Overwatch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le jeu vidéo
Cet article est une ébauche concernant le jeu vidéo.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) (voir l’aide à la rédaction).

Overwatch
Image illustrative de l'article Overwatch

Éditeur Blizzard Entertainment
Développeur Blizzard Entertainment
Concepteur Aaron Keller
Chris Metzen
Jeffrey Kaplan
Musique Derek Duke
Neal Acree

Début du projet
Date de sortie
Version 1.10.0.2.35780
Genre Tir en vue à la première personne en ligne
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme PlayStation 4
Xbox One
Windows
Média DVD
Distribution numérique
Langue Multilingue
Contrôle Clavier, souris,manette

Évaluation PEGI : 12 ?

Overwatch est un jeu vidéo de tir en vue subjective en ligne développé et publié par Blizzard Entertainment. Le jeu est annoncé le à la BlizzCon, et est commercialisé le 24 mai 2016 sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One.

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

L'histoire d'Overwatch se situe dans un monde néo-futuriste (approximativement en 2063), des années après la résolution d'une guerre impliquant robots et humains dans la crise des Omniaques. Les deux camps se sont en effet affrontés suite à l'hostilité qu'avaient manifesté plusieurs Omniaques, des robots, qui, contrairement à leurs congénères, déclaraient être dotés d'une conscience[1]. C'est à cette période que fut créée l'organisation d'Overwatch, dans le but d'éradiquer la menace que représentaient les Omniaques qui s'étaient soulevés afin de ramener le calme. Cependant, la réussite de l'intervention d'Overwatch laissa place à des suspicions qui entraînèrent la destitution de l'organisation, accusée de corruption et sédition durant le conflit. L'explosion qui eut lieu au siège d'Overwatch et fut considérée comme un accident technique y joua notamment un grand rôle : certains pensent que cet accident n'était pas un coup du hasard, et que les opposants de l'organisation y avaient probablement joué un rôle. Quoi qu'il en soit, la mort du commandant en chef Jack Morrison et du second commandant Gabriel Reyes acheva de dissoudre l'unité de l'organisation. Mais récemment, l'ancien agent Winston, après avoir été attaqué par la Griffe, a relancé la mise en service des anciens soldats d'Overwatch après une attaque de l'organisation terroriste sur Gibraltar[2][réf. insuffisante].

Personnages et champs de bataille[modifier | modifier le code]

Liste des personnages du jeu[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cette section contient une ou plusieurs listes. Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.   (avril 2017).
Personnage Nom réel Voix française Affiliation Rôle Âge Base d'opération Pays Profession Capacités
Tracer[3] Lena Oxton Dorothée Pousséo Overwatch Attaque 26 ans Londres Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Pilote de chasse Pulseurs ; Transfert ; Rappel ; Bombe à impulsion
Fatale [4] Amélie Lacroix Chloé Hollings La Griffe Défense 33 ans Annecy Drapeau de la France France Assassin Baiser de la veuve ; Grappin ; Mine venimeuse ; Infravision
Faucheur[5] Gabriel Reyes Jérémie Covillault La Griffe, Overwatch (anciennement), Blackwatch (anciennement) Attaque 56 ans Los Angeles Drapeau du Mexique Mexique Mercenaire Pompes funèbres ; Forme spectrale ; Voie des ombres ; Éclosion mortelle
Winston[6] Winston Frantz Confiac Overwatch Tank 29 ans Colonie lunaire horizon Inconnu Scientifique, aventurier Canon Tesla ; Propulseurs ; Projecteur de bouclier ; Rage primordiale
Pharah[7] Fariha Amari Ethel Houbiers Helix Security Attaque 32 ans Gizeh Drapeau de l'Égypte Égypte Responsable de la sécurité Lance-roquettes ; Réacteurs ; Conflagration ; Barrage
Reinhardt[8] Reinhardt Wilhelm Patrice Melennec Overwatch Tank 61 ans Stuttgart Drapeau de l'Allemagne Allemagne guerrier à la retraite Marteau à réaction ; Bouclier ; Charge ; Frappe de feu ; Choc sismique
Symmetra[9] Satya Vaswani Tulika Srivastava Vishkar Corporation Soutien 28 ans Utopée Drapeau de l'Inde Inde Architecte Projecteur à photons ; Tourelle sentinelle ; Barrière photonique ; Téléporteur ; Générateur de bouclier
Torbjörn[10] Torbjörn Lindholm José Luccioni Overwatch Défense 57 ans Göteborg Drapeau de la Suède Suède Fabricant d'armes Pistolet à rivets ; Marteau de forge ; Déploiement de tourelle ; Module d'armure ; Cœur de magma
Bastion[11] Automate de siège SST E54 Chris Metzen Aucune Défense 30 ans Inconnu Inconnu Automate de combat Configuration assaut ; Configuration siège ; Reconfiguration ; Auto-réparation ; Mode char
Hanzo[12] Hanzo Shimada Lionel Tua Clan Shimada Défense 38 ans Hanamura Drapeau du Japon Japon Mercenaire, assassin, frère de Genji Arc tempête ; Flèche sonique ; Mille-flèche ; Frappe du dragon
Ange[13] Angela Ziegler Sybille Tureau Overwatch Soutien 37 ans Zurich Drapeau de la Suisse Suisse Médecin urgentiste Caducée ; Miséricorde ; Ange gardien ; Saut de l'ange ; Résurrection
Zenyatta[14] Tekhartha Zenyatta Marc Perez Les Shambali Soutien 20 ans Monastère de Shambali Drapeau du Népal Népal Gourou errant, aventurier Orbe de destruction ; Orbe d'harmonie ; Orbe de discorde ; Transcendance
Zarya[15] Aleksandra Zaryanova Alexia Lunel Forces de défense russes Tank 28 ans Front de Krasnoïarsk Drapeau de la Russie Russie Soldat Canon à particules ; Barrière de particules ; Barrière projetée ; Orbe à gravitons
McCree[16] Jesse McCree Boris Rehlinger Blackwatch (anciennement) Attaque 37 ans Santa Fe Drapeau des États-Unis États-Unis Chasseur de primes Pacificateur ; Roulade ; Grenade flash ; Implacable
Soldat 76[17] Jack Morrison Patrick Borg Overwatch (anciennement) Attaque 55 ans Indiana rurale Drapeau des États-Unis États-Unis Justicier, soldat Fusil à impulsions ; Roquettes LX ; Sprint ; Champ Biotique ; Visière tactique
Lúcio[18] Lúcio Correia dos Santos Donald Reignoux Aucune Soutien 26 ans Rio de Janeiro Drapeau du Brésil Brésil DJ, champion de la liberté Ampli ; Crossfade ; Volume Max ; Mur de Son
D.Va[19] Hana Song Geneviève Doang MEKA (Mobile Exo-force, Korean Army) Tank 19 ans Busan Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Ex-joueuse pro, pilote de MEKA (Mobile Exo-Force of Korean Army) Fusio-canons ; Propulseurs ; Matrice défensive ; Auto-destruction ; Arme légère ; Appel du méca
Mei[20] Mei-Ling Zhou Adeline Chetail Overwatch (anciennement) Défense 31 ans Xi'an Drapeau de la République populaire de Chine Chine Climatologue, aventurière Canon endothermique ; Cryostase ; Mur de glace ; Blizzard
Genji[21] Genji

Shimada

Bernard Gabay Blackwatch (anciennement) Attaque 35 ans Monastère de Shambali Drapeau du Japon Japon Aventurier, Disciple de Zenyatta, Shuriken ; Riposte ; Frappe du vent ; Agilité Cybernétique ; Lame du dragon

Chacal

Jamison Fawkes Stéphane Ronchewski Junkers (anciennement) Défense 25 ans Junkertown Drapeau de l'Australie Australie

Anarchiste, Voleur, Démolisseur, Mercenaire, Récupérateur

Lance-grenades ; Mine incapacitante ; Piège d'acier ; Mauvais perdant ; Pneumastic

Chopper

Mako Rutledge Frédéric Souterelle Junkers (anciennement) Tank 48 ans Junkertown Drapeau de l'Australie Australie

Tueur à gages (anciennement), Garde du corps

Déferrailleur ; Inhalateur ; Traquelard ; Équarisseur
Ana Ana Amari Marie Vincent Overwatch (anciennement) Soutien 60 ans Le Caire Drapeau de l'Égypte Égypte Chasseuse de primes Fusil biotique ; Fléchette hypodermique ; Grenade biotique ; Nanoboost
Sombra Inconnu Emmanuelle Rivière La Griffe, Los Muertos (anciennement) Attaque 30 ans Dorado Drapeau du Mexique Mexique Hackeuse Pistolet mitrailleur ; Piratage ; Camouflage thermoptique ; Transducteur ; IEM
Orisa[22] OR15 Corinne Wellong Aucune Tank 1 mois Numbani Drapeau du Nigeria Nigeria Robot protecteur Canon à fusion ; Blindage ; Halte ! ; Dispositif de protection ; Surcharge

Liste des champs de bataille[modifier | modifier le code]

Nom Pays Mode Type de carte
King's Row[23] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Capture et Convoi Ville
Temple d'Anubis[23] Drapeau de l'Égypte Égypte Capture de point Souk
Hanamura[23] Drapeau du Japon Japon Capture de point Temple
Observatoire de Gibraltar[24] Drapeau de Gibraltar Gibraltar Convoi Base de lancement
Numbani[25] Drapeau du Nigeria Nigeria Capture et Convoi Ville
Usine Volskaya[25] Drapeau de la Russie Russie Capture de point Usine
Dorado Drapeau du Mexique Mexique Convoi Village
Hollywood Drapeau des États-Unis États-Unis Capture et Convoi Studios de cinéma
Tour de Lijiang Drapeau de la République populaire de Chine Chine Contrôle Ville
Capture de drapeau Centre de contrôle
Jardin
Marché de nuit
Népal Drapeau du Népal Népal Contrôle Village
Capture de drapeau Autel
Sanctuaire
Village
Route 66 Drapeau des États-Unis États-Unis Convoi Village
Ilios Drapeau de la Grèce Grèce Contrôle Village
Capture de drapeau Phare
Puits
Ruines
Estádio das Rãs Drapeau du Brésil Brésil Lùcioball Stade de Football
Eichenwalde Drapeau de l'Allemagne Allemagne Capture et Convoi Village médiéval
Écolab Antarctique Élimination Station de recherche
Oasis Drapeau de l'Irak Irak Contrôle Ville
Capture de drapeau Centre-ville
Jardins
Université

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Overwatch est un jeu de tir à la première personne dans lequel deux équipes de six joueurs s'affrontent pour remporter la partie. Chaque personnage que le joueur décide d'incarner répond à un rôle bien précis : il peut choisir entre l'attaque, la défense, le soutien ou le tank[26].

Héros offensifs : Ils permettent d'infliger de lourds dégâts aux adversaires.

Héros défensifs : ces héros sont dotés de capacités spéciales leur permettant de gêner la progression adverse.

Héros tank : Ils permettent d'encaisser les dégâts et d'initier les assauts.

Héros soutien : dotés de capacités visant à soigner et/ou buffer (renforcer) leurs coéquipiers[27].

De nombreux champs de batailles sont annoncés par Blizzard, tous disposant de leurs propre mode de jeu, dépendant de la carte sur lequel il se déroule. Le concept de nationalité a un impact important sur les personnages du jeu, qui appartiennent pratiquement tous à des pays distincts[3],[28].

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cette section contient une ou plusieurs listes. Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.  (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Cette section relève du guide pratique, ce qui n'est pas de nature encyclopédique.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Habituels[modifier | modifier le code]

Chaque champ de bataille est propre à un mode de jeu particulier. Les conditions de victoire ne seront donc pas les mêmes en fonction de la carte choisie.

Convoi : L’objectif de l’équipe en attaque est d’apporter un chargement à un point de livraison, alors que les défenseurs doivent empêcher la progression des attaquants jusqu’à la fin du temps imparti.

Point de Contrôle : Deux équipes s’affrontent pour le contrôle du terrain, avec une équipe en attaque et l’autre en défense. L’objectif des attaquants est de capturer des points stratégiques, alors que les défenseurs doivent en garder le contrôle jusqu’à la fin du temps imparti[29].

Point de Contrôle / Convoi : Ce type de jeu cumule les 2 modes : En 1re partie, capturer le point de contrôle; en 2e partie, apporter le chargement à un point de livraison, une équipe en attaque et une équipe en défense.

Roi de la colline : Les deux équipe s'affrontent sur une carte pour posséder un point de contrôle. La partie se joue en 2 manches gagnantes (3 manches gagnantes en partie compétitive). Le but dans chaque manche est d'atteindre 100% de possession du point avant les adversaires.

Selon AlphaCast[30] et son interview avec Jeff Kaplan, le jeu pourrait contenir plusieurs autres modes de jeu.

Arcade[modifier | modifier le code]

Un nouveau mode de jeu appelé Arcade est sorti le 15 novembre 2016. Il permet de jouer avec des règles alternatives et propres à chaque mode. Après 3 victoires dans n'importe quel mode, le joueur reçoit une loot box. L'Arcade contient 6 modes principaux.

Duel Mystère : 2 joueurs vont s'affronter sur un map prévu pour avec un héros identique et choisi aléatoirement. L'affrontement se déroule en 5 manches gagnantes.

Élimination : 3 joueurs dans 2 équipes vont s'affronter sur une map conçu pour ce mode de jeu. Le mode se déroule en 3 manches gagnantes.

Héros Mystère : 6 joueurs dans 2 équipes vont s'affronter de la même manière qu'une partie normale. Chaque joueur se voit attribuer un héros de manière aléatoire et ne peut en changer. À chaque mort de ce dernier, on lui assigne un nouveau héros.

Sans Limite  : Identique à un mode normal, à la différence qu'il n'y a pas de limite de personnage identique pour une même équipe.

Capture de drapeau : Deux équipes s’affrontent sur les cartes dédiées habituellement au point de contrôle et doivent récupérer un drapeau dans le camp adverse et le ramener dans son camp. Il faudra aussi protéger son drapeau de vos adversaires. Les gagnants sont ceux aillant rapporté 3 fois un drapeau adversaire, mais si le compte à rebours est écoulé c’est l’équipe aillant rapporter le plus de drapeau qui gagne.

Gare au choc  : Ce mode est composé de plusieurs mode de jeu choisi aléatoirement lors d'une partie.

  • À l'attaque! : Seul les héros offensifs sont autorisés (Genji, McCree, Pharah, Reaper, Soldat 76, Sombra, Tracer). Deux héros identiques par équipe maximum.
  • Dernière volonté : Seul McCree est autorisé.
  • Charger! : Seul Reinhardt et Lúcio sont autorisés. Un seul Lúcio par équipe.
  • Place au déluge de la justice : Seul Ange et Pharah sont autorisés.
  • Un tir, un mort : Seuls les snipers sont autorisés (Fatale, Ana, Hanzo ).
  • Défense d'entrer  : Seul les héros défensifs sont autorisés (Bastion, Hanzo, Junkrat, Mei, Torbjörn, Fatale). Deux héros identiques par équipe maximum.
  • Montrez tout votre soutien  : Seul les héros "soutien" sont autorisés (Ana, Lúcio, Ange, Symmetra, Zenyatta). Deux héros identiques par équipe maximum.
  • Frères ennemis  : Seuls Hanzo et Genji sont autorisés. La seule carte disponible est Hanamura.
  • Tank à faire : Seul les Tanks sont autorisés (D.Va, Reinhardt, Chopper, Winston, Orisa, Zarya). Deux héros identiques par équipe maximum.
  • Ici, c'est Ilios : Seul Chopper et Lúcio sont autorisés. La seule carte disponible est Ilios.
  • Chaos Jubilatoire : Seules les cartes Hybride et Escorte sont autorisés (Eichenwalde, Dorado, Hollywood, King's Row, Numbani, Route 66, Observatoire de Gibraltar). 200% de point de vie, 150% de charge d'ultime, 25% de rechargement des capacités.
  • Désormais, nous sommes tous des soldats : Seul Soldat 76 est autorisé.

Événementiels[modifier | modifier le code]

Événementiels
Thèmes Contenu additionnel pour les personnages jouables Mode de jeu exclusif à l’événement Changement esthétique du jeu
Jeux d’été

2016

(02/08/2016 -

22/08/2016)

Coffres des jeux d’été:
Modèles

-Eidgenossin (Ange)

-Taegeukgi (D.Va)

-Tricolore (Fatale)

-Nihon (Genji)

-USA (McCree)

-Tre Kronor (Torbjörn)

Modèles Légendaires

-Attaquant (Lúcio)

-Seleção (Lúcio)

-Athlétisme (Tracer)

-Sprinteuse (Tracer)

-Championne (Zarya)

-Haltérophile (Zarya)
Emotes

-Boxe (Bastion)

-Jonglage (Lúcio)

-Ruban (Symmetra)

Entrées en scène

-Lancer de Poids (Chacal)

-Retourné (Lúcio)

-Haie (Tracer)

Célébrations

-Médaille (Chopper, Fatale, Faucheur, Mei, Pharah, Torbjörn, Winston, Zenyatta)

-Swing de golf (Soldat : 76)

Répliques et Tags

-Une réplique pour tous les personnages disponible.

-1 Tag pour tous les personnages disponible et 1 utilisable pour tous.

Lùcioball :

Mode de jeu disponible à l'occasion des J.O. de Rio 2016.

Le but étant de marquer plus de buts que l'adversaire.

Chaque équipe est composée de 3 joueurs

contrôlant chacun un Lúcio.

Chaque partie dure au minimum 4 minutes

(le temps additionnel s'active si les 2 équipes sont à égalité

et dure jusqu'au prochain but marqué).

Estádio das Rãs :

Nouvelle map temporaire spécialement

crée pour le mode Lùcioball.

Un

Halloween

Terrifiant

(12/10/2016 -

01/11/2016)

Coffres d’Halloween :
Modèles

-Goule (Ana)

-Tombe (Bastion)

-Démon (Hanzo)

-Possédée (Pharah)

-Kalt (Reinhardt)

-Immortel (Soldat : 76)

-Vampire (Symmetra)

-Crânyatta (Zenyatta)

Modèles Légendaires

-Dr Schakalstein (Chacal)

-Monstre de Schakalstein (Chopper)

-Sorcière (Ange)

-Citrouille (Faucheur)
Emotes

-Bonbons (Ana)

-Lancer de citrouille (Reinhardt)

-Ombres chinoises (Winston)

Entrées en scène

-Repos éternel (Faucheur)

-Sculpture sur citrouille (Genji)

-Bouh ! (Mei)

Célébrations

-R.I.P. (Pour tous les personnages disponible)

Répliques et Tags

-Une réplique pour chaque personnage disponible.

-1 Tag pour chaque personnage disponible et 14 utilisable pour tous.

La vengeance du Dr Shakalstein :

Mode de jeu à 4 joueurs disponible à l'occasion d'Halloween.

Vous devez protéger le château d'Adlersbrunn (Eichenwalde)

envahi par des hordes de zomniaques du Dr Shakalstein.

Ce mode ne propose que 4 héros:

Ana (l'alchimiste), Hanzo (l'archer),

McCree (le pistolero) et Soldat : 76 (le soldat/le marginal)

et ne permet pas de personnage doublon dans l'équipe.

Des boss apparaissent au fil du temps et s'attaque aux joueurs:

Le Faucheur (avec le modèle "Citrouille" et apparait à 3 reprises),

le Monstre de Schakalstein (Chopper),

le Dr Shakalstein (Chacal) et la Sorcière (Ange).

Il existe 3 difficultés: facile, normal et difficile.

Les joueurs ont également un système de classement

sous forme d'étoiles, le mode facile s'arrêtant à 3 étoiles,

le normal à 4 et le difficile à 5.

Hollywood :

Les parties se déroulent la nuit

et des décorations d'Halloween

ont été rajouté.

Eichenwalde :

Pour le mode

"La vengeance du Dr Shakalstein",

la map fut renommé Adlersbrunn,

et les parties se déroulent la nuit.

Il n'est possible de jouer que sur le pont,

et devant la porte du château.

Féerie

Hivernale

(13/12/2016 -

02/01/2017)

Coffres Hivernaux :
Modèles

-Rudolphe (Chopper)

-Frisson (Faucheur)

-Andes (Lúcio)

-Scrooge (McCree)

-Zéro absolu (Pharah)

-Sucre d’orge (Sombra)

-Frimas (Zarya)

Modèles Légendaires

-Mei-eurs Vœux (Mei)

-Père Tourelle (Torbjörn)

-Lutin (Tracer)

-Yéti (Winston)

-Casse-Noisette (Zenyatta)
Emotes

-Coup du chapeau (McCree)

-Bonhomme de neige (Mei)

-Cadeau Surprise (Zarya)

Entrées en scène

-Sous le Gui (Fatale)

-Flocons de neige (Symmetra)


Célébrations

-Toast (Ana, Pharah, Reinhardt, Soldat : 76, Torbjörn)

-Gui (Ange)

-Guirlandes (D.Va)

Répliques et Tags

-Une réplique pour chaque personnage disponible.

-2 Tags pour chaque personnage disponible et 5 utilisable pour tous.

Opération Boule de Neige :

Mode de jeu disponible à l'occasion des fêtes de Noël.

Ce mode de jeu se déroule en 6 VS 6 sur Écolab: Antarctique,

les joueurs incarnent tous une Mei

dans une grande bataille de boule de neige.

Si un joueur est touché par un de ses adversaires,

il sera directement éliminé et rejouera à la manche suivante.

Après un lancer, les Mei doivent trouver des tas de neige

leur permettant de recharger leur arme.

La 1ère équipe qui remporte 3 manches gagne la partie.

King's Row :

La map est couverte de neige,

le convoi habituel est remplacé par

un traineau rempli de cadeaux de Noël,

des sons de cloches peuvent être entendus,

et des éléments de Noël sont visibles.

(Bonhommes de neige, guirlandes, etc...)

Hanamura :

La map est couverte de neige,

et des éléments de Noël sont visibles.

(Bonhommes de neige, Guirlandes,

bambou décoré, etc...)

Écolab :

Pour le mode de jeu

Opération Boule de Neige,

la map est couverte d'un peu plus de neige,

Soldat : 76 jouera le rôle d'annonceur,

et la partie se passe durant la nuit

avec des aurores boréales dans le ciel.

Année du Coq

(24/01/2017 -

13/02/2017)

Coffres Lunaires :
Modèles

-Tal (Ana)

-Or (Ange)

-Coq (Bastion)

-Feu d'artifice (Chacal)

-Qipao (Symmetra)

-Roses rouges (Tracer)

Modèles Légendaires

-Bajie (Chopper)

-Palanquin (D.Va)

-Chang'e (Mei)

-Luna (Mei)

-Wujing (Reinhardt)

-Wukong (Winston)

-Sanzang (Zenyatta)
Emotes

-Les armes, ça s'enraye (Chacal)

-Révérence (D.Va)

-Houra (Mei)

Entrées en scène

-Chance (Ange)

-Festin (Chopper)

-Danse du lion (Tracer)

Célébrations

-Mains Jointes (Ana)

-Feu d'artifice (Bastion)

-Nuit gravement à la santé (Chacal)

-Ce qui est à moi est à moi (Chopper)

-Bokjumeoni (D.Va)

-Chance (Mei)

-Cierges magiques (Sombra)

Répliques et Tags

- Une réplique pour chaque personnage disponible

- 2 Tags pour chaque personnage disponible et 6 utilisable pour tous

Capture du Coq :

Mode de jeu disponible à l'occasion du Nouvel an chinois.

Dans ce mode de jeu en 6 VS 6,

se déroulant sur à la Tour de Lijiang,

A la différence des autres modes inédits aux événements,

vous pouvez choisir entre tout les personnages du jeu,

mais aucun personnage doublon n'est accepté.

Vous devez récupérer un drapeau adversaire dans leur position,

et le ramener dans votre camp pour marquer un point.

Vous devrez aussi protéger votre drapeau de vos adversaires

pour qu'ils ne fassent pas de même.

La victoire est assurée si vous ramenez avant l'équipe adversaire

3 fois leur drapeau dans votre zone,

sinon l'équipe gagnante est celle aillant rapporté plus de drapeaux

dans sa zone à la fin du compte à rebours, qui est de 7 minutes.

Tour de Lijiang :

Les trois zones de la map ont été modifiées,

Les joueurs commence la mission

dans des maisons traditionnelles chinoises,

au lieu des vaisseaux habituels.

On peut voir des décorations chinoises,

comme des feux d'artifices par exemple.

Overwatch:

Insurrection

(11/04/2017 -

01/05/2017)

Coffres de l'insurrection :
Modèles

-Secteur Zéro (Bastion)

-Lieutenant Wilhelm (Reinhardt)

Modèles Légendaires

-Médecin militaire Ziegler (Ange)

-La Griffe (Fatale)

-Blackwatch (Genji)

-Blackwatch (McCree)

-Secteur Zéro (Orisa)

-Ingénieur en chef Lindholm (Torbjörn)

-Mécano (Torbjörn)

-Recrue Oxton (Tracer)
Emotes

-Entraînement (Hanzo)

-Frime (Pharah)

-Pompes (Soldat : 76)

Entrées en scène

-Selfie (D.Va)

-Mon bébé (Torbjörn)

-Relativité (Zenyatta)

Célébrations

-Méditation (Genji)

-Invert (Lúcio)

-Duel (McCree)

-Lecture (Symmetra)

-Beurre de cacahuètes (Winston)

-ça, c'est de la force (Zarya)

Répliques et Tags

-2 répliques pour chaque personnage disponible

-1 Tag pour chaque personnage disponible et 7 utilisable pour tous

Insurrection :

Mode de jeu disponible à l'occasion de l'événement Insurrection.

C'est le 1er mode basé sur l'histoire d'Overwatch:

Il y a 7 ans, une troupe d'élite d'Overwatch,

composé de Reinhardt, Ange, Torbjörn et Tracer,

est envoyée à King's Row pour stopper un groupe extrémiste

appelé le Secteur Zéro.

Le but de ce mode est de remplir une série d’objectifs:

Prise de contrôle, défense d'un point,

escorte d'un convoi et élimination des ennemis.

Le convoi (présent sur la défense du point et pendant l'escorte)

possède d'une limite de santé. Si cette dernière tombe à 0%,

la partie est considérée comme perdue. Le partie est également

perdue si les 4 joueurs meurent ou si l'un d'entre eux n'est pas réanimé

au bout d'un laps de temps par un autre joueur après que les Points

de Vie du joueur tombé soient à 0.

Les ennemis sont uniquement des robots créés pour l’occasion

ou des versions retravaillées de Bastion et Orisa en Secteur Zéro.

Les joueurs devront jouer en équipe de 4 en choisissant chacun

un des héros cité précédemment sans possibilité de prendre

2 fois le même personnage.

Un second mode identique à celui-ci est aussi disponible

mais permet de jouer avec tous les héros du jeu ainsi qu'avec

tous les autres modèles.

King's Row :

La ville est complétement dévastée par les

membres du Secteur Zéro.

Des bâtiments sont détruits,

des tourelles géantes sont visibles,

la partie se déroule la journée

et des robots ont envahi la ville.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu vidéo Overwatch est annoncé par Blizzard Entertainment en lors de la BlizzCon[31],[32],[33],[34]. Il est présenté comme étant un FPS exclusivement multijoueur. Il se joue à deux équipes de six joueurs, triés par matchmaking. Le jeu ne comporte pas le traditionnel deathmatch des FPS. Overwatch est annoncé dans un premier temps uniquement sur Windows, Blizzard n’excluant pas un portage futur sur console. Sont également présentés lors de la convention trois des douze personnages : Tracer, Fatale et Faucheur. Très vite comparé par les médias à Team Fortress 2, Overwatch semble être l’héritier du MMORPG abandonné Titan (en) de la société[35].

Le , Blizzard annonce la venue de deux nouveaux personnages avant la commercialisation du jeu[36] : Zarya et McCree. Le est annoncé le personnage Soldat 76. À l'occasion de la Gamescom 2015, le personnage Lucio est présenté.

Le , Razer annonce la sortie d'une nouvelle gamme de produits (ayant tous Overwatch dans leur nom) étant doté du rétroéclairage chroma (16,8 millions de couleurs). Ces produits peuvent interagir avec le jeu, et ont par exemple des effets lumineux lorsque l'on change de personnage[37]. Le même jour, Blizzard annonce lors de la BlizzCon que le jeu sera payant et coûtera 40 euros pour son édition basique en Europe. La date de sortie est alors prévue pour le printemps 2016 sur Windows, mais également sur Xbox One et PlayStation 4. Sont de plus annoncés trois nouveaux personnages : Mei, D.Va et Genji, ainsi qu’un nouveau champ de bataille : Hollywood[38].

Le , Blizzard annonce une pause dans le déroulement de la bêta qui hibernera pendant 2 mois. Cependant cette pause n'annonce pas la fin de la phase de test. Le lancement d'Overwatch est quant à lui toujours prévu au printemps 2016[39]. Aussi, Jeffrey Kaplan, un des concepteurs du jeu, annonce par le biais d'une vidéo YouTube sur la chaîne officielle du jeu, que celui-ci sera certes payant mais ne comportera pas de contenu additionnel (DLC) payant[40].

Le , Jeffrey Kaplan annonce que la bêta restreinte reprendra mi-février, soit quelques semaines de plus que prévu. Le concepteur défend ce retard par l'ajout d'un système de progression et de récompenses, d'un nouveau mode et de nouvelles cartes l'accompagnant[41][réf. insuffisante]. À noter que le jeu est toujours prévu pour le printemps 2016.

Le , Blizzard annonce, par l’intermédiaire de la chaîne YouTube du jeu, que ce dernier sortira le 24 mai 2016. Par ailleurs une bêta publique a lieu entre le 5 mai et le 10 mai 2016[42].

Le 23 mai, Blizzard annonce la date d'ouverture des serveurs pour le lancement du jeu le 24 mai à 1 h du matin (heure française)[pertinence contestée][43]. Le 24 mai, date de sortie du jeu, Blizzard annonce l'arrivée des parties classées pour la mi-juin[44]. Plus tard, dans un communiqué sur le site Twitter, un développeur du jeu annonce que l'arrivée des parties classées est repoussée en fin du mois de juin.

Le 12 octobre, une mise à jour est parue avec le contenu de Halloween.

RPT[modifier | modifier le code]

Le Région Public Test ( ou PTR en anglais pour Public Test Region ) est une région alternative dans le client Battle.net permettant au joueur possédant le jeu de tester des modifications avant que celles-ci ne soient appliquées sur le jeu complet.[45] Le RPT peut accueillir jusqu'à 10 000 joueurs en même temps.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 9/10[46]
Gamekult (FR) 7/10[47]
IGN (US) 9.4/10[48]
Jeuxvideo.com (FR) 17/20[49]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 92 %[50]
Metacritic 92 %[51]

Avant sa publication, Overwatch a bénéficié d'une attention inattendue en période de pré-lancement ; Game Revolution a fait remarquer que "La réputation d'Overwatch s'est rapidement propagée dans le cyberespace, attirant l'attention de personnes n'ayant pas pour habitudes de dépenser 40,00 € (60,00 € pour la version Origin) chaque fois qu'un FPS est publié."[52] La béta-ouverte du jeu, qui a attiré 9,7 millions de joueurs, a aussi été remarqué pour sa large couverture médiatique[53].

En avril 2016, une polémique avait éclaté sur le forum de l'éditeur à propos de la pose de victoire du personnage Tracer, celle-ci étant jugée trop sexualisée et hors caractère[54]. Blizzard avait répondu en remplaçant la pose incriminée par une autre moins suggestive. Elle fait d'ailleurs référence à une pin-up du peintre Alberto Vargas[55].

En décembre 2016, la sortie d'un comics édité par Blizzard révélant l'homosexualité de Tracer a suscité la controverse, certains joueurs ayant réagi négativement face a cette révélation. Pour cette même raison, le comics n'est pas disponible dans la version russe du site et n'a même pas été traduit dans cette langue, la loi russe interdisant toute forme de "propagande homosexuelle"[56].

Ventes[modifier | modifier le code]

Sorti le 25 mai 2016, un premier bilan des ventes était de 7 millions d'utilisateurs le 2 juin 2016[57].

Le 14 juin 2016, Blizzard annonce que la barre des 10 millions d'utilisateurs a été franchie[58] se classant même en tête des ventes sur supports PC et console du 20 au 26 juin 2016 [59].

Overwatch a atteint les 20 millions d'utilisateurs en octobre 2016[60].

Procès[modifier | modifier le code]

En 2016, Blizzard Entertainment attaque en justice l'entreprise Bossland GmbH. Blizzard Entertainment a porté plainte contre cette entreprise allemande pour vendre des logiciels de triche Overwatch. Ce logiciel permettrait aux joueurs de voir les ennemis à travers les murs (Wall-hack), leur niveau de santé et leur nom. L’outil de tricherie est si recherché que Bossland affirme avoir déjà 260 000 utilisateurs enregistrés[61].

Ce n'est pas la première fois que Blizzard Entertainment attaque Bossland GmbH en justice, l'éditeur avait déjà fourni des logiciels de triche pour d'autres jeux Blizzard comme Diablo III, Heroes of the Storm ou World of Warcraft. Blizzard aillant perdu en 2016 un procès contre cet éditeur en Allemagne, ils ont décidé, cette fois ci, de se fier à leur propre juridiction en Californie[62].

Sport électronique[modifier | modifier le code]

Coupe du monde 2016[modifier | modifier le code]

Les compétitions professionnelles sont très présentes sur Overwatch[63]. En 2016, la première édition de la coupe du monde Overwatch a eu lieu[64]. Durant cette compétition, 16 équipes se sont affrontées après avoir été qualifiées dans leurs poules respectives. La finale a eu lieu durant la BlizzCon 2016 en Californie[65].

Places Equipes
1er Corée du Sud
2e Russie
3e Suède
4e Finlande

Ligue Overwatch[modifier | modifier le code]

Blizzard Entertainment veut aussi créer la Ligue Overwatch, une ligue qui permettrait aux joueurs professionnels d'avoir un salaire fixe[66]. Le propriétaire d'une équipe occupera les rôles de gestionnaire, d'entraineur, de prometteur et de recruteur. La Ligue Overwatch serait limitée à cinq zones : les Amériques (du nord, du centre et du sud), l’Europe (Russie comprise), la Chine, la Corée du Sud et la région Asie-Pacifique. L’Afrique, le sous-continent indien et toute la zone du Moyen-Orient ne sont pour l’instant pas concernés par le projet de Blizzard Entertainment[67].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Overwatch a fait naitre une multitude de produits dérivés.[68],[69],[70] Que ce soit des statuettes, des t-shirts, ou des posters à l'effigie d'un ou plusieurs héros d'Overwatch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Que sont exactement les Omniaques ? » (consulté le 9 avril 2016).
  2. « Le Rappel » (consulté le 9 avril 2016).
  3. a et b Fiche du personnage Tracer.
  4. Fiche du personnage Fatale.
  5. Fiche du personnage Faucheur.
  6. Fiche du personnage Winston.
  7. Fiche du personnage Pharah.
  8. Fiche du personnage Reinhardt.
  9. Fiche du personnage Symmetra.
  10. Fiche du personnage Torbjörn.
  11. Fiche du personnage Bastion.
  12. Fiche du personnage Hanzo.
  13. Fiche du personnage Ange.
  14. Fiche du personnage Zenyatta.
  15. Fiche du personnage Zarya.
  16. Fiche du personnage McCree.
  17. « Soldat 76 - Overwatch », sur eu.battle.net (consulté le 10 août 2015)
  18. « Lúcio - Overwatch », sur eu.battle.net (consulté le 10 août 2015)
  19. http://eu.battle.net/overwatch/fr/heroes/dva/
  20. http://eu.battle.net/overwatch/fr/heroes/mei/
  21. http://eu.battle.net/overwatch/fr/heroes/genji/
  22. « Orisa - Overwatch », sur playoverwatch.com (consulté le 2 mars 2017)
  23. a, b et c http://eu.battle.net/overwatch/fr/game/#objectives
  24. "http://eu.battle.net/overwatch/fr/game/
  25. a et b « Jeu - Overwatch », sur eu.battle.net (consulté le 10 août 2015)
  26. http://eu.battle.net/overwatch/fr/game/#roles
  27. « Jeu - Overwatch », sur playoverwatch.com (consulté le 9 novembre 2016)
  28. Fiche du personnage Arachnée.
  29. http://eu.battle.net/overwatch/fr/game/
  30. « Alpha Cast », sur YouTube (consulté le 10 août 2015)
  31. Blizzard annonce Overwatch, sa nouvelle licence, Gamekult, 8 novembre 2014.
  32. Overwatch, le nouveau jeu de Blizzard, Jeuxvideo.com, 7 novembre 2014.
  33. Overwatch : Blizzard présente une nouvelle franchise à la Blizzcon, Next INpact.
  34. Overwatch, le nouveau Blizzard annoncé en ouverture de la Blizzcon.
  35. Aymeric Siméon, « BlizzCon 2014 : tout ce qu'il faut savoir sur Overwatch, la nouvelle pépite de Blizzard », sur 01net,‎ (consulté le 16 novembre 2015).
  36. « Une beta et deux nouveaux personnages pour Overwatch, le shooter de Blizzard », sur SyFantasy.fr.
  37. (en) [vidéo] « Official Overwatch Razer hardware Powered by Razer™ Chroma » sur YouTube, téléversé le 6 novembre 2015.
  38. Aymeric Siméon, « BlizzCon 2015 : Overwatch sera payant et sortira sur PC et consoles au printemps 2016 », sur 01net,‎ (consulté le 16 novembre 2015).
  39. (en) « REMINDER: Closed Beta Going on Break December 10 »,‎ (consulté le 18 mars 2016).
  40. (en) [vidéo] « Developer Update  » sur YouTube, téléversé le 7 décembre 2015.
  41. (en) Jeffrey Kaplan, « Closed Beta Update – January 21, 2016 »,‎ (consulté le 18 mars 2016).
  42. (en) [vidéo] « Overwatch Street Date Reveal » sur YouTube, téléversé le 7 mars 2016.
  43. « Overwatch donne l'heure d'ouverture de ses serveurs », sur Gameblog (consulté le 24 mai 2016).
  44. « Overwatch : Première grosse mise à jour en juin, avec les parties classées », sur Gameblog (consulté le 24 mai 2016).
  45. « le RPT », sur playoverwatch
  46. Rudy Jean-François, « TEST d'Overwatch : Overhypé ou Overstylé ? », sur Gameblog,‎ (consulté le 5 juin 2016).
  47. AoNoShiro, « Test : Overwatch », sur Gamekult,‎ (consulté le 5 juin 2016).
  48. (en) Vince Ingenito, « Overwatch review », sur IGN,‎ (consulté le 5 juin 2016).
  49. mrderiv, « Overwatch - Le FPS de Blizzard est-il une réussite ? », sur Jeuxvideo.com,‎ (consulté le 5 juin 2016).
  50. « Overwatch », sur GameRankings (consulté le 5 juin 2016).
  51. « Overwatch », sur Metacritic (consulté le 5 juin 2016).
  52. « Overwatch Is A Bigger Deal Than You Thought », sur www.gamerevolution.com (consulté le 27 juin 2016)
  53. Chris Kerr, « Don't stop the presses: A glance at Overwatch's ballooning media coverage », sur www.gamasutra.com (consulté le 27 juin 2016)
  54. « Overwatch : un joueur pousse Blizzard à retirer une pose sexualisée »
  55. « Here's Overwatch's replacement for the victory pose that caused such a fuss »
  56. « Une héroïne lesbienne dans Overwatch », sur Jeuxvideo.com (consulté le 23 décembre 2016)
  57. « 7millions d'utilisateurs », sur www.millenium.org
  58. « 10 millions d'utilisateurs »
  59. « Classement Overwatch », sur www.overwatchfrance.com
  60. (en) Michael McWhertor, « Overwatch has more than 20 million players », sur polygon.com,‎ (consulté le 11 décembre 2016).
  61. Guillaume Champeau, « Overwatch : Blizzard porte plainte contre un fournisseur des tricheurs », sur Numerama,‎ (consulté le 31 janvier 2017)
  62. kevin@nextinpact.com, « Blizzard attaque un vendeur de « hacks » pour Overwatch en justice », sur nextinpact.com,‎ (consulté le 31 janvier 2017)
  63. (en) « Overwatch », sur playoverwatch.com (consulté le 31 janvier 2017)
  64. (en) « Overwatch », sur playoverwatch.com (consulté le 31 janvier 2017)
  65. (en) « Overwatch World Cup - Liquipedia Overwatch Wiki », sur wiki.teamliquid.net (consulté le 24 janvier 2017)
  66. Julien Lausson, « Overwatch League : comment Blizzard veut rapprocher l'eSport du sport », Numerama,‎ (lire en ligne)
  67. Paul Arrivé, « Une «Overwatch League» en 2017 », sur L'Equipe.fr (consulté le 31 janvier 2017)
  68. « Overwatch : Des objets emblématiques du jeu mis en vente », melty,‎ (lire en ligne)
  69. « Les produits dérivés & Goodies Overwatch | Overwatch France », sur www.overwatchfrance.com (consulté le 31 janvier 2017)
  70. (en) « Blizzard Gear », sur gear.blizzard.com (consulté le 25 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]