à la Collaboration.

En 1946, il divorce enfin, plusieurs années après son départ du domicile conjugal, et se marie avec Paulette Bonimond dont il aura deux enfants, l'écrivain Benjamin Legrand et le peintre Olivier Legrand[1].

Passant aux variétés, il réalise des arrangements pour Ray Ventura et son ensemble dès 1934, avant de réunir sa propre formation sous l'Occupation. Il s'entoure alors d'anciens musiciens rencontrés chez Ray Ventura, en particulier Henri Bourtayre (compositions) et Guy Dejardin (arrangements, orchestrations).

L'orchestre de Raymond Legrand accompagne notamment Irène de Trébert, Maurice Chevalier, Georges Guétary, Tino Rossi, les Sœurs Étienne ou encore Colette Renard, avec laquelle il se marie en 1960 et dont il divorce en 1969 (après son divorce avec Paulette Bonimont la même année)[2]. Il collabore aussi avec de grandes figures de la chanson française comme Francis Lemarque, Mouloudji, Édith Piaf ou Henri Salvador.

En 1948, il a dirigé l'orchestre de l'enregistrement de C'est si bon par les Sœurs Étienne qui devient un succès. En 1966, son fils Michel Legrand dirige l'orchestre pour l'enregistrement de cette chanson par Barbra Streisand pour son album Color me Barbra.

En 1971, il divorce à nouveau pour se marier avec Martine Leroy dont il aura une fille, Coralie Legrand.

Par ailleurs, il est l'auteur de nombreuses musiques de films.

Musique de film[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. Roger Darton : pince-moi, je rêve ! Auteur : Jean Jour. Éditions Dricot, 1993. ISBN, 2870951272, 9782870951279

Liens externes[modifier | modifier le code]